La météo du lundi 12 avril : L'hiver joue les prolongations ...

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

La météo du lundi 12 avril : L'hiver joue les prolongations ...

Neige fraîche et bonnes conditions au programme
Bulletin neige
Thomas.Blanchard
Photos :
vignette : meteociel, Alexandre

La Météo du Lundi :

Tous les lundis et jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine et week-end.

Dans cet article, l'hiver s'attarde. La neige fraîche, et le froid seront au programme de ce nouveau bulletin. Avec les créneaux de beau temps dénichés, on trouve même de bonnes conditions de ski pour la période que nous vous développerons ici.

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

De la neige fraîchement tombée

Le mois de janvril continue ... Après la douceur exceptionnelle fin-mars, le froid remarquable la semaine dernière ; ce sont cette fois les chutes de neige qui ont fait leur retour depuis hier dimanche sur de nombreux massifs

On vous en parlait lors de notre dernier article, ce sont bel et bien les massifs de l'Est du pays qui ont été les plus touchés.

Les Vosges et le Jura ont par exemple renoué avec un nouveau manteau neigeux. Il est tombé en nuit dernière 5 à 10 cm vers 700/900 mètres, 10-15 cm sur les plus hauts-sommets des Vosges et dès 1100 mètres sur le Jura et même localement 20 cm sur les secteurs les plus élevés de l'arc jurassien. Hormis très localement, en altitude en pentes Nord ou combes d'altitudes les plus froides, sur ce massif : cet assaut hivernal ne permet pas ailleurs de renouer avec les activités hivernales en raison d'une sous-couche la plupart du temps absente suite à la douceur de février et surtout de la fin-mars.

Côté Pyrénées : des possibilités de ski et activités hivernales étaient encore possibles, en versants Nord surtout, au-dessus de 1800 à 2200 mètres en fonction des secteurs. La petite couche de neige tombée ces derniers jours (5 à 15 cm, pas plus) dès 1500/1700 mètres permet aux paysages de retrouver une ambiance hivernale comme ci-dessous du côté de Font-Romeu (66) et dépose une petite épaisseur de poudreuse bien plus agréable à skier.

Globalement, les chutes de neige ont été bien plus importantes et bénéfiques sur l'ensemble du massif alpin. 

L'épisode a concerné les Alpes du Sud plutôt samedi soir et en nuit suivante avec une couche atteignant localement les 30 cm du côté du Mercantour au-dessus de 2000 mètres (première nivose ci-dessous) puis le passage de dimanche soir a été moins actif sur ces secteurs, hormis vers le Champsaur et les Ecrins (deuxième nivose ci-dessous) et le temps est déjà redevenu sec ce lundi matin. 

Les Alpes du Nord ont elles connu une dégradation franche des conditions dimanche soir et la nuit a localement été bien fructueuse. Il est souvent tombé 10 à 20 cm de neige dès 1600/1800 mètres (comme dans les Bauges sur la troisième nivose ci-dessous), et même 30 à 40 cm au-dessus de 2100 mètres sur les massifs les plus touchés comme celui de Belledonne (comme sur la quatrième nivose ci-dessous) ou encore en Chablais/Aravis. Notons que les flocons se sont abaissés jusqu'à 500/700 mètres durant la nuit dernière le long des Préalpes et que la plupart des massifs et vallées internes (Haute-Tarentaise, Vanoise, Maurienne, Haute-Maurienne) ont été bien moins impactés avec une limite pluie-neige un peu plus élevée et des cumuls qui n'excèdent pas les 10-15 cm y compris vers 2000/2200 mètres. 

Bref, pour profiter de la couche de neige fraiche la plus importante c'est surtout en Belledonne que ça se passe mais également en Chartreuse/Bauges (mais attention à l'absence de sous-couche sur la plupart des pentes) et en Aravis/Chablais. Cela tombe bien certains de ces massifs se situent dans le périmètre des fameux 10 km pour de nombreuses villes et agglomérations de la région ... il devrait y avoir foule à Chamrousse demain, qui plus est au vu du temps envisagé que nous développerons juste ci-après.

Le Massif-Central a également observé de la neige ces dernières 24 heures, mais le cumul n'excède pas les 10 cm en altitude et ne change pas grand chose aux possibilités de ski qui restent extrêmement limitées sur le secteur.

Une amélioration rapide mais parfois relative

Quel temps après les chutes de neige ? La première carte ci-dessous, représentant la situation météorologique à grande échelle, nous donne quelques indications. On observe bien une poussée anticyclonique pour mardi/mercredi avec un champ de pressions qui remonte vers 1025/1030 hectopascals sur la majeure partie du pays.

Dès lors, mardi : le temps redeviendra sec partout hormis sur les Vosges et le Nord du Jura où de rares flocons pourront voltiger sous forme de giboulées au-dessus de 700/800 mètres. Ce sont en effet seulement ces deux massifs qui conserveront des conditions très mitigées avec de nombreux paquets nuageux de type cumulus autour des pentes et sommets.

Ces nuages seront également présents sur le Massif-Central et les Alpes mais de manière très éparse. Ils apporteront quelques zones d'ombre, surtout en après-midi, mais n'altèreront pas l'impression de beau temps et le soleil dominera largement.
Soleil qui dominera également largement sur la chaîne pyrénéenne mais ce sont, ici, des voiles nuageux élevés qui circuleront surtout sur l'Ouest du massif. 

Bref, ce sera souvent une belle journée pour profiter de la neige récemment tombée ... d'autant que ces fenêtres de neige fraîche deviennent de plus en plus rares (on est quand même mi-avril pour ceux qui l'auraient oublié )

Mercredi : pas de jaloux avec du beau temps le matin et même un plein soleil le matin. En après-midi, les cumulus font leur retour sur l'ensemble des massifs de l'Est du pays. Ils y prendront parfois du volume et apporteront de franches zones d'ombre. Vers la frontière italienne, une averse n'est d'ailleurs pas exclue en fin de journée (flocons au-dessus de 1500 mètres). 

Jeudi : même type de temps que la veille avec souvent du beau temps le matin mais les cumulus sont présents plus précocement sur les Vosges et les Alpes-Maritimes puis se généralisent à l'ensemble des reliefs en après-midi, hormis côté Massif-Central. Le risque d'averses concerne surtout le massif vosgien et le Mercantour en fin de journée (flocons au-dessus de 700 à 1300 mètres de l'Alsace à l'extrême Sud des Alpes).

Les conditions évoluent un peu plus franchement pour la toute fin de semaine. En effet, les hautes-pressions viennent se décaler vers la Scandinavie (champs de couleurs jaunes/orangées et pressions autour de 1035/1040 hectopascals) et, les vents tournant dans le sens des aiguilles d'une montre autour des anticyclones, drainent donc un courant d'Est sur le pays. Au sein de ce flux d'Est, une goutte froide glisse sous l'anticyclone et vient se centrer sur l'hexagone (plages de couleurs bleues claires). 

Le beau temps durable ne devrait pas s'éterniser même si nous n'envisageons pas de perturbations actives ou durables en raison de l'absence de front véritablement organisé. Mais les développements nuageux, à fortiori en montagne, s'annoncent plus fréquents, étendus et volumineux. 

On surveillera même un éventuel et petit retour d'Est par effet diurne, vendredi ou samedi sur les Alpes et le Massif-Central

Un contexte durablement frais

Si nous orientons le titre de notre article du jour sur un "hiver qui joue les prolongations" c'est bien car le mercure ne va pas franchement décoller ces prochains jours. 

En effet la deuxième carte ci-dessus qui représente donc ce courant d'Est et cette goutte froide est, forcément, associé à une masse d'air fraîche originaire des pays Baltes.

Avant cela, on notera des gelées marquées demain mardi au réveil à la faveur d'un ciel qui se dégage à l'arrière des chutes de neige. Ainsi, le thermomètre pourra plonger jusqu'à -5 à -2 degrés vers 1000 mètres, -11 à -6 degrés vers 2000 mètres et jusqu'à -15 degrés vers 2800/3000 mètres !
Le soleil d'avril suffira à faire fondre le manteau neigeux fraîchement tombé au fil de la journée sous 1500/2000 mètres en fonction des versants mais la neige restera "poudreuse" jusqu'en fin de matinée au moins sur les pentes plein Nord voire pour plusieurs jours en pentes plein Nord toujours au-dessus de 2000/2200 mètres en clair en haute-montagne. D'ailleurs, d'ici jeudi au plus tard, c'est seulement dans ces secteurs que la chute de neige des derniers jours sera encore présente et ce malgré des températures bien fraîches puisque les températures maximales ne dépasseront pas les +5 à +9 degrés vers 1000 mètres et 0 à +4 degrés vers 2000 mètres mais, on le répète : en avril, le soleil fait du mal au manteau neigeux et la valeur du mercure associée n'importe que très peu ...
Attention d'ailleurs au regel nocturne du manteau qui sera très marqué avec une neige très "dure" ,là où elle aura perdu son aspect poudreux la veille, le matin et qui tardera parfois à "décailler" par rapport à ce que l'on est en droit d'espérer à cette période de l'année.

Ce type de conditions se maintiendra donc jusqu'à vendredi environ en lien avec la description du temps évoqué en deuxième partie de cet article. 

Puis l'on attend clairement un nouveau rafraîchissement en altitude pour vendredi et samedi avec la dite "goutte froide" qui gagne le pays. Les températures, surtout maximales, perdront 2 à 4 degrés et seront alors à nouveau bien inférieures aux moyennes de saison. 

Pour preuve, la carte de l'isotherme 0 degré présentée ici et qui modélise l'altitude où le zéro degré est atteint montre des altitudes très basses pour la période puisqu'il oscillera entre 800 et 1200 mètres voire 1500 mètres ... au mieux. Des valeurs de janvier en somme ; preuve, une nouvelle fois, que l'hiver joue les prolongations en ce mois d'avril. 

Vu comment il a débuté, et vu les projections des prochains jours ; il est d'ailleurs fort probable que ce mois d'avril termine bien en-dessous des moyennes de saison ... un exploit !

Si vous avez tout suivi, vous noterez que le rafraîchissement de la fin de semaine est associé à une potentielle réactivation de précipitations. Conséquemment, on surveillera vendredi et samedi la survenue de giboulées de neige sur nos massifs (surtout côté Alpes) avec une petite couche de neige fraîche (10 cm maximum) qui ne sera pas exclue

On espère que vous profiterez au mieux de ces belles, et tardives, conditions hivernales. Méfiance tout de même, le risque d'avalanches évolue légèrement à la hausse actuellement sur les massifs les plus touchés en particulier en haute-montagne et pentes Nord. Il faudra attendre un peu avant de regagner certains secteurs d'altitude exposés ... Prudence et à bientôt !

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !
letapir1997
Photos Alexandre
Attention tapir méchant
Pas encore de commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.