Test Mammut Barryvox 2017

11 tests Mammut Barryvox.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9,4/10
Walka

Irréprochable !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,80m | 68kg | Expert
Acheté : 300€ en magasin
Conditions du test : Toutes conditions

Points forts

Largeur de sa bande de recherche | Ergonomie | Intuitif

Points faibles

?

Salut les riders !



Aujourd'hui on se retrouve pour évaluer le DVA Barryvox de chez Mammut acheté au prix de 300 € dans un magasin Approach Outdoor en hiver 2018. Tout d'abord le Barryvox tire son nom d'un chien suisse nommé Barry qui aura sauvé 40 personnes au col du Grand Saint Bernard à la frontière helvético-italienne entre 1800 et 1814. Il est écrit sur sa tombe : " Il sauva la vie à 40 personnes, il fut tué par la 41ème ! " Voila pour la petite histoire. En espérant que le Barryvox, quant à lui, en sauvera beaucoup plus.


  • Simplicité d'utilisation :

    Le Barryvox est très facile a utiliser et très intuitif. On passe simplement en mode émission avec un bouton que l'on décale sur la droite et un système de "lock" vient verrouiller le bouton pour ne pas éteindre l'appareil accidentellement dans la poche ou dans le harnais. Il suffira de décaler a nouveau le bouton sur la droite pour passer en mode recherche.  Pour ceux qui perdrait la tête dans ces moment de stress un petit mode d'emploi très simple a comprendre au premier coup d’œil est écrit sur l'arrière du DVA (Cf. photo).
    Un autre bouton sur le devant de l'appareil, sous l’écran, permet de faire un "group check" dès l'allumage ou de marquer les victimes en cas de recherches avec plusieurs personnes ensevelies.


  • Nombre d'antennes et portée utile :

    Ce DVA possède 3 antennes comme quasiment tous les nouveaux appareils, qui permet de localiser plus efficacement la victime dans la verticalité. Donc un bon point, mais c'est un critère obligatoire de nos jours. La porté utile est de 35m ce qui était le maximum a sa sortie. Cela donne un cercle de 3 848 m2 autour du DVA. Et une largeur de bande de recherche de 70m. Ce qui fait de lui l'un des meilleurs DVA encore aujourd’hui.


  • Entretien et autonomie :

    Pour ce qui est de l'autonomie cela fait 2 hivers et demi que je l'utilise. Je fais environ 40 jours en station, entre 10 et 20 sorties en ski de rando et 2 à 3 simulations de recherche de victimes tous les ans et je suis a 60% de batterie avec des piles au lithium. Donc le mode émission est très peu gourmand en énergie. 
    Et pour l'entretien c'est comme tous les autres DVA. Après la saison il faut le conserver au sec, a l'abri de la lumière et de l'humidité et retirer les piles. Il est préférable de mettre des piles neuves tous les ans. Bien que ce n'est pas ce que j'ai fait...
    Une révision chez le constructeur s'impose au bout de 5 ans après l'achat, puis tous les 2 ans. Cela permet principalement au fabricant de recalibrer les antennes donc ce n'est pas a négliger.


En conclusion c'est d'après moi l'un des meilleurs DVA du marché, si ce n'est le meilleur... Pour un prix tout a faire raisonnable comparer a la concurrence. Il en plus robuste et relativement léger. Je suis tellement satisfait que j'en ai acheté un deuxième pour ma compagne en début d'hiver 2018/2019. J’achèterai surement le Barryvox S pour ma fille cet l'hiver qui aura aussi le droit a son test. 
Veillez a toujours avoir son DVA allumé sur soi pendant toutes vos sorties, même si vous restez proche des pistes en station ou que vous partiez seul en randonnée !


Ride safe.


Sportivement, Walka.

Pour qui ?

Pour tous ceux qui sortent des pistes balisées !

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire