Test Blizzard Brahma 2015

48 tests Blizzard Brahma.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,8/10
derdide

Le all-mountain pour les forts skieurs

Blizzard Brahma
Avis sélectionné
Profil du testeur : 47 ans | 1,73m | 85kg | Expert
Taille testée : 180
Acheté : 300€ d'occasion
Conditions du test : Un peu de tout, de 20cm de poudre à de la neige à canon bien carrelée

Points forts

Ski très plaisant sur toutes les pistes, avec de vraies belles capacités de carving et de relance
Excellent en poudre, étonnant pour sa largeur
Excellent en neiges "moyennes" si on sait le mener

Points faibles

Exigeant physiquement et techniquement

Introduction

J'ai la chance de pouvoir comparer et skier un Brahma de 2015 en 180 et ce Bushwacker 2019, en 180 également. Les deux skis ont été montés à la marque.

J'ai donc écrit deux tests séparés mais je conseille de lire également le test de l'autre ski (cf. commentaire) pour bien cerner les différences entre les deux.

Pourquoi? Parce que Blizzard propose une expérience intéressante et intrigante: le Brahma et le Bushwacker partagent en effet le même shape et les mêmes dimensions - ils sortent littéralement du même moule (pour être complètement exhaustif, les deux skis que je teste ici sont de millésimes différents donc il y a quelques différences minimes mais l'esprit est là). En revanche, leur construction différe: là où le Brahma possède deux plaques Titanal (plus un renfort sous la fixation), le Bushwacker troque le Titanal pour du carbone et de la fibre de verre (le reste est à peu de choses près identique). Ces différences vont jouer sur le poids du ski (le Bushwacker est sensiblement plus léger) et sur le comportement du ski.

Le skieur

J'ai 47 ans, je vis en Suisse, je skie entre 40 et 50 jours par saison. Plutôt en forme et musclé (surtout en en milieu et fin de saison de ski), mais assez lourd. J'aime skier assez fort, plutôt en appui languettes. J'essaie de travailler ma technique régulièrement (y compris en prenant des cours), mais je ne suis ni moniteur ni ancien compétiteur ni même ancien du ski-club.

Sur la neige

Ski remarquable de polyvalence, mais qui nécessite une technique certaine et une bonne condition physique pour l'exploiter pleinement. C’est un ski qui peut s'emmener en balade, mais il vaut mieux être bien réveillé et alerte sur ses jambes. Dès lors, c'est un ski qui qui sera à l’aise partout même (surtout?) si on lui un train d’enfer.

Très à l’aise en grande courbe, le Brahma est un ski qui carve superbement bien, et qui tient très bien la carre, même quand on augmente le rythme ou qu'on cherche à varier le rayon - par contre, pour ça, il faut des cuisses, car le ski ne se laisse pas déformer tout seul et le renvoi en fin de virage est réel. Malgré cela, il se met facilement en dérive (passage d’un virage coupé à un dérapage) ce qui permet de bien gérer sa vitesse, et que ce soit dans les passages un peu pentus ou sur neige dure voire glacée, il dérape sainement de façon rassurante. On est sur la gamme Bull de Blizzard, donc on a un ski qui reste solide, stable à grande vitesse dnas n'omporte quelle situation. Mais à la différence du Bushwacker, le Brahma nécessite un minimum de vitesse pour se faire plaisir et même s'il sait rester rassurant à toues les allures, il nécessite un certain engagement pour dévoiler ses qualités.

En bords de piste, malgré les 88 de large, la spatule fait un excellent travail et le ski déjauge plutôt bien et est franchement une bonne surprise quand il y a un peu de neige fraîche. Comparé à d'autres skis similaires, il donne l'impression d'être plus large tant il flotte facilement. Evidemment, un peu de vitesse sera toujours bienvenu pour s’exprimer pleinement dans ces conditions - mais vraiment un peu, hein, il va vraiment bien. Dans les bosses, ça va pas mal dépendre de votre technique et de votre condition physique, mais ce n'est pas le ski le plus facile pour ça.

Là où il se démarque vraiment par-rapport au Bushwacker et à beaucoup de skis de cette gamme, c'est quand on veut le skier en mode freeride engagé: vite, fort, droit, même dans des neiges "moyennes" ou difficiles: trafolle, paquets de neige, croûtée, etc. Il faut avoir les cuisses (et le courage) de l'emmener vite mais le résultat est là: son filtre, sa capacité à gommer les difficultés en les traversant et en restant stable est étonnante, on se prend à accélérer là où beaucoup de skis incitent à ralentir. Alors attention, c'est grisant mais pas donné à tout le monde: les cuisses travaillent à plein et la maîtrise technique est nécessaire pour maintenir ce contrôle, mais si les deux sont là, la récompense est une sensation rare.

Je conseille de lire mon test du Bushwacker pour comprendre la différence.

Conclusion

Le Brahma est un ski qui conviendra à une large gamme de skieurs, mais qui tend à nécessiter un certain bagage technique et une bonne condition physique pour être pleinement exploité. Il reste accessible, et récompensera particulièrement ceux qui cherchent à progresser mais n'est pas très adapté pour de la balade. Et pour les skieurs qui veulent forcer le rythme, envoyer fort, carver fort, skier fort, le Brahma vous emmènera loin, très loin. Mais il faudra se montrer à la hauteur.

Bémol: comme je l'ai indiqué, je suis assez lourd et le Brahma est un ski (très) solide. Pour un gabarit plus léger, je conseillerai de regarder du côté du Bushwacker, car le Brahma risque d'être "trop" de ski.

Pour qui ?

Plutôt des skieurs assez forts physiquement (tant en cuisses qu'en poids) et techniquement, qui cherchent une paire unique avec une belle performance, capable de les emmener partout

commentaires

1 commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire