Test Black Crows nocta 188 2013

37 tests Black Crows nocta 188.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Black Crows nocta
Da goggle

Big smile !

Profil du testeur : 34 ans | 1,72m | 70kg | Avancé | Combloux
Taille testée : 188
Conditions du test : Durée : 1 jour | Météo : pas pire | Neige : +10 !
Habitué depuis quelques saisons à skier sur Black Crows, entre Viator, Navis et autre Sevun "1", je ne suis pas fâché de tester enfin les Noctas 188 depuis le temps que je lorgne dessus !
Pour ce test de fin de saison : direction les Grands ! Une journée de bonne visi, pentes grandes ouvertes, et 10cm de fraîche tombée dans la nuit sur couche lisse. Pas pire comme conditions donc, même si pour ce genre de bestiaux, ce n'est pas non plus dantesque mais en ce début mai, je ne vais pas faire le difficile.
Hop ! Je chausse.
Premières impressions : Où sont passés les 188 ? Les skis ne semblent pas monstre longs comparés aux 191 d'un sevun ou pire, les 196 d'un Corvus. La largeur au patin ne semble pas non plus "encombrante" et je ne suis pas du tout en train de me dire "qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de tout ça ?!?". La spatule est sympa, le shape est accueillant même. Pression sur la languette : youhou ! la souplesse des skis me met sur le nose.
En route maintenant !
En haut de Bochard, petite traversée sous les câbles pour trouver de la neige fraîche. Le parcours entre poudre et plaques dures, en traversée, se fait problème.
Dans la pente maintenant : hop hop, 2 ou 3 petits virages, entonnoirs entre 2 blocs…pas besoin de réfléchir trop longtemps pour trouver le fonctionnement du ski. Ca tourne facilement. C'est la première fois que je skie sur des rockers. RAS donc question facilité de déclenchement. Il n'y pas bien épais de neige fraiche , mais inutile de vous dire que ça porte ^^. La conduite des skis se fait de manière douce, souple, sans forcer et on peut envisager le cruising sur neige vierge "finger in the nose". J'imagine ce que ça pourrait donner avec un 50 de neige bien froide…
Avec l'heure qui avance, et le traçage en règle habituel aux Grands, les paquets de neige se forment. En allongeant un peu la courbe, ça tient toujours, et je suis loin de faire du rodéo sur deux nouilles oranges qui ne tiennent rien, loin de là ! La spatule avant, souple certes, semble être prolongée par un patin qui tient la route et on ne subit pas plus que ça le terrain. Le ski reste sain, agréable, passe sur les paquets, les cuisses ne demandent pas de repos salvateur.
Sur piste, sur neige réchauffée, forcément, ça va tout bien. J'arrive à mettre les noctas sur la carre, et ça boucle agréablement, ça se conduit easy et le plaisir est bien là…à tel point que ça ne paraît pas plus choquant que ça de s'imaginer skier cette paire de 'FSBC' même en dehors de gros jours de poudre, tant que le manteau reste souple.
De mon humble point de vue, il n'y a cependant pas le même rendement par exemple qu'un Sevun que je connais bien : Le niveau de performance et la réserve de speed, le capital confiance que peut distribuer le nocta me semblent être un cran en-dessous des grands machins bleus en 191, sur les neiges tracées, traffolées notamment. Mais il faut dire que le Sevun est vraiment un modèle bien né pour ce genre de conditions.
En revanche, sûr que les noctas donnent envie de jouer, s'amuser dans les neiges souples, tournicoter malgré mon aisance pachydermique dès que les skis quittent le sol. De ce côté-là, ils apportent un vrai plus et une orientation différente par rapport aux Sevun qui restent une sorte d'avion de chasse à mon niveau. Les noctas sont de gros jouets, faciles, accueillants qui donnent envie de se la coller d'une autre manière, d'être un peu plus inventif, de tenter d'autres lignes, de changer un peu de point de vue sur le terrain qui se pointe devant les spatules et de l'exploiter différemment.
En forêt par exemple, dans un champ de champis, dans les arcosses… ces skis doivent franchement motiver le skieur pour trouver une connerie à faire…et ce côté joueur n'est pas pour me déplaire, bien au contraire.
Une journée de test pour des skis, clair que c'est un peu court. Je n'ai pas croisé de portions de neige dure vue l'époque, je n'ai pas non plus chercher la ligne de pente pour voir ce que ces skis et moi-dessus pouvaient avoir dans le bide.
Le bilan est tout de même largement positif, d'autant plus que tout le potentiel des bêtes est selon moi à découvrir. Ces skis, en tout cas, m'ont donné le sourire et l'envie de m'amuser.
En ce qui concerne la skiabilité des engins, pas de soucis : c'est du Black Crows.

PS1 : n'accordez aucun crédit à la note FS, ce n'est pas trop mon terrain de jeu.

PS2 : la note de 8/10 doit pouvoir progresser, difficile de se faire un avis tranché et définitif sur une journée.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

.