Test Petzl Sarken 2018

3 tests Petzl Sarken.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,7/10
BOOZ
Par BOOZ

Crampons bons partout, sauf au foot

Avis sélectionné
Profil du testeur : 45 ans | 1,66m | 58kg | Expert
Acheté : 115€ en magasin
Conditions du test : Une vingtaine de sorties ski alpi et alpi, glace, neige, mixte.

Points forts

Performants en alpinisme classique.
Modulables(automatiques ou semi automatiques)
Possibilité de changer le bloc avant

Points faibles

N'est pas vendu avec une pochette

J'avais besoin de crampons plus techniques que mes Simond Caiman 10 pointes. La bonne réputation de ces Petzl ainsi que la modularité qu'ils permettent m'ont fait pencher vers eux.


Caractéristiques et domaine d'utilisation

  • Ces Sarken sont des crampons techniques en acier. Ils ont donc douze pointes.
  • Leur poids est dans la moyenne des crampons de ce type : 872g en automatique, 902g en semi automatique.
  • Les deux pointes avant sont en forme de T ce qui les rend performants pour ancrer dans la glace dure. Ces deux pointes sont aussi très efficaces et précises sur le rocher. Par ailleurs, sa structure en T fait que les Sarken portent bien dans la neige.
  • Ils sont équipés d'anti-bottes qui font bien leur boulot et empêchent de se traîner des kilos de neige sous les crampons.
  • Avec ces caractéristiques, le domaine d'utilisation des Sarken est l'alpinisme classique (mixte, goulotte). Ils peuvent aussi être utilisés en cascade de glace mais ils seront moins bons que des crampons dédiés. Au foot, ils peuvent dépanner mais sont bien lourds quand même...


Réglages et modularité

  • Un des atouts de ces crampons est qu'ils proposent deux systèmes d'attache, un automatique pour les chaussures de ski ou d'alpi équipées d'un débord arrière et d'un débord avant, un semi-automatique pour celles qui n'ont que le débord arrière (voir photos).
  • Passer de la fixation avant semi-automatique flexible à la fixation avant automatique fixe n'est pas complètement aisée, mais c'est bien normal car il faut quand même que ça ne bouge pas sur le terrain. Mes chaussures d'alpi comme mes chaussures de ski ont un débord avant donc je n'ai plus à faire ces manips.
  • Le réglage est assez intuitif. Il se fait en plusieurs étapes: tout d'abord en déplaçant la fixation avant, puis en ajustant la barrette reliant la partie avant et la partie arrière et enfin en déplaçant la talonnière (voir photos).  Il faudra cependant passer la lanière deux fois autour de la cheville avec le système automatique alors qu'un seul tour est nécessaire avec le système semi-automatique.
  • Le gros avantage des crampons Petzl est que l'on peut les moduler. On peut acheter un autre bloc avant et l'utiliser avec le bloc arrière que l'on possède déjà. Par exemple, pour une utilisation spécifique en cascade de glace il est possible de s'acheter le bloc avant des Petzl dart et de l'adapter sur le bloc arrière des Sarken.
  • Cet avantage est intéressant car les pointes avant des Sarken ne sont pas remplaçables.


Résultats des courses:

Voici des crampons conçus pour une utilisation intense en alpi ou en ski-alpi. Je me suis toujours senti en sécurité que ce soit en glace, sur le rocher ou en neige. Ce Petzl Sarken est un best seller et on en croise beaucoup en haute montagne.





Pour qui ?

Les skieurs et les alpinistes qui veulent un crampon à tout faire

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire