Météo du jeudi 21 avril :  Un temps perturbé et neigeux !

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Météo du jeudi 21 avril : Un temps perturbé et neigeux !

De la neige sur les Pyrénées et les Alpes
Bulletin neige
Thomas.Blanchard
Photos :
vignette : meteociel

La Météo du Jeudi :

C'est un rituel : tous les lundis, mais également tous les jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine et week-end.

L'hiver n'a pas dit son dernier mot. Il a neigé, et il va encore neiger ces prochains jours. Certes c'est surtout la haute-montagne qui sera impactée mais les flocons pourront descendre parfois jusqu'à 1200/1400 mètres environ et de nombreux massifs seront touchés. 

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Une situation majoritairement perturbée 

Déjà des chutes de neige depuis mardi : 

Notre dernier bulletin, publié à la fin du week-end de Paques établissait deux constats : 

- le premier, c'est que nous vivions en fin de semaine dernière un contexte extrêmement printanier pour ne pas dire estival avec des températures élevées et un soleil omniprésent.

- le second, et c'est sur celui-ci sur lequel nous allons un peu nous attarder : c'est l'arrivée progressive de chutes de neige et donc d'une ambiance plus hivernal.

Alors, où ont elles eu lieu ces chutes de neige ? Comme nous vous l'annoncions, c'est bel et bien le massif pyrénéen qui a tiré profit du retour de ce temps plus perturbé entre mardi soir et ce jeudi matin. Les nivoses ci-dessous, l'une sur l'extrême Ouest de la chaîne, l'autre sur l'extrême Est témoignent d'une couche de neige fraîche de l'ordre de 20 à 35 cm au-dessus de 2000 mètres environ. L'enneigement devient ainsi très confortable pour la période pratiquement partout en haute-montagne.

Les deux photos qui suivent indiquent elles que la neige s'est invitée sur jusqu'au coeur des stations que ce soit du côté de Fomiguères (15 cm relevés à 1600 mètres) ou d'Andorre. Très localement, des flocons ont même été observés vers 900/1000 mètres d'altitude au réveil mercredi notamment dans les Hautes-Pyrénées.

Cet épisode se calme un peu ce jeudi en mi-journée tandis qu'un redoux relatif arrive. Avec la douceur de fin-avril, la couche de poudreuse devrait donc vite fondre sous 1600/1800 mètres environ.

Et un contexte qui reste agité : 

Mais est-ce pour autant le retour de belles conditions durables ? Clairement, non. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle tant la sécheresse est déjà installée sur une partie du pays. En région Provence Alpes Côte d'Azur, l'indice d'humidité des sols est par exemple digne d'une fin-juin ... cela promet pour cet été si des perturbations actives ne se succèdent pas d'ici là.

Justement, voyons quelle est la situation actuelle. Elle reste atypique, plutôt à l'inverse de ce que l'on rencontre traditionnellement avec un vaste anticyclone situé du Groenland à la Scandinavie en passant par l'Islande (champ de pressions atteignant les 1030 hectopascals) tandis que les dépressions circulent elles bien plus au Sud. C'était le cas en milieu de semaine, ce sera également le cas pour le week-end avec ce système dépressionnaire modélisé entre Espagne et proche-Atlantique (plages de couleurs bleues et champ de pressions voisins des 995 hectopascals) samedi comme on peut le voir sur la carte ci-dessous. La situation est donc atypique, mais c'est souvent au printemps (ou a l'automne) que l'on voit ces hautes-pressions sur le Nord de l'Atlantique et ces basses-pressions plus au Sud vers la péninsule ibérique.

A l'avant de ces dépressions, le vent tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et va donc piloter un flux de Sud assez rapide sur le pays. On reste donc, comme c'était le cas ces derniers jours, dans un contexte plus humide sur le Sud de la France que sur le Nord de la France même si d'ici lundi il est fort probable qu'aucune région n'échappe à des précipitations. Côté reliefs : les Alpes, les Pyrénées et le Massif-Central seront les massifs les plus à même de récolter des cumuls de précipitations conséquents même si pour les Alpes du Nord il faudra attendre que l'effet de foehn se termine.

Alpes du Nord, la Haute-Maurienne en première ligne : 

Commençons donc par les Alpes du Nord. Le temps est plutôt calme ces derniers jours avec de larges éclaircies et de la douceur apportée par le flux de Sud qui reste à dominante anticyclonique.

La situation ne change guère ce jeudi même si on observe quelques nuages plus volumineux cet après-midi pouvant apporter en fin de journée de rares gouttes (ou flocons au-dessus de 2300 mètres).

Demain vendredi, c'est une nouvelle très belle matinée qui s'annonce avec un soleil qui prédomine malgré des voiles nuageux élevés qui s'épaississent progressivement sur l'Est de l'Isère et le Sud-Est de la Savoie. La douceur reste en place. Pour vos sorties de skis de randonné le traditionnel "midi à la voiture" reste donc de mise. Et il en sera de même en ski alpin si vous ne voulez pas skier une neige gorgée d'eau en après-midi, hormis vraiment en versants Nord de haute-altitude. On atteindra ainsi encore aisément les +15/+18 degrés vers 1000 mètres et +6/+9 degrés vers 2000 mètres environ.

Samedi, le temps change. Les précipitations sont durables en Haute-Maurienne et en Oisans (neige vers 1900/2100 mètres) tandis qu'aileurs le temps est souvent sec par effet de foehn avec un plafond dense mais élevé. De brèves averses peuvent tout de même circuler notamment côté Préalpes (flocons vers 2300 mètres). 
En fin de journée/soirée (et comme on peut le voir sur la carte ci-dessous) une dégradation plus franche se met en place par l'Isère. Elle balaiera le massif d'ici la nuit suivante, touchant tardivement et faiblement les zones les plus soumises au foehn : Vanoise, Tarentaise, pays du Mont-Blanc. Sous ce passage perturbé la neige pourra descendre vers 1600/1700 mètres. 

D'ici dimanche matin on pourrait ainsi relever au-dessus de 2300 mètres environ :
- 5 à 10 cm en Nord-Est de la Savoie et Est de la Haute-Savoie (mais 15-20 cm en bordure frontalière dans le Mont-Blanc.
- 10 à 15 cm partout ailleurs.
- 15 à 25 cm en Oisans.
- 25 à 35 cm en Haute-Maurienne voire 40-45 cm en bordure immédiate de la frontière italienne.

Dimanche, les conditions s'annoncent très mitigées mais plutôt calmes le matin tandis que les nuages prennent plus franchement le dessus l'après-midi avec un risque d'averses (flocons vers 1700/1900 mètres). Ce type de temps se maintiendra lundi.

Consultez les prévisions par station pour les Alpes du Nord.

Alpes du Sud, enfin des précipitations ! 

La carte ci-dessous est sans appel : les cumuls seront plus importants sur les Alpes du Sud que sur les Alpes du Nord ces prochains jours et c'est donc une excellente nouvelle. La neige va t'elle faire son retour à une altitude correcte pour la période ? Oui.

Déjà ce jeudi on a (en lien avec une dépression qui a circulé ces dernières heures) un petit retour d'Est sur la frontière italienne. Il produit quelques chutes de neige très localisées à la bordure frontalière, notamment dans le Haut-Guil et l'Est du Mercantour, dès 1800/2000 mètres environ (10-15 cm possibles plus haut). Ailleurs, le temps est plus calme mais on pourrait avoir quelques averses en après-midi sur l'Ouest du massif avec la neige vers 2300 mètres environ. Ce retour d'Est cesse en fin de nuit de jeudi à vendredi.

Vendredi, le ciel est simplement voilé le matin puis des cumulus se développent en après-midi produisant à nouveau quelques averses notamment sur l'Ouest du massif avec la neige toujours vers 2300 mètres environ.

Samedi, s'annonce donc comme une journée très perturbée avec des précipitations durables et généralisées voire marquées en fin de journée/soirée. Il neige dès 1800/2000 mètres durant la majeure partie de l'épisode puis la neige s'abaisse vers 1500/1600 mètres en soirée. 

Dimanche, les précipitations deviennent plus modérées et plus éparses mais se maintiennent. Quelques éclaircies parviennent tout de même à s'intercaler. La limite pluie-neige remonte un peu au fil de la journée vers 1800/1900 mètres environ.

Sur les deux jours (samedi+dimanche) on peut ainsi avoir un cumul de neige fraîche au-dessus de 2300 mètres atteignant : 
- 30 à 40 cm de neige pratiquement partout.
- localement 50 cm sur le Haut-Verdon et le Champsaur et même 60 cm sur les plus hauts-sommets des Ecrins et du Mercantour à partir de 2800 mètres environ. 

Ce sera donc une des séquences les plus neigeuses de la saison 2021/2022 ...

Notons que lundi, on retrouvera des conditions très mitigées mais le risque d'averses devient plus marginal (rares ondées possibles en après-midi). 

Consultez les prévisions par station pour les Alpes du Sud.

Pyrénées, encore de la neige : 

Les dernières averses vont donc cesser en fin de journée/début de soirée de jeudi partout. 

Un temps calme est ainsi envisagée vendredi avec du soleil le matin, au-dessus de quelques grisailles vers le piémont, tandis qu'on verra le retour de passages nuageux instables l'après-midi. lls pourront donner, en fin de journée, des averses localisées vers le Haut-Béarn avec la neige vers 1900 mètres.

Avec le courant de Sud qui s'accélère (rafales de foehn) des éclaircies résistent sur le piémont samedi tandis que les sommets frontaliers de l'Espagne sont durablement bouchés avec la neige au-dessus de 1600/1800 mètres. En gagnant vers le Nord donc les averses sont plus éparses et la limite pluie-neige est élevée (vers 2200/2300 mètres environ). 
Ce n'est qu'en soirée/nuit suivante que le vent de Sud tombe et que les précipitations (sous forme d'averses) sont plus généralisées et la limite pluie-neige plus homogène. A la vue de l'isotherme 0 degré (altitude où le zéro degré est atteint) modélisé sur la carte ci-dessous : il pourrait neiger sous ces averses dès 1700 mètres environ voire 1400/1500 mètres localement sur l'Est de la chaîne.

Averses qui resteront très fréquentes dimanche matin avec de devenir très éparses dimanche après-midi sous une limite pluie-neige remontant vers 1800/1900 mètres environ.

Sur les deux jours on pourrait avoir en haute-montagne (au-dessus de 2300 mètres environ) un cumul de : 

- 30 à 40 cm le long de la frontière espagnole d'un bout à l'autre de la chaîne.
- 15 à 25 cm de neige partout ailleurs.

Et un cumul de 10 à 15 cm possible vers 1800/1900 mètres pratiquement partout notamment grâce aux averses entre samedi soir et dimanche après-midi. 

Lundi, les averses resteront rares (quelques flocons dès 1800 puis 2000 mètres) et quelques éclaircies commenceront à se montrer mais difficile de parler de franche amélioration tandis que les températures resteront en-dessous des moyennes de saison.

Consultez les prévisions par station pour les Pyrénées.

Enfin, pour l'anecdote (car la saison est bel et bien terminée sur ces massifs) notons que : des chutes de neige collantes sont possibles sur le Massif-Central en soirée de samedi dès 1100/1200 mètres (5 à 10 cm possibles au-dessus de 1400 mètres voire 15 cm sur les plus hauts sommets du Cantal et de l'Aubrac) et qu'il en sera de même en nuit de samedi à dimanche dans le Jura dès 1300 mètres environ (5 cm possibles sur les plus hauts-sommets au-dessus de 1500 mètres). Les Vosges elles ne devraient pas voir la neige.

On vous donne rendez-vous lundi pour un nouveau point, qui reviendra donc sur ces chutes de neige. Un temps qui tranche avec les conditions du week-end dernier, mais qui n'a rien d'exceptionnel pour un mois d'avril ... 

Bon ski !

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !
1 commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.