Test Armada N SHIFT MNC 13 2020

2 tests Armada N SHIFT MNC 13.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
ramtsv

Promesse tenue

Avis sélectionné
Profil du testeur : 37 ans | 1,88m | 88kg | Expert
Acheté : 400€ en magasin
Conditions du test : poudre, traffolle, piste, neige gelée et croutée, bosses, quelques sauts, une douzaine de sorties entre le 28 novembre 2019 et le 5 janvier 2020.

Points forts

vraiment polyvalente, même confiance et facilité de chaussage qu'une alpine en mode ski; mode montée efficace. fiable pour le moment.

Points faibles

déclenchement sur certaines réceptions à plat, lourdes pour de grandes sorties, obligation de déchausser pour repasser en mode descente.

Comme beaucoup j'ai vu l'arrivée de la shift avec autant d'intérêt que de doutes : produit présenté comme révolutionnaire, gros lancement marketing mais mécanisme compliqué ... j'ai préféré attendre un peu avant de franchir le pas. Mais finalement après quelques bons retours (merci les tests skipass) je me suis décidé à monter des shifts armada, à mon avis beaucoup plus jolies en noire que le bleu vif salomon, sur mes Movement go 109 avec chaussures full Tilt ascendant

L'idée, avoir un ensemble le plus polyvalent possible, pour de la station, du freeride et  des approches de 300 à 700 m sans avoir à me poser de questions sur le déclenchement. 

Pour le style j'essaie de skier vite, plutôt en force, et je skie plus haut que mon niveau, c'est à dire que je tombe souvent surtout sur les sauts que j'essaie de mettre dans des lignes freeride, genre 3-6 et backflips. Pas de park en revanche. En montée, rarement plus de 700 m pour le moment, du plus long prévu bientôt. 

Pour les pressés, ma conclusion après une douzaine de jours de ski en toutes conditions, je suis très, très content avec deux petites réserves. 

En détail :

1/ SKI : j'ai skié de la poudre, de la poudre lourde, de la traffolle, de la croute, des bosses, du gelé et après un petit temps pour retrouver la même confiance que sur mes pivots, je n'ai vraiment rien à dire. Ca tient bien, peut être un tout petit moins agréable que les pivots dans les bosses gelées mais c'est sans doute psychologique. Pas de déclenchement intempestif (réglage din 10-11 pour 88kg), mais un ski qui saute au bon moment sur un requin. 

Facile à chausser dans la poudreuse, plus que les pivots

2/SAUT : globalement ça tient pas mal, mais je n'ai pas encore pris de gros tirs, début de saison oblige. En revanche, l'arrière déclenche trop facilement à mon avis sur des réceptions foireuses à plat. Sans craindre pour ma dignité je vous ait mis deux photos pour illustrer : saut pris sans vitesse + réception plate = déclenchement talon  =chute en avant. Certes le saut était raté mais des pivots pardonnent plus dans ce cas précis. C'est l'une de mes petites réserves

3/ MONTEE & PASSAGE d'un mode à l'autre : En montée je n'ai pas encore une technique parfaite, mes skis font 109 au patin, mes chaussures ne sont pas légères... évidemment on traine plus de poids que sur du vrai matos de rando mais ça n'a rien à voir avec les débrayables. Le système de cale est facile a mettre en place avec le baton. Le passage d'un mode à l'autre se fait bien après unou deux essais pour avoir en tête les étapes. Le chaussage en mode marche est facile. Il faut enlever son ski pour changer de mode à la main, ce n'est pas redhibitoire mais un peu contraignant quand même par rapport à du low tech. En revanche je n'ai jamais eu de problème de blocage du à la glace ou autre, même après une nuit de bivouac où les skis sont restés dehors. Ma deuxième réserve concerne donc plutôt le poids qui limite forcément l'autonomie. 

Pour la saison j'ai un programme avec pas mal de pentes raides couplées à du bivouac, je ne suis pas certain de le faire en shift, mais pour l'usage premier de ces fixs : freerando sur des skis polyvalents , elles sont presque parfaites et à prix bien placé par rapport à la concurrence. 

PS : photos pour illustrer, ce sont des bouts de vidéo de tel, désolé pour la qualité.

Pour qui ?

freerideur voulant élargir son terrain de jeu, skieur 50/50 à la recherche d'une fix à monter sur un "one ski quiver"

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire