ak
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
Kojak Anthony Hamann (29 nov.) disait:

ak (29 nov.) disait:

Kojak Anthony Hamann (29 nov.) disait:

Notre corps et notre santé sont ce qu’on en fait.



alors ça c'est loin d'être une réalité pour tout le monde...
si t'as pas de bol au départ... tu peux manger/bouger autant que tu veux... ça changera pas grand chose...


J'ai pas dit que c'était la solution à tout. Je pense que tu as compris l'idée ;-)



je confirme, j'ai compris l'idée :-)
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
PerGiocare (29 nov.) disait:

Je vous un certain paradoxe entre les pratiques revendiquées par des barbus qui font du ski de rando intensif et leur revendication d'ouverture des RM.
Sauf information loupée, je n'ai pas vu que le ski de rando sera interdit après le 15/12...
Alors, parmi les adeptes du ski, vous n'êtes pas les plus brimés, non ?



mais je suis tellement d'accord avec ça!
je vois un début de saison de rêve... peu de monde dans les montagnes... tranquille.
bon avec mes trolls y a un peu d'rganisaation à prévoir et des portages plus conséquents :-)
mais mes 2 grands sont tout fous à l'idée de monter en raquettes!
et nous on se coltinera les chausses et les skis des juniors.
de nouvelles Aventures quoi...
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
surtout que ça nous ouvre des domaines parfaits pour débuter avec des enfants... des pentes qu'ils connaissent des autres hiver... sans le flonflon des rémontées...
Oliver_64
Oliver_64
Oliver_64
Statut : Expert
inscrit le 23/03/15
2660 messages
Stations : 1 avisMatos : 17 avis
Voilà !
J'attends avec impatience de voir comment les stations pyrénéennes se débrouillent pour proposer à leurs clients cette offre alternative (sorties raquettes, ski de rando, activités ludiques dehors .... ).
Pour que ça devienne accessible il faudra une organisation spécifique (matériel, accompagnement etc).
Ça sera différent, mais ceux qui peuvent vont aller chercher un grand bol d'air avec leurs familles.
Nous les premiers pour nos pauvres gosses. :)
derdide
derdide
derdide
Statut : Expert
inscrit le 08/12/13
2649 messages
Matos : 18 avis
PerGiocare (29 nov.) disait:

Je vous un certain paradoxe entre les pratiques revendiquées par des barbus qui font du ski de rando intensif et leur revendication d'ouverture des RM.
Sauf information loupée, je n'ai pas vu que le ski de rando sera interdit après le 15/12...
Alors, parmi les adeptes du ski, vous n'êtes pas les plus brimés, non ?
Si tu te dis qu'une partie des barbus sont avant tout des pros de la montagne - qui vivent dans les stations ou du moins de leur activité touristique - et qu'ils vont subir des conséquences économiques énormes de cette fermeture des RM, ça lève un peu le paradoxe, non? Le fait de pouvoir faire du ski de rando ne paie pas les factures, même si ça permettra sans doute d'oublier un peu le stress pendant quelques heures...
ak
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
ben c'est mieux de louer des skis de rando que pas de skis du tout...
ça peut faire bosser des pros aussi...
accompagnants...
matmi
matmi
matmi
Statut : Confirmé
inscrit le 01/01/15
806 messages
Matos : 3 avis
C'est certain que ce ne sont pas les skipasseurs qui vont sauver à eux seuls les pros des stations mais, pour ceux qui en ont les moyens, c'est le moment de prendre des guides, acheter à emporter dans les restos, peut être acheter sa nouvelle doudoune dans un shop indépendant plutôt que dans une chaîne en vallée, etc.
derdide
derdide
derdide
Statut : Expert
inscrit le 08/12/13
2649 messages
Matos : 18 avis
ak (29 nov.) disait:

ben c'est mieux de louer des skis de rando que pas de skis du tout...
ça peut faire bosser des pros aussi...
accompagnants...
Sur le principe, oui. Mais combien y aura-t-il de clients qui iront réellement en station pendant les vacances de Noël? Et combien se lanceront dans le ski de rando? tu prévois toi-même que ce sera plutôt désert ;)
Hellsass
Hellsass
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
21K messages
matmi (29 nov.) disait:

C'est certain que ce ne sont pas les skipasseurs qui vont sauver à eux seuls les pros des stations mais, pour ceux qui en ont les moyens, c'est le moment de prendre des guides, acheter à emporter dans les restos, peut être acheter sa nouvelle doudoune dans un shop indépendant plutôt que dans une chaîne en vallée, etc.

Si déjà c'est pas sur mazon ou une chaîne étrangère, c'est mieux que rien...
Mais d'accord sur le commerce local, à tous points de vue.
Kojak Anthony Hamann
Kojak Anthony Hamann
Kojak Anthony Hamann
Statut : Confirmé
inscrit le 13/06/17
835 messages
Stations : 2 avisMatos : 102 avis
derdide (29 nov.) disait:

Sur le principe, oui. Mais combien y aura-t-il de clients qui iront réellement en station pendant les vacances de Noël? Et combien se lanceront dans le ski de rando? tu prévois toi-même que ce sera plutôt désert ;)
[/quote]

C'est clair que ce sera calme.
Après je prends mon cas : on sera en montagne... Moi je vais randonner avec des potes... mais qui ne sont pas équipés rando, vont je pense se laisser tenter : par les activités proposés en station et loueront sans doute du matos pour s'essayer à la randonnée on les emmènera 1 jour ou 2 sur des parcours faciles pour leur faire découvrir.
Les RM fermées, c'est sûr que ce sera mort (tant mieux hein en randonnée on aura pas besoin d'aller bien loin pour kiffer) mais ce sera toujours mieux que rien.
Les passionnés de grand espaces préfèreront mine de rien être au grand air qu'en ville. Et les plus sportifs s'essaieront à de nouvelles activités.
Faut voir les opportunités dans cette situation de merde, et l'innovation et le positivisme des stations pour tout faire pour proposer des séjours agréables aux vacanciers est admirable.
derdide
derdide
derdide
Statut : Expert
inscrit le 08/12/13
2649 messages
Matos : 18 avis
Ah mais je suis convaincu que ça sera chouette, que ça vaudra le coup, qu'il y aura moyen de bien s'éclater, etc. je ne sais juste pas combien seront prêts à tenter le coup. J'espère le plus possible.
derdide
derdide
Statut : Expert
inscrit le 08/12/13
2649 messages
Matos : 18 avis
Par contre, il ne faudrait pas non plus qu'il y en ait trop qui prennent goût à la rando, hein, parce que ça pourrait devenir pénible sinon :P
ak
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
matmi (29 nov.) disait:

C'est certain que ce ne sont pas les skipasseurs qui vont sauver à eux seuls les pros des stations mais, pour ceux qui en ont les moyens, c'est le moment de prendre des guides, acheter à emporter dans les restos, peut être acheter sa nouvelle doudoune dans un shop indépendant plutôt que dans une chaîne en vallée, etc.



+1000
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
Guides La Grave
Hier, à 12:29 ·
Pas de remontées mécaniques jusqu'au 20 janvier, mais la montagne reste accessible !
Réservez vos sorties, offrez des bons cadeaux et venez nous voir...
info@guidelagrave.com
www.guidelagrave.com
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
89K messages
francbord
francbord
francbord
Statut : Expert
inscrit le 11/10/13
3034 messages
Comme nous sommes habitués à le faire :
sauvons les locations touristiques, la petite épicerie, personne ne doit prendre la bouffe pour la semaine au supermarché de la vallée.
nous devons acheter nos skis dans les petites boutiques, idem,rendons visite au bootfitter du coin ,
Habari Gani
Habari Gani
Habari Gani
Statut : Confirmé
inscrit le 20/08/16
2278 messages
Stations : 1 avis
Pour l'instant il n'y a aucun texte mais des déclarations de Macron puis Castex. Le décret publié au JO d'hier ne parle pas des remontées mécaniques. Avec ce qui est tombé aujourd'hui sur les cultes (annulation de la limitation à 30 personnes), il va falloir au Gouvernement sacrément motiver l'interdiction à venir des remontées mécaniques.
Et comme ce ne sont pas les remontées elles-mêmes qui seraient à risque (en tout cas pas les téléskis et télésièges si on respecte une place vide, cc'est dans le décret du 29 octobre) et pourraient fonder la restriction mais bien le ski alpin, ça sera un argument intéressant au contentieux de contester l'interdiction visant le seul ski alpin alors que le ski de randonné ne serait pas lui-même interdit.
Car la décision d'annulation ce jour de la limitation à 30 personnes dans les cultes se fonde sur l'inégalité avec les commerces dans lesquels on raisonne par m² et non en nombre de personnes
Kojak Anthony Hamann
Kojak Anthony Hamann
Kojak Anthony Hamann
Statut : Confirmé
inscrit le 13/06/17
835 messages
Stations : 2 avisMatos : 102 avis
Habari Gani (29 nov.) disait:

Pour l'instant il n'y a aucun texte mais des déclarations de Macron puis Castex. Le décret publié au JO d'hier ne parle pas des remontées mécaniques. Avec ce qui est tombé aujourd'hui sur les cultes (annulation de la limitation à 30 personnes), il va falloir au Gouvernement sacrément motiver l'interdiction à venir des remontées mécaniques.
Et comme ce ne sont pas les remontées elles-mêmes qui seraient à risque (en tout cas pas les téléskis et télésièges si on respecte une place vide, cc'est dans le décret du 29 octobre) et pourraient fonder la restriction mais bien le ski alpin, ça sera un argument intéressant au contentieux de contester l'interdiction visant le seul ski alpin alors que le ski de randonné ne serait pas lui-même interdit.
Car la décision d'annulation ce jour de la limitation à 30 personnes dans les cultes se fonde sur l'inégalité avec les commerces dans lesquels on raisonne par m² et non en nombre de personnes

Mais alors concrètement, ce sont les professionnels de la montagne qui devraient faire un recours au tribunal si ils veulent vraiment ouvrir?
Habari Gani
Habari Gani
Habari Gani
Statut : Confirmé
inscrit le 20/08/16
2278 messages
Stations : 1 avis
L'intérêt à agir est largement apprécié: ca peut être une association de maires (ANMSM), d'exploitants (DSF), de professionnels (le SNMSF pour les moniteurs) mais par exemple quelqu'un comme moi qui a un forfait saison, un propriétaire ...
Kojak Anthony Hamann
Kojak Anthony Hamann
Kojak Anthony Hamann
Statut : Confirmé
inscrit le 13/06/17
835 messages
Stations : 2 avisMatos : 102 avis
Y'a des avocats sur skipass? des mecs qui auraient assez de burnes pour porter le projet?
chamaco32
chamaco32
chamaco32
Statut : Expert
inscrit le 12/11/10
5634 messages
Stations : 4 avisMatos : 1 avis
Francis917 (28 nov.) disait:

Moi j'ai rentré des petites merveilles, mais je bois plus. Alors je les regarde, elles sont belles et tentatrices.

21 jours d'abstinence et y doit plus rester qu'une ptite semaine. Après la ré-alcoolisation est toujours délicate mais je me sacrifierais ;)
J'ai goûté ça ce week-end, c'est pas mal du tout pour un truc indus.
monax1
monax1
monax1
Statut : Expert
inscrit le 01/07/05
8304 messages
Stations : 18 avisMatos : 91 avis
je confirme on en boit souvent en répèt avec mon groupe!!! ;)
Francis917
Francis917
Francis917
Statut : Expert
inscrit le 05/05/15
9733 messages
Ah j'avoue que dès fois j'ai la goudale en pente :)
tcsa
tcsa
tcsa

inscrit le 10/05/07
17K messages
Stations : 1 avis
Habari Gani (29 nov.) disait:

L'intérêt à agir est largement apprécié: ca peut être une association de maires (ANMSM), d'exploitants (DSF), de professionnels (le SNMSF pour les moniteurs) mais par exemple quelqu'un comme moi qui a un forfait saison, un propriétaire ...

Concrètement les opérateurs touristiques sont une myriade de petites et moins petites entreprises. Et aucune n'est représenté par les mêmes syndicats. Ici les cafés hôtels restaurants, là les remontées mécaniques. Pour infos, les magasins de sports défendus par union cycle et sport ont un code naf qui fait qu'ils ne sont pas considéré comme participant à l'activité touristique...

Alors, peut-être qu'il est temps de porter un regard transversal, de constater qu'employés et employeurs sont dans la même galère, que skiman, moniteur, perchman, maîtres d'hôtel, agent d'accueil le sont pareillement. Et finalement l'usager aussi.
Fort de ce constat pourquoi ne pas bousculer la verticalité des unions, syndicats et fédérations pour créer un rassemblement transversal auquel les dits syndicats seraient adhérant de droit bien entendu. Je propose après les bonnets rouges et les gilets jaune, les bonnets blancs.
Les bonnets blancs seraient structurés en deux branches :
La branche négociation qui ferait du lobby
La branche action qui aurait pour mission d'occuper physiquement le terrain quitte à se frotter à "la violence légitime d'état"...

Bon on y va ?
:)
Habari Gani
Habari Gani
Habari Gani
Statut : Confirmé
inscrit le 20/08/16
2278 messages
Stations : 1 avis
Kojak Anthony Hamann (29 nov.) disait:

Y'a des avocats sur skipass? des mecs qui auraient assez de burnes pour porter le projet?

Il y aura des recours, soit serein. Je pense qu'il y aura une décision du Conseil d'Etat cette semaine ou la suivante. On verra alors son niveau de contorsion mais il a montré un espoir avec les cultes aujourd'hui. En revanche je pense que le recours posera aussi (entre autres) la question par rapport au ski de randonnée
Gunacama
Gunacama
Gunacama

inscrit le 24/03/05
32 messages
Stations : 2 avis
Ca confirme un peu ce que je disais....:)
Les cathos, ils ont pas cherché à discuter plus longtemps. Ni, tendu l'autre joue. Tout de suite le bourepif.

C'est quand-même triste que dans ce pays, on soit systématiquement obligé d'en arriver là.

Espérons effectivement des recours soient introduits rapidement. D'après les passages de la décision sur les cérémonies religieuses qu'on trouve déjà sur le ouèbe, le CE a pas l'air de vouloir plaisanter avec les restrictions de liberté.
matmi
matmi
matmi
Statut : Confirmé
inscrit le 01/01/15
806 messages
Matos : 3 avis
Débat intéressant et c'est vrai que le Conseil d'Etat semble prendre son rôle à coeur.

On m'a expliqué cet été, quand je m'étonnais de devoir porter un masque sur un télésiège à Tignes alors que j'étais seul dessus (avec mon VTT, qui ne se plaignait pas), que les remontées mécaniques étaient considérées des transports en commun et que, donc, le port de masque s'appliquait comme dans les bus ou le métro. Je ne sais pas si la STGM me racontait n'importe quoi mais j'ai trouvé ça intéressant. Du coup, est ce qu'une discrimination entre différents transports en commun peut être appliquée, je ne sais pas.
Habari Gani
Habari Gani
Habari Gani
Statut : Confirmé
inscrit le 20/08/16
2278 messages
Stations : 1 avis
Pour revenir sur la "position commune européenne", la décision politique c’est nécessairement un arbitrage entre un risque sanitaire possible (contamination sur site de vacances puis contamination après retour) et économique potentiel (reconfinement suite à contamination importante comme la deuxième vague après l’été relâché) d’un côté et, de l’autre, un risque économique pour l’activité frappée de restriction / interdiction (emplois liés à l’ouverture qui perdent un mois au moins sur trois 1/2, quatre et rarement cinq).

Pour le ski cet arbitrage ne repose pas sur les mêmes termes dans chacun des pays.

En Allemagne on ne produit / délivre nationalement que 9 millions de journées skieur par an alors qu’il y a 14,6 millions de skieurs (premier pays européen en nombre de skieurs). Donc la majeure partie des skieurs vont à l’étranger et relativement peu d’emplois nationaux dépendent des stations du pays. Si on applique un ratio (certainement pas exact mais pas totalement idiot) d’emploi par journée skieur, la France ayant 120.000 emplois pour 54 millions de journées skieurs, en Allemagne avec 9 millions de journées skieurs ça ferait +/- 20.000 emplois. Donc en gros le nombre d’emplois sacrifiés par rapport au nombre de contaminés potentiels (qui en revenant de leur destination contamineraient autour d’eux) est très faible. Il est assez « facile » en Allemagne de sacrifier le peu d’emplois nationaux et d’éviter les nombreuses contaminations de nationaux qui pourraient se faire à l’étranger. Pour cela il faut faire pression sur les pays étrangers qui accueillent (c’est plus simple) ou au pire imposer un test au retour (moins bien vécu par la population nationale)

Concernant le risque de contamination avec une approche en nombre de skieurs nationaux (qui devrait aussi être affinée en fonction du nombre de jours de ski par skieur, de la période de ski, etc) on aurait un impact 1,7 fois plus important en Allemagne qu’en France (14,6 millions de skieurs contre 8,5), ratio qui passe à 3 avec l’Italie (4,8 millions de skieurs) et 4,9 avec l’Autriche (3 millions de skieurs).

Donc en Allemagne le risque économique est faible alors que, si on en identifie un, le risque de contamination (à l’étranger essentiellement) est élevé. Donc la position européenne est un bon truc pour imposer aux autres pays de restreindre la possibilité pour les skieurs allemands d’aller à l’étranger (et en plus de dépenser du PIB allemand là-bas). Mais à ce stade cette position européenne serait Allemagne, France et Italie. Quid de l'Autriche, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la Lithuanie, la Slovaquie, la Suède ? Ca fait beaucoup quand même. A ma connaissance une telle restriction devrait relever de la règle de l'unanimité. On en va quand même pas piétiner le traité européen, ça serait trop moche.

D'ailleurs il n’y a quand même pas eu beaucoup (pour ne pas dire aucune) coordination européenne à ce jour concernant les mesures à mettre en œuvre par chaque état induisant une restriction. Ca arriverait maintenant pour le ski.

Si l’Allemagne a peur des contaminations dans les stations de sport d’hiver elle peut fermer les siennes, inviter ses résidents à ne pas skier et leur imposer un test au retour de vacances au ski. Ce n’est pas très compliqué et les allemands sont assez disciplinés. Verstanden Angela ?Pourquoi faudrait-il empêcher le petit U10 du ski-club de Peyragudes (au pif) de skier ?
Message modifié 1 fois. Dernière modification par Habari Gani, 29/11/2020 - 22:42
Whipperman
Whipperman
Whipperman
Statut : Expert
inscrit le 24/10/15
427 messages
Matos : 23 avis
matmi (29 nov.) disait:

Débat intéressant et c'est vrai que le Conseil d'Etat semble prendre son rôle à coeur.

On m'a expliqué cet été, quand je m'étonnais de devoir porter un masque sur un télésiège à Tignes alors que j'étais seul dessus (avec mon VTT, qui ne se plaignait pas), que les remontées mécaniques étaient considérées des transports en commun et que, donc, le port de masque s'appliquait comme dans les bus ou le métro. Je ne sais pas si la STGM me racontait n'importe quoi mais j'ai trouvé ça intéressant. Du coup, est ce qu'une discrimination entre différents transports en commun peut être appliquée, je ne sais pas.


Oui ils sont soumis aux même règles pour les préavis de grève par exemple.
Whipperman
Whipperman
Statut : Expert
inscrit le 24/10/15
427 messages
Matos : 23 avis
Je crois que pour le ski de fond il y a le président du rassemblement des stations nordiques qui va déposer un recours.
Habari Gani
Habari Gani
Habari Gani
Statut : Confirmé
inscrit le 20/08/16
2278 messages
Stations : 1 avis
Whipperman (30 nov.) disait:

matmi (29 nov.) disait:

Débat intéressant et c'est vrai que le Conseil d'Etat semble prendre son rôle à coeur.

On m'a expliqué cet été, quand je m'étonnais de devoir porter un masque sur un télésiège à Tignes alors que j'étais seul dessus (avec mon VTT, qui ne se plaignait pas), que les remontées mécaniques étaient considérées des transports en commun et que, donc, le port de masque s'appliquait comme dans les bus ou le métro. Je ne sais pas si la STGM me racontait n'importe quoi mais j'ai trouvé ça intéressant. Du coup, est ce qu'une discrimination entre différents transports en commun peut être appliquée, je ne sais pas.


Oui ils sont soumis aux même règles pour les préavis de grève par exemple.

Les remontées mécaniques sont assimilées à des services de transport. C'est aujourd'hui codifié à l'article L.342-8 du code de tourisme
"Sont applicables aux remontées mécaniques les dispositions du premier alinéa de l'article 1er, des articles 5 et 6, du paragraphe III de l'article 7, des articles 9, 14, 16 et 17 de la loi n° 82-1153 du 30 décembre 1982 d'orientation des transports intérieurs ainsi que les prescriptions prévues aux articles L. 342-1 à L. 342-5, L. 342-9 à L. 342-15 et L. 342-17 du présent chapitre".
Les remontées mécaniques sont traitées par le décret du 29 octobre 2020 ( le décrte confinement de la deuxième vague) dans le titre II, Dispositions concernant le transport. Dans ce titre elles font l'objet d'un article 18 qui n'interdit pas de fonctionner mais qui prescrit des précautions:
"Les exploitants des services mentionnés à l'article L. 342-7 du code du tourisme [services de remontées mécaniques] veillent, dans la mesure du possible, à la distanciation physique des passagers ou groupes de passagers voyageant ensemble à bord de chaque appareil, en tenant compte des contraintes propres à chaque moyen de transport.
Par dérogation, le I de l'article 15 [obligation de port du masque] n'est pas applicable :
1° Aux téléskis mentionnés à l'article L. 342-7 du code du tourisme ;
2° Aux télésièges lorsqu'ils sont exploités de façon à ce que chaque siège suspendu ne soit occupé que par une personne ou par des personnes laissant entre elles au moins une place vide."
Donc jusqu'au nouveau décret à intervenir ce n'est pas interdit, pas plus que les autres services de transports terrestres
Gunacama
Gunacama
Gunacama

inscrit le 24/03/05
32 messages
Stations : 2 avis
Justement. Le nouveau décret, celui de fin novembre, celui qui vient d'être attaqué par le CEF, il dit quoi?
Matiouf
Matiouf
Matiouf
Statut : Gourou
inscrit le 23/05/03
17K messages
Stations : 9 avisMatos : 112 avis
Donc si je comprends bien se battre pour défendre le ski alpin pourrait déboucher sur l interdiction du ski de rando...
Kojak Anthony Hamann
Kojak Anthony Hamann
Kojak Anthony Hamann
Statut : Confirmé
inscrit le 13/06/17
835 messages
Stations : 2 avisMatos : 102 avis
Ce que je comprends pas c’est qu’il n’est écrit nul part en réalité que les remontées doivent fermées?
Alors que Macron l’a annoncé et toutes les stations dans la foulée?...
Kojak Anthony Hamann
Kojak Anthony Hamann
Statut : Confirmé
inscrit le 13/06/17
835 messages
Stations : 2 avisMatos : 102 avis
Matiouf (30 nov.) disait:

Donc si je comprends bien se battre pour défendre le ski alpin pourrait déboucher sur l interdiction du ski de rando...


Ben logiquement non puisque la randonnée est une pratique qui ne nécessite pas les RM.
Si ils l’interdisait alors il faudrait interdire tous les sports outdoor.
Après le gouvernement et la logique...

Et puis y’a toujours les préfets qui si ça leur prend comme une envie de pisser peuvent interdire ce qui leur chante du jour au lendemain.
chamaco32
chamaco32
chamaco32
Statut : Expert
inscrit le 12/11/10
5634 messages
Stations : 4 avisMatos : 1 avis
Catalogne: Les stations de ski souhaitent ouvrir le 7 décembre. Elles sont gérées par FGC (FERROCARIL DE LA GENERALITAT DE CATALUNYA), l'équivalent de la SNCF. Cela coïncide avec le déconfinement actuel en Catalogne.

https://www.nevasport.com/noticias/art/59750/fgc-quiere-abrir-su-temporada-de-esqui-el-7-de-diciembre/
Habari Gani
Habari Gani
Habari Gani
Statut : Confirmé
inscrit le 20/08/16
2278 messages
Stations : 1 avis
Matiouf (30 nov.) disait:

Donc si je comprends bien se battre pour défendre le ski alpin pourrait déboucher sur l interdiction du ski de rando...

Oui. Je vois mal comment l'inégalité ne serait pas un moyen de la requête dès lors que l'interdiction des RM a pour objet d'empêcher le ski alpin. Ce type de recours se fonde toujours sur une comparaison avec d'autres activités. C'est ce qu'ont fait les évêques en comparant la cathédrale de Chartres et la FNAC
Mais je pense plutôt que l'objet est de permettre le ski alpin
Message modifié 1 fois. Dernière modification par Habari Gani, 30/11/2020 - 11:43
Habari Gani
Habari Gani
Statut : Confirmé
inscrit le 20/08/16
2278 messages
Stations : 1 avis
Gunacama (30 nov.) disait:

Justement. Le nouveau décret, celui de fin novembre, celui qui vient d'être attaqué par le CEF, il dit quoi?

Ce nouveau décret ne dit rien pour l'instant: il ne gère que ce qu'il fallait desserrer le 28/11: commerces non essentiels, cultes, sport outdoor
Donc en l'état on pourrait toujours sur le fondement de l'article 18 du décret du 29 octobre ouvrir les glaciers. Car pour l'instant tant que le nouveau décret ne sera pas publié (au plus tard le 15/12 selon les phases de déconfinement), c'est plus compliqué (mais pas impossible) d'attaquer ce qui n'est qu'une (en fait deux Macron puis Castex) annonce(s). Et plus ça traine plus ça plombe la possibilité d'ouvrir. Il y a quand même beaucoup de résignation, je trouve
Habari Gani
Habari Gani
Statut : Confirmé
inscrit le 20/08/16
2278 messages
Stations : 1 avis
bonagva (30 nov.) disait:

On croit en vous et on a besoin de vous
On va un peu vite en besogne en parlant de coordination européenne. Pour l'instant c'est Allemagne, France et Italie. Quid de l'Autriche, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la Lithuanie, la Slovaquie, la Suède ?
twann74
twann74
twann74
Statut : Confirmé
inscrit le 24/10/10
2308 messages
Matos : 2 avis
Whipperman (30 nov.) disait:

Je crois que pour le ski de fond il y a le président du rassemblement des stations nordiques qui va déposer un recours.

sauf nouveau revirement il me semble que le ski de fond est autorisé !
en tout cas c'est ce que le préfet de haute savoie a déclaré il y a quelques jours
Gunacama
Gunacama
Gunacama

inscrit le 24/03/05
32 messages
Stations : 2 avis
Habari Gani (30 nov.) disait:

Gunacama (30 nov.) disait:

Justement. Le nouveau décret, celui de fin novembre, celui qui vient d'être attaqué par le CEF, il dit quoi?

Ce nouveau décret ne dit rien pour l'instant: il ne gère que ce qu'il fallait desserrer le 28/11: commerces non essentiels, cultes, sport outdoor
Donc en l'état on pourrait toujours sur le fondement de l'article 18 du décret du 29 octobre ouvrir les glaciers. Car pour l'instant tant que le nouveau décret ne sera pas publié (au plus tard le 15/12 selon les phases de déconfinement), c'est plus compliqué (mais pas impossible) d'attaquer ce qui n'est qu'une (en fait deux Macron puis Castex) annonce(s). Et plus ça traine plus ça plombe la possibilité d'ouvrir. Il y a quand même beaucoup de résignation, je trouve

En fait il est là le problème.
Pour les RM, pas possible d'attaquer une décision qui n'existe pas (juridiquement). Et j'imagine pas possible non plus de lancer les coûts préalables à une ouverture pour Noël (j'imagine que ça doit chiffrer) dans cette incertitude.
Bref, plutôt que de sortir tout de suite un décret et ensuite ceux qui veulent vont au tribunal, le gouvernement joue la montre et le pourrissement, puisque comme ça, s'il perdait à la fin sur le terrain juridique, il gagne sur le plan pratique.
Lâche et dégueulasse.

Je me demande si derrière tout ça, il n'y a pas un problème politique aussi.
Parce que s'ils laissaient les RM ouvrir, à la fin, tout ce carnaval reviendrait presque à dire: tout le monde peut bosser sauf les restos/bistrots (et les salles de sport).....Comme stigmatisation d'une seule profession on ferait pas mieux. Donc il faut bien d'autres victimes pour les accompagner et que ça se voit moins.
Habari Gani
Habari Gani
Habari Gani
Statut : Confirmé
inscrit le 20/08/16
2278 messages
Stations : 1 avis
C'est peu connu mais il est possible d'attaquer une décision qui n'a pas (encore) de support juridique.
Ca a été jugé concernant une décision du Premier ministre - prise lors de la réunion du comité interministériel pour l’aménagement du territoire du 7 novembre 1991 et rendue publique par un communiqué du même jour - de transférer à Angoulême le siège de la SEITA.
D'ailleurs la conférence des évêques de France avait introduit son recours avant la publication du décret
Whipperman
Whipperman
Whipperman
Statut : Expert
inscrit le 24/10/15
427 messages
Matos : 23 avis
twann74 (30 nov.) disait:

Whipperman (30 nov.) disait:

Je crois que pour le ski de fond il y a le président du rassemblement des stations nordiques qui va déposer un recours.

sauf nouveau revirement il me semble que le ski de fond est autorisé !
en tout cas c'est ce que le préfet de haute savoie a déclaré il y a quelques jours


Oui je viens de voir ca. C'est plutot cool pour les domaines de ski nordique qui sont toujours à l'ombre des domaines Alpins. Si ca peut leur permettre de tourner mieux que d'habitude.
Bon il y a toujours pas de neige....
Habari Gani
Habari Gani
Habari Gani
Statut : Confirmé
inscrit le 20/08/16
2278 messages
Stations : 1 avis
C'est un peu de la philosophie tout ça. Tout le monde est remonté, signe des pétitions, pleure ... mais il faut faire un recours.
Et alors le président de la FFS, il plaide pour la multi-activités ....
https://fb.watch/20-sG15i_1/
Message modifié 2 fois. Dernière modification par Habari Gani, 30/11/2020 - 14:58
Gunacama
Gunacama
Gunacama

inscrit le 24/03/05
32 messages
Stations : 2 avis
"19. D’autre part, si, durant la phase actuelle de l’allègement du confinement, les rassemblements et réunions sont interdits, ainsi que le relève le ministre de l’intérieur, au-delà de six personnes, sauf exceptions, sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public, et si certains établissements recevant du public autres que les lieux de culte restent fermés, les activités qui y sont exercées ne sont pas de même nature et les libertés fondamentales qui sont en jeu ne sont pas les mêmes. Le ministre ne peut, en outre, utilement se prévaloir de ce que les cérémonies religieuses seraient interdites ou soumises à une limitation en valeur absolue du nombre de participants dans plusieurs pays européens."

L'argumentation du gouvernement (en la personne du ministère de l'intérieur) dans la recours du CEF.
En clair: 1) puisque les restos sont fermés, on peut bien limiter à 30 dans les lieux de culte et 2) puisqu'on interdit ou limite les cérémonies en valeur absolue ailleurs en Europe, on peut bien le faire chez nous.
P****n, ça vole haut....ça montre à quel point ils sont totalement perdus les pauvres...
phil68230
phil68230
phil68230

inscrit le 27/01/11
538 messages
2-3 choses :

- recours pour inégalités : même pas besoin de parler transports, le funiculaire de Montmartre est ouvert ! Et j'imagine le Poma de Laon aussi. Qui des télécabines à la sortie de Grenoble ?

- interdire le ski de rando, si le ski en tant que tel est interdit.... ça sent la contestation gagnante de l'infraction : si tu montes en raquettes et skie en descente en telemark, ça s'assimile pas à de la rando puis du ski de fond ? faudra déjà que le décret stipule bien "ski de fond sur pistes tracées", randos en raquettes ou chaussures uniquement, etc...

- L'Europe ? Y'en a encore qui croient à cette vaste plaisanterie ? Pour rappel : j'avais 23 ans en 1992. Quand j'ai vu que l'Europe, "faite pour la paix, après 1945, gnagnagna" autorisait à ses portes les camps de concentration serbes, bon, ben j'ai dit "c'est une fumisterie". Ce que m'a confirmé la suite, vu qu'il a fallu attendre 1999 et que les USA gueulent pour qu'on bombarde les Serbes et que tout ça se calme enfin...

- L' Allemagne ? Très bon calcul et présentation du problème, je sais plus qui, merci. L'Allemagne, elle vend 1% de grosses cylindrées en plus et le manque à gagner du ski est compensé. Nous, c'est pas tout à fait la même. Je suis étonné qu'un énarque-inspecteur des finances comme Macron, habitué aux "arbitrages" préparés par des notes de services, rompu aux chiffres, obsédé par la croissance, le fric et l'économie au-dessus de l'humain, soit à ce point crispé sur le décès (hélas triste) anticipé par Covid de, tout de même, une immense majorité de quasi-octogénaires. Peur pour Brigitte ?

- Plus généralement, étant de la troisième génération familiale d'instits, et pour avoir donc observé l'action de l'état par ce prisme là depuis 45 ans, je pense que ce pays est fou, tout simplement....

Précisions importantes : je me bats les steacks que les friqués parisiens soient obligés en catastrophe de se rabattre sur Zermatt ou Flachau, je ne comptais pas beaucoup skier à Noël (fric....), je peux aller à Engelberg, et l'évolution actuelle du ski ne me plait pas (trop élitiste, fin des classes de neige, etc...). Ce qui me révolte, c'est de faire crever "au nom de la morale "(bien discutable, cette morale) les pros du secteur qui, Tarentaise et assimilés exceptés, ont déjà failli crever ces dernières années du fait de l'enneigement déficitaire (dans les Vosges, possible qu'on ne skie plus en 2021-2022, tout simplement).
chamaco32
chamaco32
chamaco32
Statut : Expert
inscrit le 12/11/10
5634 messages
Stations : 4 avisMatos : 1 avis
Effectivement, ce qui m'emmerde le plus également ce n'est pas de pas pouvoir skier en France ou ailleurs pour Noël, je skie rarement pour les vacances de Noël ou je ferai de la rando si on l'interdit pas, mais c'est le gâchis et l'analyse de nos dirigeants, qui rampe devant les Allemands quand eux décident qu'il ne faut pas faire fonctionner les remontées mécaniques des stations.
Ce qui est triste c'est que Macron est skieur, je crois même qu'il pense que c'est une connerie de fermer les remontées, mais comme Merkel l'a demandé, il applique.
Hellsass
Hellsass
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
21K messages
chamaco32 (30 nov.) disait:

Ce qui est triste c'est que Macron est skieur, je crois même qu'il pense que c'est une connerie de fermer les remontées, mais comme Merkel l'a demandé, il applique.

C'est pas un barbu, quoi..



On dirait même un rouquin à grandes dents.