Test Scott Couloir 2 2018

2 tests Scott Couloir 2.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,5/10
XavKerv1

Pratique et esthétique

Avis sélectionné
Profil du testeur : 18 ans | 1,82m | 60kg | Avancé
Acheté : 120€ en magasin
Conditions du test : Sorties à la journée en ski de randonnée

Points forts

Polyvalence, poids, facilité d'ajustement

Points faibles

Confort minimaliste

Nous avons aujourd'hui pléthore de possibilités et d'options lorsqu'il s'agit d'acheter un casque de ski, tant les constructeurs innovent : ventilation, poids, ajustement et protection... Récemment, une nouvelle tendance a émergé : celle des casques doublement certifiés, qui se placent ainsi dans la lutte pour la polyvalence.

Laissez-moi vous présenter mon casque actuel : le Couloir 2 de chez Scott. Tout d'abord, quelques caractéristiques techniques :

- Le poids: C'est la première chose qui m'a frappé lorsque je l'ai mis sur la tête : il est très léger pour un casque de ski. La coque pèse à elle-seule 360 grammes, les oreillettes 40, ce qui fait au total 400 grammes en taille S (51 - 55 cm).

- C'est un casque qui a la double certification ski - alpinisme, ce qui me permet de l'emporter dans la plupart de mes activités en montagne. S'il n'est certes pas aussi léger qu'un casque d'escalade pur, il reste super pratique pour une grande variété de sports outdoor et permet de ne pas avoir à se soucier du respect ou non des normes de construction propres à chaque activité.

- on peut facilement accrocher sur le casque un masque de ski ou une lampe frontale.

- Cette construction proche de celle d'un casque d'alpinisme le rend aussi très confortable à porter du fait de la précision de l'ajustement : il y a un système réglable qui vient maintenir l'arrière de la tête parfaitement et facilement, notamment avec la molette de serrage facile à manier.

- Le confort est aussi au rendez-vous, avec un rembourrage léger, minimaliste mais efficace, qui contribue au meilleur ajustement du casque à votre tête. En conditions froides, je n'hésite pas à porter un bonnet en dessous. Notez que les oreillettes sont facilement amovibles.

Au final, pourquoi choisir un tel casque doublement certifié ? Pour ma part, c'est une bonne idée si vous passez beaucoup de temps en ski de randonnée et en ski alpinisme et que vous souhaitez un caque qui réponde aux besoins et exigences des deux disciplines. Le fait que le casque soit doublement certifié signifie qu'il a été conçu pour résister à des impacts différents de ceux que peut subir un simple casque d'escalade. Enfin, ce compromis s'avère assez pratique car on jouit d'une certaine sécurité sans perdre en confort ou en polyvalence.

Bref, vous l'aurez compris : c'est un coup de cœur pour moi.

Pour qui ?

Ceux et celles qui souhaitent un casque pour les suivre à la fois en ski de randonnée et en alpinisme

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire