Test Arva PACK SAFETY BOX EVO4

1 test Arva PACK SAFETY BOX EVO4.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Paprika@GR

Prix minimal pour efficacité (presque) maximale

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,74m | 74kg | Avancé | Nice
Acheté : 200€ en magasin
Conditions du test : Hors-piste essentiellement

Points forts

Abordable, simple à utiliser, ergnomique

Points faibles

Bande de recherche limitée, pas de housse

On est beaucoup à avoir commencé le ski de randonnée avec le confinement il y a 2-3 ans. On a appris à lire la topographie d'un terrain, suivre beaucoup plus la météo et les bulletins d'avalanche, prendre conseil auprès des pisteurs, prendre des guides etc. J'ai aussi très vite compris qu'il fallait du matériel pour assurer sa sécurité, matériel que je n'utilisais pas forcément sur les hors-pistes que je faisais à proximité des stations, et ce n'est pas bien d'avoir tardé autant. D'autant plus qu'aujourd'hui, même si cela n'assure pas nécessairement votre sécurité, le trio pelle/sonde/DVA est accessible régulièrement sous la barre des 200 euros. Donc plus aucune excuse !


La sonde :


Sonde en aluminium, très légère (190 grammes). 2m40, 6 x 40 cm pour être facilement rangée dans sa housse et dans le sac. Mise en place rapide avec une cordelette et un système de fixation par blocage à l'aide d'un noeud, pour éviter tout démontage intempestif. On a une gradation pour évaluer la profondeur.

En entraînement (donc avec moins de stress), la mise en place est facile, la sonde rentre bien dans la neige et on retrouve rapidement la localisation. Pas d'option ou d'élément particulier par rapport à l'idée qu'on se fait d'une sonde, mais fait très bien le travail.


La pelle : 


Démontable en 2 (godet vs manche) pour la ranger facilement dans le sac. Tout aluminium, 500 grammes, 64 cm. Le manche est en T pour une prise en main efficace. Malgré sa légèreté, la pelle inspire assez confiance. Ca creuse bien, mais ça fait les bras. Le verrouillage se fait par des petits loquets qui s'insèrent dans des trous, et malgré parfois un petit jeu ça tient également bien. Rien à redire de plus.


Le DVA :


La maître pièce. 

  • Simplicité d'utilisation : on met l'appareil sous notre couche intermédiaire (il ne se sent pas du tout, très agréable à porter), on insère la bretelle dans le loquet et l'appareil s'allume. La batterie restante est affichée (piles LR06 x 4, pas très écolo mais très pratique quand a oublié de les changer en bas des pistes...), et une flèche apparait pour confirmer le mode émission. La portée est de 60 mètres, suffisant pour la plupart des situations.
  • En cas d'incident : on prend l'appareil en main, avec une ergonomie efficace. On relève le gros loquet rouge qui est facile à manipuler même avec des gants, et la distance, la direction, ainsi que le nombre de victimes apparaît (3 ou +). 
  • On commence notre recherche jusqu'à la recherche en croix, et une fois la victime identifiée on peut marquer sa position avec le bouton rouge pour ignorer le signal et passer à la victime suivante. La bande de recherche n'est que de 40 mètres, insuffisant dans certaines situations (couloirs longs, grosses plaques).
  • La batterie semble me tenir, avec 10% consommés pour 20 sorties (annoncé 250 heures, peut être un peu moins). Pour les autres spécifications techniques : 3 antennes, groupe Check.
  • Made in France (on est chauvin)
  • Pas de housse de transport en dehors de la boîte.


Le verdict :


  • Difficile de trouver un meilleur rapport qualité prix : on peut accéder à un appareil moderne, disposant d'innovations techniques récentes, et très simple à utiliser pour un prix modéré. Difficile de faire mieux sans sacrifier l'efficacité et donc potentiellement votre vie ou celle de vos compagnons de ski.
  • Dans les défauts : l'absence de housse mais pour le prix il faut bien faire des sacrifices, et la bande de recherche un peu faible, en fonction de vos sorties ça peut ne pas convenir.


En bref, un excellent pack qui peut sauver des prix en restant abordable pour des étudiants, des skieurs n'ayant pas forcément de gros moyens, des débutants qui ne veulent pas forcément trop investir ni avoir du matériel trop complexe à utiliser, surtout qu'en cas de problème le stress complique tout. Rappelons tout de même que ces appareils ne font pas tout, et que la vigilance (gratuite, elle), reste indispensable.

Pour qui ?

Tout le monde, pas de limite de niveau de par la simplicité d'utilisation, ni de budget par son prix

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire