Test Armada ARV 96 Ti 2020

1 test Armada ARV 96 Ti.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Armada Arv 96 Ti

Cahier des charge: Polyvalence - Check !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,87m | 85kg | Expert | Lyon
Taille testée : 184
Acheté : 600€ en ligne
Conditions du test : Journée piste (bonne neige mais aussi une piste dure/gelée) - beau temps Journée poudreuse (15 à 25cm selon orientation/secteurs) - sous la neige - puis poudreuse ultra-humide

Points forts

Belle réactivité sur piste, très joueur tout en gardant une accroche sécurisante.
Bonne conduite en poudreuse pas trop profonde et trafolle

Points faibles

Armada qui ne communique pas le double point de montage des fixs sur les fiches techniques (sauf si cela corrigé depuis ?)

Profil du testeur (vous pouvez passer cette partie mais ça peut aider à comprendre mes points de comparaison au long du test):

Skieur assidu par le passé, le travail et la famille m’oblige à me « contenter » d’une quinzaine de sorties par an. Cela veut dire que je privilégie mes sorties lorsqu’il y a beaucoup de poudreuse, dans les sapins lorsqu’il pose encore des pizzas, sans oublier une ou deux sorties au printemps lorsqu’il fait doux. Je skie principalement en station mais privilégie l’aspect backcountry/freeride dès que je peux.

Mes paires de skis sont :

- Dynastar Big Trouble 186cm (les tout premiers) – paire maintenant cailloux voir que je vais donner vu que l’Armada vient le remplacer !

- Des Atomic Bentchetler 192cm pour les jours de poudre

- Des Salomon Suspect (me souviens plus la taille) de l’époque où je faisais encore des journées 100% park


Montés avec des Marker Griffon 13 noires à -4cm du vrai centre du ski (ceux qui ca intéresse les points de montage peuvent lire le dernier paragraphe).


Ce que j’attendais de ce ski :

- Pour devenir mon ski « de tous les jours » (hors grosse poudre ou journée 100% park). Ils devaient être aussi bon que mes BigTrouble que j'ai gardé 13 ans dans toutes les situations imaginable !

- Qui dit tous les jours veut dire tout type de terrains et neiges, du plus favorable au moins favorable c.a.d. poudreuse sans trop de profondeur (

- Pouvoir garder un côté fun aimant bien sauter ici et là en station et n’étant pas contre quelque sauts un peu plus gros si l’occasion se présente. 


Déballage/Premières impressions :

« Chérie, mes skis sont là !! Tu dors sur le canapé ce soir, je ne veux pas qu’ils aient peur pour leur première nuit… »

Déco très sobre sur des nuances de noirs et gris. La déco se partage sur les deux skis impliquant un ski gauche et droite si on veut que la déco garde du sens ;)

Au centre de la spatule avant, le gros Zero barré, symbole repris sur toute la gamme Zero d’Armada. A ce propos le Zéro transparent sur l’ARG II qui laisse apparaitre le bois est tout simplement magnifique, dommage que cela ne soit pas repris sur le ARV 96Ti…

Bref je vais pas rentrer dans le détail des lignes des côtes facilement trouvable sur le net mais juste les points essentiels :

  • - Ski twin tip, spatule avant plus large que le tail.
  • - Cambre normal
  • - Rocker avant assez prononcé (pas autant que des Fat), rocker arrière léger (rocker ou juste spatule relevée…on est à la limite).
  • - Rayon annoncé de 20m

Pour ceux qui connaissent c’est le même shape que le Armada ARV 96 mais avec une rigidité renforcé avec une plaque Titanal ; je voulais pas un ski tout mou donc ça semblait me correspondre.

La semelle est sobre aussi, on retrouve le classique « Armada Skis » ciglé en milieu de semelle.

Une fois au pied : on est quand même sur un montage assez centré du ski – à comparer avec mes BigTrouble qui était montés plutôt Freeride – pas mal de talon derrière soi.

Niveau poids j’avais peur avec la plaque Ti, mais ils sont même plus léger que mes BT ! Tant mieux !


Sur piste :

Avec ce mois de Janvier qu’on a eu pas trop de choix que de tester ces skis sur piste. Qualité de neige : une bonne partie de la station avec une neige très bonne sur piste/bien travaillée mais aussi sur une piste souvent dure/verglacée.

On prend contrôle assez rapidement du ski :

  • Le passage de carre à carre est facile à faible vitesse aussi bien qu’en grande.
  • Il est facile de le mettre en travers/dérapage.
  • Sur grandes courbes, le ski renvoi bien (pas autant qu’un K2 MindBender que j’ai pu tester sur la même période) et on n’a pas peur de pencher pour carver à ras !
  • On peut jouer sereinement à faire varier ses rayons de courbes le ski suis bien et sa tonicité est correcte. A ce propos si le ARV96Ti est juger « plus rigide » que son frère le ARV96, ce dernier doit être un vrai chewing-gum sans trop de saveur sur piste ! Je m'attendais à trouver un ski plus nerveux mais l'ARV96Ti est assez similaire en comportement à mes BigTrouble.
  • A grande vitesse (80km/hr selon la montre) ça tient la route, les spatules ne tapent pas, c'est stable et on se sent en sécurité.
  • Un seul point d’ombre pour le moment sur piste : sur certains virage le ski aval a tendance à partir tout droit ; cela ne se produit pas souvent et je n’ai pas réussi à évaluer si c’est dû à ma technique sur le moment (manque de concentration ou oublier de lui « rentrer dedans » ?), au montage un peu trop centré (?) ou à une partie du rocker avant trop affuté qui ferait rentrer le ski dans un « rail » ? A voir avec le temps.
  • Sur du très dur/limite glace, très bonne surprise, ça accroche vraiment bien ! Alors certes les carres étaient neuves mais on sent quand même que la rigidité sous le pied fait que le ski tient le virage.
  • Champ de bosse : rien à redire. Malgré la relative largeur au patin (comparé à des skis de bosses) le profil de rigidité du ski permet de bien renvoyer de bosse à bosse et de faire pivoter aisément le talon. Jeu égal avec mes BigTrouble là-dessus !
  • En switch le ski se conduit facilement aussi même si avec l’âge je suis de moins en moins à l’aise (manque de pratique surement) et que je suis plus sur du virage glissé que coupé.


En poudreuse :

La grosse chute fin Janvier m’a permis de les tester en poudreuse ; il était annoncé 15cm en Chartreuse, j’avais donc fait le choix de prendre ces skis jugeant que les Fat ne seraient pas agréables. Au final il y avait jusqu’à 20/25cm dans certaines pentes/accumulation. C’est pas grave, ça me fera matière pour mon test Skipass !

Sur cette profondeur de neige le ski n’a présenté aucune faiblesse :

  • Le rocker avant permet de déjauger assez rapidement même avec peu de vitesse.
  • On alterne facilement courbe « glissées/surfées » et courbes plus appuyées pour aller chercher les appuis sous la neige, le ski répond présent.
  • Le talon est assez rigide (pourrait l’être un peu plus peut être ?) et permet de « couper » sa vitesse en sécurité (en tout cas plus qu’avec mes Fat !!).
  • Le ski est joueur et on n’hésite pas à sauter les reliefs ici et là – pas testé sur des barres pour le moment.
  • Le 96mm au patin permet une très bonne maniabilité en terrains serrés entre les sapins/arbuste/etc…
  • La semelle semble assez solide ; l’enneigement étant relativement faible en Chartreuse, la récente chute cachait quelques requins. A l’oreille j’aurai pu jurer avoir entendu le Code Pin de ma CB être tapé pour payer un empiècement semelle …. mais non, à peine une légère rayure de surface !!! Croisons les doigts pour que ça continue !

Dans certains accumulations (>25cm) on sent que le ski atteint peut-être sa limite en ayant plus de mal à ressortir la tête de l'eau. Ça reste skiable et si c’est votre paire unique ça ne sera pas rédhibitoire, c’est juste un peu moins fun/facile qu’avec un ski plus large (mais bon pas tout le monde peut se payer 3 paires de skis !)

Sur cette journée la neige s’est transformée en l’espace de 20min avec l’isotherme 0 qui est parti en flèche vers les sommets. Résultat une neige imbibée d’humidité, lourde à souhait, vous savez celle où vous vous retrouver avec deux enclumes sur l’avant des chaussures en bas du run !! C’est pas grave, encore une bonne mise à l’épreuve pour les skis !! Encore une fois le rocker et la rigidité du ski permette de bien découper tout cela et minimiser l’effort sur les cuisses. Ça tourne quand même moins bien qu’en neige fraiche mais bon tous autour de moi avait l’air de galérer aussi !

Quelques runs en trafollée du jour aussi (et sur la fin ultra humide aussi) : le ski passe sans efforts ! Très belle surprise, c’est ce dont j’avais le plus peur notamment avec ma boulette du point de montage.


En l’air :

Pas encore testé en park mais sur les petits sauts jusqu’à présent le ski a un pop agréable et un bel amorti en réception. Le talon est assez rigide pour corriger les erreurs de réception sans pour autant être en barre à mine qui n’amortit rien.

En rotation limité à des 360 pour le moment. Pas de surprise majeures, c’est plus le bonhomme ce jour-là qui était bidon !

A tester sur des sauts plus gros.


Solidité

J’ai déjà fait un point sur la semelle ci-dessus.

Au niveau du top sheet, rien de méchant à signaler ; il a déjà pris quelques coups mais rien qui n’a atteint la structure ou complètement arraché le top sheet. Je reviendrai au fil de la saison si cela évolue. 

Je verrai si j'ai le courage de les emmener sur des rails pour juger de la solidité/usure des carres. 


Conclusion

En changeant mes Big Trouble je m’attendais à une révolution sur ces skis, que j'allais claquer des chronos sur piste avant de finir en switch 900 sans rien faire. Au final je retrouve un comportement assez similaire à mes Dynastars Big Trouble (ce qui n'est pas négatif, ça veut peut être juste dire que les BT étaient de bons ski); d’un autre côté j’ai pu lire que les premiers BT étaient des skis de bourrins alors peut être que j’ai juste échapper à une paire chewing-gum si j’étais parti sur des skis « moins rigides » sur le papier ?

Satisfait du comportement du ski, pour moi il répond parfaitement à mon cahier des charges « ski de tous les jours » ; à confirmer après cette saison sur d’autres type de conditions (je viendrai mettre à jour) mais je ne me fais pas de soucis.

Je mets uniquement 8 pour le moment en attendant de voir sur le petit défaut constater sur certaines entrée de courbes; si cela persiste j'essayerai peut être de reculer le point de montage voir si cela influe la conduite du ski ? 


Point de montage

A ce propos lors de l’achat de ces skis, toutes les fiches techniques que je pouvais trouver indiquait un seul point de montage à -2,5cm du vrai centre du ski. Or j’avais repéré ces skis sur un site de test US (Blister, je ne fais pas de pub mais il faut rendre à César ce qui appartient à César, leur test sont très détaillés !!). Ce test faisait état que le ski se comportait mieux à -5cm du centre. Lors de ma commande en ligne de la paire je n’ai pas osé prendre le risque de me mettre à -5cm si le « point recommandé » était à -2,5cm à la base; j’ai donc visé entre les deux à -4cm (à noter : sur Lyon je n’avais trouvé aucun shop qui avait ce ski pour les voir de visu). A réception des skis, surprise (ou déception, c’est selon) : il existe deux marques de montage !! Une à -2,5cm nommé « Freestyle» (alors que c’est l’unique point dit « recommandé » dans les fiches technique) et une seconde à –5cm dit «Factory Recommended »…Ok Armada, va falloir revoir les fiches techniques que vous laisser chez les revendeurs!!!

Déception parce que vu mon attente du ski je pense que mon montage vers l’avant me fera perdre en performance sur piste/hors piste (j’entends déjà certains me dire « t’avais qu’à acheter dans un shop local au lieux d’acheter sur internet »….pas faux mais chacun son budget aussi ;) )

(Bref un long paragraphe mais si ça peut éviter à certains de se planter comme moi !)


Pour qui ?

Ceux qui cherchent une paire à tout faire et ayant un passif freestyle (sinon quel intérêt d’un twin-tip ?). Ceux qui aiment varier leurs attaques sur pistes avec un ski assez réactif.
8/10
Accessibilité & confort
Performance freeride
Performance freestyle
Aptitudes piste

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire