La météo du lundi 22 février : L'hiver est-il fini ?

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

La météo du lundi 22 février : L'hiver est-il fini ?

Pouvons-nous garder espoir de revoir la neige et le froid frapper à nos portes ?
Bulletin neige
Thomas.Blanchard
Photos :

La Météo du Lundi :

Tous les lundis et jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine et week-end.

Dans cet article, nous allons nous plonger dans des projections à plusieurs jours pour vous indiquer si les conditions printanières sont là pour durer ou si nous pouvons espérer de nouvelles chutes de neige. Ce sera également l'occasion de faire le point sur l'enneigement et les prévisions météo des prochains jours.

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Côté prévisions météo

Pourtant, c'était il y a seulement 10 jours ... Une vague de froid sévissait sur le Nord du pays, on relevait -15 degrés jusqu'en plaines en Alsace/Lorraine et les villes de Paris, Grenoble, Chambéry ou encore Annecy étaient recouvertes d'un petit manteau blanc. 

Depuis, les conditions ont bien changé. Beaucoup ont le sentiment, légitime, d'être passé d'un plein hiver avec un temps de janvier à un temps d'avril en quelques jours seulement. Les valeurs de températures relevées depuis une semaine à présent sont en effet dignes du printemps, on vous l'accorde, comme nous vous l'annoncions dans notre précédent article

A long terme :

Nous allons ici nous projeter à long terme, c'est à dire de J+5 à J+10. Ces prévisions long termes sont généralement délicates à établir mais il est parfois possible de dégager une tendance relativement fiable, surtout lorsque le temps est calme. Et ce sera le cas ici. Nous allons donc prendre deux cartes pour cerner ces conditions jusqu'au début du mois de mars. 

La première carte présente l'anomalie de pressions atmosphériques, par rapport à la moyenne, quand la deuxième indique l'anomalie de températures attendue, toujours par rapport à la moyenne, en altitude vers 1350 mètres. 

Ces deux cartes, jusqu'au tout début de mois de mars au moins donc sont donc très claires avec le "rouge" qui domine sur les deux paramètres : les conditions anticycloniques vont se maintenir, et les températures vont rester douces pour la période. On attend donc encore pour de très nombreuses journées un temps sec, majoritairement ensoleillé et avec des températures élevées pour la période.

A court terme, du beau temps majoritaire :

Pour le temps de cette semaine, seule cette journée de lundi fait un peu figure d'exception. En effet : en lien avec un puissant courant de Sud, piloté par une dépression sur l'Espagne, des passages-nuageux élevés circulent sur l'ensemble du pays et donc tous nos massifs. Ils recouvrent souvent le ciel, et apportent surtout à nouveau du sable dans l'atmosphère même si l'épisode est moins marqué que celui observé il y a 16 jours. 
Ce courant de Sud donne également des chutes de neige en fond de chaîne côté Pyrénées, surtout sur les zones frontalières de l'Espagne alors que le foehn souffle plus au Nord. Des débordements, seulement pluvieux, sont également en cours sur le Sud du Massif-Central et vont se maintenir ces prochains jours.

Hormis pour cette journée de lundi donc, et proche du Languedoc par entrées maritimes durant la majeure partie de la semaine : les conditions seront largement ensoleillées sur l'ensemble des massifs français dès demain. La douceur restera bien en place avec des températures atteignant encore les +14 à +18 degrés en vallées voire vers 600/800 mètres en pentes Sud ou secteurs soumis au foehn que ce soit côté Alpes ou Pyrénées voire Massif-Central. Vers 2000 mètres, les températures pourront flirter avec les 10 degrés tout au long de ces prochains jours.

La carte ci-dessous, représentant l'accumulation de précipitations d'ici samedi, montre bien ce temps sec sauf sur les Cévennes donc et sur le Sud des Pyrénées (où l'essentiel des précipitations se produit d'ici ce soir). Bref, au vu des projections météorologiques (jusqu'à J+10, et donc au début du mois de mars) et des conditions actuelles ... on aurait tendance à croire que l'hiver est déjà bel et bien terminé

Côté enneigement

Côté enneigement, nous pouvons classer la situation en trois secteurs : les endroits où la neige a déjà pratiquement totalement disparu, les lieux où les conditions commencent à bien se dégrader, et enfin les secteurs qui conservent encore de bonnes conditions d'enneigement. Commençons par les premiers secteurs.

Une situation déjà largement dégradée :

La fonte du manteau neigeux est ici largement entamée voire pratiquement terminée. Il s'agit de l'ensemble des versants Sud de basse-montagne jusqu'à 1200/1400 mètres et des massifs les plus exposés sous 1500/1700 mètres (piémont pyrénéen, Sud du Massif-Central ...). La neige est à présent déclarée absente et difficile d'envisager des sorties en skis sur ces secteurs. Ici, on peut dire que le plus gros de l'hiver et que les hauteurs de neige maximales auront donc été atteintes durant la première partie du mois de janvier ... ce qui est relativement tôt.

Une situation qui se dégrade déjà franchement :

C'est un peu le cas partout ... L'ensemble des massifs voit les hauteurs de de neige diminuer, et une qualité du manteau neigeux être largement altérée avec des conditions de ski de printemps. Tous les versants Sud, jusqu'à des altitudes élevées y compris au coeur des Alpes traditionnellement bien enneigées, voient le "vert" ou le "marron" ressortir parfois jusqu'à 1800/2000 mètres.

Sur ces secteurs, mais plus globalement un peu partout sous 1200/1400 mètres, la fin des vacances scolaires s'annonce difficile avec un enneigement qui ne va pas s'améliorer bien au contraire.

Ce constat est également valable sur l'ensemble de la chaîne pyrénéenne jusqu'à des altitudes élevées, notamment sur l'extrême Est de la chaîne où les traces de neige sont parfois rares côté Cerdagne à près de 2000 mètres d'altitude comme ici sur le secteur du Cambre d'Aze (66).

On aperçoit d'ailleurs ici le sable saharien apporté ce jour par le courant de Sud. Les quelques chutes de neige attendues donc en fond de chaîne pyrénéenne (proche de la frontière espagnole), d'ici ce soir, apporteront 10 à 20 cm de poudreuse au-dessus de 1800/2000 mètres mais très localement 20/30 cm vers le Canigou, l'Andorre, et le secteur de Gavarnie au-dessus de 2300 mètres. Cette couche de neige fraîche ne devraient hélas pas faire long feu sous le doux soleil de fin-février qui sera rapidement de retour dès demain. Elle pourra résister un peu plus longuement en versants Nord notamment en haute-montagne.

Une situation fragile, mais encore convenable :

Versants Nord, parlons-en justement. On l'évoquait largement lors de notre article de jeudi dernier : en février le soleil fait du mal à de nombreuses expositions, sauf sur les secteurs orientés plein Nord. Et c'est le cas également à moyenne-altitude. Le graphique ci-dessous permet de bien représenter cette situation : malgré des températures largement positives, la fonte au col de Porte (pourtant en Préalpes, donc plus exposé aux redoux) est relativement lente de l'ordre de 3 à 5 cm par jour, et cela encore que nous ne sommes qu'à 1325 mètres d'altitude et que le mercure atteint chaque jour les +10 degrés. Le vent de Sud de ce lundi devrait, ici, faire tout de même un peu plus de mal ... puis le soleil pourrait finir par faire de plus en plus de mal durablement au fur et à mesure que l'on rentrera dans le mois de mars.

Mais globalement, l'enneigement demeure correct (et devrait le rester tant que le temps reste sec, avec un bon regel nocturne) sur toutes les pentes Nord dès 1200/1400 mètres hormis en Massif-Central et Pyrénées donc. Pour les Alpes du Sud, la situation est très fragile avec un enneigement bien déficitaire mais la couche de neige reste "suffisante".
En haute-montagne, au-dessus de 1800/2000 mètres, l'enneigement reste bon partout hormis en secteurs ventés, où le vent a "pelé" crêtes et sommets, et pentes d'une large orientation Sud (Sud-Est à Sud-Ouest) avec de la marge grâce à cet hiver assez humide.

En bref, côté enneigement : l'hiver n'est pas terminé, mais le printemps s'installe déjà doucement sur toutes les pentes ensoleillées et en basse-montagne ... et c'est encore une fois très tôt.

Côté climatologie

Vous l'avez compris, à part la petite offensive neigeuse sur les Pyrénées ce lundi : inutile d'espérer des chutes de neige d'ici le début du mois de mars au moins avec des températures printanières et un temps sec. 

La saison hivernale, au sens très large, dure six mois (pour l'étude de l'enneigement notamment) et s'étale sur les mois de novembre/décembre (début de saison), de janvier/février (cœur de l'hiver) mais également des mois de mars/avril (arrière-saison) avec des possibilités de skis qui peuvent subsister d'ailleurs jusqu'en mai certaines années. 

Soyons clairs : pour le cœur de l'hiver, c'est terminé, et le maximum d'enneigement a été atteint partout en janvier voire vraisemblablement jusqu'à 1800/2000 mètres sur la plupart des massifs. Plus haut, les épaisseurs peuvent encore largement devenir plus importantes en mars/avril qu'au cœur de l'hiver. Exceptionnellement, l'enneigement peut être plus important bien plus bas début avril qu'au mois de février ! C'était par exemple le cas au col de Porte (une nouvelle fois représenté ici) à 1325m lors de la saison 1974/1975. Une situation très atypique mais qu'il nous apparaît opportun d'évoquer. Un enneigement bien déficitaire fin février (de l'ordre de 50 pourcents) ... puis qui devient largement excédentaire au 10 avril !

Plus globalement donc : nous n'envisageons pas le retour de conditions neigeuses d'ici le 3-5 mars au moins. Mais, le mois de mars a totalement le potentiel en terme de climatologie pour proposer des chutes de neige et ce jusqu'à basse-altitude. On pourrait même pousser jusqu'à début-avril si l'on est optimiste pour les amateurs de neige et froid. Des séquences hivernales durables, ou marquées, ont déjà eu lieu par le passé durant ce mois qui ne rythme pas toujours avec printemps. La seconde partie du mois de mars et l'ensemble du mois d'avril 2020 avaient d'ailleurs été particulièrement doux et sec. Compensation cette année ? Affaire à suivre !
Inutile donc de ranger les skis, la saison est encore longue ... 

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !
letapir1997
Photos Alexandre
Attention tapir méchant
1 commentaire
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
La semaine commence bien dans les Pyrénées occidentales ! :)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.