Test Mammut Flip Removable Airbag 3.0 2020

4 tests Mammut Flip Removable Airbag 3.0.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
BOOZ
Par BOOZ

Un sac airbag parfaitement adapté au ski de rando à la journée

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,66m | 58kg | Expert
Acheté : en ligne
Conditions du test : Une vingtaine de sorties, par tous temps, jusqu'à 2000 m de D+
Cet avis matos est issu du programme de Tests Privés de Skipass permettant à nos lecteurs de recevoir du matériel pour un test longue durée. Inscrivez-vous !
Test Privé - Sac Mammut Flip Removable Airbag 3.0

Points forts

- Légèreté, adapté au ski de rando (porte skis, porte piolets...)
- Logeable, compartiments et zip bien conçus
- Modulable (daisy chains, sangles...)

Points faibles

- Confort pouvant être amélioré au niveau du haut du dos et des bretelles
- Manque une poche pour mettre portefeuille et clés
- Impossibilité de mettre la poignée à droite et donc de faciliter le déclenchement pour les gauchers

Encore un grand merci à Skipass et à Mammut de m’avoir permis de tester ce sac.


C’est mon premier sac airbag. Je l’ai surtout utilisé en mode ski de randonnée. Comme tous les sacs, il faut se l’approprier. Chaque utilisateur, en fonction de ses besoins, ne l’utilisera pas de la même manière.


Commençons par l’aspect airbag de ce sac.

  • Le système n’est pas lourd (1kg cartouche en carbone comprise ) ce qui donne un sac airbag extrêmement léger de 1910g, un atout en ski de randonnée.
  • Le système ne prend pas beaucoup de place dans le sac et est bien réparti : l’airbag et le déclencheur en haut de la poche principale, la cartouche bien calée sur le côté.
  • Une étiquette située dans la poche camelback détaille la manière de replier l'airbag en cas de déclenchement.
  • A noter que quand le sac n’est pas plein (ça arrive sur une utilisation freerando ou freeride), on sent un peu le système dans le haut du dos. Je l’ai majoritairement utilisé plein et cette bosse ne m’a pas trop dérangé à l’usage.
  • La poignée de déclenchement du sac airbag est rétractable : on peut la plier et la ranger dans la bretelle gauche en utilisant le zip orange (l’autre zip noir est blocable et est censé rester au niveau de la poignée). Cette possibilité de ranger la poignée n’existe pas sur tous les sacs airbag. Cela permet de limiter les occasions de déclencher involontairement.
  • On peut régler la hauteur de la poignée sur trois hauteurs : S, M ou L. Etant de petite taille, la position L me convient le mieux.
  • On peut retirer la cartouche et réamorcer le système à l’aide d’un outil fourni avec le sac. Cet outil se fixe à la place de la cartouche. Cela permet de s’entraîner à sentir la force nécessaire pour déclencher et de  régler la poignée à la hauteur qui vous convient
  • Il n’y a aucune possibilité de mettre la poignée à droite. C’est dommage pour les gauchers.
  • Il est aisé de saisir cette poignée avec des gants et avec des moufles.
  •  On sent un peu la tige rigide reliée à la poignée airbag qui se trouve à l'intérieur de la bretelle gauche. Je m’y suis fait, mais une bretelle plus rembourrée serait la bienvenue pour supprimer cette légère gêne
  • La sangle sous-cutale  (cf photo) est assez longue et demande à être raccourcie en faisant des nœuds ou autre. On peut enfiler sa boucle sur la sangle-ceinture. On peut aussi l’y attacher avec un mousqueton (non-fourni) que l’on placera dans le passant de la ceinture prévu à cet effet.


Parlons des autres caractéristiques de ce sac.

  • Sa hauteur (54 cm) convient à un petit gabarit comme le mien : aucune gêne de ce côté-là à l’usage.
  • Son volume de 20 L utiles (22L avec le système removable airbag) est parfait pour la rando à la journée. J’arrive à y mettre tout ce dont j’ai besoin (cf. photos) en essayant de répartir au mieux mon bazar dans les compartiments disponibles.
  • Ce sac dispose de 3 compartiments : un tout petit, un moyen plutôt consacré à la sécu et un grand.
  • J’utilise le petit compartiment pour mon masque, ma casquette et la crème solaire. On ne peut en mettre plus (cf photo).
  • Le compartiment moyen (cf photo) me permet de faire tenir la pelle (la mienne a un manche qui mesure 45 cm), la sonde, un bonnet, des gants,mon GPS,  un sac contenant un couteau suisse, du fart, du ruban adhésif, une frontale, une couverture de survie, un livre pas épais.
  • Le compartiment principal (cf photos) de ce sac s’atteint de deux façons : par un grand zip en U très pratique situé au dos du sac ou par un petit zip situé sur le dessus du sac. Le grand zip donne accès à l’intégralité de ce compartiment. J’y mets une doudoune, mes moufles de survie, mon goretex, un protège-cou en polaire et mon camelback en général rempli à 1,5L. Le petit zip du haut est parfait pour avoir à portée de main ce que l'on veut atteindre rapidement Cela me permet d’accéder rapidement à mes couteaux, mon encas et à la pipette du camelback cachée pour être protégée du gel (on peut aussi fixer cette dernière sur une bretelle du sac au printemps).
  • Une petite poche (cf photo) est prévue pour un émetteur radio. Je l’utilise pour mettre mon portefeuille et mes clés (j’ai ajouté un leash pour être sûr de ne pas les perdre). Il est dommage que rien n’ait été prévu pour mettre en sécurité ces objets.
  • Il dispose de deux porte-piolets. Le manche du piolet est tenu par un scratch.
  • On peut mettre les skis en diagonale. Il est bien conçu car les skis ne viennent pas taper dans les chaussures lorsque l’on marche. On peut aussi porter un snowboard mais je n’ai pas essayé.
  •  La matière est pour l’instant imperméable. Testée sous la neige, tout est resté au sec.
  • J’y ai fait une petite coupure mais elle est due au fait que mes couteaux accrochés à un mousqueton à l’extérieur du sac sont venus cogner contre la pelle métallique à l’intérieur du sac. J’ai réparé au seamgrip mais je pense que c’est un avertissement sans frais: je replacerai toujours les couteaux dans le sac dorénavant, même si je dois les ressortir plusieurs fois.
  • Le dos est bien rembourré. Mais petit bémol, contrairement au reste du sac, il prend vite l’humidité. Attention donc par temps neigeux à ne pas poser le sac trop longtemps .
  • La sangle de poitrine est réglable en hauteur et en largeur, ce qui permet de la positionner à sa convenance.
  • La sangle-ceinture est facile à régler mais n’est pas évidente à fermer au début. Avec un peu d’entraînement, pas de problème pour la fermer, même avec des moufles. Elle est métallique, tout comme les boucles d’ajustement des bretelles, afin que le sac reste bien positionné en cas d’avalanche. Elle dispose de deux passants sur lesquels on peut accrocher des dégaines ou autre. Elle a tendance à se dérégler à chaque fois qu’on la détache. Il faut donc la rerégler régulièrement.
  • 3 daisy chains permettent d’accrocher du matériel. Je les utilise pour accrocher mon casque et fixer mes crampons qui calés ainsi ne bougent pas à la descente (cf photos).
  • La couleur framboise peut paraître genrée mais je l’aime bien.


Résultat des courses :

J’adore ce sac. J’avais peur du poids en ski de rando mais le petit kilogramme supplémentaire par rapport à un sac conventionnel n’a aucune incidence, ce, même sur de longues bambées de 2000 de D+. J’avais aussi peur de la petite contenance, habitué à un sac de 32 L, mais je me suis fait à cette petite contenance. Certes, j’ai retiré quelques éléments superflus que je trainais inutilement. Mais c’est surtout la conception du sac (compartiments et ouvertures bien pensés, daisy chains…) et le fait que tout est facilement atteignable qui permet aux 20L disponibles d’être suffisants pour randonner à la journée avec tout ce dont on a besoin. Ce sac gagnerait à être un peu plus confortable, mais dans l’ensemble, vu les contraintes liées au cahier des charges d’un tel sac, le Mammut Flip removable 3.0 est pour moi une vraie réussite.


Pour qui ?

Pour les skieurs de randonnée, les freerandonneurs, les freerideurs qui veulent skier en bénéficiant d'une sécurité supplémentaire
8/10
Solidité
Manipulations/accroches
Confort/Maintien
Modularité
Qualité/pertinence des accessoires
Facilité de déclenchement
Gestion du système airbag (entretien, réarmement,
Finition
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire