La météo du jeudi 8 avril : Et maintenant d'abondantes chutes de neige ?

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

La météo du jeudi 8 avril : Et maintenant d'abondantes chutes de neige ?

L'hiver est loin d'être fini ...
Bulletin neige

La Météo du Jeudi :

Tous les lundis et jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine et week-end.

Dans cet article, nous vous confirmerons que nous sommes loin d'en avoir fini avec les conditions hivernales. Le froid s'évacue en cette fin de semaine ... mais temporairement. Une offensive neigeuse d'ampleur notable pour un mois d'avril est en effet envisagée à partir de dimanche et surtout lundi.

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Une offensive froide remarquable ...

Il a fait froid, il a neigé : on s'y attendait mais la brutalité et la sévérité de cet assaut hivernal en plein mois d'avril sont tout de même surprenantes, d'autant plus quand ce type de temps fait suite à une période printanière durablement douce et à des records de chaleur pour un mois de mars.

Mais comme désormais le temps n'a fait qu'à sa tête : nous avons ces derniers jours battus cette fois battu des records de froid pour un mois d'avril

L'isotherme -20 degrés s'est d'ailleurs abaissé pour la première fois de l'hiver sous le seuil des 3000m sur les Alpes. La température a par exemple atteint les -22 degrés du côté de la Meije (nivose ci-dessous) à 3100 mètres. Plus globalement, ce sont l'ensemble des stations du réseau d'observation (MeteoFrance comme MeteoSuisse) qui ont battu leurs records de froid pour un mois d'avril au-dessus de 2500 mètres environ.

Cette offensive froide n'a épargné aucun massif de l'hexagone même si certains (Pyrénées, Massif-Central notamment) ont relevé des valeurs un peu plus éloignées des records de froid mensuels.
Côté neige : elle a donc bel et bien fait son retour, jusqu'en plaines, entre lundi soir et mardi matin. Les quantités sont tout de même rester bien faibles, ne dépassant les 20 cm sur aucun massif. Il est d'ailleurs à noter que, malgré les températures bien froides, la petite pellicule de neige fraîche tombée en deux jours (souvent 5 à 15 cm donc) a rapidement fondu dès que le soleil s'est montré signe qu'au mois d'avril les rayons du soleil font très mal au manteau neigeux qu'importe la masse d'air associée.
Bref, aucun changement à ce jour concernant les épaisseurs de neige au sol puisque c'est bien la seule sous-couche de l'hiver qui résiste. 

Les possibilités de ski restent donc cantonnées aux Alpes (surtout au Nord et en altitude), parfois aux Pyrénées, très très localement en Jura et Massif-Central. 

Ce jeudi matin, avec la tombée du vent, le froid est surtout remarquable en plaines alors qu'il est un peu moins vif en altitude en lien avec un changement de temps progressif. 

... laissant place à un redoux temporaire ...

Le contexte météorologique est en effet en train d'évoluer sur le pays. La coulée d'air froid s'évacue assez rapidement ce jeudi vers le Sud-Est de l'Europe tandis que dans un même temps un système de hautes-pressions regagne l'Ouest de l'Europe par l'Atlantique. Dans ce contexte, la masse d'air associée est un peu plus "douce". Après les dernières gelées parfois marquées donc du lever du jour, le redoux est sensible. Il est surtout marqué en altitude.

Pour preuve la carte ci-dessous, modélisant l'écart à la normale de la masse d'air à l'air libre vers 1350 mètres, témoigne de valeurs qui retrouve des moyennes de saison sur la majeure partie de l'hexagone ce jeudi après-midi. Il convient tout de même de préciser qu'entre lundi soir et jeudi matin nous étions jusqu'à -6 à -10 degrés en-dessous de ces dites "moyennes". 

Ainsi cette journée de jeudi est la plus belle de la semaine sur nos massifs avec simplement le passage de nuages-bas vers le Nord-Est du pays et donc sur le massif vosgien. 

La journée de vendredi restera plutôt bien ensoleillée. Mais les nuages-élevés circuleront fréquemment, sur l'ensemble des massifs, voilant le ciel voire tamisant l'éclat du soleil. Ce devrait être d'ailleurs franchement le cas sur les Pyrénées où les sommets frontaliers finiront par être franchement boucher en cours d'après-midi.
Ces deux jours, les températures maximales atteindront donc les +9 à +14 degrés vers 1000 mètres et +3 à +8 degrés vers 2000 mètres en fonction des versants et de l'effet de foehn induit par le vent de Sud-Sud-Ouest qui se lèvera vendredi. 

Ce vent est le signe d'un (nouveau changement de temps) qui se met en place pour le week-end. 
Le beau temps sera ainsi en net retrait samedi avec des passages de nuages-élevés qui s'accentuent sensiblement surtout sur le Sud des Alpes et l'Ouest des Pyrénées. Sur les Alpes du Nord, voire en piémont côté Pyrénées, des éclaircies de foehn parfois très belles et appréciables pourront tout de même résister mais au prix d'un vent de Sud parfois désagréable.

Le changement de temps s'accentue dimanche puisque les éclaircies ne devraient être présentes sur aucun massif et la neige ne sera plus très loin ... 

Explications : 

Notre anticyclone qui pousse ce jeudi faiblit sensiblement. Dès lors, une nouveau système dépressionnaire (plages de couleurs bleues claires) vient plonger sur la Bretagne et jusqu'au Nord-Ouest de l'Espagne (plages de couleurs plutôt vertes) sous forme d'un thalweg (vallées de basses-pressions) comme on le remarque sur la première carte ci-dessous.
A l'avant de ce système dépressionnaire les vents tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Dès lors le flux de Sud-Ouest associé est relativement perturbé. Il tendra même à devenir franchement perturbé de dimanche après-midi et jusqu'à mardi matin en raison d'un conflit de masse d'air marqué. Ce phénomène est visible sur la deuxième carte ci-dessous avec une masse d'air bien froide pour la période (-6 à -4 degré vers 850 hectopascals, soit vers 1350 mètres) sur le Nord-Ouest du pays tandis que le petit redoux s'évacue par l'extrême Sud-Est du pays (+8 à +10 degrés vers 1350 mètres). Ce conflit de masse d'air accentue sensiblement le potentiel de précipitations associé au passage perturbé. 

... avant un risque de chutes de neige significatives ?

La masse d'air froid évoquée présente des valeurs à nouveau remarquablement basses pour un mois d'avril. On ne vous fait pas un dessin : séquence durablement perturbée + masse d'air froid = risque de neige bien présent en montagne

La chronologie des évènements est donc relativement bien cernée :
- Dimanche matin : les précipitations commencent à déborder sur la partie frontalière des Pyrénées (mais la neige reste élevée) puis le Sud des Alpes (où la neige reste également élevée) et l'Ouest et le Sud du Massif-Central (où il s'agira simplement de pluie).

- Dimanche après-midi et en fin de journée : peu de changement avec tout de même des précipitations qui tendent à devenir plus régulières progressivement sur les Alpes du Sud, mais la neige reste élevée au-dessus de 2000/2200 mètres. 

- en nuit de dimanche à lundi : la carte ci-dessous est claire. Les précipitations deviennent progressivement bien plus généralisées et marquées concernant progressivement l'ensemble des massifs mais elles devraient tarder à "rentrer" sur le centre des Alpes du Nord (Maurienne/Vanoise/Beaufortain/Val d'Arly/Haut-Giffre/Mont-Blanc) où le foehn assèchera un peu plus durablement la masse d'air. 

Masse d'air qui commence d'ailleurs à se rafraîchir par l'Ouest avec la neige qui descend progressivement en basse-montagne vers 800/1200 mètres en fonction des massifs.

- en journée de lundi et jusqu'en nuit suivante : la perturbation devrait traîner sur l'arc alpin voire l'extrême Est du Massif-Central tandis que d'autres averses descendent à l'arrière de la perturbation sur les Pyrénées. Avec le froid désormais bien en place, on surveillera un risque de neige jusqu'à très basse-altitude à savoir 400/700 mètres environ, au moins localement. 

Dès lors, voici le potentiel de cette séquence perturbée en termes de limite pluie-neige et de cumuls de neige :

- Alpes du Nord :
On pourrait relever 20 à 40 cm de neige au-dessus de 1800/2000 mètres avec donc un risque de cumul plus important vers le Vercors, les Bauges, Belledonne, la Chartreuse (50 cm en altitude) et de chutes de neige dès 500/700 mètres amenant un cumul remarquable pour la saison en basse-montagne (15 à 25 cm).

- Alpes du Sud :
Le cumul s'annonce important sur les Ecrins avec des quantités de neige atteignant les 40 à 60 cm proche des Ecrins au-dessus de 2200 mètres et souvent 20 à 35 cm ailleurs. Des cumuls notables plus bas (vers 1000/1300 mètres), de l'ordre de 10-15 cm sont également localement possibles.

- Vosges et Jura :
Les Vosges devraient rester un peu en marge, mais un cumul de 10-15 cm sur les sommets est possible. Côté Jura, situation incertaine. Mais un risque de chutes de neige jusqu'à très basse-altitude est présent et le cumul en montagne pourrait atteindre les 25-35 cm localement et ce dès 1100/1200 mètres.

- Massif-Central :
On retrouve, sur l'extrême Est du massif notamment vers le département de la Haute-Loire et le plateau ardéchois, un risque de chutes de neige jusqu'à très basse-altitude sous les plus fortes intensités en nuit de dimanche à lundi et lundi matin avant une accalmie. Ici aussi, une couche de 20-30 cm ne peut être totalement exclue sous forme de neige lourde dès 1000/1200 mètres.

- Pyrénées :
Situation un peu différente sur la chaîne puisque tout dépendra de l'intensité des averses qui sont très difficiles à cerner à une telle échéance. Néanmoins, sous la traine froide de lundi ; les flocons pourraient ici-aussi descendre bien bas (dès 600/800 mètres) avec 10-20 cm de neige possible au gré des averses sur la majeure partie de la chaîne dès 1000/1200 mètres.

Bien évidemment, à ce stade (J-3 à J-4) surtout lors d'une telle configuration (remontées de Sud) et à cette période l'année : la prévision est à prendre avec énormément de recul mais les grandes lignes de cette séquence neigeuses sont relativement bien cernées. Elle s'annonce dans tous les cas très remarquable pour un mois d'avril, qui a désormais tout d'un mois hivernal depuis le début.
Ces nouvelles chutes de neige, parfois importantes (50 cm très localement sont envisagés on vous le rappelle !) seront à même d'améliorer très nettement, et au moins temporairement, les conditions de neige et plus globalement l'enneigement. 

Evidemment, et cela va avec, la situation nivologique se détériorera elle dès le début de semaine prochaine. 

A lundi pour voir où nous en sommes sur cette agitation, bonne fin de semaine !

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !
4 commentaires
aegir_98
Statut : Expert
inscrit le 26/11/03
Matos : 4 avis
Merci pour ces infots Thomas. Dis moi ta foto d'en-tête de la Barre et du Dôme elle a été prise quand ? Je suis super surpris de la double chute de sérac.
le roy
Statut : Gourou
inscrit le 29/03/00
Stations : 1 avisMatos : 6 avis
Je dirais que c'est tout récent, il y a eu une chute importante le 30-31 mars, je pense que c'est celle là qu'on voit sur la photo (chute de gauche, partie de tout en haut)
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.