La météo du jeudi 15 avril : Le printemps va t'il revenir ?

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

La météo du jeudi 15 avril : Le printemps va t'il revenir ?

Les conditions resteront  souvent variables...
Bulletin neige

La Météo du Jeudi :

Tous les lundis et jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine et week-end.

Dans cet article, des conditions très changeantes au programme. Un printemps qui ne s'installe toujours pas avec de la fraîcheur et même des giboulées de neige. S'oriente t'on à plus long terme vers le retour du temps ensoleillé printanier ? Eléments de réponse.

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Un froid bien en place, qui permet à l'enneigement de se maintenir

Nous basculons déjà dans la deuxième quinzaine du mois d'avril, la moitié du printemps météorologique (qui débute le 1er mars on le rappelle) s'est donc écoulée. 

Si les 10 premiers jours de mars ont été très doux et ensoleillés ; les dix suivants ont été clairement hivernaux avec d'abondantes chutes de neige sur les massifs de l'Est du pays, et les dix derniers ont été exceptionnellement doux. Bref, un mois de mars très hétérogène qui passait souvent d'un excès à l'autre en terme de ressenti. 

Le ressenti justement parlons-en. Depuis que le mois d'avril a lui débuté : il est clairement hivernal ! Et comme nous vous en parlions lors de notre dernier article, cela dure. Après des gelées sévères en tout début de mois, puis un épisode neigeux entre dimanche et lundi ; le froid ne s'évacue pas.

Pour preuve, la carte des températures minimales relevées au réveil ce jeudi. Elles sont négatives sur la majeure partie du pays et, bien entendu, les reliefs n'échappent pas à la règle. On avait par exemple ce matin un bon -10 degrés à Val-Thorens, à la croix de Chamrousse et des -5 degrés assez généralisés vers 1000/1500 mètres sur une bonne partie de l'hexagone.

Cet épisode de froid, dont nous avons longuement détaillé les causes météorologiques dans notre article lundi, n'est pas sans conséquence sur l'évolution du manteau neigeux. 
A la mi-avril, cette fonte est généralement marquée en moyenne-montagne (tranche 1300/2100 mètres) et commence à se mettre franchement en place en haute-montagne (au-dessus de 2100 mètres environ). Si la neige fraîche tombée ces derniers jours a bel et bien fondu sur les premiers secteurs évoqués. Plus haut, le manteau neigeux ne bouge pas trop. Hormis dans les pentes Sud, la fonte est vraiment très limitée et les pentes orientées plein Nord conservent encore une neige poudreuse là où le soleil ne se montre que quelques heures par jours. 

On voit bien sur les différentes nivoses présentées ci-dessous cette stabilisation des épaisseurs de neige présentes au sol depuis plusieurs jours, mais également la raison de tout cela puisque la courbe " Températures de l'air" est souvent située dans le bleu, correspondant à des températures négatives, que ce soit coté Alpes ou coté Pyrénées. Ainsi, les hauts-massifs (surtout côté Alpes du Nord) conservent une couche de neige très confortable pour la période en haute-altitude ... c'est moins le cas côté Pyrénées où l'hiver a été moyennement enneigé. Notre bilan complet de l'hiver, qui sera publié début-mai vous développera tout ça évidemment bien plus dans le détail.

Mais qui apporte un temps mitigé

On en avait donc parlé lundi : si le printemps ne s'installe pas, c'est pour plusieurs raisons. L'absence de hautes-pressions sur le pays d'une part, la présence d'un courant d'Est à Nord-Est relativement frais, et l'arrivée de gouttes froides d'altitude sur le pays. 

Nous conserverons ce contexte météorologique similaire jusqu'au week-end au moins. La carte ci-dessous permet de mettre en évidence ces éléments pour la journée de samedi par exemple puisque l'on a bien :

- un anticyclone centré sur la Scandinavie (champ de pressions autour de 1030/1035 hectopascals)

- une goutte froide qui viendra cette fois se positionner vers la Catalogne (couleurs plutôt bleutées témoignant de cette dépression d'altitude).

- les vents tournant dans le sens des aiguilles d'une montre autour de l'anticyclone et dans le sens inverse autour de la goutte froide ... le courant d'Est-Nord-Est ramenant de l'air froid reste donc bien en place. 

Seule évolution ; la goutte froide se rapproche dès vendredi et jusqu'à dimanche. Elle va donc plus franchement déstabiliser la masse d'air sur le pays, à fortiori vers nos reliefs, et les périodes ensoleillées vont ainsi devenir moins franches et durables.

Ainsi, voici les conditions attendues ces prochains jours par massifs.

Alpes du Nord, quelques giboulées de neige :

Dès ce vendredi, des nuages vont déborder sur les hauts-massifs (surtout ceux proches de l'Italie) dès le matin (alors que les premières parties de journées étaient encore bien ensoleillées jusque là) apportant des couches de nuages à plusieurs altitudes noyant parfois les sommets dans le brouillard. 

Des giboulées sont ainsi attendues en après-midi et jusqu'en soirée. Elles seront très éparses avec la neige au-dessus de 1000/1200 mètres mis un peu plus fréquentes côté Ouest-Maurienne/Belledonne/Oisans avec une petite couche de 5 cm qui pourra se déposer sur ces secteurs au-dessus de 1400 mètres environ voire très localement 10 cm.

Samedi et dimanche, les conditions seront relativement semblables ces deux jours. Alors que les matinées seront plutôt calmes, mais au prix de nombreux bancs de nuages-bas côté Préalpes : les cumulus seront nombreux sur l'ensemble des massifs durant les après-midi. De rares et très localisées averses, neigeuses au-dessus de 1100/1300 mètres, pourront alors reprendre mais le cumul s'annonce anecdotique. Bref, si vous souhaitez des moments de soleil : c'est plutôt le matin et vers les hauts-massifs que ça se passera durant le week-end mais l'ambiance s'annonce dans tous les cas bien mitigées.

La fraîcheur se maintient avec des gelées généralisées au réveil en altitude et des maximales qui ne dépasseront toujours pas les +4 à +9 degrés vers 1000 mètres et -3 à +2 degrés vers 2000 mètres.

Alpes du Sud, jusqu'à 20 cm de neige  :

Pour la neige fraîche, c'est ici que ça se passe. La journée de vendredi qui s'annonce maussade sera en effet synonyme de chutes de neige par retour d'Est, d'abord sur la partie frontalière en matinée puis sur l'ensemble du massif en cours d'après-midi et jusqu'en fin de soirée.

Il neigera au-dessus de 1100/1300 mètres environ. Pas de couche très importante à attendre mais tout de même 5 à 10 cm au-dessus de 1400 mètres sur l'ensemble du massif voire 15-20 cm localement au-dessus de 1800 mètres que ce soit côté Ecrins ou Mercantour et même pourquoi pas cm très isolément sur le Haut-Verdon.

Samedi et dimanche, on retrouve ici un temps typique de conditions instables avec des matinées plutôt calmes et bien ensoleillées malgré des passages-nuageux surtout vers les Alpes-Maritimes puis des conditions plus franchement nuageuses l'après-midi mais les averses sont éparses pouvant tout de même déposer un saupoudrage au-dessus de 1200/1400 mètres voire 5-10 cm sur l'arrière pays niçois dimanche.

Consultez les prévisions par stations pour les Alpes du Sud qui confirment ce petit potentiel neigeux.

Pyrénées : 

La journée de vendredi demeure calme et bien ensoleillée aves ces cumulus en après mais qui ne devraient pas donner d'averses. En lien avec la goutte froide catalane précédemment évoquée, le week-end s'annonce lui largement nuageux sans que des précipitations très significatives ne soit attendues. Néanmoins, de petites giboulées restent possibles à tout moment de la journée que ce soit samedi ou dimanche. Ils seront à même de donner quelques flocons au-dessus de 1000/1200 mètres voire très temporairement 800/900 mètres mais la couche totale ne devrait pas dépasser les 5-10 cm en altitude (à priori plutôt observés côté Ariège).

Les températures maximales pour le week-end seront très fraîches pour une mi-avril avec 0 à +5 degrés vers 1000 mètres et -6 à -2 degrés vers 2000 mètres.

Sur les autres massifs que sont Vosges, Jura et Massif-Central : les possibilités de pratiques hivernales sont vraiment extrêmement limitées (encore suffisamment de neige en pentes Nord au-dessus de 1200/1400 mètres sur le Jura et le Massif-Central où de rares itinéraires de ski de rando restent encore praticables). 
Et les conditions s'annoncent particulièrement mitigées avec d'innombrables bancs de nuages à basse et moyenne-altitude qui alterneront avec de courtes phases de soleil. La plus belle période devrait être vendredi matin pour le Massif-Central, sinon et partout ailleurs : des bancs de brouillard viendront fréquemment surmonter ou accrocher les pentes sous des températures bien fraîches (maximales de l'ordre de -1 à +3 degrés vers 1500 mètres). 

Cela va t'il durer ensuite ?

Même si vous êtes encore quelques uns à souhaiter de nouvelles chutes de neige voire carrément du froid, la plupart d'entre vous souhaitent maintenant savoir si le printemps va finir par revenir d'autant qu'il reste souvent (là où c'est traditionnellement le cas en altitude) suffisamment de neige pour en profiter sous le soleil. 

On l'a vu : les conditions mitigées et souvent très fraîches vont se maintenir jusqu'au week-end au moins. La première carte présentée ci-dessous présente ainsi cet écart à la moyenne, des températures, attendu vers 1350 mètres. La tendance est claire : nous sommes en-dessous des moyennes de saison. 
Après le week-end il apparaît de plus en plus probable que le mercure reparte à la hausse. La deuxième carte ci-dessous modélise bel et bien des valeurs de températures qui rejoignent les moyennes de saison dès lundi. Cette hausse du mercure ne devrait ensuite pas s'accentuer en première partie de semaine. Nous allons donc rester durant plusieurs jours autour des moyennes de saison.

Au soleil : l'ambiance redeviendra donc printanière, d'autant que le vent de Nord à Nord-Est qui règne en maître depuis plusieurs jours devrait faiblir. Oui mais, ce soleil sera t'il présent durablement partout ? Rien n'est moins sûr en l'absence d'une poussée anticyclonique franche. Les conditions resteront alors souvent variables, avec des périodes ensoleillées surtout présentes le matin et des nuages surtout présents en après-midi ... sans qu'ils n'apportent de précipitations significatives. Bref, on conserve un temps très changeant avec simplement des températures en hausse la semaine prochaine. 

Nous ne renouerons donc pas avec des conditions printanières et pleinement ensoleillées tout de suite ... patience. 

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !
Pas encore de commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.