Météo : Retour de l'agitation, et donc de la neige en montagne

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Météo : Retour de l'agitation, et donc de la neige en montagne

L'automne, puis la fraîcheur vont s'affirmer
Bulletin neige

Enfin ! C'est que l'on s'ennuyait presque côté météo ces dernières semaines. Un plaisir pour ceux qui souhaitent encore profiter de massifs dépourvus de neige, mais une attente pour les autres qui veulent déjà voir les premières véritables prémices hivernales.
La fin du mois d'octobre et le début du mois de novembre vont alors correspondre à cette bascule franche vers des conditions automnales beaucoup plus marquées sur le pays.

L'occasion pour nous de vous proposer ici une explication sur ce qu'il va se produire et de faire le point sur les possibilités de neige de ces prochains jours.

N'ayez crainte ; les articles articles habituels du lundi et du jeudi seront eux bel et bien de retours dès la fin du mois de novembre.

Après le calme ...

Le mois d'octobre a donc été bien calme, malgré le passage furtif d'une tempête sur le Nord du pays. C'est en effet l'anticyclone qui a durablement régné. Il s'est accompagné de conditions souvent sèches et très bien ensoleillées. La carte ci-dessous, présentant le rapport à la moyenne de l'ensoleillement, traduit cela parfaitement. 

On remarque un "excédent" net sur l'ensemble de l'hexagone, et pour ce qui nous concerne en particulier vers le Massif-Central et les massifs du Nord-Est du pays (Vosges et Jura). 

Côté neige : pas grand chose à se mettre sous la dent depuis le début de l'automne. Une première petite offensive fin-septembre en altitude, une deuxième encore moins conséquente mais jusqu'en moyenne-montagne début octobre, et depuis le temps est souvent très sec. 

Pour autant, la saison est lancée localement notamment aux Deux-Alpes : et ce beau soleil permet donc d'en profiter largement. 
Les températures elles sont globalement de saison avec de fréquentes gelées blanches matinales, qui ont permis d'effectuer les premiers essais de production de neige de culture en stations, et une douceur de saison en après-midi de manière plutôt classique pour un mois d'octobre.

La situation météorologique était en fait ces dernières semaines marquée par la prédominance de hautes-pressions (anticyclone) garantissant ces conditions stables. On remarque cela très bien sur la carte de gauche ci-dessous avec des champs de pressions élevés, voisins des 1025 hectopascals, sur une bonne partie du pays. Dès lors ... les perturbations ne peuvent circuler sur nos contrées.

Mais cette situation est en train d'évoluer sensiblement, et ce sera d'autant plus le cas lors de la bascule sur le mois de novembre dans quelques jours.
La carte de droite ci-dessous présente en effet des hautes-pressions en net retrait vers l'Atlantique (plages de couleurs oranges/rouges) tandis qu'un très vaste système dépressionnaire règne sur la mer du Nord (plages de couleurs bleues) et étend son influence jusqu'au Nord de l'Espagne (pressions inférieures à 1015 hectopascals). 

... des perturbations, neigeuses à haute-altitude

A l'avant de ces dépressions, essentiellement entre ce vendredi et dimanche, le vent s'oriente au secteur Sud-Ouest : tout à fait normal puisque ce vent souffle toujours dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour des dépressions dans l'hémisphère Nord.
Ce flux de Sud-Ouest va ramener un air de plus en plus humide mais dans un premier temps (beaucoup) trop doux pour les amateurs de neige fraîche. 

Deux cartes pour illustrer cela : 
La première, à droite, représente l'anomalie de températures par rapport à la moyenne. C'est donc net : il fera très doux sous les précipitations de ce vendredi, samedi et dimanche. 

Et c'est bel et bien dommage (mais évidemment lié) : car la carte de droite ci-dessous, représentant les cumuls sur ces trois jours, est bien chargée avec des cumuls significatifs pour tout le monde en particulier en zones de montagne ... qui nous concernent évidemment le plus.

Un enneigement donc par le haut 

Plus concrètement, côté neige ces trois prochains jours (jusqu'en fin de nuit de dimanche à lundi) : 
- Côté Alpes du Nord.
Qui dit flux de Sud, dit assèchement sur les Alpes du Nord. Malgré des conditions souvent très nuageuses, il faut donc à s'attendre à la prédominance d'un temps sec. On observera, d'ici dimanche fin de journée, simplement quelques gouttes anecdotiques et les flocons au-dessus de ... 2800/3000 mètres voire 2500/2700 mètres en bordure des Alpes du Sud où ces flocons seront un peu plus fréquents et même 2200/2400 mètres sur les cols frontaliers côté Haute-Maurienne sous l'effet de la Lombarde. Mais guère plus de 5 à 15 cm attendus plus haut sur ces deux zones les plus touchées d'ici dimanche soir donc ....

- Côté Alpes du Sud, jusqu'à 80 cm à très haute-altitude ! 
Les Alpes du Sud vont elles, comme toujours sous ce type de flux également, connaître des conditions bien plus humides. 

La journée de samedi s'annonce bien humide avec des précipitations qui remontent durablement de Méditerranée. Elle donne de la neige au-dessus de 2200/2400 mètres environ, d'Est en Ouest, puis 2500/2700 mètres, toujours d'Est en Ouest. Sous l'effet de la lombarde, on n'exclut pas quelques flocons bien humides dès 1900/2000 mètres très localement sous les plus fortes intensités du côté de la frontière italienne vers le département des Hautes-Alpes. 

Les précipitations continueront de concerner le massif dimanche, mais elles seront plus faibles et éparses tandis que la neige sera voisine des 2600/2800 mètres.

Du coup, même si les sols pourront blanchir (5 à 10 cm dès 2300/2500 mètres) plus bas samedi ; c'est vraiment au-dessus de 2800/2900 mètres que les cumuls neigeux seront conséquents d'ici dimanche soir avec notamment 40 à 50 cm sur les Ecrins, et 20 à 30 cm sur le Nord du Mercantour, et plutôt 15 à 25 cm ailleurs.

Entre dimanche soir et lundi, une perturbation très active balaiera l'ensemble de l'arc alpin donnant des précipitations parfois marquées. La neige se situe vers 2700/2900 mètres sur l'ensemble Alpes puis 2300/2500 mètres en fin de perturbation. Il pourrait alors tomber, d'Ouest en Est, 30 à 20 cm de neige d'Ouest en Est plus haut durant la nuit.
Le cumul total atteindrait alors, sur les hauteurs des Ecrins, les 60 à 80 cm avec des secteurs de haute-altitude qui vont faire le plein. 

Le refroidissement sensible attendu lundi pourrait ramener la neige bien plus bas comme nous l'évoquerons en dernière partie de cet article.

Côté Pyrénées

Les précipitations qui remontent de péninsule-ibérique donnent de la neige très localement dès 2100/2300 mètres en secteurs frontaliers de l'Espagne. C'est par exemple le cas du côté de Gavarnie actuellement. Cette situation va se maintenir jusqu'à samedi matin avec une limite pluie-neige qui remonte vers 2400/2500 mètres sur cette zone frontalière (temps sec par effet de foehn ailleurs). Puis, douceur et foehn seront au programme et l'on attend simplement quelques rares averses (limite pluie-neige très élevée, voisine des 2900/3100 mètres) entre samedi après-midi et dimanche fin de journée.

Cette limite pluie-neige restera élevée durant le passage d'une perturbation de manière généralisée en nuit de dimanche à lundi, ne descendant vers 2500/2600 mètres que sous les dernières averses.

Mais c'est donc à partir de lundi que les premières sensations hivernales sont attendues. Et pour cause, l'air froid va débarquer en force sur le pays. 

La carte ci-dessus, présentant toujours l'anomalie des températures en altitude par rapport à la moyenne, l'illustre très clairement : alors que nous étions "dans le rouge" et donc au-dessus des moyennes précédemment, nous basculons du côté bleu et donc en-dessous des moyennes pour le début de semaine prochaine. 

A l'arrière du front très actif, les averses attendues en cours de journée de lundi devraient donc ramener la neige vers 1600/1800 mètres environ. Elle pourrait blanchir les sols plus haut, prioritairement sur les Alpes du Nord. 

Puis, nous surveillons attentivement l'évolution entre mardi et jeudi la semaine prochaine. La situation météorologique devrait en effet, progressivement, s'orienter vers la mise en place d'un courant de Nord à Nord-Ouest comme modélisé sur la carte ci-dessous. 
En effet, l'anticyclone (champ de pressions jusqu'à 1030 hectopascals et plages de couleurs rouges) devrait s'élever sur l'Atlantique tandis que des dépressions circulent entre la mer du Nord et le golfe de Gênes (champ de pressions autour des 1000 hectopascals).

Ce vent de Nord à Nord-Ouest ramènera, à coup sur, un air encore plus frais. Mais il existe, à ce stade, une petite inconnue sur l'intensité des perturbations associées. Il est très probable, et non certain, que des dégradations circulent sur le pays. La neige pourrait alors s'inviter, pour la première fois, en basse-montagne (1200/1400 mètres) entre mardi et jeudi prochain donc.

Un nouveau bulletin, mis en ligne lundi, nous permettra de vous quantifier et de vous localiser précisément tout ça mais une chose est sure : ça sent de plus en plus l'hiver la semaine prochaine ! Avis aux amateurs.

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !
1 commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.