Test Zag Slap 112 2019

2 tests Zag Slap 112.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Zag Slap 112

Un fat rigide qui accroche bien ? Pourquoi pas !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 48 ans | 1,70m | 62kg | Avancé | Fonsorbes
Taille testée : 176
Conditions du test : J'ai pu skier dans à peu près toutes les conditions de neige, de terrain, et aussi niveau météo... manque juste une session de grosse poudre.
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Zag Slap 112

Ce test concerne les ZAG SLAP 112 dans le cadre des Tests Privés, je me dois donc de remercier, à la fois la marque ZAG et surtout Skipass qui m’ont renouvelé leur confiance… c’est quand même la classe de se dire qu’on a les mêmes skis qui ont gagné la dernière finale du FWT à Verbier (2019)!

Résumé (pour les plus pressés, ou ceux qui ne veulent pas tout lire) : un ski étonnamment adroit sur neige béton ou sur piste, assez rigide, et qui se prend en main avec une facilité déconcertante. On pourra lui reprocher un manque de pop, et un rayon un peu long, qui en font un ski plus pour envoyer du gros qu’un ski joueur. En gros, un fat très polyvalent que je n’aurais pas honte à proposer en paire unique !


Alors j’ai reçu ce ski en 176cm, il a donc les caractéristiques suivantes :

  • Un patin à 111mm (et oui, la taille de référence, pour le nom, c’est le modèle en 188cm !!),
  • Une spatule à 138,5mm et un talon à 127mm donnant un rayon en dessous de 20m à 19,5m pour être précis,
  • Enfin, le ski pèse 1,9Kg par ski, j’ai même mesuré sur la balance un peu moins : 1,875Kg (voir photo).

Une fois qu’on a dit ça, on voit qu’on est sur un ski de freeride, comme en plus le profil de ce ski possède 2 longs rockers, en spatule (environ 24cm mesuré) et en talon (17cm mesuré), ça confirme bien qu’on n’est pas là pour faire du piquet, mais plutôt pour essayer de se marrer un peu partout dans la montagne !

Mais avant de pouvoir se marrer, il faut bien monter des fixs sur ces lattes ! En découlent 2 questions existentielles : quelles fixs, et comment les monter ? J'ai exclu d'entrée un montage en low-tech, ces planches ne me paraissant pas faites pour la rando, elles ne sont pas légères (même si elles ne sont pas lourdes non plus, j'y reviendrai !) et je pense que le programme est plutôt d'envoyer du gros. Je suis donc parti sur des NX12 Dual WTR ce qui m’a permis de les skier avec 2 types de pompes, des Salomon Quest Pro 110, et des Fischer Ranger Free 130 (en WTR). Pour le résultat du combo, voir les photos ci-dessous.

Pour ce qui concerne le montage, et comme on le voit sur les photos des skis nus, j’ai été interloqué par la marque de "centrage" de ZAG : en effet, si on fait un peu de maths, et en virant les 2 rockers avant et arrière, on s’aperçoit que le centrage préconisé est 5,5cm plus en arrière que le centre géométrique du ski (si tant est que cette notion ait un sens)!! J’ai donc contacté ZAG pour avoir une explication et la réponse a été que cette marque décentrée vers l’arrière est tout à fait volontaire due à la nature du ski, c’est-à-dire le freeride. Dont acte, et j’ai finalement monté mes fixations en 0 sur la marque préconisée. Je continue à penser que c’est trop sur l’arrière après les avoir skiés, et d’ailleurs, en discutant avec ZAG au siège à Argentière (voir photos), il m’a été confirmé que Wadeck Gorak par exemple les avait montés en +2 (pour avoir plus de talon en récep, entre autre).

Ayant reçu très rapidement (après sélection) les planches, j’ai eu l’occasion cet hiver de les skier un peu partout (Pyrénées à Piau, Peyragudes, Luz et La Mongie, et Alpes à Chamonix, Tignes et les Arcs) et donc dans à peu près toutes les conditions de neige et climatiques, que ce soit sur piste ou en dehors (le plus souvent). Néanmoins, il me manque quand même une journée de grosse poudre dantesque (y’en a pas eu beaucoup cette saison !), mais vu les planches, je ne suis pas du tout inquiet sur leur comportement dans ces conditions !

Donc, quel est mon ressenti ? Et bien, déjà, et comme dit plus haut, le centrage sur l’arrière est un peu perturbant au tout début, surtout sur piste damée, il faut un peu compenser en appuis languette, mais on s’y fait assez vite. Une fois passé ça, le premier truc qui surprend, c’est la tenue sur neige dure/damée : quand on a plus de 110 sous le pied, on sait qu’il va falloir s’adapter et ne pas trop en demander, notamment en conduite coupée, mais là, point du tout, on peut leur rentrer dans la gu… et ça ne dérape pas ! En prenant un peu d’angle, le ski répond, et malgré le bi-spat le talon est présent. Alors bien sûr, ça ne renvoie pas comme un ski avec un talon plat, mais on peut quand même s’appuyer dessus, c’est une bonne surprise, et en comparant avec par exemple des ATO Blog équivalent (110 au patin), il y a une réelle différence et du coup très confortable. Le passage de carre à carre n’est pas immédiat, mais bon, c’est normal, et en tout cas pas dérangeant du tout. Quand ça accélère, la rigidité du ski fait que celui-ci ne finit par vibrer que quand ça va vraiment très vite, donc là aussi, on pourra envoyer et se faire plaisir sans être dérangé… du reste, ce ski aime bien les grandes courbes, il n’est pas excessivement joueur, et préfèrera que ça aille vite et fort.

Quand on sort de la piste, le ski est rassurant, ce n’est pas un bulldozer qui efface tout le terrain, mais quand même, les quatre couches de fibres de verre multi-axiales donnent de la rigidité et on a quand même un sentiment de confort et de stabilité quel que soit ce qui se présente sous les pieds ! Dès que la neige décaille un peu ou dès qu’on a la chance d’avoir une petite couche de fraiche, alors là, c’est évidemment le bonheur, ces lattes sont faites pour ça, et elles le font bien. Il n’y a aucun effort à faire, les skis se pilotent sans forcer, et il ne faut vraiment pas hésiter à accélérer : pied au plancher dans 10cm de poudre, on a une sensation de flottaison vraiment exceptionnelle, et là où les cousins se plaignent de "toucher le fond", on survole tout à Mach2, et c’est jouissif !

Quand il faut marcher pour aller chercher sa ligne, et bien le poids très raisonnable (certains les qualifient même de léger) rendent la montée avec les skis sur le sac moins difficile. Ce n’est pas des skis de rando, mais à moins de 1,9Kg le ski, on est quand même pas mal. Comme de plus, cette légèreté n’affecte pas la skiabilité, c’est cool. En descente, quand on croise des drops naturels, le ski répond, mais je dirais que le pop n’est pas son atout principal. Ça saute, et les réceptions sont OK, mais encore une fois, ce n’est pas des ressorts qu’on a sous les pieds, ZAG a préféré privilégier la rigidité. J’ai vraiment bien "testé" cet aspect là en envoyant un back avec visiblement pas assez de vitesse et/ou de pop, et il en manquait un peu, d’où une belle tarte dont mes cervicales se rappellent encore !!

Enfin, en virage court, dans les sapins ou dans les bosses, il faut un peu s’employer pour faire propre, le rayon est un poil trop long, j’aurais préféré pour ma part un profil qui tourne un peu plus court, qui aurait rendu le ski un peu plus joueur aussi. Pour ce qui est de la maniabilité, il faut ajouter qu'on passe en switch comme qui rigole, ça ne pose aucun problème, et la conduite ensuite est naturelle, sans difficulté.

Comme pour un bon Test Privé, il faut vraiment tout tester, j’ai envoyé mon fils sur le waterslide des Arcs (voir photos), et là, évidemment, ça passe sans problème ! Donc on peut rajouter le tampon waterslide approved !!!

Un petit mot quand même sur la fabrication, info glanée lors de mon passage à Argentière, ces lattes sont fabriquées en Pologne, chez le même fournisseur que Majesty ( !!!). Seuls les protos sont fabriqués (et conçus aussi d’ailleurs) à Cham. Ceux de Wadeck Gorak, par exemple, qui ont quand même gagné à Verbier, ont été fait à Argentière, à noter d’ailleurs qu’ils sont quand même un peu renforcés par rapport au modèle série (quand tu voies l’amplitude du backflip qu’il envoie, c’était une bonne idée !!).

On ne peut pas ne pas mentionner le look, et là, je dirais que la note artistique n’est pas terrible ! Bien sûr, on s’en tape complètement parce que ces lattes sont destinées à être noyées sous des couches de pow pow importantes, néanmoins, ce rose/orange saumon n’est pas du meilleur gout je trouve, et le topsheet très sobre contraste avec la bonne vieille époque des H112 avec l’infirmière dessus !!! On notera quand même que la semelle, elle, est assez réussie... (voir photo)

A noter enfin (voir photo), que les skis sont livrés avec une petite housse de chez Zag (un pochon), cette dernière n’est pas très solide, mais ça fait toujours plaisir !

Une info supplémentaire, il y a eu sur de nombreuses séries de ski, de chez ZAG (Slap-104 entre autres) mais aussi chez d’autres fabricants (Atomic…) avec un problème de décollement de topsheet (en particulier en spatule). Ceci est clairement identifié et vient du fournisseur polonais commun à toutes ces marques : c’est une incompatibilité entre l’encre utilisée et la colle. Le problème est maintenant résolu, mais il faut savoir qu’il ne concerne de toute façon pas les Slap-112 !


Disclaimer : comme le montrent les photos, je n'ai pas été le seul à tester ces lattes, mon fils en a aussi bénéficié... et lui aussi confirme le très bon sentiment !

Pour qui ?

Pour tout freerider qui ne déteste pas tailler qqs courbes sur pistes damées, et qui s'éclate en BC quand ça accélère !
8/10
Accessibilité & confort
Performance freeride
Performance freestyle
Aptitudes piste

Points forts

Accroche sur neige dure
Rigidité du talon
Facilité d’utilisation / polyvalence
Comportement à "haute" vitesse

Points faibles

Couleur et sobriété du topsheet (pas super fun)
Centrage un peu trop sur l’arrière
Manque un peu de pop
Fabrication en Pologne

commentaires

1 commentaire

chamaco32
Statut : Gourou
inscrit le 12/11/10
Stations : 4 avisMatos : 1 avis
Bon test complet !
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire