Test Mammut Barryvox 2020

9 tests Mammut Barryvox.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
besmedve

Un must have

Avis sélectionné
Profil du testeur : 36 ans | 1,73m | 70kg | Expert
Acheté : 240€ en ligne
Conditions du test : Entraînement à la recherche de victime d'avalanche

Points forts

Portée
Facilitée d'utilisation
Taille

Points faibles

RAS

Avec le décès de l’Arva Evo3 que j'avais depuis 10 ans il me fallait d’urgence un nouveau DVA (il ne marche plus qu’en émission, ce qui le rend un poil trop égoïste pour être encore utilisé). Je n’ai pas cherché longtemps aux vues des caractéristiques/prix/tailles des DVA du marché.


Eh oui je mets la taille comme étant un argument d’achat car je préfère nettement avoir le DVA dans une poche du pantalon (mais quand même attaché au pantalon !) et loin du téléphone, de la caméra... Cela permet à mon avis de le sortir plus rapidement que s’il est en holster sous 2 couches, et l’éloigne donc de l’électronique qui éteint certain model sans qu’on s’en rende compte. Par contre il est moins au chaud et son autonomie baisse probablement avec le froid. En tout cas aucun guide ne m’a reproché cette pratique.


Bref, ce DVA n’étant pas nouveau de l’année, je passe sur les détails techniques déjà souvent décris pour aller à mon ressentis lors d’entraînements.

Déjà, la fonction groupe check est bien pratique en début de journée. La taille et la forme de l’appareil fait qu’il tient parfaitement dans la main et les boutons sont facilement manipulables à une main et avec des gants. La longueur du leash élastique (donc attaché au niveau de la cuisse) permet de tenir le DVA devant soi, mais aussi au niveau des chaussures pour une recherche fine.

Le passage en mode recherche est sécurisé et demande 2 actions simultanées : appuyer sur le déblocage et passer le bouton coulissant sur le mode recherche. C’est assez intuitif. Par la suite les indications sur l’écrans sont claires, à l’aide de flèches et d’indication de distance, en plus des signaux sonores. Notamment, lors de l’approche finale, il est indiqué à partir de quelle distance commencer la recherche en croix.

Le marquage des victimes (on a souvent plusieurs personnes à chercher) est aussi hyper simple. Le signal se concentre sur la victime la plus proche, on la marque et le signal se concentre immédiatement sur la victime suivante.


A signaler lors des 2 entraînements de la fin de saison, avec 8 personnes en recherche et 2 à 3 “victimes”, que j’ai toujours fait partie des 2 premiers à obtenir un signal. Je n’avais pas de quoi vérifier si les 70m de portée annoncée sont respectés, mais ça rassure.

Et puis j’ai aussi testé de laisser le DVA en mode recherche sans le bouger, effectivement il se remet tout seul en mode émission, mais je n’ai pas chronométré. Je fais confiance au constructeur pour que ce soit moins de 5mn.


Je suis donc entièrement satisfait et je conseil à tous de s’équiper et surtout de s’entraîner

Pour qui ?

Tout le monde!! Il faut encore le dire combien de fois ?

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire