Test Burton Imperial 2017

5 tests Burton Imperial.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10
SambuyRider74

J'ai eut beaucoup de mal à former le chausson à mon pied (43 Euro/10 US)

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,80m | 78kg | Avancé
Acheté : 280€ en ligne
Conditions du test : Toute condition et toute neige. Neige Fraiche Suisse dans un 1er temps, mouillée de fin de saison ou d'été, piste de patinoire (bleu b***)... Piste, poudre, street, park, freestyle backcountry... et même dans une utilisation quotidienne comme on peut utiliser des baskets

Points forts

Trop belle !
Bon plan donc pas trop cher
Le lassage rapide
Elles vont bien avec mon setup freestyle (board slash Atv et fix Burton Mission (verte) en M)
Je les ai beaucoup utilisé comme des "baskets" et j'appréciais le confort

Points faibles

Fiabilité
Durabilité
Qualité du lassage
La transition semelle/boots pas assez résistant à mon goût

"J'ai eut beaucoup de mal à former le chausson à mon pied", une fois cette étape passée, elle ont commencé à prendre l'eau.

Au départ, je devais remplacer une paire de Burton Ion acheté en 2012, réparée et re-réparée à maintes reprise mais qui m'ont jamais fait défaut et pourtant, elle ont du temps de "vol".

Je vais sur le site Burton, je vois une paire de Burton Imperial camo (ma couleur favorite) et je devais me ré-équiper pour me former au monitorat de snowboard suisse, mes (précieuses) Burton Ion n'étant en terme d'image plus à la hauteur mais toujours fonctionnelles et bien pratiques, je précise que je les utilise toujours bien qu'elles prennent l'eau.

Revenons s'en à la Burton imperial, ayant toujours fait des grosses saisons avec mes boots à faire tout et n'importe quoi avec, j'arrive à la formation avec les boots pas formé à mon pied et là, oh! le calvaire.

Les 50 premières sessions (une 1/2 1ère année de ride), j'ai eut beaucoup de mal à les former mais j'ai résisté, j'ai passé mes tests bon gré malgré et plus j'avançais dans le temps, plus la sensation s'améliorait.

La seconde saison, les problèmes ont commencé : les éléments de laçage extérieur qui pète toutes les 10 sessions (ça a mal passé l'été à mon sens), donc t'enchaine les noeuds en espérant que cela tiennent jusqu'à la fin de saison... je ne compte plus le nombre de noeuds mais à la fin, ça devenait critique.

Même combat à l'intérieur ou j'ai raboté pas mal de centimètre.

Et là, tu commences à avoir des trous sur les extérieurs des boots (mi février environ), je suis régular donc le plus critique a été l'avant puis l'arrière à naturellement suivi, j'ai tenu jusqu'à la fin de saison en évitant de mettre un sac plastique dedans (pour isoler) mais j'ai eut de bon bains de pieds.

Je renvoie les boots au SAV Burton début mai, il n'avait plus de stocks et j'ai passé l'été sur glacier avec mes vieilles Ion, qui n'auront pas à rougir de leur qualité. mais j'avoue avoir été déçu de ne pas utiliser mes Imperial (camo toutes belles).

Je viens de recevoir les nouvelles (2020) et suite du test sur : https://www.skipass.com/guide-matos/burton/imperial-1.html (test skipass - Burton impérial 2020)

Pour qui ?

Tendance Freeride car plus rigide que des Burton Ion (luxe de chez Burton) mais on est quand même sur une boots haut de gamme et son comportement est très bien en freestyle.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire