FED6868
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
Hello !

Certainement avez vous entendu que le projet de reconstruction de la station du Ventron est validé ... et commence déjà !
Par contre, j'ai eu echo que, cette saison (voir plus ?) il n'y aurait pas de ski alpin possible ...

Quelqu'un à des infos ? Quid tu TSD6 prévu dans le projet de départ ?

Eux, ne me répondent pas. Bref, je ne veux pas réserver pour cet hiver à l'hotel des butes si ce n'est pas pour skier ...

Merci d'avance !
Message modifié 1 fois. Dernière modification par skipass.com, 07/11/2020 - 17:13
Sirop_de_cyprine
Sirop_de_cyprine
Sirop_de_cyprine

inscrit le 07/03/19
60 messages
Source Evian ?
Global
Global
Global
Statut : Confirmé
inscrit le 28/07/06
285 messages
D’après ce qu’on peut lire sur divers trucs c’est fini le ski la bas et que ce serait uniquement de l’hôtellerie spa ect.. mais attendons les sources officielles..
Hellsass
Hellsass
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
20K messages
Va savoir... ça fait un bout de temps qu'on l'entend celle ci.. pis non, pis oui...
Hellsass
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
20K messages
J'y ai appris à skier, et d'autres bien plus célèbres aussi..
Ça me ferait vraiment chier.
FED6868
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
Hello!

Je ne suis donc pas fou ! ????

Après, il y avait aussi en projet un tsd6. Puis la, ça serait finit le ski alpin..

Bref si qqun a des infos. Mais ça serait dommage !
Thoun
Thoun
Thoun
Statut : Confirmé
inscrit le 21/10/09
6330 messages
Stations : 1 avis
C'est où que t'as lu ça ?
Je te raconte pas la tristesse du truc ! Pire que le confinement .... pourtant le domaine était top ! Les jours de peuf c'était assez dingue de skier là-bas, le passage en forêt à côté de la noire, celui sous le TS ....
FED6868
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
Je ne trouve plus les 2 articles postés sur google, hélas. Mais quand on regarde en détail le projet d hôtellerie, effectivement ils ne parlent pas de ski. Et personne n a su me répondre à l'hôtel des buttes... Étrange !
titi_19
titi_19
titi_19

inscrit le 05/11/20
3 messages
On comprend bien que le ski ne fait plus partie de leur priorité. Mais ils ne sont pas clairs sur le maintien en l'état des installations.
(rien que maintenir l'installation a déjà un coût qu'il faut rentabiliser)
Peut-être qu'ils attendent de voir s'il y a de la neige.
FED6868
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
J'ai trouvé ça, créé par l exploitant de la location de ski située à Ventron...
pétition
Hellsass
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
20K messages
Il faudrait peut être modifier le titre, style "fermeture annoncée de la station de Ventron ", non ?

Là, ca donne plutôt l'impression que des investissements sont réalisés en faveur de la station de SKI...
FED6868
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
C'est juste. Je modifie !
Hellsass
Hellsass
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
20K messages
Je ne pense pas que ce soit possible de ta part... faut faire un signalement aux modos.
FED6868
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
Effectivement, en vain ????
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
Si quelqu'un à l'article du Vosges matin, je lui échange contre un article de l'Alsace ????
Hellsass
Hellsass
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
20K messages
Une pétition contre la fermeture de la station de Ventron.

Alors que la fermeture de la station de l’Ermitage-Frère Joseph à Ventron ne faisait plus guère de doutes ces dernières semaines, une pétition vient d’être lancée pour dénoncer cette décision. Le gérant Thibaut Leduc explique son choix.

Tue pendant un temps, la fermeture définitive de la station de ski de Ventron s’est ébruitée ces dernières semaines. Une décision que conteste une pétition lancée ce jeudi par l’Association Ventron animations et adressée à la municipalité.

Dans cette dernière, qui a déjà recueilli plusieurs centaines de signatures, les auteurs demandent aux habitants, acteurs économiques et amoureux de la commune de se mobiliser « devant une telle menace ». La station « fait partie intégrante de la diversité des domaines de ski vosgiens , c’est pourquoi elle doit être maintenue. Retirer sa station à Ventron, c‘est retirer son âme et le pôle d’attractivité majeur du village », est-il également écrit. Cité dans la pétition, Thibaut Leduc , le gérant de l’Ermitage frère Joseph , explique sa décision, mûrement réfléchie : « Ce que j’aurais voulu, c’est que les gens se réveillent il y a 7 ans. Mais personne n’était là pour nous soutenir lorsqu’on évoquait le problème à l’époque. »

Le Véternat se dit soutenu par ses employés et répond aux inquiétudes concernant l’avenir économique et les emplois concernés par la fermeture. « Nous continuons d’investir avec un gros projet immobilier qui va créer des emplois. Nous allons passer de 35 salariés à 70, voire plus. Nous allons également nous concentrer sur le tourisme 4 saisons. Et même si on fait figure de vilain petit canard, on n’abandonne pas, on continue de se développer en prenant en compte les évolutions climatiques », argumente Thibaut Leduc, qui dévoilera les grandes lignes du projet dans les jours à venir.
Hellsass
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
20K messages
Entouca, ça fait causer dans les chaumières.. :-)

https://www.facebook.com/onaimelermitage/

Autant je comprends le projet de développer le site avec une offre 4 saisons, non tributaire de la neige en hiver, autant je ne vois pas pourquoi sacrifier la partie "station de ski" dès maintenant.

Ou alors il manque des infos importantes..
FED6868
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
Merci pour l'article ! Oui, je ne comprends pas pourquoi. C était pourtant leur principale activité. Comme tu dis, il doit nous manquer des éléments pour comprendre
chebo
chebo
chebo
Statut : Confirmé
inscrit le 03/06/06
270 messages
Stations : 1 avis
un peu plus d'infos : tribune de Thibaut Leduc dans gerardmer info
Thoun
Thoun
Thoun
Statut : Confirmé
inscrit le 21/10/09
6330 messages
Stations : 1 avis
On comprend pas beaucoup plus le pourquoi du comment mais tout ça m'a l'air bien acté, triste.
_Manu_
_Manu_
_Manu_
Statut : Confirmé
inscrit le 16/09/10
1379 messages
peut être tout simplement un raz le bol et un découragement par rapport aux hivers calamiteux qui se suivent...trop d'incertitude chaque hiver. les nerfs trop régulièrement mis a rude épreuve entre l'euphorie des chutes de neiges et la déception des redoux systématiques. ajouté a cela un calcul financier et un plan d'investissement prometteur...pour ceux qui ont encore la capacité financière de rebondir et de miser sur autre chose ca parait être un choix judicieux et surement une source de soulagement sur certains aspects. reste le pratiquant lambda comme nous qui va rester sur ca faim ca c'est sur...
ronron
ronron
ronron
Statut : Expert
inscrit le 20/10/05
43K messages
Stations : 3 avis
C'est clair que financièrement, c'est plus tenable pour les petits stations de continuer à tout entretenir, tout préparer pour aucun jour d'ouverture et aux mieux une petite dizaine.
Bref, c'est pas rentable, cela ne le deviendra pas, alors pourquoi continuer à investir?

Certains s’obstine comme le Gaschney et le Tanet mais pour quel résultat?

C'est triste, mais c'est comme ça.

Autant lancer direct un bikepark.
chebo
chebo
chebo
Statut : Confirmé
inscrit le 03/06/06
270 messages
Stations : 1 avis
A noter que c'est la SAS Leduc qui arrête l'exploitation.

Comme les stations de skis sont soumises à DSP via les communes, il est tout à fait possible que la mairie de Ventron fasse jouer la convention signée pour trouver une sortie à la situation. Je pense toutefois qu'il doit y avoir un petit imbroglio car j'imagine que la SAS Leduc doit être propriétaire de pas mal de choses qui ne sont pas dans la DSP et qui doivent compliquer le dossier (peut-être qqs bâtiments et des terrains) contrairement à Gérardmer à l'époque où le passage en régie avait été simple.

Donc à proprement parlé ce n'est pas "encore" la fin du ski à Ventron...mais c'est le début d'un feuilleton dont on connaîtra l'issue plus tard (le temps de recompter les voix :-) ).

Enfin, il faut noter que parmi les stations qui ne sont pas "petites" sur le massif (je parle bien des 2 versants), il ne reste que La Bresse qui n'ait des exploitants privés. Les autres sont soit publics, soit sous montage avec les collectivités locales...ça donne une idée de la situation !
Mais la communauté saura peut-être mieux que moi faire le bilan, donc n'hésitez pas à compléter cette analyse.

(PS: il me semble que Rouge Gazon c'est un peu idem, ils cherchent à vendre)

Conclusion : messieurs, si vous avez une âme d'entrepreneur (suicidaire), c'est aussi une opportunité pour reprendre Frere Joseph ! Mais je pense que ça va se finir en régie municipale cette affaire.
Message modifié 1 fois. Dernière modification par chebo, 09/11/2020 - 11:38
FED6868
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
Hello!

Merci, tout d'abord, pour ton message qui explique bien la situation.

Si ça se termine en régie municipale, alors Ventron aura encore un peu d'avenir pour le ski alpin.

Par contre, le directeur, M LEDUC, a l'air bien sur de lui en parlant de demonter les installations pour que le site retrouve un confort visuel. Hem.

D'après les webcams, certains canons a neige sur le front de neige ont déjà êtes enlevés. Gardons tout de même espoir, pas certain que la mairie tire un trait la dessus...

A suivre ????
Message modifié 1 fois. Dernière modification par FED6868, 09/11/2020 - 12:38
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
Petit article intéressant
gogol69
gogol69
gogol69

inscrit le 08/04/07
9187 messages
Matos : 2 avis
Bien triste cette affaire.
Pour ce qui est de la réorientation du site, on sais d'ores et déjà que le domaine vise à devenir une sorte d'Hôtel de luxe dans la lignée "des violettes" à Jungholtz.
Pas de bike park du coup. C'est con pour le TS. Visiblement tout sera démonté.
"Elle permettra également une requalification du site, les paysages étant dépollués des installations de remontées mécaniques et de neige de culture."
ronron
ronron
ronron
Statut : Expert
inscrit le 20/10/05
43K messages
Stations : 3 avis
Il a quand même pas totalement tort.
Hellsass
Hellsass
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
20K messages
Personne n'a dit ici qu'il a tord, moi le premier.

Ce projet d'investissement semble même plutôt "durable", sans être suspendu aux aléas prévisibles à moyen/long terme du climat.

Par contre, il y a un contrat qui le lie à la mairie jusqu'en 2031 pour l'exploitation de la station.

Quand je disais qu'on n'a pas toutes les infos, évidemment tout ce qui touche aux négos avec la mairie ou les collectivité dans ce bras de fer n'est pas révélé..
chebo
chebo
chebo
Statut : Confirmé
inscrit le 03/06/06
270 messages
Stations : 1 avis
Pour ceux qui ne sauraient pas comment fonctionne le marché des stations de ski, voici un grossier résumé qui vous donnera qqs clefs pour comprendre le sujet Ventron et vous faire un avis (peut-être) :

l'exploitation d'un domaine skiable en France, c'est comme les transport en commun. Les mairies seules ont le pouvoir de décider qui s'en charge : on parle alors d'un opérateur. L'opérateur peut être public (une régie municipale : exemple à Gérardmer), une société privée ( exemple à La Bresse Hohneck ou Ventron), une société d'économique mixte exemple aux Carroz d'Arâches 74).

A l'issue d'un processus d'appel d'offre, la mairie choisit son opérateur, et va lui "déléguer" la gestion du domaine skiable. Elle signe alors une Délégation de Service Publique (DSP) qui cadre comment tout cela va fonctionner. En général les critères déterminants pour les mairies sont (sans ordre d'importance) :
1. la viabilité de l'opérateur (donc pas un charlot qui vient faire n'importe quoi comme ce fut le cas à Gérardmer avec Maulin Montagne Participation)
2. le plan d'investissement sur lequel s'engage l'opérateur (pour assurer un développement de l'activité;)
3. les critères financiers, dont les 2 principaux seront la redevance (%age du CA qui sera reversé à la commune) et le paiement du "ticket d'entrée" (voir plus bas).
4. d'autres détails sympas qui peuvent faire plaisir aux élus (ex à La Bresse : gratuité pour les bressauds de -16ans).

L'opérateur est donc bien lié par contrat avec la mairie, puisqu'il a le droit, mais aussi le devoir de produire l'activité suivant ce qu'il a signé.

L'opérateur est propriétaire (*) des installations, qu'il a dû acheter au départ de la concession via le "ticket d'entrée" à la mairie. Mais il n'est pas propriétaire des terrains. En général les terrains sont communaux (en grande majorité;) ou privés et dans ce cas -je crois- classé zone skiable dans le PLU local, ce qui implique que le propriétaire est obligé par la loi de laisser les skieurs passés sur son terrain (moyennant redevance mais là je ne suis pas sûr de comment ça marche, et s'il faut aussi une convention...).
Comme les investissements pour les installations sont gros, les DSP sont en général longues (multiples de 9ans je crois).
A la fin, ou rupture d'une DSP, la mairie doit racheter les installations au prix déterminé par un expert public qui vient tout estimer...sachant que normalement à la fin d'une DSP il y a toujours un repreneur qui va payer le ticket d'entrée pour reprendre les installations au même prix (opération donc blanche pour la mairie)...sauf si la mairie veut ou doit reprendre l'activité en régie (cf. Gérardmer où la mairie a lâché un gros chèque à Maulin Montagne Participation...qui au passage y a quand même perdu puisque lui-même avait payé un gros chèque à la mairie avant mais en plus a perdu 3 ans d'exploitations compliquées).

Ici, on peut imaginer que Leduc SAS tente aussi un bras de fer pour tenter de faire sauter la DSP et se faire racheter les installations, ce qui lui fera une rentrée de trésorerie importante..attention je ne porte pas de jugement ici !

En tout cas s'il y a des spécialistes pour compléter ou me corriger c'est avec plaisir, on est tout là pour apprendre.

NB : depuis la Mairie a dit qu'elle n'avait pas les moyens de monter une régie.

(* en Alsace, la région ou les départements -je ne sais plus- a racheté toutes les installations des stations jugées stratégiques dont Lac Blanc, Markstein et Schnepf -je crois- et a contractualisé avec les anciens exploitants le fait qu'ils exploitent les domaines. Je crois donc qu'on est dans un montage où les mairies prennent le département/la région en DSP, lequel/laquelle a un prestataire qui exploite pour son nom).
Message modifié 1 fois. Dernière modification par chebo, 09/11/2020 - 17:38
chebo
chebo
Statut : Confirmé
inscrit le 03/06/06
270 messages
Stations : 1 avis
j'ajoute que ce cadre légal est super pour l'économie du ski en France.
C'est grâce à elle qu'on a des très grands domaines dans les Alpes par exemple, et même de beaux domaines dans les Vosges.

Dans certains pays (Allemagne, Pologne, USA) il faut être propriétaire ou locataire des terrains...ce qui limite alors mécaniquement l'emprise au sol et la taille des domaines...et la complexité des deals à monter quand le cadastre est très découpé :-)
FED6868
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
Chebo, merci pour tes explications ! Ton hypothèse de bras de fer est peut-être la bonne. Bon, tout n'est pas perdu !
alexdeladombes
alexdeladombes
alexdeladombes
Statut : Confirmé
inscrit le 06/01/07
3742 messages
Chebo, t'es sûr pour ton histoire de vente et de rachat des remontées mécaniques, je pensais que c'était une mise à disposition. Ça me paraît compliqué comme système en cas de changement sur le domaine skiable ( ajout de canons, de piste, modification de domaine, etc...)
FED6868
FED6868
FED6868

inscrit le 05/10/20
29 messages
alexdeladombes ( 9 nov.) disait:

Chebo, t'es sûr pour ton histoire de vente et de rachat des remontées mécaniques, je pensais que c'était une mise à disposition. Ça me paraît compliqué comme système en cas de changement sur le domaine skiable ( ajout de canons, de piste, modification de domaine, etc...)


Il me semble qu'il y a une expertise à la fin de la DSP afin de chiffrer tout cela ?
chebo
chebo
chebo
Statut : Confirmé
inscrit le 03/06/06
270 messages
Stations : 1 avis
Oui, un expert passe pour estimer la valeur des installations, puis la mairie doit les racheter à ce prix. Enfin le nouvel entrant doit les racheter à son tour via le ticket d'entrée. Evidemment parfois le montant de l'estimation fait débat, mais il y a des procédures légales qui encadrent tout cela et ça fonctionne très bien depuis 50 ans.

Ce rachat peut être négocié sur les modalités de versements visiblement puisque par exemple pour le rachat par Maulin à Gérardmer, le versement du ticket d'entrée était étalé sur la durée de la concession, et la redevance était modulée par le CA et ce remboursement justement.

Dans le cas de Ventron, ce que je ne sais pas du tout, c'est à date qui est propriétaire de quoi, est-ce que le foncier vient compliquer la tâche..est-ce que les 2 Hôtels au pied des pistes jouent aussi...je ne suis pas pas vétrenat malheureusement pour nous :-)
chebo
chebo
Statut : Confirmé
inscrit le 03/06/06
270 messages
Stations : 1 avis
alexdeladombes ( 9 nov.) disait:

Chebo, t'es sûr pour ton histoire de vente et de rachat des remontées mécaniques, je pensais que c'était une mise à disposition. Ça me paraît compliqué comme système en cas de changement sur le domaine skiable ( ajout de canons, de piste, modification de domaine, etc...)


Non ce n'est pas compliqué puisqu'il s'agit d'un "actif" qui est valorisé aussi comptablement tout cela...y compris les pistes. tu fais des travaux, cela a un coût, tu l'amortis etc... bref c'est aussi simple que de valoriser une usine par exemple.
skijeff68
skijeff68
skijeff68
Statut : Confirmé
inscrit le 28/10/04
1399 messages
Matos : 16 avis
Dis plutôt que tu as effacé mon numéro va ! ;) Yes je t'envoie ça... si j'ai pas perdu ton numéro non plus, bien entendu :)

Sinon, Ventron fermé pour cette saison, idem pour le Valtin. Il y en a d'autres?
ronron
ronron
ronron
Statut : Expert
inscrit le 20/10/05
43K messages
Stations : 3 avis
La Tanet a fait des travaux avec un nouveau bâtiment en bas des pistes à coté du TK Tremplin, pas de nouvelle du Gaschney...
Habari Gani
Habari Gani
Habari Gani
Statut : Expert
inscrit le 20/08/16
2170 messages
Stations : 1 avis
chebo (10 nov.) disait:

alexdeladombes ( 9 nov.) disait:

Chebo, t'es sûr pour ton histoire de vente et de rachat des remontées mécaniques, je pensais que c'était une mise à disposition. Ça me paraît compliqué comme système en cas de changement sur le domaine skiable ( ajout de canons, de piste, modification de domaine, etc...)


Non ce n'est pas compliqué puisqu'il s'agit d'un "actif" qui est valorisé aussi comptablement tout cela...y compris les pistes. tu fais des travaux, cela a un coût, tu l'amortis etc... bref c'est aussi simple que de valoriser une usine par exemple.


Sauf clause contraire l'actif doit s'amortir sur la durée de la concession avec une valeur 0 des biens de retour à la fin. La jurisprudence est de plus en plus stricte sur ce point depuis une affaire Commune de Douai : https://www.legifrance.gouv.fr/ceta/id/CETATEXT000026810748/

Ca a donné lieu à l'affaire du Sauze notamment avec la question des RM qui étaient antérieurement la propriété de l'exploitant (avant même la délégation) https://www.legifrance.gouv.fr/ceta/id/CETATEXT000037134633/ Le Conseil d'Etat a même considéré (pour un autre service public mais avec la même base juridique) que les provisions pour renouvellement revenaient à la personne publique rn fin de contrat https://www.legifrance.gouv.fr/ceta/id/CETATEXT000037509308/

Il reste la question de la résiliation anticipée du contrat qui diffère de l'expiration de la durée convenue. Même si le contrat a été élaboré pour permettre l'amortissement des installations pendant sa durée (et donc une valeur 0 à la fin) la question de la valeur non amortie se pose en cas de résiliation anticipée (= avant la fin de la période permettant l'amortissement total). Cette question se pose notamment en cas de résiliation pour faute (l'absence de continuité sauf force majeure est une faute) ou de liquidation judiciaire de l'exploitant. Dans ces cas alors même qu'elle n'est pas en faute la personne publique peut être amenée à devoir la valeur nette comptable à l'exploitant résilié ou au liquidateur parce qu'elle va reprendre un actif et que l'absence d'indemnisation serait de l'enrichissement sans cause. Le point est souvent débattu avec des personnes publiques qui ne comprennent pas pourquoi ils pourraient devoir quelque chose alors que la partie adverse est en faute.

Je serais la commune je dirais, pour ne pas avoir à payer une telle indemnité, ne pas être certaine de poursuivre l'exploitation en indiquant à l'exploitant ou au liquidateur qu'il peut s'estimer heureux que je ne lui demande pas de démanteler. Je récupérerais les biens (incorporation automatique) gratuitement au motif de l'absence de poursuite (pareil pour la reprise du personnel: pas de continuité pas de reprise). Je laisserais passer une saison (celle-là vu ce à quoi elle pourrait ressembler ça peut être une bonne option) ou deux. Et je relancerais la machine éventuellement après mais sans être lesté de trop de charges
aircraft
aircraft
aircraft

inscrit le 11/05/12
242 messages
franchement dommage car autant le valtin, la diversité des pistes est limite, là le cadre est idyllique avec une belle variété de pistes et un nombre déjà suffisant, ce sera la première "grosse" station a cessée son activité, ça fera du mal à l'activité de la commune. J'espère qu'un repreneur se fera connître ou qu'une solution sera trouvée pour cette station historique
alexdeladombes
alexdeladombes
alexdeladombes
Statut : Confirmé
inscrit le 06/01/07
3742 messages
Habari Gani (10 nov.) disait:

chebo (10 nov.) disait:

alexdeladombes ( 9 nov.) disait:

Chebo, t'es sûr pour ton histoire de vente et de rachat des remontées mécaniques, je pensais que c'était une mise à disposition. Ça me paraît compliqué comme système en cas de changement sur le domaine skiable ( ajout de canons, de piste, modification de domaine, etc...)


Non ce n'est pas compliqué puisqu'il s'agit d'un "actif" qui est valorisé aussi comptablement tout cela...y compris les pistes. tu fais des travaux, cela a un coût, tu l'amortis etc... bref c'est aussi simple que de valoriser une usine par exemple.


Sauf clause contraire l'actif doit s'amortir sur la durée de la concession avec une valeur 0 des biens de retour à la fin. La jurisprudence est de plus en plus stricte sur ce point depuis une affaire Commune de Douai : https://www.legifrance.gouv.fr/ceta/id/CETATEXT000026810748/

Ca a donné lieu à l'affaire du Sauze notamment avec la question des RM qui étaient antérieurement la propriété de l'exploitant (avant même la délégation) https://www.legifrance.gouv.fr/ceta/id/CETATEXT000037134633/ Le Conseil d'Etat a même considéré (pour un autre service public mais avec la même base juridique) que les provisions pour renouvellement revenaient à la personne publique rn fin de contrat https://www.legifrance.gouv.fr/ceta/id/CETATEXT000037509308/

Il reste la question de la résiliation anticipée du contrat qui diffère de l'expiration de la durée convenue. Même si le contrat a été élaboré pour permettre l'amortissement des installations pendant sa durée (et donc une valeur 0 à la fin) la question de la valeur non amortie se pose en cas de résiliation anticipée (= avant la fin de la période permettant l'amortissement total). Cette question se pose notamment en cas de résiliation pour faute (l'absence de continuité sauf force majeure est une faute) ou de liquidation judiciaire de l'exploitant. Dans ces cas alors même qu'elle n'est pas en faute la personne publique peut être amenée à devoir la valeur nette comptable à l'exploitant résilié ou au liquidateur parce qu'elle va reprendre un actif et que l'absence d'indemnisation serait de l'enrichissement sans cause. Le point est souvent débattu avec des personnes publiques qui ne comprennent pas pourquoi ils pourraient devoir quelque chose alors que la partie adverse est en faute.

Je serais la commune je dirais, pour ne pas avoir à payer une telle indemnité, ne pas être certaine de poursuivre l'exploitation en indiquant à l'exploitant ou au liquidateur qu'il peut s'estimer heureux que je ne lui demande pas de démanteler. Je récupérerais les biens (incorporation automatique) gratuitement au motif de l'absence de poursuite (pareil pour la reprise du personnel: pas de continuité pas de reprise). Je laisserais passer une saison (celle-là vu ce à quoi elle pourrait ressembler ça peut être une bonne option) ou deux. Et je relancerais la machine éventuellement après mais sans être lesté de trop de charges

Merci pour vos réponses. C'est très intéressant.
Schnep's rider
Schnep's rider
Schnep's rider

inscrit le 07/01/04
1551 messages
ronron (10 nov.) disait:

pas de nouvelle du Gaschney...


Il attend la neige sa dameuse est toute neuve d'occasion! :D
gogol69
gogol69
gogol69

inscrit le 08/04/07
9187 messages
Matos : 2 avis
Schnep's rider (11 nov.) disait:

ronron (10 nov.) disait:

pas de nouvelle du Gaschney...


Il attend la neige sa dameuse est toute neuve d'occasion! :D

Si c'est comme l'an dernier il va attendre longtemps.
Finalement le père Leduc il prend juste le taureau par les cornes face à la réalité climatique.
Thoun
Thoun
Thoun
Statut : Confirmé
inscrit le 21/10/09
6330 messages
Stations : 1 avis
Ouais mais de là à se centrer sur un spa-hôtel tout pourri mais rentable comme y en a tout plein dans les Vosges ...
Ça perd un peu son côté roots qui faisait le charme de la station !
jean88120
jean88120
jean88120

inscrit le 12/11/20
7 messages
Il ne faut pas abuser ventron marche encore bien . Un nouvel hôtel oui ! mais avec le ski ! sans le ski ça ne prendra jamais !
de toute façon ventron ne fermera pas cette hiver il est sous contrat jusqu'en 2031 la maire explique clairement .
Cette année sauf si la maire cède , il sera obligé d'ouvrir .