Test Movement Session 90 2022

2 tests Movement Session 90.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
Paprika@GR

Le Quiver Killer de la Free-rando

Movement Session 90
Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,74m | 72kg | Avancé | Nice
Taille testée : 170
Conditions du test : Poudreuse de 5 à 40 cm, neige molle mouillée, neige glacée, neige de printemps, neige damée
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Skis Movement Session 90 2022

Points forts

Très léger, polyvalence sur tout type de neige, excellente accroche, caractère de ski alpin

Points faibles

Physique, demande des cuisses

Mars 2021. Encore au travail, je reçois une notification d'un mail Skipass. Mon sang ne fait qu'un tour, je l'ouvre et je souris très fort. Pour le dernier test privé de l'année, le petit joujou de Movement, j'ai été sélectionné. Enorme plaisir, qui durera peu puisque le confinement qui nous pendait au nez reviendra sous peu. Les skis arriveront au début de l'été 2021, et c'est seulement en décembre qu'ils pourront sortir de leur housse.


Le contexte : 


Salut à celles et ceux qui me liront. Je m'appelle Dorian, je skie depuis tout petit sur piste et depuis 2-3 ans je fais du ski de randonnée. D'abord dans les Vosges, puis depuis cette année, dans les Alpes du Sud où je travaille. Je n'ai pas un niveau professionnel, et je n'ai pas une condition physique de folie, cependant j'essaye d'apporter un regard un peu ''vulgaire'' sur les skis que je teste. J'essayerai d'être exhaustif, cependant n'hésitez pas à compléter en commentaire ce que j'ai pu louper, ou si vous avez des questions j'essayerai d'y répondre.

Pour le test : une petite vingtaine de sorties en 3 mois, tout type de neige mais essentiellement transformée, de par la saison atypique de cette année dans les Alpes du Sud (neige aléatoire selon les sommets et les orientations).


La technique :


Quelques innovations/choix qui sont intéressants à mentionner selon moi :

  • Le noyau (qui va donner les principales caractéristiques et " l'âme " du ski) est en Karuba. Il s'agit d'un noyau polyvalent, qui n'est ni le plus le solide ni le plus rigide, mais qui présente un excellent compromis avec un poids contenu, qui permet d'obtenir 1300g par ski en 170 cm.
  • La disposition des fibres de carbone, selon différent axes, qui permet une résistance accrue à la torsion lors de la mise sous tension de skis, par exemple en pente raide : le 5-Axis.
  • L'utilisation de renfort Titanal sous les fixations afin d'éviter de les arracher lors de réceptions hasardeuse.
  • Le P-TEX 4000, une semelle solide, testé et approuvé par mes non-soins et par les cailloux qui dépassaient de nombreuses fois.
  • L'utilisation de chants droits et de rails renforcés afin de permettre une superbe accroche.
  • Et pour le reste : rayon de courbe de 18 mètres (assez élevé), 126 à la spatule, avec quelque chose de progressif qui permet une bonne entrée en virage et donne un caractère alpin au ski, et un tail à 110. 
  • Bien sûr, 90 au patin, comme son nom l'indique.

Avec des Markers Alpinist 12 et mes chaussures de chez Tecnica (Zero Tour), je suis à moins de 3000g par pieds. Honorable donc.


Comportement en montée :


Premières sorties, on est rouillé, on a envie d'y aller molo et de ne pas trop forcer à la montée histoire de profiter de la descente. Avec ce ski, c'est tout à fait possible. 

En poudreuse, la trace sera physique, le patin n'étant pas suffisamment large pour réellement flotter par dessus, mais avec une bonne gestion de l'effort il sera aisé d'avaler plus de 1000 mètres de dénivelés. Le placement des fixations conseillé par le fabricant permet d'avoir des conversions faciles pour peu que l'on se positionne bien. Dans des conditions un peu plus hasardeuses, sur des pentes de plus de 30°, le ski accroche suffisamment la paroi avec ses carres, pour que l'on se sente en confiance. Pas de dérapage intempestif qui nous fait perdre 2 mètres de dénivelés à chaque avancée, pas de torsion, une excellente réussite à ce niveau là.

Ce ski m'a aidé à faire des sorties que je n'aurais pas pensé faire auparavant, que cela soit d'un point de vue dénivelé (avec mes grosses paires de fers à repasser que j'avais, je n'arrivais pas à dépasser les 700 mètres cumulés sur une journée), et là non seulement j'arrive à faire plus que 700 mètres d'une traite, mais je prends beaucoup plus de plaisir à la montée, et de confiance sur des zones glacées et/ou pentues que je n'osais pas tester avant.


Comportement en descente :


1) La poudreuse :

90 au patin, c'est ni suffisamment gros pour être catalogué ski de poudreuse, mais pas suffisamment fin pour être catalogué ski randonnée pure. Le ski se place entre les 2, jouant la carte de la polyvalence, et c'est ce qu'il va en être pour les caractéristiques à la descente. 

Il est agréable en poudreuse, se laissant glisser, assez joueur, pour peu qu'il y ait de la vitesse qui lui permettre de flotter. Sur des conditions > 30-40 cm, il va quand même couler et, entre le fait de ne plus voir le ski (ce qui moi me rend moins précis sur mes appuis), le fait qu'il risque pour le coup de toucher le fond s'il n'y a pas de sous couche), et la perte de portance qui rend je trouve les virages plus difficiles, m'empêchent de le conseiller pour les jours fats, ou alors sous réserve pour les excellents skieurs d'être un peu frustré.

+ : s'en sort bien tant que les conditions ne sont pas dantesques 

- : nécessite de la vitesse pour flotter suffisamment 


2) La neige de printemps :

On a pu faire une sortie au col du Lautaret, au niveau de la pyramide de Laurichard. Encore enneigé car orientation Nord, mais avec une neige réchauffée par le soleil encore présent à 14h et les 8° à 2000 mètres du jour. Qu'importe, rien ne nous arrêtera (ou presque rien).

Le ski a été très correct. Son principal défaut, qui n'en est pas réellement un, est son manque d'inertie due à sa légèreté. En effet, sur cette neige, les virages sont plus durs à déclencher et il faudra soit avoir du poids dans les skis, soit avoir des appuis plus prononcés. Il s'en sort tout de même bien, et permet de profiter de ces conditions sans trop de peine.

+ : s'en sort encore une fois pas si mal

- : un peu léger, donc il faudra compenser par de forts appuis 


3)  Poudreuse tracée, trafolle :

Excellente tenue de route dans ces zones là qu'il survole avec étonnement. Je pensais que le patin serait trop juste pour passer dans ces petites zones +/- encore poudrée, un peu tassée, ces petits tas de neiges, mais ce sont là son terrain de prédilection. Le ski possède une certaine souplesse malgré tout, qui absorbe les défauts du terrain mais vous les renvoie dans les cuisses qui devront être présentes ce jour là. Il révèle tout son côté fun et joueur avec des petits sauts, des virages sympathiques sur les descentes, des esquives de rochers...

+ : joueur, agréable, répond bien

- : les cuisses à la fin du run


4) Ski verglacé, pente raide :

Alors pente raide pour moi c'est 35-40° maximum, ce qui m'impressionne déjà énormément. Le ski a été excellent également. J'avais peur que cette souplesse que j'avais remarqué soit délétère mais les carres accrochent parfaitement sur les zones glacées, le ski ne subit aucune torsion et, comme à la montée, il reste solide et confiant sur ces zones là. Vous pouvez faire des virages de pente raide sans soucis et sans peur de déraper à l'atterrissage. Vous pouvez forcer un peu le ski pour réduire son virage de courbe également. Une très bonne surprise.

+ : accroche, absence de torsion

- : 18 mètres de rayon de courbe, mais possible de tricher un peu en forçant


5) Pistes :

Quelques passages sur pistes entre 2-3 sentiers de randonnées ou sur des sorties autour du domaine skiable. Style assez alpin pas désagréable, manque d'inertie à cause du poids légers mais encore une fois ce n'est pas son programme et il s'en sort très bien s'il y a besoin de couper par là bas.

+ : se laisse skier sur piste, côté alpin du ski je trouve

- : léger donc pour relancer sur les virages c'est un peu plus dur 


Conclusion (longue) :


Ce ski m'a fait beaucoup progressé, m'a aidé à me dépasser. Il possède de nombreuses qualités : une accroche exemplaire, une résistance au niveau de la semelle hyper rassurante, un poids très contenu, et une polyvalence à toute épreuve. Il possède quelques défauts, dont le principal est l'absorption des imperfections du terrain qui fait forcer sur les cuisses mais qui, maitrisé, permet de skier de manière très fluide. Je le vois destiné essentiellement à des skieurs qui ne font pas de la randonnée mais qui ont un niveau en descente, et qui souhaitent partir sur de la freerando, mais aussi à des skieurs aguerris qui souhaitent un ski unique à emmener en trip lorsque les conditions sont changeantes où inconnues. Une bonne porte d'entrée vers la freerando pour skieur moyen + (et confirmé), mais pas que.


Conclusion (courte) :


+ : polyvalence 

+ : solide 

+ : accroche exemplaire

+ : côté alpin dans la prise de virage agréable pour ceux qui ont fait beaucoup de piste 

+ : léger 

- : en grosse poudreuse un peu frustrant 

- : physique 

- : rayon de courbe un peu grand

- : topsheet fragile


Un grand merci à Movement et à Skipass pour cette merveilleuse paire. Pour la petite anecdote, les jours de très grosses neiges, j'emmène la paire avec moi au travail sur mon sac (pas loin de là où je vis), et à 17h, je monte les sentiers de randonnée forestières pour descendre jusqu'à chez moi en ski. Pur plaisir.


Pour qui ?

Freerider ou skieur de piste qui souhaite débuter la rando/freerando Skieur qui souhaite un ski polyvalent pour toutes ses sorties
9/10
Accessibilité
Confort montée
Confort descente
Performance montée
Performance descente

Où acheter Movement Session 90

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire