Test Salomon Qst 92 2017

15 tests Salomon Qst 92.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,5/10
lukilux

Plaisir sans effort

Avis sélectionné
Profil du testeur : 23 ans | 1,82m | 74kg | Avancé
Taille testée : 177
Acheté : 360€ en ligne
Conditions du test : toutes neiges: poudre jusquà >60 cm, trafolle, champs de bosse, verglas.

Points forts

maniabilité
pop
facilité de prise en mains,
rocker spatule
Progression

Points faibles

pas assez rigide
un peu fainéant
spatule qui tape à haute vitesse

1)Pourquoi le QST 92:
Voila, il y'a 3 ans, premier achat de ski avec mes deniers perso. Je cherchais des skis pour tous les jours me permettant d'être à l'aise sur piste et de pouvoir m'embarquer et progresser sur des bords de pistes et de jolies HP ( j'étais moyennas dans ce domaine) . 
Mon choix s'est donc porté sur ces QST 92 en 177 
J'ai donc bien poncé par toutes conditions ces QST 92 pendant 3 saisons. 

2) caractéristiques techniques:

Monté avec des look spx 12

- lignes de cotes ( en 177) sont celles-ci: 113-92-130

-poids: 1680g  par ski. Ce poids lui permet d’être monté en rando. 

-rayon de courbure:17 

-cambre classique avec un rocker spatule assez prononcé, au niveau talon ce n'est pas un flat tail mais pas loin.


3)Look/ durabilité:
Concernant le look, j'aime beaucoup l’alliance du gris mat, avec le jaune fluo. Rappel très sympa du jaune  sur les chants.

niveau durabilité: Bon après 3 ans, forcément la semelle a un peu mangé, pas mal de passage de T-pex.

au niveau du topsheet, il se raye modérément. Par contre les chants se dégradent vite,malgré que se soit des chants droits.



4)Sur le terrain

4.1)Piste:
Sur ce terrain, le QST se comporte très sainement, il pardonne les petites fautes technique.

Il carve, mais il faut s'employer un peu pour avoir un peu de rythme.

Par contre si on veut augmenter le rythme en carving et  faire chauffer les cuisses, il manque de rigidité et on arrive à ses limites, on le "tord" trop facilement. Il renvoie très peu d’énergie en fin de courbe. Bref, on le sent un peu mou et dépassé par le rythme. Mais au delà de ça, il entre bien en courbe et si on lui fait un peu violence, mais pas trop il reste sain dans ce domaine.

En virage court, il est étonnamment dynamique, le passage de carre en carre se fait  facilement. On peut godiller "presque comme un mono".

Vrai point négatif: à haut rythme, dès que la neige est hyper damée et/ou glacée ça devient complexe. La spatule tape a fond ( normal au vu du rocker). Dans ces conditions, mieux vaut avoir les cuisses galbées et passer sur une conduite glissée.



En bref sur piste , si on le skie tranquille sans trop lui rentrer dedans, il vous donnera du fun. Dès, qu'on passe a mach 3, il faut être solide sur les cuisses, mais ça reste faisable bien qu'il n’incite pas à le skier ainsi.



4.2) HP:

Les QST m'ont permis de progresser en hors piste et de faire des "lignes" de plus en plus engagées. En ce sens, c'est un super ski pour un skieur intermédiaire, qui trouvera ses limites avec l'évolution de votre niveau.

En trafolles: c'est surement son domaine de prédilection, il n'écrase pas tout (comme pourraient le faire des skis type volki Mantra M5, rustler ect), mais il passe partout grâce à son pop et sa maniabilité.

Au final, son flex important est un atout dans cette neige et pas une faiblesse comme j'aurais pu le penser.

C'est vraiment là, qu'il donne le sourire tellement il est joueur.

En profonde: Surprise! malgré ce petit 92 au patin, pas besoin de se mettre excessivement sur l’arrière.
A allure modérée, c'est là qu'il est le mieux; on peut enchaîner les virages, la spatule et le flex font un travail formidable pour le faire déjauger. On peut tourner dans une cabine téléphonique sans soucis, résultat dans les arbres il s'en sort très bien.
Par contre, si on veut faire point A point B dans le raide, il va manquer de rigidité, de caractère. En fait, ce n'est clairement pas son caractère.

Pour résumer dans ce domaine: On peut s'amuser avec son pop  à allure modérée. Dès qu'on veut skier plus "violent", il se trouve un peu dépassé et pas dans son monde. Il manque de rigidité pour des skieurs puissants et incisifs, et il manque un bon centimètres au patin quand ça devient la piscine à peuf.

Sur neige cartonnée: Moment douloureux, pas assez rigide, la spatule tremble trop. Mieux vaut tirer un tout droit et gainer.

Sur neige de printemps:

Il s'en sort pas mal, la spatule permet de gommer le terrain. Mais il peut rester un peu "collé" en sortie de virage.

En l'air:
En ce qui concerne les sauts, et les petites barres, le ski est super léger donc on peut s'amuser avec. A la réception, il est très permissif et pardonne beaucoup. J'entends par la que un "backslap" n’envoie pas direct à la faute.

il incite vraiment à sauter.


Au final en HP: il faut le skier en adéquation avec son caractère, c'est a dire: vitesse moyenne, enchaîner les petits virages, sauter à la moindre occasion bref profiter de son pop. Des skieurs experts et/ou physiques s’ennuieront vite avec, car il sera vite dépassé par le comportement du skieur et ce qui lui sera demandé.
C'est ce que j'ai ressenti au fil des sorties, si on veut skier fort , engagé, il ne va pas vraiment aimer. 
Ce n'est simplement pas son caractère. Le QST donne du plaisir sans effort, et justement si on en met un peu trop, ce n'est plus trop "lui".

Conclusion:

Un ski qui donne beaucoup de plaisir et de fun si on le "respecte".

C'est un all moutain 60 piste / 40 HP . Je l'ai d'ailleurs surement un peu trop sorti de son programme.
Je le conseille vivement si on veut un ski pour tous les jours qui permet de s'initier au HP.

Petit bémol sur les chants qui s’abîment beaucoup à mon goût.



Pour qui ?

Le QST 92 est un excellent ski pour intermédiaire ( progression +) ou skieur plus expérimenté avec un style joueur/ un peu fainéant. Les skieurs experts/ sportifs peuvent passer leur chemin, car ils arriveront vite aux limites des QST

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire