La météo du jeudi 25 février : Toujours de la douceur et du soleil ?

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

La météo du jeudi 25 février : Toujours de la douceur et du soleil ?

Les conditions largement printanières vont-elles se maintenir ?
Bulletin neige
Thomas.Blanchard
Photos :
Alexandre, vignette : meteociel

La Météo du Jeudi :

Tous les lundis et jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine et week-end.

Dans cet article, nous allons voir si la grande douceur et le beau temps vont se maintenir pour cette fin de semaine et bien évidemment vous expliquer quelles seront les conditions et les types de temps rencontrés.

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Un anticyclone qui résiste ?

Cela fait maintenant plus d'une semaine que les hautes-pressions sont installées sur le pays. Cette situation dure, mais il est nécessaire de rappeler qu'elle fait suite à une période hivernale qui a globalement été très humide sur le pays avec un excédent de précipitations depuis décembre observé sur 90 pourcents du territoire. Seul le pourtour du golfe du Lion fait encore figure d'exception, à l'inverse de ce que nous connaissons depuis quelques jours comme nous l'illustrerons plus tard.

Tous les reliefs, hormis les Pyrénées Catalanes, ont donc connu jusqu'à présent un hiver plutôt humide.

Mais, depuis la mi-février donc : un anticyclone règne sur l'ensemble du pays. On retrouve ainsi ces derniers jours des conditions sèches et largement ensoleillées avec seulement des entrées maritime au Sud du Massif-Central. L'image satellite de la journée d'hiver permet de se rendre parfaite compte de cette situation. Autre fait marquant de cette image satellite : un enneigement qui régresse à vue d'œil. Si les hauts-massifs alpins sont encore bien blancs, c'est déjà bien moins le cas en regardant les Pyrénées et les traces de neige ne sont que peu mises en valeurs sur le Massif-Central, les Vosges et le Jura où l'enneigement recule sensiblement. 

Ce type de conditions nous avait amené à nous demander lors de notre dernier article si, oui ou non, l'hiver était déjà fini ? Le printemps météorologique commence lui, comme toujours, le 1er mars. Et bien on vous le confirme : inutile d'espérer un changement radical de temps pour cette bascule dans cette nouvelle saison météorologique
Pour autant, les conditions vont tout de même légèrement évoluer. On vous explique ce petit changement de temps ... à peine perceptible à l'échelle du pays mais localement sensible avec une ambiance devenant parfois automnale. Vous le savez, autour des anticyclones les vents tournent dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère Nord. Hier encore (première carte) nous étions donc soumis à un flux de Sud-Ouest largement anticyclonique dont le centre des hautes-pressions était situé vers les Balkans (champ de pressions autour de 1035 hectopascals). La situation change un peu donc donc pour la fin de semaine avec un cœur des hautes-pressions qui vient se positionner autour de la Grande-Bretagne (deuxième carte, avec un champ de pressions autour de 1035 hectopascals à nouveau) tandis qu'une goutte froide d'altitude (plages de couleurs un peu plus jaunes/vertes) viendra glisser sous cet anticyclone. Le positionnement et l'intensité de cette goutte froide sont encore assez incertains. Ce déplacement des centres d'actions aura donc pour conséquence : le retour de quelques passages-nuageux, par moments ... mais également une (très) timide baisse du mercure.

Une douceur exceptionnelle qui se maintient ?

Mercure, parlons-en justement. La douceur printanière de ces derniers jours est même exceptionnelle avec des températures jusqu'à +10 à +12 degrés au-dessus des moyennes pour un mois de février depuis de nombreuses journées ! Et pourtant, on finit par s'y habituer à ces épisodes de douceurs. 

Un exemple : la ville de Bourg-Saint-Maurice, au cœur des Alpes à 850 mètres d'altitude. Avant 2019, elle n’avait dépassé qu’une seule fois la barre des 20 degrés en février avant 2019 mais elle l’a franchie 5 fois sur les trois derniers mois de février dont ce mercredi avec 20,7 °C (la normale* des maximales est de 8,3 °C pour une troisième décade de février avec donc ici ces fameux douze degrés au-dessus des moyennes pour le troisième jour consécutif).

La douceur va t'elle se maintenir ? Oui. Va t'elle rester aussi marquée ? Probablement pas, le pic de douceur a été atteint mardi/mercredi

Pour étudier l'évolution globale des températures, les météorologues utilisent fréquemment des cartes mais aussi des graphiques. Le diagramme ci-dessous représente les différents scénarios d'évolution de températures pour les prochains jours, avec leur moyenne. Il s'agit ici de la température vers 850 hectopascals soit, à l'air libre, vers 1350 mètres environ. On remarque bien :

- un pic de douceur atteint hier mercredi 24 février.
- une timide baisse mais bien présente jusqu'au vendredi 27 février environ.
- une lente remontée jusqu'à début mars, sans atteindre les valeurs des derniers jours.
- une potentielle baisse, un peu plus marquée, après le 04-05 mars mais c'est encore très incertain et les scénarios divergent.

Temps et conditions par massifs

Une fois que nous avons posé ce contexte général et son évolution, quelles serons plus concrètement les conditions attendues sur nos reliefs pour ces prochains jours. Commençons par les massifs où l'enneigement se fait de plus en plus maigre. En effet : Vosges et Massif-Central en priorité voient l'enneigement régresser sensiblement. Le travail des domaines skiables (saluons-le ici) permet encore la pratique d'activité hivernale sur la plupart des stations mais les langues de neige se font de plus en plus réduites sous 1300/1400 mètres ...

Vosges donc : 

Le temps restera sec sous un ciel très largement ensoleillé. Exception faite de la journée de vendredi où des grisailles viendront s'étendre au pied du massif de manière parfois durable accrochant assez fréquemment les pentes. Les températures maximales atteindront vers 800 mètres +8 à +12 degrés de vendredi à dimanche ... après les +15 degrés de mercredi/jeudi, la baisse est bien là.
Ce même type de temps sera observé sur le Jura où les grisailles peuvent même trainer à basse et moyenne altitude samedi et dimanche. L'enneigement y est d'ailleurs un peu meilleur dans les forêts (notamment pour la pratique d'activités nordiques) du Risoux ou surtout du Massacre qui gardent traditionnellement bien la neige.

Massif-Central :

C'est ici que la dite goutte froide que nous évoquions va avoir le plus d'influence. Les grisailles sont omniprésentes, s'étendant souvent jusqu'aux plus hauts-sommets. Elles concerneront surtout le Nord du massif quand la partie Sud (Aveyron, Lozère) verra des moments de soleil plus francs. Dimanche, ces grisailles régresseront déjà.
La baisse du mercure, toujours associée à la goutte froide, sera ici plus marquée qu'ailleurs. La première carte ci-dessous rend d'ailleurs compte d'un isotherme 0 degré (altitude où le zéro degré est atteint) vers 1600/1800 mètres tandis que la carte de droite met en exergue la possibilité de petites précipitations sur le Nord du massif. Ce devrait être le cas entre vendredi soir et samedi après-midi. 

Dès lors, sur les plus hauts-sommets des Monts-Dore et du Sancy : des flocons ne sont même pas totalement exclus au-dessus de 1400/1500 mètres samedi matin ... pour l'anecdote.
Les températures ne dépassent pas ici vers 1300 mètres les +4 à +8 degrés du Nord au Sud samedi, plutôt +7 à +11 degrés dimanche après avoir encore atteint les +11 à +14 degrés ce jeudi.

Pyrénées : 

L'enneigement régresse sensiblement et rapidement sur la chaîne. Mais, grâce à son altitude, l'or blanc résiste encore notamment en altitude et sur les versants Nord. Mais les limites d'enneigement sont remontées pratiquement partout au-dessus des 1600/1800 mètres en fonction des versants voire 1800/2000 mètres sur l'Est de la chaîne.
C'est d'ailleurs en fond de chaîne qui fera durablement beau ces prochains jours, dans les vallées et secteurs les plus proches de l'Espagne et des hauts-sommets. Ailleurs, sur le Nord et vers le piémont : des grisailles traîneront vendredi et samedi puis seront déjà plus discrètes dimanche.

Les températures maximales atteindront vers 1750 mètres : +5 à +9 degrés sur la majeure partie de la chaîne après les +8 à +12 degrés de ces derniers jours. Notons que, sauf sous les grisailles, le regel nocturne de la neige restera très bon.

Alpes du Nord :

Les conditions vont rester sèches et plutôt bien ensoleillées. Mais les grisailles vont finir par s'inviter ici aussi. Ce sera le cas progressivement vendredi après-midi où elles viendront s'étendre au pied des massifs sur l'Ouest de l'Isère puis plus globalement sur l'extrême Ouest de la région samedi matin. Elles évolueront ensuite en nombreuses écharpes nuageuses le long des Préalpes en cours de journée. Dimanche matin ces grisailles seront bien plus localisées puis se dissiperont au fil de la journée.
Les hauts-massifs intérieurs devraient donc garder un temps pleinement ensoleillé plus durablement. 

Les températures sont en baisse avec un différentiel important d'Ouest en Est en fonction de la nébulosité et de l'ensoleillement. Les maximales vers 1700 mètres atteindront ainsi +8 à +13 degrés ce jeudi, mais +7 à +11 degrés vendredi, puis +3 à +7 degrés samedi (d'Ouest en Est donc) et à nouveau un bon +6 à +10 degrés dimanche. On conservera un très bon regel nocturne du manteau (neige très dure le matin avant qu'elle ne prenne le soleil, "soupe" ensuite un peu moins marquée sous les grisailles et écharpes nuageuses surtout samedi).

Sur les Alpes du Sud, les conditions seront pleinement ensoleillées tout au long de ces prochains jours avec au maximum quelques nuages-élevés voilant simplement le ciel des Hautes-Alpes dimanche. Les maximales vers 2000 mètres atteignent +6 à +11 degrés jeudi, +5 à +10 degrés vendredi, +3 à +8 degrés samedi et dimanche avec une baisse un peu moins marquée ici.

Notons que dans les vallées alpines, et parfois jusqu'en moyenne-montagne, les poussières de sable de ces derniers jours sont restées plaquées au sol par l'anticyclone et que des particules de pollution viennent également s'ajouter pour créer cette brume peu agréable à observer sur de nombreux secteurs ... ce phénomène est bien visible ci-dessous sur la webcam de Réallon (05). On espère que la goutte froide et le petit vent d'Est vont venir limiter ces phénomènes ces prochains jours.

Il reste donc souvent de la neige, même si le manteau souffre et que la fonte a deux semaines à un mois d'avance par rapport à la moyenne. Le beau temps, parfois, de ces prochains jours sera donc encore l'occasion d'en profiter. Les risques d'avalanches, bien que très faibles, ne sont pas nuls et ne doivent être négligés. Prudence donc, comme toujours, dans chacune de vos sorties.

On espère que les prochains articles seront l'occasion de vous préparer à un changement de temps progressif ... mais ce n'est pas gagné !

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !
letapir1997
Photos Alexandre
Attention tapir méchant
Pas encore de commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.