Test Dynafit Speed turn 2.0 2018

11 tests Dynafit Speed turn 2.0.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
BOOZ
Par BOOZ

Old school

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,66m | 58kg | Expert
Acheté : 230€ en ligne
Conditions du test : Une saison, rando et station

Points forts

Prix, modèle éprouvé

Points faibles

Cales mal étagées, jeu vertical dans la talonnière

La descendante directe de la première low tech. La fix de rando qui a gravi le plus de sommets… Une légende qui, même si elle a évolué (un peu), ressemble toujours à son aïeule de plus de 20 ans. Habitué à la Plum guide, j’avais opté pour celles-ci pour équiper mes scott cascade 95 dans une optique « freerando » tout en économisant quelques euros.


C’est bien de monter avec des Speed turn 2 ?

  • Son poids est dans la moyenne des fixations de ce type : 750 g la paire.
  • La butée arrière tourne en étant actionnée à l'aide du bâton. Mais ça dépend de la largeur de la pointe: pas facile de faire tourner la butée avec un bâton à pointe trop large.
  • Ces fix proposent 3 hauteurs de cales: plat, 56 mm (mesuré) et environ 80 mm (pas mesuré).
  • Comme pour beaucoup de fix de ce type (Plum guide…), je trouve ces hauteurs mal étagées. En effet, la première cale est trop haute pour pouvoir profiter à fond du débattement des chaussures, débattement dont l’amplitude a augmenté sur la majorité des modèles ces dernières années. Avec la pratique, je trouve ça limite inconfortable. Quant à la dernière cale beaucoup trop haute, je ne l’utilise jamais et il est arrivé qu’elle se prenne dans le bas de mon pantalon à la descente. Je l’ai donc sciée (c’est pour ça que je ne peux plus la mesurer…).
  • Pour trouver cale à mon goût, j’ai fixé aux skis une cale intermédiaire avec un duplo dont j’ai scié les picots. Ça donne une cale de la hauteur des fix race et je trouve que ça convient à toutes situations.
  • Le système pour mettre les couteaux est moins pratique que celui des Plum, mais avec un peu d’habitude, le couteau glisse bien dans son support.


C’est bien de descendre avec des Speed turn 2 ?

  • Le déclenchement frontal et le déclenchement latéral sont non normés mais les plages sont évaluées de 4 à 10. Dans les faits, j'ai déchaussé à chaque fois que ça l'exigeait, mais je n’ai jamais eu de déclenchement intempestif, sachant que je les ai pas mal skiées en mode alpin.
  • Le leash vendu avec les fix n’est pas aussi bien pensé que celui des plum, j’utilise donc un plum car il est plus extensible et dispose d'un fusible.
  • Le souci majeur est que les talonnières arrière ont vite pris du jeu dans le sens vertical. Je ne le sens pas en skiant, je le sens uniquement à l’arrêt, mais ça fait bizarre. Ayant mutilé ces talonnières en sciant la 2e cale, je n’ai pas cherché à faire jouer le SAV… En testant autour de moi, j’ai pu remarquer que je n’étais pas le seul à avoir ce souci. Jusqu’ici tout va bien, mais ce n’est pas rassurant quant à la longévité de la fix.


What else ?

  • La longueur a une plage de 25 mm de réglage grâce à une vis à crémaillère, ça permet de changer de chaussures.
  • Il y a beaucoup plus de plastique sur la speed turn que sur la plum guide (levier avant, embase de la talonnière…


Résultat des courses:

La speed turn est une low tech basique. Elle ne bénéficie pas des dernières avancées (rattrapage de jeu..), mais pour le prix, je suis plutôt satisfait. Cependant, je vais être attentif à son évolution dans le temps.

Pour qui ?

Le skieur de rando lambda qui ne veut pas se ruiner

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire