Test Marker Baron EPF 2015

13 tests Marker Baron EPF.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
sambaech

Poids extrême pour skiabilité au top ?

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,80m | 75kg | Avancé | Misery
Acheté : en magasin
Conditions du test : 3 saison, tout temps, toutes neiges

Points forts

Fixation alpine à la descente
Skiabilité / sécurité pas encore atteinte en fixes de rando

Points faibles

Changement de mode D+ / D- compliqué avec le gel
Cales
Qualité

Chez Marker dans la famille des fixation de "rando" à plaque, nous avons la Tour, Tour EPF, Baron EPF et la Duke EPF. Les gammes Tour sont plus orienté dans le segment rando, malgré leur poids tout de même important, alors que les Baron et Duke se concentrent sur le segment Freeride.

Je m’intéresse donc ici à la Baron, avec un DIN de 12. La Duke disposant d'un DIN de 16, mon choix fût vite fait. 16 n'étant absolument pas nécessaire dans mon cas.


Premier contact


En effet, c'est lourd !! A presque 2 kg 500, on est vraiment très loin d'une véritable fixation pensée pour la rando. Mais bon, ce n'est pas le thème, je vais utiliser cette fixation uniquement pour de courtes marches d'approches sans trop de dénivelé.

Les finitions ont l'air bonnes, le système ski/marche se situe sous la chaussure au centre de la fixation, 2 cales sont disponibles pour la montée, 7° et 13°.

La fixation est disponibles en 2 taille selon votre longueur de semelle. Une fois le réglage fait, il ne reste plus qu'à régler la hauteur de la plaque de dégagement avant afin qu'il soit à peine en contact avec la chaussure.


Sur le terrain


A la montée, au risque de me répéter, c'est toujours lourd, mais bon, ça on le savait déjà. La marche est clairement moins naturelle qu'en fixations LowTech et on a beaucoup plus tendance à soulever le ski au lieu de le faire glisser. Pour le programme que je lui ai réservé, son côté massif ne m'a pas du tout déranger, on sait sur quoi on s'aventure, le programme devra donc être adapté en conséquence.

Côté cales, je n'ai pas trouver super intuitif la façon de les engager, mais là où cela s'est révélé être le vrai casse tête, c'est quand après 30 minutes d'approche par temps froids, la neige est venue geler dans les encoches qui permettes de faire glisser la plaque afin de revenir en mode ski. Il faut gratter avec ce qu'on à sous la main et prendre son mal en patience.

Ceci fait, on engage la chausseur et c'est parti pour la descente.


A la descente


C'est là que l'on retrouve tout le potentiel de la fixe. Les sensations sont celle d'une véritable alpine, ça ne bronche pas, on peut envoyer du lourd et ceci tout en confiance. La plaque EPF censée mieux répartir les forces sur les skis larges à l'air de jouer son rôle, la conduite est assez directe, bref, très agréable !

Mauvaise surprise côté qualité, après une dizaines de sortie, la butée avant a pris un vilain jeu vertical, de quoi perdre tout de même un peu cette confiance déjà acquise. Direction le SAV, réponse très rapide et fixation remplacée sans discutions, bon point !


Et alors ?


Randonneurs, freerandonneurs, passez votre chemin, cette fixation se destine à un usage station où de courtes marches d'approche sont nécessaire pour atteindre les runs. A moins d'avoir une caisse de malade, vous ne l’emmènerez pas surtout de grands D+.

Les soucis de neige gelée dans les rails ainsi que le passage au SAV n'est pas non plus à négliger.

Je conseillerais cette fixe aux freerider mettant les peaux très sporadiquement et qui veulent donc conserver une certaine liberté.

Pour qui ?

Freeriders désirant une fixation débrayable pour envoyer à la descente et pour de très courts D+
7/10
Facilité de chaussage
Facilité de réglage/compréhension du système
Style/Look
Finitions
Durabilité/solidité
Rapport qualité/prix
Changement de mode montée/descente

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire