Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Météo du Lundi : C'était trop beau...

Point neige
Ainsi fond, fond, fond... cela va-t-il durer ?
Thomas.Blanchard
Photos :
La Clusaz, Mesco

Le gros coup de neige en altitude, qui a provoqué une situation avalancheuse en fin de semaine dernière et ce weekend (un skieur est décédé samedi à Vars) a laissé place à un redoux marqué. Il s'annonce durable. Nous allons revenir dans cet article sur les conditions d'enneigement actuelles et surtout : comment vont-elles évoluer avec cette fonte bien en place ? Enfin, nous tenterons de vous expliquer les portes de sorties envisagées.

La Météo du Lundi

Tous les lundis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine. Nous faisons de même tous les jeudis, pour vous permettre de prévoir votre weekend.

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

La neige, puis la pluie et la fonte

L'épisode neigeux a donc été important entre jeudi soir et la nuit de vendredi à samedi sur l'ensemble de l'arc alpin (hormis le Mercantour), le Jura et les Vosges. Sur ces trois secteurs, les cumuls ont parfois été abondants avec 30 à 50 cm de neige dès 1200/1400 mètres et localement 60 à 80 cm vers 2000 mètres. 
Les Pyrénées et le Massif-Central ont eux été concernés très rapidement par un redoux pluvieux jusqu'à 2200/2500 mètres qui a provoqué des crues plus bas dans les vallées. Ce redoux a fini par gagner plus à l'Est donnant de la pluie même au cœur des Alpes jusqu'à 1600/2000 mètres en fonction des secteurs. 
Hormis en haute-montagne, le manteau neigeux a ainsi été humidifié partout. Il était donc difficile dans ce contexte de profiter de bonnes conditions de neige. L'humidification a été suivie d'une phase de fonte qui est désormais bien en place. Et elle va largement se poursuivre ces prochains jours sur la plupart des massifs....

Ceux qui nous suivent depuis plusieurs saisons savent que nous indiquons fréquemment que la fonte durant les mois de décembre est relativement limitée (hormis en pentes plein Sud) lorsque le temps est sec, et cela même si la masse d'air est très douce. Cela est rendu possible car les journées sont très courtes, le soleil bas, avec bien souvent un très bon regel nocturne. 

Comme indiqué sur la première carte ci-dessus, la douceur sera bien là avec un isotherme 0°C (altitude où le zéro degré est atteint) qui s'envole au-delà de 3000 mètres ; ce qui est très remarquable en plein mois de décembre. 
Mais cette douceur est due à un rapide courant de Sud qui s'installe. Il est piloté par un axe de basses-pressions très profond qui plonge jusqu'au Maroc par le Portugal (carte de droite, couleurs vertes/bleues). A l'avant de celui-ci, le vent souffle dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Le flux de Sud, à l'origine saharienne, s'accélère donc. Il va se maintenir jusqu'à jeudi soir/vendredi en fonction des secteurs.
Il faut alors s'attendre à un épisode de foehn durable, qui se met en place dès ce lundi. Il va se poursuivre et même accentuer la fonte du manteau neigeux sur les Alpes du Nord et les Pyrénées en particulier mais aussi sur le Jura, le Massif-Central et les Vosges. Les Alpes du Sud seront sous la douceur mais on ne devrait pas rencontrer d'épisode de foehn puisque ce massif se trouvera au vent et non "sous le vent".

L'effet de foehn, c'est ce qu'il arrive lorsque une masse d'air se déplaçant rencontre un obstacle, la modification de la forme du flux a des effets sur les températures (et les précipitations) de part et d'autre de celui-ci (voir l'article plus complet sur Météo Contact)

Cette fonte sera à même de faire perdre 15 à 25 cm par jours en fonction des secteurs et des intensités des rafales (elles pourront atteindre les 90 à 120 km/h sur les plus hautes crêtes exposées ce lundi après-midi et jusqu'à mardi).

Côté mercure on pourra relever des valeurs remarquables avec par exemple +6 à +10 degrés vers 1500 mètres (très localement +12 degrés sur le piémont pyrénéen) et jusqu'à +5 degrés vers 2500 mètres très localement sous le foehn. Ces valeurs sont dignes d'un mois d'avril...

Signalons enfin par ailleurs que les passages nuageux et la douceur, y compris nocturne, vont largement limiter les possibilités de production de neige de culture (canons à neige) ces prochains jours.

Bref état des lieux par massifs

Il ne faut pas se leurrer... Les conditions vont continuer de se dégrader ces prochains jours. En dehors des pistes (sur les pistes, le travail de la neige devrait permettre des conditions assez bonnes, proches des conditions printanières), où que ce soit, il faut monter au-dessus de 2000/2400 mètres pour trouver une neige très agréable à skier, voire à peine plus bas sur les Alpes du Sud. 

Alpes du Sud où l'enneigement devient, tout de même, par endroits exceptionnel et même record. C'est le cas sur le massif des Écrins (à cheval avec les Alpes du Nord) en haute-montagne. En effet, la nivose MétéoFrance située à 2940 mètres, présentée ci-dessous,  relevait samedi plus de 2m70 de neige. Il s'agit de la plus forte valeur observée depuis l'ouverture de la station en 1983.

L'enneigement est, plus généralement, très bon sur l'ensemble du secteur et la fonte (bien que présente) sera donc plus limitée qu'ailleurs ces prochains jours. 

Dans les Alpes du Nord, la situation est un peu différente. L'enneigement est certes conséquent en moyenne et haute-montagne (il demeure assez faible en basse-montagne malgré les épisode de ces derniers jours) mais il se dégrade largement depuis samedi sous 2000 mètres. Et cela ne va pas s'arranger ces prochains jours avec donc cet épisode de foehn durable et parfois soutenu.
On pourrait se retrouver au vert jeudi soir en basse-montagne (sous 1200/1400 mètres) le long des Préalpes avec une couche qui deviendra bien maigre ailleurs. Plus haut, il y a un peu plus de marge mais l'enneigement deviendra également bien plus modeste sur la tranche 1200/1700 mètres en particulier le long des Préalpes là-aussi. Plus haut la qualité de neige sera largement altérée mais le manteau neigeux restera suffisant en raison des hauteurs importantes présentes actuellement (80cm à 1m50 vers 2000 mètres).  

Côté Vosges, Jura et Massif-Central la fonte met à mal le manteau neigeux jusqu'aux plus hauts sommets. Il est maintenant humidifié en profondeur et la douceur plus le vent de Sud de ces prochains jours ne vont pas arranger cela. Sous 1200 mètres on pourrait se retrouver au vert sur une grande partie de ces massifs.

Les Pyrénées ont souffert du redoux dès vendredi dernier avec de fortes pluies jusqu'à 2300/2500 mètres. Plus haut le manteau neigeux est ainsi très important mais, malgré la réserve constituée en tout début d'hiver, il va devenir de plus en plus maigre sous 1800/2000 mètres et surtout de mauvaise qualité. La situation est tout de même loin d'être catastrophique (d'autant plus si l'on se remémore le mois de décembre l'année dernière !)  mais l'évolution de ces derniers jours, qui va s'accentuer jusqu'à jeudi, est notable. Exemple ici du côté du Grand-Tourmalet (65) vers 1500 mètres :

La neige peut-elle revenir ?

Les vacances de Noël sont dans 5 jours... Et le manteau diminue donc, parfois de manière remarquable, cette semaine. 

Certains sont d'ores et déjà inquiets. On vous le répète : au-dessus de 1600/2000 mètres en fonction des secteurs et à toutes altitudes dans les Alpes du Sud il n'y a aucun soucis à avoir tant la réserve est importante. Plus bas, on va commencer à guetter les signes de chutes de neige. Et sur les pistes, la situation devrait tout de même être assez agréable ce début de semaine lors des éclaircies.

En résumé : c'est pas jojo, mais ce n'est pas catastrophique non plus. D'autant plus que la situation n'est pas bloquée : la porte de sortie est à ce jour modélisée pour la journée de vendredi. En effet, le courant de Sud à Sud-Ouest pourrait devenir de plus en plus dépressionnaire. Dans ce contexte, des précipitations devraient finir par remonter en provenance de péninsule-ibérique et de Méditerranée. 

Qui dit remontées méditerranéennes dit Alpes du Sud (surtout), Sud du Massif-Central et Pyrénées frontalières voire orientales en première ligne. Et c'est bel et bien ce que le modèle météorologique ci-dessous suggère :

Il faut donc s'attendre à la mise en place de chutes de neige dès jeudi après-midi sur les plus hautes crêtes frontalières pyrénéennes (sur la tranche 2200/3000 mètres) puis à la constitution d'un épisode neigeux potentiellement marqué sur les Alpes du Sud à partir de jeudi soir/vendredi, au-dessus de 2000/2200 mètres dans un premier temps. Au vue de l'ampleur de la perturbation, il n'est pas exclu que les chutes de neige finissent par gagner les Alpes du Nord voisines avant samedi avec un rafraîchissement progressif.

Si cela vient à se confirmer nous y reviendrons beaucoup plus en détails lors de notre prochain article qui sera publié jeudi, comme chaque semaine. 

Les prévisions de cumuls d'ici vendredi soir sur la météo automatique skipass, affaire à suivre : 

Ajoutez des photos (2020px)

D'ici là, nous vous souhaitons un bon ski et :
- Attention aux coulées de neige qui peuvent encore se produire dans les pentes raides en raison du redoux (regel nocturne souvent limité).
- Soyez vigilants au cours de votre sortie, la neige s'est alourdie partout et est donc particulière à skier.
De toute façon cela va être délicat de trouver une vrai belle journée de ski tant les passages nuageux (élevés) seront très fréquents tout au long de la semaine. Par ailleurs, le vent pourrait perturber le fonctionnement de certains domaines skiables et rendra l'ambiance localement désagréable. 

Toujours le bon réflexe : Bulletin Neige et Avalanche de Météo France. 

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !
5 commentaires
MrBrooks
Statut : Confirmé
inscrit le 08/12/14
C'est franchement dommage, j'ai bien cru, avec ce début de saison, que nous allions connaître un bon mois de décembre bien enneigé histoire que toutes les stations puissent se faire une bonne sous-couche !!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

jeremyt
Statut : Confirmé
inscrit le 21/12/09
Bonjour.
Il me semble que la haute maurienne n est pas non plus soumise au foehn?
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Le nez dans la poudre

inscrit le 11/01/17
Stations : 2 avis
J'ai fait l'ouverture du grand massif ce week-end et c'était compliqué. Samedi un fort risque d'avalanche et des rafales des vents à plus de 100km/h n'ont pas permis d'ouvrir plus de 2 remontés sur flaine. Le mauvais temps et la hausse des température a donné de la pluie jusqu'a 1800m de quoi bousiller les 30cm de la veille et le dimanche on a vu les dégâts, impossible de descendre aux Carroz, tout avait fondu. Heureusement au dessus de 2000m la neige était bien douce!
Bon courage au pisteur et à tous le personnel des stations qui font tout leur possible pour nous préparer de belles pistes même avec des conditions pareilles!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.