Point Neige #12 : Tout va bien ?
2000*1045px

Point Neige #12 : Tout va bien ?

Il a neigé, il neige et il va neiger
Texte THOMAS BLANCHARD
Photos header  : webcam pra loup
Il a neigé, il neige et il va neiger
Texte THOMAS BLANCHARD
Photos header  : webcam pra loup

Tandis que la neige recouvre enfin tous les massifs : voila le douzième Point Neige. Vous en avez pris l'habitude : l'idée est de vous indiquer chaque semaine quelles sont les conditions d'enneigement et surtout comment vont-elles évoluer. On y ajoute également les perspectives météo pour vous aider à préparer vos futures sorties.

Le point neige de ce Mercredi est enthousiasmant sur la situation actuelle avec les chutes de neige qui continuent de se produire depuis plusieurs jours. Elles vont toucher les Alpes du Sud, un peu à l'écart depuis plusieurs semaines. Mais, rien n'est toujours parfait en météo donc y ajoute un petit bémol. 

Skipass vous propose de nombreuses rubriques pour ne pas être pris au dépourvu et s'informer sur les futures chutes de neige :
- La météo Skipass, avec les prévisions automatiques de notre module météo par région ou par station
- Les Bulletins neige, à l'approche de chutes de neige significatives sur nos massifs.                                      -
 Les Points neige : là où vous vous trouvez actuellement. Ils sont publiés chaque Mercredi midi.

Ces deux dernières catégories sont rédigées en collaboration avec Thomas Blanchard, météorologue avec qui nous travaillons depuis 4 ans. 

Il a neigé et il neige

Le bulletin neige de Vendredi dernier vendait du rêve : vous n'avez pas été déçu. Les journées de Dimanche et Lundi ont été très neigeuses, sur l'ensemble des massifs. La partie la plus au Sud des Alpes du Sud a été un peu épargnée, mais la suite de l'article vous redonnera la banane.
Les cumuls ont souvent atteints les 20 à 40 cm sur nos montagnes françaises, parfois un peu plus sur les Alpes du Nord mais surtout sur les Pyrénées. 
Pyrénées où, après un début d'hiver calamiteux les cumuls sur les 10 derniers jours sont très importants. 

On note ici qu'il est par exemple tombé 1m60 de neige en une semaine, on dépasse localement les deux mètres mais les fortes rafales de vents rendent l’enneigement très hétérogène en altitude en fonction de la topographie. 
Pour autant, sur l'ensemble des massifs, hormis le Sud-Est du pays ( Alpes du Sud et Corse ) : l'enneigement est désormais bon pour la période ou au pire correct.

Mais la meilleure nouvelle de ces derniers jours a été la persistance d'un temps froid qui rend les conditions de ski idylliques lorsque les éclaircies s'en mêlent. Oui, la neige froide et hyper légère ce n'est pas chaque année que cela arrive dans nos contrées.                                                                      Depuis hier, une tempête qui fait la une de nombreux médias balaie le pays. Elle produit, elle aussi, des chutes de neige. Il neige ainsi encore à cette heure sur les Alpes du Nord et les Vosges tandis que de nouvelles giboulées de neige arrivent par le Sud-Ouest dans une masse d'air encore bien froide. Le fait marquant a été les sols blanchis jusqu'en plaines : en montagne les cumuls sont plutôt ordinaires avec 10 à 20 cm en général ( très localement 30 cm sur les Savoie où il reneigera un peu ce soir ).

Il va neiger ...

Mais le temps va changer ! Pour le plus grand bonheur des skieurs ou des mordus d'hiver des Alpes du Sud : une dépression va se positionner au large de la Bretagne, avec un champ de basses-pressions plongeant jusqu'au Nord de l'Espagne :

La carte ci-dessus met en évidence cette situation météorologique avec des plages de couleurs " bleues/violettes " sur le proche-Atlantique et des valeurs de pressions autour de 980 hectopascals. 
A l'avant de cette dépression, et donc sur la France ; le vent va pivoter au secteur Sud à Sud-Ouest. 
Conséquemment, des masses d'air humides vont remonter de Méditerranée et se heurter au Sud du massif alpin. En rencontrant l'air froid présent depuis plusieurs jours : cette perturbation va produire des chutes de neige sur les Alpes du Sud. Des chutes conséquentes et généralisées, que l'on n'avait plus vu depuis fin-décembre dernier dans le coin ...

De beaux cumuls ( enfin ! ) sur les Alpes du Sud :

Plus concrètement, des chutes de neige vont se mettre en place Jeudi en seconde partie d'après-midi ( après les averses de la nuit précédente ), d'abord dès 700/900 mètres. Ces chutes de neige vont se maintenir tout au long de la nuit suivante, puis en journée de Vendredi. Durant cette journée la limite pluie-neige remontera vite vers 1400/1700 mètres sur la plupart des massifs. Mais, dans les vallées proches de l'Italie où le froid restera piégé ( haute-vallée de la Durance par exemple ) : la neige pourrait résister dès 1000/1200 mètres. Le temps devrait se calmer Vendredi soir avec des averses faibles qui prendront le relais. 
Durant ces deux jours on attend généralement 40 à 60 cm de neige au-dessus de 1800 mètres, voire très localement 80/90 cm proche des Écrins et du Mercantour. Une couche de 25 à 35 cm de neige lourde et humide pourra donc être observée dans les secteurs les plus froids vers 1200/1400 mètres.

... mais :

Le climat de la France est ainsi fait ( et c'est aussi ce qui fait son charme ) : il est difficile de rencontrer une configuration météorologique qui enneige toutes les stations de ski françaises sans exception. 
La situation qui va enneiger les Alpes du Sud entre Jeudi après-midi et Samedi matin va entraîner un effet de foehn sur les Alpes du Nord. Il produira une relative douceur comme la carte de l'isotherme 0° ( altitude où le zéro degré est atteint ) en atteste :

La qualité d'enneigement va donc se dégrader sur ce massif avec une neige qui s'humidifiera jusque assez haut, une petite fonte, des rafales de vents et quelques averses de pluie sous 1400/1600 mètres notamment le long des Préalpes où elles s'annoncent plus soutenues ( les vallées intérieures comme la Tarentaise sont en effet asséchées bien plus longtemps lors de ces régimes de foehn ).

Ce redoux touchera également les autres massifs :
- les Pyrénées, plutôt entre Jeudi et Vendredi matin. Des averses de pluie se produisent sous 2000 mètres durant cette période. 
- le Massif-Central où après les flocons en début de passage perturbé Jeudi ; la pluie finira par prendre temporairement le relais jusqu'aux plus hauts sommets Jeudi en fin de journée. 

- le Jura et les Vosges : ce redoux sera beaucoup plus furtif et ne devrait durer que 24 heures ( voire moins sur les Vosges ) avec tout de même quelques gouttes de pluie assez haut et une humidification temporairement du manteau neigeux jusqu'aux plus hauts sommets Vendredi.

N'ayez crainte, le manteau neigeux ne va pas disparaître en totalité ( hormis sous 500/700 mètres ) et la neige devrait revenir derrière à des altitudes bien plus appréciables lorsque la dépression se décalera vers l'Est avec un rafraîchissement sensible. Ce sera le cas probablement à partir de Samedi sur les Pyrénées et l'Ouest du Massif-Central et plutôt Samedi soir/Dimanche pour le Jura, les Alpes du Nord et les Vosges.

Bref : le mercure va faire le yoyo en altitude !

Et votre weekend donc sera souvent perturbé, notamment Samedi avec des giboulées de neige sur la plupart des massifs dès la basse-montagne, voire en vallées par endroits. 
Un temps un peu plus calme pourrait se mettre en place ensuite la semaine prochaine. Mais cette tendance demande évidemment confirmation ... Les vacances de février elles devraient en tout cas démarrer avec un enneigement tout à fait convenable pratiquement partout!

L'envers du paradis

La neige qui est tombée sur les différents massifs du pays donne forcément le tournis aux amateurs de fraîche que nous sommes. Le sentiment d'avidité de champs de poudre vierge est d'autant plus grand que depuis le mois de décembre, les conditions étaient délicates, voire totalement impropres à la godille en ce qui concerne de nombreux secteurs (Pyrénées, Alpes du Sud à moyenne altitude,...)

Ce sentiment de rareté des bonnes conditions ne doit pas venir obscurcir notre clairvoyance au moment du choix de l'itinéraire ou de la conduite à suivre. Sous peine de voir ses ardeurs se faire tempérer par les réalités du terrain de manière brutale. Après les généreuses chutes du week end, plusieurs accidents sont hélas à déplorer :

  • Lundi au Sept Laux, dans le massif de Belledonne, un jeune skieur a effectué une chute dans des circonstances encore quelques peu floues. ll s'est retrouvé bloqué la tête dans la neige et s'est retrouvé en arrêt cardio-respiratoire. Ses compagnons ont commencé à lui prodiguer un massage cardiaque avant d'être relayés par les secours. ll a été évacué dans un état critique
  • Mardi aux Deux Alpes, un moniteur de ski qui dirigeait un groupe de 3 skieurs dans le secteur de Grand Creux s'est fait prendre dans une avalanche, ainsi que l'un de ses clients. Malgré l'intervention des secours, tout deux sont décédés
  • Mardi matin, deux pisteurs de Peyragudes ont été pris dans une avalanche, ils s'en sortent sans blessure grâce à l'intervention rapide des secours mais ont tout de même été bien choqués

Les bulletins d'estimation du risque d'avalanche de Météo n'ont certes pas atteint le seuil fatidique du niveau 4 qui incite bon nombre de skieurs à troquer leur sortie ski pour une après-midi tricot (ou du moins se rabattre sur des supposés safe-spots). Néanmoins, le curseur positionné en risque 3 indique un risque "marqué", déjà très élevé. On note également que les deux tiers des rosaces sont noircis : la plupart des pentes présentent un risque fort en raison du vent qui a accompagné les chutes conséquentes de ces derniers jours. Enfin l'ampleur et la fréquence des derniers épisodes neigeux n'a pas permis au manteau de se stabiliser correctement !

6 commentaires

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.