Test Smith I/OX 2019

5 tests Smith I/OX.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Pour ne rien rater de la montagne !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,87m | 85kg | Expert | Lyon
Acheté : 105€ en ligne
Conditions du test : En Station, grand beau, 40cm de poudreuse

Points forts

Ecran interchangeable
Large champ de vision du « frameless »
Qualité Optique Ecran(s)

Points faibles

La housse microfibre moyennement adaptée
L’emballage qui pourrait être plus eco-friendly ?

J’ai ce masque depuis Janvier 2020. C'est un modèle de la saison 2019: je préférais payer un masque moitié prix mais sur le papier haut de gamme plutôt qu’un masque au même prix de l’année en cours mais moyen de gamme.

A noter aussi que mon masque précédent était un Oakley Crowbar, Fire Iridium que j’ai gardé 10ans !! C’est non sans verser une larme que j’ai dû lui faire prendre sa retraite, principalement dû aux mousses qui se dégradaient trop et partaient en miette. Vu l’histoire que j’ai vécu avec le Crowbar, le tout nouveau masque allait devoir sortir le grand jeu pour me convaincre et le faire oublier ! 


Lors de l’acquisition j’ai longtemps hésité avec d’autres modèles :

- Rester sur du Oakley avec un Flight Deck pour un budget similaire (pareil en promo, année précédente)

- Changer sur du Julbo Skydome Photochromique, les tests Skipass me l’ayant mis sur mon radar et légèrement moins cher que les deux autres que j’avais remarqué pour un masque qui permet une plage d'utilisation large (Cat 1 à Cat3).

Vous l’aurez compris je voulais un masque « frameless ».


Au final j’ai choisi le Smith I/OX pour les raisons suivantes :

- Sur le papier j’étais persuadé par le Julbo mais je suis passé en magasin essayer les 3 modèles et le Julbo laissait un espace entre la mousse et mon visage (visage trop fin ?) alors que les deux autres collaient niquel.

- Sur les deux restants, j’ai longtemps hésité mais la raison l’a emporté sur le cœur. J’ai laissé la marque au O qui m’avait convaincu 10ans pour une nouvelle marque avec un modèle qui me permettait d’avoir 2 écrans pour le même prix ! (à ce stade je précise que j’avais aussi un masque mauvais temps Oakley Wisdom HI Persimmon mais il collait moyen à mon visage, je n’’appréciais pas forcément le porter).


Modèle retenu :

Smith I/OX, Année 2019, Monture Noire, Ecran ChromaPop Sun Green (Cat 3) et écran supplémentaire ChromaPop Storm (Cat 1).


Déballage :

Acheté sur internet, le masque arrive dans sa boite plastique transparente. Rien de révolutionnaire mais dans l’ère du recyclage/le monde qui brûle, Greta Thunberg m’aurait mis un chassé dans les tibias pour ça !

Le masque est dans la boite directement, un simple papier (comme on trouve dans les TShirt dans les magasins, voir photo) sur l’écran….Keeewaaaa !! (Excusez les langages phonétique mais c’était ma réaction). Pas grand-chose qui protège ce si bel écran !! L’écran de rechange est quant à lui dans la housse microfibre, un film de protection toujours présent sur la face interne de la vitre pour protéger jusqu’au bout le traitement antibuée je pense….bon point !

Avec des mouvements digne d’un démineur, on retire délicatement le masque de cette boite plastique (alors que 3 mois plus tard on le jettera frustré à l’arrière de son Kangoo parce qu’on aura loupé son 180 sur la piste vertes des Chenilles) : le masque est vraiment « trop beau ». Je ne veux pas que les modos banissent mon test, mais sans mentir c’est vraiment la réaction enfantine qu’on a en le tenant dans les mains la première fois, le smile jusqu’aux oreilles ! Puis on y regarde de plus prêt (bah oui y’a un test à écrire quand même !):

- La qualité de l’écran et de son miroir semble du même acabit que les Oakley.

- Le champ de vision est vraiment immersif, le "frameless" est vraiment un plus.

- Chez soi il est difficile de juger de l’effet ChromaPop, ça devra attendre d’être sur le terrain mais les couleurs semblent rester assez naturelles. Pas non plus de dégradé de couleur si l’on regarde sur les extrémités de la vitre (ça pouvait être le cas sur des iridiums dans le temps), l’écran est uniforme.

- Le plastique de la monture semble aussi de bonne facture, à voir dans le temps.

- Le bandeau élastique est ajustable avec une bande silicone pour agripper sur son casque (cf. test sur le terrain plus bas). Le bandeau n’est pas continu mais s’assemble par une sorte de clips. Peut-être la seule déception que j’ai eu de ce déballage à froid. J’avais pour habitude de porter mon masque sur un bonnet mais le bandeau sous mon casque (#freestyleur #swag comme disent les jeunes). Là, le clips a du mal à passer sous le casque (note : mon casque est assez vieux, il n’a pas les systèmes « boa »/colliers ajustables sur l’arrière du crâne). Comme je n’avais pas forcément envie de risquer une Schummi, il a fallu que je me résigne à le porter par-dessus le casque.

- La compatibilité avec le casque est bonne, mais pas optimal sur mon modèle de casque. Pourtant le gabarit du I/OX est gros, voir très gros ! Je pense juste que cela vient de la forme de mon casque (cf. photo) puisque j’avais un jour également avec mes deux autres Oakley.

- La housse microfibre comporte une séparation interne, je suppose pour accueillir d’un côté le masque de l’autre l’écran de rechange. Néanmoins l’encombrement du masque est telle que rentrer les deux dans la housse est un peu compliquée. Une housse semi-rigide/rigide serait un vrai gros plus à mon avis !

- Le look général qui ne passe certainement pas inaperçu ! « Vraiment trop sylé » aura dit mon frère alors que j’ai reçu un plus mitigé « tu viens m’aider avec le gamin ou tu continues à jouer à la mouche à merde ? » de ma femme…mais bon qu’est-ce qu’elle y connait elle, hein !!?


Changement d’Ecran

Après avoir fait dormir ma femme sur le canapé pour que je puisse passer la nuit avec mon nouveau masque (non je déconne je fais ça uniquement quand c’est une nouvelle paire de ski !), il fallait tester le changement d’écran. J’avais pu lire que c’était « facile » et qu’avec un « peu d’entrainement on pouvait le faire sur un télésiège »… Il y a un petit dépliant dans la boite qui explique les étapes à suivre pour démonter puis remonter l’écran. J’avais aussi regardé quelques vidéos Youtube (sur le temps de mon employeur bien sûr !). Les étapes sont assez simples, on a juste peur de toucher l’écran avec ses doigts plein de chips crevette ! Remettre la vitre est un poil plus compliqué que de l’enlever mais faisable également. Par contre en AUCUN cas je n’essayerai cette manip sur un TS !! Il vaut mieux être sur une table.

J’ai aussi une réserve sur la longévité de la monture que le nombre de changement peut avoir puisqu’une étape consiste à « pincer » celle-ci au niveau du nez. Par ailleurs l’étanchéité de l’écran est faite sur sa face interne contre un joint à lèvre – même remarque, à faire d’enlever/remettre, ce joint ne va-t-il pas perdre de son élasticité et laisser à force des « jours » ? A voir dans 10ans ;) 


Sur le terrain

Je n’ai fait qu’une sortie avec, mais je pensais judicieux de poster ce test quand même puisqu’en effet je crois que le modèle I/OX a été arrêté fin 2019….ça permettra peut-être à certain d’être convaincu pour profiter d’excellent prix sur les fin de série !

Testé sur une journée de grand beau avec 40cm de poudreuse. (Je mettrais à jour le test une fois l’écran mauvais temps testé). Le rendu des couleurs est juste, un vrai confort visuel. Le « frameless » est encore plus bluffant en condition de ski, on réduit vraiment les angles morts, très pratique pour les regards vers l’arrière (pour checker si t’as fait partir une plaque à vent ou alors voir si ta godille sur la Bleu des Marcassins a impressionné la petite russe). Surtout aucune déformation optique dans le champ de vision ou dans sa périphérie, nickel !

Aucune pression sur le nez qui viendrait réduire/gêner la respiration...et pourtant dieu m'a doté d'une belle fraise en plein milieu du visage ;). Je fais la remarque car mon Wisdom par example me compressait les narines (pour ça que je n'aimais pas le porter). 

Je skie avec une cagoule sous le casque en guise de barrière neige/poudreuse. Lorsque je coince la cagoule sous le masque au niveau du nez, j’avais de la buée qui se formait mais disparaissait presque aussitôt ; bien qu’elle disparaissait entre chaque respiration c’était un peu trop perturbant, j’ai donc laissé « mon pic, ma péninsule » en dehors de la cagoule. J’avais le même problème sur le Crowbar au passage, donc bon égalité…

Le ChromaPop : j’avais lu qu’il était l’équivalent du Prizm de chez Oakley et que ces technologies permettaient de passer en mode K2000 et analyser toute les aspérités de terrains. Je n’ai pas ressenti tout cela. A vrai dire je n’ai rien remarqué, ce qui en soi est un point très positif (on remarque généralement uniquement si c’est négatif, si on n'y vois rien par exemple). Le temps était au grand beau et la visibilité très bonne donc peut être que ça sera plus flagrants sur des luminosités plus difficiles. Dans les pentes à l'ombre le contraste était très bon cependant (peut être que si j’avais remis mon Crowbar sur ces pentes là j’aurai pu voir un moins bon contraste ?)

Cette journée poudreuse a été aussi le premier crash test après avoir cru que j’étais Eric Pollard pour envoyé un 360 sur une barre….sanction du dieu de l’humilité par un beau pied-tête-pied-tête-sousmarin/tuba. Le masque est bien resté en place (merci la bande silicone !!). Après être passé par les 5 étapes du deuil en pensant que j’avais ruiné l’écran sur la première sortie, ma surprise fut belle : pas une rayure !

La neige s’est facilement enlevée de l’écran et je n’ai pas eu de buée ou gouttelette dans le masque après cela…bonne étanchéité on dirait ! Néanmoins avec le casque devenu mouillé l’arrière du bandeau (là où est le clips, donc pas de bande silicone) avait tendance à glisser. Cela ne posera pas de problème si vous prenez soin de votre matériel et n’avez pas perdu l’attache généralement présente sur les casques pour maintenir le bandeau des masques en place 

J’ai aussi pu l’essayer sur deux marches d’approches (5 et 10min) : bien que je me sois mis une petite suée, aucune buée intempestive ni besoin de soulever le masque pour « aérer ». A voir sur des marches plus longues, en tout cas mon Crowbar était moins performant à cet égard !

Le seul phénomène que je n’ai pas réussi à expliquer pour le moment est le suivant : sur le TS, impression d’avoir de l’air venir dans les yeux, malgré les mousses bien plaquées ?! Encore plus bizarre est que cet air ne se ressent pas en skiant…alors j’en vois déjà qui vont dire « normal si tu skies comme une mamie ! », mais non j’ai bien pris de la vitesse ce jour-là…..bref bizarre (pareil, je mettrais à jour si j’élucide le mystère).

En fin de journée, pas de points de pression sur le visage, pas de démangeaisons là où reposait les mousses, ni de transpiration excessive. Je l’ai reposé dans sa pochette avec la délicatesse d’un papa qui dépose son nouveau-né tout juste endormi dans son berceau, les jambes bien fatiguées mais les yeux pleins de belles images ChromaPopées !

Conclusion :

Sur l’aspect déballage et premier test nature je suis content de mon achat qui semble pour le moment se positionner au même niveau de qualité que mon ancien Oakley. Le double écran interchangeable est un plus sur le papier, j’espère juste que la longévité du système de fermeture/monture sera aussi au RDV.

Avec les belles remises puisque fin de série/modèle de l’année précédente, le rapport qualité prix est pour moi imbattable pour un masque de cette qualité ! Je n'ai pas mis la note maxi de 10 à cause du clip d'attache qui était pour moi une minuscule déception. 

Pour qui ?

Clairement un masque polyvalent (je n’ai pas testé l’écran Storm mais même intensité/contraste que mon HI Persimmon qui était très bien). Pour ceux qui veulent un masque haut de gamme avec un look qui attire l’œil ! Je ne sais pas si je l’aurai acheté au prix public sans remise mais avec les promos c’est clairement un excellent rapport qualité prix ! A tester quand même, je pense qu’il ne conviendra pas aux visages fins (mon frère l’a essayé et un peu de jour sur les mousses de côté, il a le visage plus fin que moi).
9/10
Confort
Style/Look
Intégration avec le casque
Champ de vision
Qualité de l’écran
Qualité de la monture
Qualité du bandeau
Résistance à la buée
Facilité de changement d’écran
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire