Test Komperdell Contour Titanal 2 2016

8 tests Komperdell Contour Titanal 2.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,9/10
yrlab

Des batons téléscopiques IN-CONTOUR-NABLES!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 39 ans | 1,90m | 85kg | Expert | Gélos
Acheté : 80€ en magasin
Conditions du test : En freeride, freerando, de la neige verglacée à poudreuse

Points forts

Rigidité, légèreté, ergonomie, qualité des pointes, grips, système de serrage

Points faibles

dragonnes un peu petites pour les grandes mains

Etre grand n’est pas toujours un avantage quand on cherche une paire de bâtons de 135 cm avec un long grip pouvant répondre à différentes pratiques telle que le ski alpin, freeride, freerando et randonnée. Je connaissais cette illustre marque autrichienne de Komperdell qui a plus de 8o ans d’existence et sur les conseils d’un ami, je me suis orienté sur cette paire de Contour Titanal 2 avec un cahier des charges exigeant solidité et rigidité.


Parlons technique et caractéristiques…


  • Ces bâtons télescopiques constitués de 2 brins sont en alliage d’aluminium TITANAL HF, un des plus solide au monde (à diamètre de section égal, le Titanal est plus résistant que l’acier).
  • Le système DUOLOCK de serrage des deux brins est pourvu d’une clef de serrage et d’une vis afin de pouvoir ajuster et garantir un blocage parfait. La poignée mousse Contour grip XXL est en mousse EVA très compacte sur le tube est très longue (38cm). Les dragonnes compactes sont doublées de néoprène pour un meilleur confort et l’ajustement se réalise en faisant coulisser la sangle simplement.
  • Le système de serrage Powerlock a été revu par rapport à la première édition du modèle et le fabriquant met en avant une efficacité améliorée de 90 % ! Pour la partie basse, la pointe est en carbure de Tungstène et de bon diamètre. La rondelle large (9cm) est fixée par le système à double ergots.
  • Les deux tubes font respectivement 14 et 16 mn de diamètre et permettent d’avoir des bâtons de 85 à 140 cm. La paire affiche 460 grammes sur la balance ! Au vu tout ça, on se dit que le cahier des charges va être satisfait !


Mon expérience…


Les premières journées d’utilisation ont été principalement du freeride en station. Je les ai réglé à 135 cm soit pratiquement la taille maximum.

Avec mes grandes mains, les dragonnes sont au maximum mais ça passe avec mes gants-moufles. Les dragonnes pourraient simplement être un plus larges. La sangle pour ajuster le diamètre est facile d’utilisation. La poignée est ultra agréable au niveau de l’ergonomie et de l’absorption des chocs. La légèreté est aussi bien appréciable, on a presque l’impression d’avoir qu’une poignée dans chaque main.

Les longs grips sont les premières choses que j’ai appréciées sur ces indispensables instruments. La mousse assure une bonne isolation et permettent de pas tenir du métal à la température extérieure sur les télésièges. Dans le devers, le grip permet une préhension sûre.

Sur piste, la rigidité est au rendez-vous et puis le planté n’est plus ce qui l’était. Cela dit lorsqu’il s’agit de pousser sur une neige dure voire verglacée, les pointes sont ultra efficaces et on a une bonne poussée.

En mode freeride, la pointe a une très bonne accroche sur les surfaces glacées et/ou enrochées. La rondelle fait bien son travail dans la neige poudreuse et je la trouve suffisamment rigide. La longueur de grip permet d’adapter ses appuis dans les pentes lorsque c’est nécessaire. La tenue en main est irréprochable avec ces découpes de mousse circulaires et visuelles avec cet orange fluo.

Je l’apprécie tout autant en freerando : ils sont légers et permettent de monter de fortes pentes et d’adapter la longueur des bâtons instantanément pour atteindre l’objectif.

Le système de serrage Powerlock est vraiment sûr : après une première utilisation où les deux vis n’étaient pas assez serrées, j’ai corrigé et les deux tubes n’ont plus bougé d’un iota. Le système de verrouillage peut être manipulé avec les gants et ça, c’est un très bon point.

Après une dizaine de sorties, le revêtement s’est un peu rayé mais rien d’anormal. Les tubes sont d’une couleur gris aluminium donc les dommages sont peu visibles ! J’aime bien ce look très sobre mais très visuel avec ce grip noir et orange fluo.

Ce que j’apprécie le plus, c’est la pointe qui est bien large : elle assure un planté en neige dure infaillible et notamment dans les pentes fortes. Ces bâtons finissent d’apporter une bonne confiance dans le matériel indispensable pour des itinéraires engagés.

Avec une garantie de trois ans, j’espère donc que la durabilité sera au rendez-vous et fidèle à la réputation de Komperdell. Aucun point faible majeur pour ma part mais n’ayant pas de recul sur la solidité du système de serrage, je n’attribue pas la note maxi.

Ce modèle de bâton qui a bien été testé par les alpinistes et himalayistes me comblent parfaitement pour mes pratiques hivernales. Avec le système de rondelles amovibles, je ne suis pas inquiet si je souhaite faire de la randonnée en été avec des bâtons légers. Ces outils précieux constituent un petit budget à investir mais la qualité est au rendez-vous.

Facile d’utilisation, très ergonomiques, légers et solides, je suis réellement conquis et les conseille ainsi à tout skieur orienté freeride/frerando/rando !

Pour qui ?

Pratiquants freeride/freerando/rando
9/10
Solidité globale
Solidité rondelle
Rigidité
Style/Look
Grip poignée
Utilisation et réglage dragonne
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire