IF3 : Bilan de la première édition
2000*1045px

IF3 : Bilan de la première édition

Des milliers de paires d'yeux pour la première édition de l'IF3 Europe à Annecy. 

Texte Guillaume Desmurs
Photos Jean-Marc Favre/IF3 Europe
Vidéo Guillaume Desmurs
Texte Guillaume Desmurs
Photos Jean-Marc Favre/IF3 Europe
Vidéo Guillaume Desmurs

Des milliers de paires d'yeux pour la première édition de l'IF3 Europe à Annecy. 

.

Depuis la mort du Mondial du ski (aux Deux Alpes), il nous manquait en début de saison la bouffée d'air frais qui nous annonce l'hiver à venir. Celle qui nous réveille les papilles et les spatules. Ce fut chose faite ce week-end avec la première édition du festival de film freeride IF3 Europe à Annecy (notre blog en direct) : des films à s'en fissurer la rétine, des marques ayant répondu présent dans un mini-salon destiné au grand public en plein coeur de la ville et la présence d'une tripotée de riders internationaux accessibles. 

La transplantation de l'évènement made in Montréal dans la petite ville provinciale et néanmoins alpine d'Annecy n'était pas gagnée d'avance. Montréal est une grande ville qui dispose d'un vivier de freeskiers passionnés sur place et il n'était pas certain que la sauce prenne pour une première édition en France. Après deux jours d'effervescence, on peut le dire : la cuisine fut exquise.  


IF3 Europe : interview de l'organisateur, Gaylord Pedretti

Plus compact qu'à Montréal, l'IF3 Europe était concentré autour du centre commercial Courier avec les projections sur grand écran au Décavision, les expos photos et les signatures dans le centre et le village des marques sous une grande tente sur la place extérieure. Cela permettait de ramasser l'action dans un petit périmètre alors que c'est plus diffus à Montréal. On croisait ainsi un Tanner Hall plusieurs fois dans la journée, un JP Auclair, un Xavier Bertoni ou un Kevin Rolland... 

Le festival a démarré fort avec la soirée Like a Lion qui a fait le plein avec près de 1500 personnes. La projection du film le lendemain s'est fait à guichets fermés, comme la plupart des projections les deux jours suivants d'ailleurs (émaillées de problèmes techniques sur bon nombre de films... on pourrait revenir sur cette étrangeté qui fait que les films tournés en HD ne sont pas toujours projetés en HD...). Ensuite, le public est venu en masse dans le village des marques, jouer à la roue de la fortune skipass ou se faire dédicacer un poster par les stars de la glisse. La foule était compacte samedi comme dimanche sous la tente blanche. 

Le faux pas de ce week-end, il en faut au moins un pour une première édition, fut incontestablement la remise des prix. Moment-clé d'un festival, la remise des awards est son aboutissement, sa raison d'être, le point culminant qui donne tout son sens à l'évènement. Le public est impatient de voir si ses propres pronostics se révèleront justes, alors que les réalisateurs et riders de films attendent le jugement de leurs pairs.

Pendant cette "cérémonie", nous n'avons eu aucune explication sur les awards décernés (tous différents de Montréal) ni sur les critères de jugement du jury. Un award est un avis informé sur un film, la valorisation du travail d'une équipe. Ca ne s'expédie pas en douze secondes devant un public clairsemé. Les nominés étaient prononcés si vite qu'on ne comprenait rien. Où sont les extraits des films ? Où est le suspense ? Pour ajouter à la confusion, le palmarès est annoncé au milieu du festival, le samedi soir, alors qu'il reste une journée complète de films à diffuser. Comme si ces awards n'avaient, au fond, pas beaucoup d'importance. Erreur de jeunesse ? Ceci sera sans doute amélioré dans la prochaine édition.  

Ce qui compte, finalement, c'est le plaisir lisible sur les visages des spectateurs aux pupilles élargies à la sortie du cinéma, raconter les heures de glisse poudreuse auxquelles ils venaient d'assister, avec un grand sourire. Cette fringale d'images de ski, faisait vraiment plaisir à voir. La grande esplanade devant le cinéma Décavision était l'occasion d'échanges sur les films avant de se replonger dans un océan d'images floconneuses. Les images 3D de TGR ont beaucoup fait parler d'elles.  Il faut le rappeler : visionner MSP ou Like a Lion sur un gigantesque écran cinéma avec un son qui fout des noeuds aux tripes, ce n'est pas la même chose que sur l'écran de son ordinateur.

L'IF3 Europe a donc réussi sa mission : être le rendez-vous du ski de début de saison avec un public et des riders venu en masse, la coagulation au centre d'Annecy de l'intérêt pour le freeski. La compétition cinématographique devra prendre de l'ampleur. Comme le soulignait JP Auclair, c'est aussi par l'IF3 et son palmarès que l'on donne un "barème" d'appréciation de la vidéo de ski chaque année, que l'on se fabrique une culture de l'image avec des référents communs. En résumé, l'excitation et l'enthousiasme débordant dans les files d'attente des films et aux séances de dédicaces est un signal plus qu'encourageant pour notre petit monde du freeski. 

Le palmarès :

Catégorie Pro

Meilleur film IF3 Europe : The way I see it (MSP).

Nominés : The Way I See It  / MSP Films, Eye Trip / Level 1, Side By Side / Field Productions.

Meilleur montage : Punchline/PVS.

Nominés : Punch Line / PVS Company,  Side By Side / Field Productions, The Way I See It  / MSP Films.

Catégorie Open (amateurs et pros) :

Meilleur freerider : Henrik Windstedt.

Nominés : Sage Cattabriga, Henrik Windstetd  et Kaj Zachrisson  

Meilleur freestyler : Sammy Carlson (dans TGR et Poor Boyz).

Nominés : Sammy Carlson, Jossi Wells et Ahmet Dadali    

Best jibber : Tom Wallish.

Nominés : Tom Wallish, Evan Sitgsad et J.F Houle  

Meilleur trick : Sammy Carslon avec son switch triple rodeo. 

Nominés : Sammy Carlson, Tim Durtschi, Bobby Brown.

Meilleure performance d'un rider européen : Bene Mayr.

Nominés :  Bene Mayr, Richard Permin et Henrik Windstetd 

Coup de coeur du jury "meilleure skieuse" : Keli Sildaru, 8 ans, dans Punch Line / PVS

Nominés :  Keli Sildaru, Kaya Tursky et Grete Eliassen      

Meilleure bande-son : Revolver / Poorboys Productions 

Nominés :  Revolver / Poorboyz Productions, Eye Trip / Level 1, Network / Stept Productions.

Catégorie amateur

Meilleur Film : Network / Stept Productions 

Nominés : Network / Stept Productions, The Factory / Headbud & Pickings Fam, All In / Chaoz Productions. 

Meilleur teaser IF3 Europe : The Factory / Headbud & Pickings Fam.

Nominés : Flatlight, The Factory / Headbud & Pickings Fam, Gpsy.

Meilleure skitape (edit de moins de 7 mn) : Tom Lessuire

Meilleur webisode : Nipwitz.

Nominés : Nipwitz, Vecom pour followUs.tv, Nomad.

portfolio

Arnaud Kugener porte la petite freestyleuse Keli Sildaru

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Bruno Compagnet de Black Crows

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Candide au pays des Monster girls

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Ce n'est pas Raël mais Tanner Hall

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Dédicace de Cali P. et Tanner Hall

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Felix Rioux, organisateur de la v.o. de Montréal

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Jacob Wester, Fab Maierhofer et Xav Bertoni

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

L'équipe MSP

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

L'équipe Punchline avec un manga en chair et en os

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Le village des marques

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Lolo Favre et Alexis Godbout

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Projection du samedi soir avant la remise des prix

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Regis Rolland sur le stand Apo

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Tanner Hall et Jonny de Cesare

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Tanner Hall le soir de la projection de Like a Lion

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Thomas Diet

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

Tom Lessuire, vainqueur best skitape

Photo Jean-Marc Favre/IF3 Europe

20 commentaires

livna
Statut : Confirmé
inscrit le 17/12/08
Stations : 1 avisMatos : 15 avis
deux jour sympa, riders pro accesible ct vraiment cool

peu etre un petit bémol pour tout les probleme technique (surtout le samedi) et le son des vidéo trop fort a mon gou....

mais un très bon souvenir tout de meme!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

jevanton

inscrit le 13/04/07
Matos : 1 avis
Un conseil pour l'année prochaine, changez de projectionniste s'il vous plait !
C'est un vrai scandale qu'on ai pas pu voir certain film (notamment celui du Crew Stacey), il n'y a pas eu une seule séance sans problèmes techniques, pour un festival INTERNATIONAL de FILM de ski ça fait désordre...

A bon entendeur !!!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

fufu

inscrit le 05/05/05
Matos : 8 avis
Tout est dit dans l'article !

Pour les défauts de se super 1er IF3

- le son a 90dbs pendant 10h, il y a une différence entre une sceance de cinema et une boite de nuit

- Une remise des prix inutile (agréable l'auto-masturbation??)

-Le pire reste le projectionniste et le manque de respect du travail fournis par les boites de prod.

Cela reste quand même un tres chouette évent
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Le_laitier

inscrit le 10/01/08
Matos : 3 avis
Pour ce qui est des pb de projection, certe c'est un festival international etc... mais il ne faut pas non plus cracher dans la soupe, diffuser des films qui ne sont pas sur bobine, ou qui ne proviennent pas des distributeurs habituel, c'est pas évident, c'est pas comme à la maison avec la cassette ou le DVD y'a un chouilla plus de paramètres à prendre en compte et surtout la complexité des installation fait que diffuser une "bête" vidéo peut être beaucoup plus compliqué que de diffuser un film 3d de 3heures en son dolby THX...

indulgence indulgence.

Et si le son fait mal je pense qu'il ne faut pas hésiter à le signaler au personnel du cinéma...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Heroué

inscrit le 30/01/01
Stations : 3 avis
la moindre des choses aurait quand même d'avoir testé toutes les vidéos à projeter avant de remplir la salle, on était quand même à la limite du foutage de gueule sur certains coups (crewstacez ??? headbud and the picking farm?) bref désagréable sensation d'être pris parfois pour une vache a lait qui paye gentillement sa place et mange ses pubs Orange en silence... bref un bon concept mais une organisation vraiment limite plus soucieuse à mon avis du bien etre des VIP que des ptis jeunes qui ont cassé leur tirelire pour rever le temps du week end, à prendre en compte pour l'an prochain sous peine de catastrophe !
très bel event tout de même, à l'année prochaine ( avec un big air sur le Paquier?? )
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

TheMoz

inscrit le 15/11/06
Stations : 1 avis
@ Le Laitier : Si même dans un cinéma ils sont pas capable de passer des films correctement... C'est quand même leur boulot. Encore si cela avait été fais sous un chapiteau ou en plein air, je dis pas... Mais c'est quand même leur boulot.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Le_laitier

inscrit le 10/01/08
Matos : 3 avis
oui d'accord c'est leur métier de diffuser des films qui ont été tourné pour un format "ciné", pour le reste...
Et bien sûr que je suis d'accord avec le fait que lorsqu'on accueil ce genre d'événement, on se doit d'être irréprochable, Je dis juste que les problèmes techniques, si ils ne sont pas le fruit de négligence du cinéma doivent être sinon excusé, compris... (peu être ont ils reçu les vid' trop tard pour les tester), et ne pas oublier que l'activité du cinéma c'est 365 jours par an, et qu'ils ne peuvent décemment pas dégager des séances de "petit ours brun", "james bond" et compagnie (qui sont des films avec un vrai public également...) sous prétexte que l'événement à lieu... parceque du coup il y aurait un autre problème avec des gens surement moins compréhensif (même si ces derniers ont plus d'argent ^^).

Bref j'ai bien saisi que les pb technique ont perturbé les séances et que vu l'ampleur de l'event c'est dommageable, mais j'appelle également à l'indulgence, car à mon avis l'exploitant est aussi énervé par la prestation de son personnel de cabine, que vous (il n'a rien à gagner à projeter dans de telles conditions)..
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

cavitio
Statut : Confirmé
inscrit le 05/07/03
Matos : 4 avis
Ouais je trouve ça un peu gonflé de faire passer les problèmes techniques comme une simple anecdote.
Peut-être est-ce parce que vous avez eu la possibilité de tout voir dans la seconde salle que ça ne vous paraît pas important, mais moi ça m'a en partie gâché mon festival. Non pas pour ma pomme (je me suis bouché les oreilles pendant les séances et ça allait), mais en me mettant à la place des riders, en pensant au Crewstacez qui étaient comme des dingues à l'idée d'être à l'IF3, de la prod autrichienne que l'on zappe, de Bene Mayr à qui le Serge parle en français après les avoir ignoré dans la salle. Ca fait un peu tâche, et un peu honte.
Quand on a affaire a des pros qui sont irréprochables, qui ne ménagent pas leurs efforts, on se doit de faire de même.
Il est inconcevable que les problèmes du samedi se soient retrouvés le dimanche. Quand on rencontre des problèmes comme ça on passe une nuit blanche si il le faut mais on les règle.

Et sérieusement, est-ce que je suis le seul qui a eu envie de tuer le commentateur tout le weekend ? Laisser parler un con pareil alors que tant de gens qui connaissaient leur sujet étaient présents ca m'a fait halluciner.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

armadaman

inscrit le 19/08/05
Cavitio a quasi tout dis d'après moi... Je rajouterai que même le son de la projection en plein air était trop fort et qu'AllStar (soit disant venu tout droit de New York), ils pouvaient se le garder. Après c'est la première fois et si l'event avait été parfait ce serait pas vraiment une première fois.... On vera bien l'année prochaine!
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

skajef

inscrit le 03/08/07
Ok pour ma part j'ai pas trop aimé effectivement les répétitions de son et images (oui je sais bon sur 1/10 de seconde mais c'était génant) toutes les 5 mins dans le ciné comme si ils avaient piraté les vidéos sur emule....
Sinon le contact avec les rider bien cool, l'ambiance qui fait plaisir, le "village "marque un peu petit à mon goût (d'ailleur le gars de chez "monsalo" pour pas citer de marque merci de l'acceuil t'y connais que d'chi en freeski...perso)
Un premier event d'une bonne qualité après il aurait peu être fallu des professionels à la technique certes mais le principal ça fait plaise avant l'hiver de retrouver l'esprit freeski au coeur d'annecy après une dure semaine de taf...
See you next year !
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

FatRemaille

inscrit le 22/02/07
Matos : 8 avis
Les events de freeski français (ici l'IF3) ont un problème majeur en la personne de leur commentateur Sergio.
Ca n'est pas une critique personnelle (je ne connais pas le bonhomme) mais dans son rôle, il est mauvais. Il ne connait son sujet qu'approximativement et enchaine bides et autres fautes de goût en tant que metteur d'ambiance.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

reno11

inscrit le 04/01/07
Matos : 1 avis
Alors pour ce qui est du fameux Sergio, c'est vrai qu'il est terrible, et pas spécialement dans le bon sens du terme. J'étais pas à l'IF3 d"Annecy mais si je ne m'abuse c'était déjà lui qui sévissait aux X-games de Tignes 2010, aux Tignes Airwaves et au freeride world tour sur Grande Balme l'année d'avant et c'est vrai qu'il est gonflant, il s'arrêtes jamais, il meuble et enchaîne les vannes pourries non-stop. Je le verrais plus dans un supermarché à faire la promo des andouillettes ou ambianceur au Macumba! Soyez sympa trouvez en un autre parce que celui là il écrase tout sur son passage...Je dis ça j'ai rien contre lui personnellement mais c'est pas vraiment "c'que j'appelle la classe" comme dirait John Wayne...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Rider de Terre
Statut : Expert
inscrit le 02/04/02
Stations : 1 avisMatos : 3 avis
Etonné q'un festival d'une ampleur assez conséquente se monte si rapidement alors que le festival du film freeride de saint lary a 5 ans et n'a pas encore cette dimension !
Dommage de partager en deux ce qui pourrait être 1 gros event...
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

jib culture

inscrit le 09/10/02
Matos : 1 avis
Vraiment mais vraiment chapeau a toute l organisation. IF3 c est complètement malade..... Vous avez fait de l excellent boulot. Réunir tout ces rider a un spot a une date en pleine saison de première.... NICE. Merci beaucoup pour cette fin de semaine extra pis faites vous en pas avec les commentaires car le monde voit plus le mal que tout le biens que vous avez apporter a l industrie du FREESKI.. BIG UP LONG LIVE @ IF3 EUROPE
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire