Test Arva Evo 4 2018

29 tests Arva Evo 4.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,2/10
anat.blanc

L'evo 4, solution ultime en cas d'Arvalanche

Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | 1,80m | 75kg | Expert | La Tour-en-Jarez
Acheté : 200€ en magasin
Conditions du test : Grand beau et tempête, surtout freeride peu de rando

Points forts

maniabilité, accessibilité, légèreté, facilité d'utilisation

Points faibles

Une portée qui se dégrade vite en cas de mauvaises conditions (pour chipoter)

La poudre blanche coule à flot en ce début de saison, pour notre plus grand bonheur. Les conditions sont en effet incroyables, mais en contre-partie les risques d'avalanche sont élevées même sur des pentes qui peuvent paraître anodines. Même si je préfèrerais que celui-ci ne me serve jamais, j’ai fait l’acquisition cette saison d’un Arva Evo 4, le nouvel opus de la désormais célèbre saga du producteur nord-américain.

L’Evo 4 est donc un appareil de recherche de victimes d’avalanche très connu dans le monde alpin. D’un look sobre j’ai tout d’abord été très agréablement surpris par la taille de l’appareil et son sytème d’accroche qui ne gênent absolument jamais. En effet une sangle est prévue pour être mise autour du coup et une autre s’attache dans le dos : franchement parfait on ne se rend même plus compte qu’on le porte. Ses dimensions sont très raisonnables pour un équipement de ce type : 8cm de largeur, 13.5cm de longueur et 2.8cm d’épaisseur. Il ne pèse, de plus que 220 grammes

Au niveau de son fonctionnement, il est extrêmement intuitif. En une formation de deux heures je manie désormais sans soucis ce merveilleux outil. En effet l’Evo 4 s’allume avec un clips que l’on est obligé d’accrocher lorsque l’on le porte : on est ainsi certain de l’avoir allumé. On peut partir en rando ou en freeride tranquille sans avoir le doute d’avoir allumé ou non sont équipement de protection. Le mode émetteur s’allume automatiquement. Le mode récepteur est facilement accessible : il suffit de tirer sur la petite languette rouge à la pointe du triangle. En période de réception, pour retrouver au plus vite une, ou plusieurs personnes car l’Evo 4 peut recevoir jusqu’à trois signaux, l’écran brillant HD indique le nombre de mètres auquel se trouve la victime. De plus une petite flèche indique la direction dans les 180 degrés de la victime, pour aller au plus vite vers la victime possible. La portée de recherche est de 60m max et pour qu’elle soit optimale il faut toujours penser à pointer l’Evo 4 vers la victime (ce qui aidé par la forme de l’arva). Il présente, pour la recherche finale (à moins de trois mètres, ‘recherche en croix’) une fonction de marquage de victimes, très utile et enfin une indication multi victime pour les skieurs en groupe.

Enfin avec une autonomie de près de 250 heures on peut passer de belles semaines sans aller racheter des piles, qui sont d’ailleurs fournis avec.

Pour conclure, cet équipement de recherche de victimes d’avalanche est très simple d’utilisation, intuitif, et absolument nécessaire pour partir en toute sécurité rider des grandes pentes de peuf, même si je souhaite à tous de ne jamais avoir à s’en servir. Cet équipement peut sauver des vies n’hésitez point. Le producteur made in France a encore de beaux jours devant lui, avec cet evo 4 qui présente un très bon rapport qualité/prix, véritablement une référence en la matière.

Pour qui ?

Tous les amateurs des sorties de pistes

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire