Météo du lundi : Pourquoi c'est bloqué ? 
2000*1045px

Météo du lundi : Pourquoi c'est bloqué ? 

La neige peine à revenir... Et cela semble parti pour durer
Texte Thomas Blanchard, Loïc Giaccone
Photos Vignette : Météociel
La neige peine à revenir... Et cela semble parti pour durer
Texte Thomas Blanchard, Loïc Giaccone
Photos Vignette : Météociel

Il ne neige plus, ou plus globalement il ne précipite plus sur le pays depuis près de 10 jours maintenant. La faute à un blocage anticyclonique bien en place. Il s'inscrit dans la durée. Les raisons, l'évolution, et bien évidemment les conséquences sur l'enneigement seront développées dans cet article. 

La Météo du Lundi

Tous les lundis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine. Nous faisons de même tous les jeudis, pour vous permettre de prévoir votre weekend.

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Un blocage anticyclonique durable

Comme longuement développé dans notre précédent article de jeudi dernier, la situation météorologique est durablement anticyclonique ces jours-ci. 
En effet, après une fin d'année (novembre/décembre) particulièrement humide sur le pays, les hautes pressions ont pris leurs quartiers (d'hiver...) depuis le 27/29 décembre sur le pays. 
La raison, la voici, les basses-pressions et les masses d'air froid polaires sont beaucoup trop concentrées autour du pôle comme la carte ci-dessous en atteste :

Sur cette carte globale de l'hémisphère Nord (centrée sur le pôle Nord), on remarque la présence de l'air froid d'altitude vraiment très haut en latitude. Les hautes-pressions d'origine subtropicale (anticyclone des Açores par exemple) s'élèvent elles, très au Nord et étendent leur influence sur notre pays. 
Comment naissent les perturbations ? Du contraste entre ces deux masses d'air. Or, tant que cette immense "boule" d'air frais sur le pôle (plus scientifiquement appelé " vortex polaire ") ne sera pas chamboulée franchement ou ne s'abaissera pas plus significativement en latitude : il est difficile d'envisager le retour des perturbations sur notre pays, et plus globalement sur le Sud-Ouest de l'Europe. 
Combien de temps cette situation va t'elle durer ? On le répète : impossible à dire. Mais la probabilité de voir un changement de temps significatif avant le 15 janvier et désormais très faible. 
L'hiver, au sens météorologique, s'étire du 1er décembre au 1er mars. On pourrait donc d'ores et déjà tirer le bilan de la première moitié de l'hiver : il est très décevant pour les altitudes inférieures à 1200 mètres, correct entre 1300 et 1800 mètres, et relativement bon au-dessus. Nous parlons bien évidemment en terme d'enneigement. Côté mercure, il est (encore une fois ...) extrêmement doux.

Au vu de la carte présentée ci-dessus : on peut largement supposer que la douceur présente en altitude est bien là pour durer. En effet, la masse d'air provient toujours du centre de l'Atlantique. Elle demeure donc, fatalement, douce.  

Cette situation, pour cette première moitié de janvier, ne signifie en rien que la fin-janvier ou que les mois de février et mars seront du même acabit. Tout cela aura largement le temps d'évoluer et nous rentrons ici dans des projections qui n'ont plus rien à voir avec la météorologie pure. Mais les prévisions saisonnières, qui laissaient envisagé un hiver plutôt doux, semblent cette fois relativement justes.
Par ailleurs, rappelons-nous tout de même qu'en 2015-2016 ce blocage avait duré... Près d'un mois et demi. Il va falloir peut-être être patient et en attendant, croisez ce que vous pouvez pour que ça change !

Etat des lieux

La neige ne tombe plus. Pour autant, les conditions d'enneigement sont-elles mauvaises ? En qualité probablement pour les plus exigeants d'entre vous, en quantité ? Non, toujours pas. Enfin cela dépend où. Pour comprendre, prenons la carte de rapport d'anomalie de la température par rapport à la moyenne sur le mois de décembre (mois où se sont produites les principales précipitations)

Les quantités de neige sont donc bien importantes... Au-dessus de 1800/2000 mètres voire 2000/2300 mètres dans les Pyrénées. Plus bas, c'est la soupe à la grimace et c'est parti pour durer. Nous n'allons pas enfoncer le clou des secteurs les biens moins enneigés et qui peinent à ouvrir leur domaine skiable, nous l'avons suffisamment fait dans nos précédents articles et la situation n'a pas évolué. 
Sur la tranche, 1800/2200 mètres, là où l'enneigement était excédentaire (pour les Alpes, il est déjà inférieur aux moyennes dans les Pyrénées), il devrait progressivement rejoindre la moyenne pour le 15-20 janvier si la situation ne bouge pas. En effet avec l'absence de chutes, l'avancée dans la saison, et la légère fonte mais régulière en pentes plein Sud la courbe "saison 2019-2020" et "enneigement moyen" (ou plutôt médian sur le graphique ci-dessous) devraient finir par se croiser. Prenons l'exemple de la station de Serre-Chevalier, bien enneigée à ce jour. 

Gardons le sourire, toutes les stations qui vous proposent du ski depuis Noël vont garder le même enneigement ces prochains jours grâce à ce temps anticyclonique. Cela deviendra juste délicat, sous 1400/1600 mètres, pour les pistes orientées plein Sud mais elles sont relativement peu nombreuses et les conditions demeurent très agréables.

Côté ciel ces prochains jours

En effet, le beau temps est là. Le soleil domine très largement en montagne ce lundi, ce sera encore le cas mardi et mercredi. Notons tout de même que les grisailles peuvent atteindre les pentes et sommets côté Vosges mardi et mercredi. En effet, à basse-altitude, les mers de nuages (et leur pollution associée dans les vallées habituelles...) restent bien en places. 
Même si l'impression de fraîcheur se maintient dans les villes, notamment le matin, la douceur est là en montagne avec toujours des valeurs positives en journées jusqu'à 2000 voire 2500 mètres d'altitude. 

Une légère évolution est attendue pour la journée de vendredi. En effet, comme indiqué sur la carte ci-dessous, une petite dépression va venir circuler sur l'Ouest du pays. On la retrouve sur cette carte (valeur autour de 1010 hectopascals et plages de couleurs plus vertes voire bleues claires) vers la Bretagne. 

A cette échéance, sa trajectoire précise est encore difficile à cerner. Elle devrait piloter une petite perturbation qui s’avérera, précisons-le bien, très faiblement active. 

A ce jour, il est plutôt probable qu'elle concerne les Pyrénées, le Massif-Central voire une petite partie Ouest des Alpes. Les quantités envisagées sont de toute façon très faibles (moins de 10-15 cm de neige en altitude). Notre prochain article, prévu jeudi, nous permettra d'affiner plus dans le détail cette prévision. A l'arrière, ce sera évidemment le retour du calme anticyclonique qui reviendra et ce, dès la journée de samedi.

Temps calme mais risque d'avalanches

Il y a eu du monde, beaucoup de monde sur les pistes de ski durant les vacances scolaires. La semaine du jour de l'an a été très fréquentée, en particulier grâce à l'ensoleillement et au bon enneigement en altitude. 

La montagne a également été, et est toujours, très pratiquée en dehors des pistes. Une précision doit être apportée : ce n'est pas parce que le temps est calme, ou qu'il n'a pas neigé depuis de nombreux jours, que le risque d'avalanches doit être minimisé !

La première photo (elles sont toutes issues du site Data-Avalanche que nous vous conseillons de suivre de près) témoigne d'une coulée proche du domaine skiable sur le domaine d'Aussois où les pisteurs avaient pris la sage décision de fermer une piste noire qui a été finalement atteinte. 
La seconde photo témoigne d'une plaque qui a emporté une grande partie de la neige sur le Sud du Beaufortain (Combe-Bénite) le 03 janvier. 

Le 2 janvier dernier, une avalanche dans le secteur du Grand Colon (Isère) a fait un mort et un blessé grave (voir la fiche Data Avalanche)

Les plaques de fond se font plus rares mais restent présentes tandis que quelques coulées de neige en pentes Sud les plus raides peuvent toujours se produire avec la douceur qui se maintient. La prudence reste de mise.

Bon ski à toutes et à tous ! Profitez bien du beau temps et de l'air pur en montagne et promis on vous annonce l'arrivée de la poudreuse... Dès que possible ! 

10 commentaires

BigTeddy

inscrit le 08/12/13
il faut envoyer des saucissons et du pinard à Jean Michel dieu de la neige!
Article au top, super les explications
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Mout74

inscrit le 21/10/19
Effectivement toujours expliqué de façon ludique et accessible à tous ! :) maintenant comme le dit BigTeddy il faut tout essayer ... !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Dams DEERE

inscrit le 01/04/18
Merci pour votre boulot! Les 2 rendez-vous de la semaine! Ça n’a pas l’air mieux chez nos voisins! ???? Départ pour Ischgl dans 12 jours!!! ????
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

legersois32
Statut : Confirmé
inscrit le 26/02/03
Matos : 5 avis
Vivement jeudi et croisons les doigts pour une bonne surprise avec la petite perturbation de jeudi soir!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

LucasColney
Statut : Gourou
inscrit le 26/11/19
Matos : 16 avis
Franchement le travail est vraiment bien fait ! En espérant avoir de la peuf le 18 :D
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Kojak Anthony Hamann
Statut : Gourou
inscrit le 13/06/17
Stations : 2 avisMatos : 93 avis
C’est bien beau le soleil... mais on est tous sur les dents! Lol il s’installe un peu trop cet anticyclone. J’espère juste qu’on se tapera pas un mois de février comme l’année passée.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.