Skipass dans l'Oberland bernois : Meiringen-Hasliberg
2000*1045px

Skipass dans l'Oberland bernois : Meiringen-Hasliberg

Notre voyage se poursuit au meilleur poste d'observation pour admirer les sommets de l'Oberland bernois...
Texte Sarah Pinton
Photos Guillaume Arrieta
Vidéo Thomas guerin
Texte Sarah Pinton
Photos Guillaume Arrieta
Vidéo Thomas guerin
Notre voyage se poursuit au meilleur poste d'observation pour admirer les sommets de l'Oberland bernois...

Meiringen-Hasliberg a été l'une des belles surprises de notre voyage dans l'Oberland bernois. A première vue, ce petit domaine nous a paru un peu limité par sa taille et son orientation mais il s'est révélé d'une grande diversité en terme de relief, de paysages... Malgré des conditions peu évidentes lors de cette quatrième journée nous avons skié avec le sourire jusqu'au coucher du soleil sans quitter des yeux l'Eiger, ce sommet mythique trônant au milieu du panorama. Un moment magique ! Vous êtes invités à nous suivre dans ce poste d’observation de l'Oberland bernois...

Aller à la journée suivante, lundi 15 janvier dans la région de la Jungfrau

Voir les journées précédentes, samedi 13 janvier à Lenk-Simmetal

Revenir à la présentation du voyage et de l'équipe

Meiringen-Hasliberg

Meiringen et Hasliberg se situent dans la vallée du Hasli c'est à dire dans la partie orientale de l'Oberland bernois. Les pistes sont accessibles depuis la vallée, en 7 min, grâce à un téléphérique reliant Meiringen à Hasliberg Reuti. L'autre option consiste à rouler 20min supplémentaires jusqu'à Hasliberg (à 1 008m d'altitude) et emprunter les télécabines de Twing ou Reuti

Meiringen-Hasliberg forme un petit domaine skiable familial avec 13 remontées et 60km de pistes entre 1000m (Meiringen) à 2500m d'altitude (sommet de Glogghüs). Ne vous arrêtez pas sur la taille du domaine, celui-ci offre de nombreuses possibilités freeride, entre runs dans la forêt sur le bas de la station en respectant les espaces sauvages (zones où la pratique du ski est interdite pour respecter la faune) et itinéraires plus alpins, en altitude au dessus de Mägisalp. On retrouve cette belle diversité et ce contraste entre le haut et le bas du domaine tout en restant sur les pistes. 

En haut du domaine le terrain est très alpin idéal pour le freeride. Il y a aussi des possibilités de runs dans les sapins les jours de poudreuse, en profitant de beau dénivelé d'environ 1500m, c'est un domaine très varié !

Benjamin, la guidance reviendrait bien faire un tour

Alpen Tower : Le sommet du télécabine reliant Mägisalp à Planplatten (2250m) offre une vue panoramique sur 401 sommets dont le Titlis, l'Engstlental, le Sustenhorn, la région de Grimsel, le Finsteraarhorn, le Wetterhorn et le lac de Brienz. Ce poste d’observation privilégié de l’Oberland bernois oriental et de la vallée du Hasli reste un stop obligatoire, hiver comme été, lors d'un séjour à Hasliberg.

Le point gastronomie : les "meringues", dessert bien connu de tous, tiendrait son nom de la ville de Meiringen où la recette aurait vu le jour au XVIIe siècle. Un pâtissier du nom de Gasparini lui aurait donné le nom de la ville où il se trouvait : Meiringen.

Le point littérature : Autre fait marquant de la vallée du Hasli, Meiringen héberge le musée de Sherlock Holmes. En effet, le personnage de fiction créé par Sir Arthur Conan Doyle trouve la mort dans les chutes du Reichenbach en 1891. Le musée a ouvert ses portes le 4 mai 1991, à l'occasion du centième anniversaire de la mort de Sherlock Holmes. 

Le point "lutte" : Anne-Marie et Gaëlle n'ont pas résisté à l'idée de poser avec la réplique taille réelle de la star locale, le champion de lutte Matthias Glarner (voir photo ci-dessus). Originaire de Meirigen, le roi de la lutte est également l'image des remontées mécaniques. 


Vue sur le Hochstollen depuis le domaine skiable de Meiringen-Hasliberg
Ajoutez des photos (2020px)

jour 4

Après environ 1h30 de route depuis la Lenk en longeant le lac de Brienz, nous débarquons dans la petite station familiale d'Hasliberg. A la vue des conditions et de l'orientation sud du domaine, la guidance n'est pas très optimiste sur les possibilités d'itinéraires hors-piste. Après nous être garés à côté d'une prairie bien verte, récupéré nos forfaits à la caisse de Twing nous filons au sommet du domaine skiable à 2433m d'altitude. 

Le plan A de Benjamin et Quentin consiste à basculer sur une combe orientée nord depuis le sommet de Glogghüs. Malheureusement après inspection des lieux depuis le haut, nous sommes contraints de rebrousser chemin. Quentin nous explique que la traversée est trop engagée (neige dure) pour accéder à la combe. De surcroit,  la neige dans cette combe ne parait pas extraordinaire vue de loin. Premier échec... Heureusement la guidance a prévu un plan B !

Le plan B de nos guides est un couloir orienté nord de l'autre côté du Fulenberg. Nous croisons des locaux au sommet, qui, comme nous, espéraient de la neige préservée. Hélas non, le couloir Wit Ris n'est que carrelage... La pluie ? Le vent ? Difficile à dire mais nous le rebaptisons vite le "couloir du Lunch Packet". Parfois il faut savoir accepter l'échec, attraper son sandwich et juste profiter du soleil... et du panorama ! Nous pique-niquons en haut du couloir les yeux rivés sur tous les sommets avoisinants, couloirs potentiels... Hasliberg est vraiment un endroit qui mériterait un match retour après une belle chute de neige ! 

Alors que le versant sud commence à dégeler, nous en profitons pour enchainer les runs sans shooter, du sommet à l'intermédiaire (Mägisalp), le terrain est ouvert, assez joueur, sans piège. Nous pouvons nous faire plaisir, tout simplement. 

Cependant la guidance n'a pas dit son dernier mot : Benji a une idée derrière la tête ! Pendant que nous prenions le soleil en haut du couloir du Lunch Packet, il a repéré un spot qu'il appelle "le jardin japonais". Il nous explique d'où lui vient ce terme "Le jardin japonais c'est un spot vers la combe de la Jasse aux 7 Laux, les pisteurs et guides l'appellent ainsi. J'utilise généralement ce terme pour parler d'un petit secteur d'environ 200m, très joueur et photogénique, où on l'on trouve quelques sapins, un couloir, quelques rochers, comme un mini Linecatcher. Il s'agit de la lisière entre l'étage sub-alpin et l'étage alpin". Nous prenons donc la direction du fameux jardin japonais de Benji, situé entre la télécabine amenant à Planplatten et le télésiège de Haäggen. 

L'oeil affuté de Benji avait vu juste, c'est avec les lumières de la fin de journée, sur ce petit spot qui paye pas de mine que nous réalisons nos meilleurs shots. Comme quoi il ne faut jamais perdre espoir ! 

Un jardin japonais c'est un petit secteur de 200m : quelques sapins, un couloir et quelques rochers. C'est très photogénique !

Benji, guide paysagiste

Nos tribulations s'achèvent avec la fermeture des remontées mécaniques, nous skions jusqu'à Reuti, face à l'Eiger aux dernières lueurs du soleil. Un moment poétique que Guillaume Arrieta n'a pas manqué d'immortaliser ! 

Face à l'Eiger, le parapentiste tombait au bon moment ! 

Ajoutez des photos (2020px)

Après une courte douche dans notre étrange nouveau lieu de résidence : l'hôtel Wetterhorn (toutes les explications sur ce lieu jour 5), nous filons manger un bout au restaurant de l'hôtel Reuti. Le repas se termine avec un quelques verres d'Alpenschnaps mais la fatigue l'emporte bien vite, d'autant plus que nous devons être en forme pour le lendemain : une randonnée est prévue dans la région de la Jungfrau... 

l'hôtel Reuti, une bonne adresse pour manger ou boire un verre

Ajoutez des photos (2020px)

infos pratiques

Pour vous rendre à Meiringen-Hasliberg comptez en moyenne :

3h30 en train depuis Genève (Genève – Berne – Interlaken – Meiringen)

2h50min en voiture depuis Genève 

N'oubliez pas la vignette pour circuler sur les autoroutes suisses. Elle s'achète en ligne, à la douane, dans les stations services ou encore à la poste pour 38,50€ ou 40 CHF. Valable jusqu'à janvier de l'année suivante.

Quel est le prix du forfait de ski ?

Pour l'ensemble du domaine skiable Meiringen-Hasliberg, le forfait de ski journalier est à 57 CHF. Il existe également un forfait demi-journée à 47 CHF.

Que faire si la météo est mauvaise ou en après ski ?

Vous pouvez aller visiter le musée de Sherlock Holmes à Meiringen, l'entrée est à 4 CHF. 

Il y a également une grande salle d'escalade et de bloc à Meiringen avec pas moins de 60 voies et 60 blocs sur 600m2 et 220m2. La salle est ouverte tous les jours, comptez 17 CHF l'entrée. 

Où boire un verre ?

Le bar de l'hôtel Wetterhorn héberge de nombreux concerts de décembre à avril. 

L'hotel Reuti est également un lieu idéal et festif pour partager une bière ou un repas.

3 commentaires

klyxt
Statut : Expert
inscrit le 09/11/08
Photos : 1 photos du jour
J'espère que vous n'avez pas été surpris durant votre pause midi de voir passer un avion de chasse si près de vos tête. L'endroit est plutôt connu et reconnu pour son aérodrome militaire au milieu des vaches et des fermes ;-)
Sarah.Pinton
Statut : Expert
inscrit le 08/09/10
Stations : 1 avisMatos : 10 avisPhotos : 13 photos du jour

Staff depuis le 04/10/17
Maintenant que tu en parles, pendant notre rando le lendemain, le calme a effectivement été troublé par un avion de chasse !
0

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Connectez-vous pour laisser un commentaire