Superpipe tragique à Aspen : 16 chutes
2000*1045px

Superpipe tragique à Aspen : 16 chutes

16 chutes sur 22 runs, le Superpipe des X Games a couronné Aaron Blunck au terme d'une compétition bien décevante.
Texte Guillaume Lahure
Photos ESPN
Texte Guillaume Lahure
Photos ESPN
16 chutes sur 22 runs, le Superpipe des X Games a couronné Aaron Blunck au terme d'une compétition bien décevante.
.

Couch reporting

Il fait froid, très froid ce soir à Aspen pour les finales du Superpipe ski. Un bon -15°.

 Depuis notre canapé en France, les yeux sont un peu embrumés par le réveil à 4 heures du matin mais il fait bon et le café est chaud. Car oui, comme annoncé l’an passé, nous ne sommes pas sur place, ce qui ne signifie pas pour autant que nous nous désintéressons d’une compétition dont nous avions suivi sur place toutes les éditions depuis la victoire historique d’un certain Candide Thovex en 2003 (soit 14 éditions tout de même, ça donne un peu de recul et pas mal de miles).

Donc voici notre compte-rendu de la soirée, vécue depuis le dit canapé.


" Mais qu'a donc le Pipe ce soir? tout le monde a des problèmes" 

Depuis sa cabine de commentateur, Tom Wallisch s'interroge, alors qu'en bas, dans la plus célèbre arène de Superpipe au monde, c'est un carnage. 

On a bien compté, les runs posés se comptent sur les doigts d’une main qui aurait 6 doigts puisque 16 runs sur 22 n’ont pas été posés

 Et sur le restant, ce n’est pas l’euphorie non plus avec un run gagnant propre d’Aaron Bluck qui ne dépasse pas pour autant les 85.66 points, et un podium à 71 points!


Les tentatives des ténors se soldent elles par des échecs à répétition, qu’il s’agisse des français Kevin Rolland, qui subit un très lourd crash sur le premier run et multiplie les erreurs fatales sur le second, Ben Valentin, qui pose 2 fois les fesses sur le dernier Hit alors qu’il avait le podium et pourquoi pas l’or à portée de spatule, Torin Yater-Wallace ou David Wise, complètement à coté, souffrant visiblement du dos. 


Gus Kenworthy n’arrive pas non plus à saisir l’occasion mais innocente le Pipe : il n'y a pas de problème avec ce dernier, c'est juste qu'il est très rapide, bien plus rapide qu'aux trainings et que les riders peinent à trouver leurs marques.

Du coup, l’or et l’argent reviennent à deux skieurs dont ce sont les premières médailles aux X Games : Aaron Blunck et le néozélandais Miguel Porteous alors que Noah Bowman monte sur la troisième marche du podium avec 71 points, sans aucun doute l’un des scores les plus faibles de l’histoire des podiums des X Games. Le rider n’y est évidemment pour rien mais c’est quand même révélateur.

Le run gagnant

Il est où le troisième run?

Dans ces conditions, on pourrait refaire le monde à l’envie et se dire qu’il aurait pu être bien ce troisième run qui faisait la spécificité des X Games, rajoutait tant de possibilités et sur lequel tant de podiums se sont joués. Il aurait pu être tout pourri aussi ceci dit.

Mais bon, ESPN en a décidé autrement : après la suppression des qualifs en 2016, 2017 aura vu le retour au très classique format de 2 runs, avec plus de riders, soit au final le même nombre de runs (12 x 2 = 3 * 8). Mais bon, les X Games, c'était 3 runs...

Ceux qui suivent le sport et ont connu la grande époque des X Games ne peuvent en revanche que regretter cette évolution. 
Tout fout le camp ma bonne dame.

La combinaison des évolutions de format et d’un pipe très compliqué à rider (mais ça c’est le jeu) ont mis un sérieux coup au spectacle.

Ce soir, ce n’est pas tant la France qui passe à coté des X Games. C’est plutôt le ski dans son ensemble qui a raté sa soirée. A moins que ce ne soit les X Games qui soient passés à coté du ski. Bref.

Marie Martinod en or

On se consolera évidemment avec la victoire de Marie Martinod qui remporte l’or avec un run classique mais très propre devant la japonaise Anaya Onozuka et Maddie Bowman.

Le run de Marie Martinod en video

10 commentaires

Cl3m
Statut : Expert
inscrit le 20/05/09
Matos : 11 avis
Ou alors c'est le freestyle qui passe à côté de lui même...
Est ce que ça y est on à la limite ? Celle qu'on à toujours poussé pour être le meilleur et atteindre le sommet et là on a crevé le plafond et on retombe (littéralement).
Enfin bon peut être que les x on fait leur temps... Ou les runs stratosphériques...
Et si c'était le moment d'inventer autre Chose ? Des handdrag, des butter... Du style ?
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Alpins

inscrit le 05/10/12
AAh bon y'avait les X ?

C'est pas grâce à skipass qu'ont est au courant ;)
skipass.com
Statut : Gourou
inscrit le 01/02/01
Photos : 2 photos du jour
dit le gars en commentaire d'un article complet sur les X sur... skipass :)
3
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

marzouzi

inscrit le 15/10/14
Dommage que comme d'hab, vu que c'est une femme, la vraie grosse nouvelle est donnée en 1 phrase en fin d'article... Marie Martinod a gagné le X Games !
Mais bon, ce n'est pas Kevin Rolland ou Ben Valentin, pourquoi lui faire un article.. Dommage.
volcomride

inscrit le 14/05/08
Complètement d'accord avec vous! Apparement les femmes n'ont pas la même place que les hommes aux XGames, alors qu'il s'agit d'une réelle performance vu les concurrentes.
Et que ceux qui disent "y'a moins de niveau, c'est chiant", allez-y rider le pipe glacé, on se retrouve en bas pour Vidéo gag.
1
Slhoka

inscrit le 11/10/09
Bien d'accord. Très déçu de skipass pour le coup :/
0
skipass.com
Statut : Gourou
inscrit le 01/02/01
Photos : 2 photos du jour
nous n'avons effectivement pas fait d'article au sens éditorial du terme et nous comprenons parfaitement la frustration de certains. Il s'agit d'une problématique d'organisation et de timing de notre coté (nous ne sommes pas 50 à la rédaction) et en aucun cas d'un manque d'interêt pour la performance. Mais çà c'est notre problème, on ne cherche pas d'excuse pour autant :)

Mais il serait bon de ne pas à l'inverse minimiser la place consacrée à la victoire de Marie dans cet article. Entre la vidéo du run et les 3 photos très grand format, cette place est loin d'être négligeable (on va dire que ça occupe bien 1/3 mini de l'article).

Enfin, samedi matin, nous étions les premiers dès 4h47 (du matin) à féliciter Marie, photos à l'appui encore, pour sa performance sur notre page Facebook, qui avec ses 120 000 fans est loin d'être un canal mineur. Impossible de nous accuser d'ignorer sa performance.
1
marzouzi

inscrit le 15/10/14
Merci pour la réponse, c'était une remarque uniquement basée sur le site et quand je l'ai rédigé il me semble pas que la vidéo du run était dedans donc ça faisait vraiment vide
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

dah ro0ts
Statut : Expert
inscrit le 06/12/01
Matos : 5 avis
"un run classique" pour Marie Martinod... C'est moi où Kevin Rolland fait un run classique - le même - depuis plusieurs années?

Autant le ski freestyle me désinteresse de plus en plus, autant le switch-to-switch double de Aaron est vraiment, vraiment fat et smooth.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire