Test Armada Invictus 99 Ti 2020

9 tests Armada Invictus 99 Ti.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
charb

Un missile sol-air : rapide, précis et solide mais attention à la manipulation

Armada Invictus 99 Ti
Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | 1,88m | 95kg | Expert | Agon-Coutainville
Taille testée : 187
Acheté : en magasin
Conditions du test : poudreuse, bleu glace, trafole, neige de printemps

Points forts

Vitesse, stabilité, accroche et polyvalence

Points faibles

Un peu exigeant physiquement, à la fin de la journée on sent qu'on a fait du sport ! Et il n'est pas non plus, techniquement à la portée de tous les skieurs, car ce ski demande de la technique et demande d'être engagé pour l'exploiter.

*matos monté avec des salomon warden 13*

Quel bonheur après deux ans d'attentes de pouvoir rechausser des skis, et surtout ces Armada ! Bye-bye les Soul 7.

Quand j'ai voulu changé de paire, je cherchais quelque chose d'un peu opposé aux soul 7, c'est à dire :

Un ski rigide, où les tibias sont poncés sur les languettes, rapide, avec un faible rocker arrière, en somme un ski polyvalent mais qui carve bien, qui passe fort et dur. Après moult hésitations sur des nordica enforcer 100, j'ai préféré prendre ces armada qui paraissaient un peu moins exigeant techniquement et physiquement.

Après ces plus de deux années de pause et sur des skis avec une philosophie si différente, la reprise a été touchy (on omettra la piètre préparation des cuissots), le ski n'était pas très tolérant, comme sur un rail. Gares aux appuis, le ski, sur neige dure, n'aime pas vraiment être skié dans une posture "centrée" il faut bien veillé à pousser sur les languettes. Mais une fois la technique et la période d'adaptation passée, quel bonheur !

Ce ski est un missile, j'avais tendance à dire qu'arrivait à un point " je ne skie plus, c'est le ski qui me skie". Il passe très fort dans toutes les conditions.

Il ne faut pas hésiter à lui rentrer dans le lard et à bien être sur ses appuis pour carver à mach12. ET qu'est-ce qu'il aime ça ce ski ! A faible vitesse ce ski est chiant car pataud. La sensation d'être sur des rails c'est nettement plus cool à 80, qu'à 30 sur une piste de débutant. Amateur de petits virages, passez votre chemin à moins d'avoir des jambes qui suivent car ce n'est pas son domaine de prédilection même s'il est assez énergique et a du rebond. Lui son dada c'est les grandes courbes. Quelle jouissance, cette sensation de couper la piste en deux (et d'arroser l'entièreté des skieurs en amonts), de sentir que la seule limite c'est nous. Le ski part vite et renvoie bien en sortie de courbe. Il faut rester concentré car les fautes d'appuis avec le rebond du ski m'a valu quelques frayeurs et rappels à l'ordre.

Sur neige dure (quasiment toute la saison au vu du piètre enneigement dans le Piémont et dans les Hautes-Alpes) si les carres sont bien tombées, le ski accroche bien, la spatule ne vibre pas trop et le ski en redemande.

Dans la trafole et la neige de printemps, la quintessence. La spatule travaille (à l'image de l'entièreté du ski) correctement, ni trop souple, ni trop raide tout en permettant une lecture du terrain adequate. La rigidité du ski en fait un bulldozer et permet d'attaquer sans se soucier, contrairement aux soul7, qui travaillaient vraiment trop en torsion. Le ski n'est pas le plus joueur du marché mais il n'est pas avare en saut et pop plutôt bien.

Dans la poudreuse, le ski est un peu plus physique que d'autres mais il fait bien le travail. Rien à redire sur le dégeaugage et il permet d'enquiller correctement avec une certaine agressivité. Après son ADN ne pourra pas le trahir, les petites virages serrés sont un supplice pour les jambes. Je m'en rappellerai de ce goulot remplis de bosses. L'invictus, lui ce qu'il veut c'est un espace plutôt dégagé pour avoir de la place (21m de rayon quand même).

Cependant il ne faut pas oublier que ce ski reste physique. Il est plaisant surtout quand on lui rentre dedans et lui aussi n'oublie pas de nous rendre la pareille. Quelque fois j'ai fini en sursis sur les pistes avec les cuisses oxy, mais je ne voulais pas stopper le plaisir :) Donc attention à l'engagement que demande ces skis pour en tirer pleinement profit. 

Pour qui ?

Des skieurs solides qui veulent un ski avec un shape un peu plus old-school (lignes tendus, talon plat, etc.) mais qui envoie la soudure. Des gens qui veulent carver vite et fort dans toutes les neiges, bref aussi polyvalent et performant qu'un rafale.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire
.