Test Hestra Army Leather Abisko 2016

2 tests Hestra Army Leather Abisko.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7/10
Yeahdemen

Gant destiné aux grosses journées freeride et froides!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,79m | 75kg | Avancé
Acheté : 150€ en ligne
Conditions du test : Toutes

Points forts

Chaud, Étanche, Pas trop humide

Points faibles

Trop chaud en fin de saison, qualité du cuir sur le long terme

Gants haut de gamme de la maque Hestra principalement destinés à un usage freeride.

Sur le papier :

Gants courts en cuir de chèvre imperméabilisé. Forme confortable et permettant d’avoir un grip optimale. Revêtement intérieur en laine moutonné (‘tissu éponge’).

En main :

Le système de mesure mis en place sur le site de Hestra permet de trouver sa taille facilement (mesure de la longueur de la main et circonférence en cm) et les gants s’ajustent parfaitement à mes mains dés le départ ! Le cuir neuf ne permet pas une grande dextérité mais le revêtement duveteux en laine apporte une sensation de chaleur à peine les gants enfilés. Les petites attaches poignet pour ne pas les perdre est toujours un plus !

Les gants sont fournis avec une petite lotion permettant de régénérer le cuir afin de le faire perdurer un maximum au fil des saisons.

Utilisation :

J’utilise ses gants depuis maintenant trois hivers, principalement pour les sortie freeride station ou seulement à la descente en rando quand le temps est froids. Le revêtement intérieur en laine apporte toujours la chaleur nécessaire très rapidement et je n’ai jamais eu froids aux mains avec. L’avantage est que même si l’on a les mains mouillées, ce système permet de garder les mains au chaud sans problème et arrive même à évacuer une partie de cette humidité. Je me suis donc rarement retrouvé avec l’intérieur du gant trempé de chaud à part pour les belles journées de fin-mars/avril ou ils seront vraiment trop chaud.

En revanche je trouve que le cuir ne vieilli pas si bien que ça malgré le produit que j’ai appliqué en fin de saison il y a un an. Les gants restent néanmoins étanches sans problème et je n’ai jamais eu de souci d’infiltration.

Pour ce qui est de la dextérité, elle s’améliore avec le temps mais ils restent assez volumineux et ne permettent pas de réaliser de grandes manœuvres de rando-alpi : dure à utiliser avec les Low-tec, pour plier les peaux ou pour gérer le matos d’escalade ou corde.

En résumé :

Gant plutôt haut de gamme vraiment orienté pour la descente. Il sera parfait pour le skieur freeride qui passe son temps en haute montagne ou le randonneur qui les utilisera seulement à la descente en complément d’une autre paire. Ils sont trop chauds pour être utilisés en montée ou en conditions printanières.

Pour qui ?

Tout skieur cherchant un gant chaud pour les journées en station.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire