Test Movement Go Ti 98 2021

3 tests Movement Go Ti 98.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10
NobruDude

Un freeride sérieux, peut-être trop sérieux.

Movement Go Ti 98
Avis sélectionné
Profil du testeur : 51 ans | 1,70m | 62kg | Avancé | Fonsorbes
Taille testée : 178
Conditions du test : Météo avec un peu de tout, mais surtout du beau... neiges dures, trafollées et un peu de poudre (mais pas de Japow !!).
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Movement GO 98 Ti 2021

Points forts

Légèreté
Accroche
Spatule/rocker très réussie,
Peut être un choix en ski unique

Points faibles

Pas assez joueur
Pas forcément facile d’accès

Avant toute chose, il me faut remercier à la fois Movement et Skipass pour m’avoir fait confiance car ceci fait partie des Tests Privés… et en raison des restrictions gouvernementales liées à la pandémie, j’ai pu enfin faire ce test qu’à partir de décembre 2021 alors que ce TP date de fin de saison 19/20 je crois !! Donc merci aussi pour la patience, mais là, c’est pas ma faute, faut parler à Castex !

Il s’agit donc des skis Movement Go 98 Ti, un ski de freeride/big mountain, donnés comme « engagés et performants », et quand on voit ce qu’Aurélien Ducroz en fait, on a tendance à être d’accord !

Les principales caractéristiques de ces lattes que j’ai reçues en 178cm sont les suivantes :

  • Un patin à 98mm que je qualifierais de raisonnable pour un ski de freeride (à savoir que la gamme se décline aussi avec un patin plus étroit à 90, et surtout du plus consistant avec 106, 109 et 115… voir la photo ci-dessous de la gamme complète),
  • Une spatule généreuse de 126mm et un talon à 114mm qui donne en 178cm un rayon de 20,5m … assez long donc, j’y reviens ci-dessous,
  • Un ski à 1,55kg soit 3,1Kg la paire, ce qui est assez léger pour des planches de cette envergure… avec les fixs, on voit (cf. photo) qu’on arrive à environ 6 kg la paire, ça reste léger (les lattes ont été fournies montées, avec des fixs Marker Griffon).
  • Un cambre normal assez discret (voir photo), j’ai mesuré 5mm entre les 2 skis soit environ 2,5mm de cambre,
  • Un rocker extrêmement généreux en spatule, j’ai mesuré 32cm avec un rising de 7cm ! Comme on le voit sur les photos, ce rocker est énorme, comme de plus cette spatule est plus souple (que le reste du ski), une fois sur le ski cette spatule émerge carrément,
  • Un tail rocker un peu plus discret mais quand même 19cm avec un rising beaucoup plus faible de 2,1cm.
  • Une construction basée sur un noyau bois en Karuba (pour le poids) entouré de 2 plaques de Titanal pour la rigidité et la puissance… de plus, Movement intègre au niveau des spatules la techno VA-TECH, une plaque de caoutchouc naturelle chargée en fibres de verre qui aide à absorber les vibrations.

Alors d’abord, je trouve que les skis sont assez sobres au niveau du look, comme on peut le voir sur les photos, on n’est pas dans la fantaisie… de là à dire qu’on n’est pas là pour se marrer, il n’y a qu’un pas, que je ne franchirai pas. De toute façon, c’est pas le look qui fait le ski, on s’en cogne un peu.

A la prise en main, malgré les Marker Griffon qui ne sont pas les fixs les plus légères, on sent quand même un ensemble assez léger, on n’est pas sur du matos de rando, mais c’est quand même agréable de ne pas porter 2 parpaings. Ceci est en particulier le cas lorsque vous mettez les skis sur le sac pour marcher qqs minutes pour aller chercher une ligne. C’est bien de ne pas se cramer à ce moment-là ! Un bon point donc. Néanmoins, on n’est pas sur du matos de rando, et je ne conseillerais pas un montage en low-tec même si avec des bons cuissots et une greffe de poumons, ça doit pouvoir passer sans pb.

Sur la piste, le ski est sain, il n’y a pas de piège, ça accroche bien quand les jambes prennent un peu d’angle, et ça ne dérape pas si on appuie dessus. Par contre, impossible de les faire tourner court, on a beau appuyer dessus comme un âne et à Mach12, le rayon de 20,5m est bien là, et de grands virages tu te contenteras. On retrouve ça quand on essaie d’enchainer dans un champ de bosses, ou dans un couloir déjà pas mal skié, clairement pas le kiff de ces planches… j’ai pas (encore) pu essayer de faire le sanglier dans la forêt mais je suis quasi sûr que le feeling doit être le même. J’ai fait essayer ces lattes à un pote bon skieur, pour avoir un autre son de cloche, et bien il a eu le même feeling.

Après, ces lattes sont vendues pour faire du freeride / big mountain, donc il a fallu sortir des sentiers battus ! Et là, ce qu’on remarque de suite, c’est l’énorme rocker en spatule, le ski sort de suite, sans aucun effort, et même à basse vitesse. Le cruising se fait sans aucun effort, et le ski s’adapte à ce qu’il trouve devant lui sans trop vous le faire sentir… sans doute l’apport du titanal qui rigidifie bien le ski. Je me suis retrouvé dans des portions croûtées, trafollées et ressaisies, et pas de pb, le ski est sérieux, il ne bronche pas. Quand ça accélère, même combat, il répond présent et je pense même que c’est encore plus son programme, on n’est pas là pour frétiller, on est là pour faire des grandes courbes à haute vitesse.

Au niveau du pop, et bien dû au rajout des plaques de titanal destinées à rigidifier les planches, tout ça fait que le ski n’est pas très « joueur », je n’ai pas eu l’impression d’avoir des ressorts sous les pieds, au contraire. On n’est clairement pas sur un ski qui nous pousse dans les airs pour faire des tricks… Encore une fois, c’est un ski sérieux, trop sérieux peut-être.

Un questionnement personnel, c’est le programme lui-même : j’ai l’impression que ces lattes sont pas mal pour tout faire, que ce soit de la piste en grandes courbes, de la poudre, voire même de la rando… mais elles ne font rien parfaitement puisqu’à chaque fois, on n’a ni un rayon assez court, ni un patin assez large, ni un poids assez léger !! C’est en HP quand même que ces lattes s’en sortent le mieux, surtout grâce à cette spatule et ce rocker vraiment très réussis. Au final, je pense que ça peut être un super ski pour celui qui décide de n’en avoir qu’un… un quiver killer ? peut-être, en tout cas oui pour les gens qui recherchent un ski sérieux, fiables, pour aller partout.

En résumé, je dirais que ces Go 98 Ti sont des skis sérieux pour envoyer en freeride en grandes courbes, leur rigidité vous rassurera dans le penché, mais j’aurai aimé qu’ils soient un peu plus joueurs, avec un rayon plus court, mais ce n'est que mon avis, et sûrement lié à ma façon de skier.

Pour qui ?

Pour freerider qui veut plutôt un ski qui accroche et fiable qu'un ski joueur, il pourra être monté en low-tec, mais avec les poumons associés.
7/10
Accessibilité & confort
Performance grandes courbes
Performance petites courbes
Performance trafole
Aptitudes piste
Aptitudes freestyle

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire