Test LEDLenser H6R 2016

1 test LEDLenser H6R.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
derriensbuck

Fait le boulot, sans plus...

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,82m | 73kg | Expert | Grenoble
Acheté : 45€ en ligne
Conditions du test : Plusieurs années de tests en toutes conditions et toutes activités. Même en course.

Points forts

Convient pour toutes les activités outdoor
réglage taille du faisceau OK
réglage intensité possible
Pas de problème face à la pluie

Points faibles

intensité baisse lorsque la batterie baisse -> les 200 Lm ne sont là qu'au début
Batterie pas hyper confort
Pas d'intelligence comme sur les Petzl
Pas d'indication du niveau de batterie
Manque de puissance et d'autonomie pour certaines activités

Qui ne s’est jamais retrouvé piégé par le jour qui tombe trop vite dans une forêt sombre en retour de rando ? Qui n’a jamais rêvé de skier au clair de lune ? Pour toutes ces raisons, j’ai décidé de prendre très tôt une frontale. Je voulais pouvoir l’utiliser dans toutes mes activités outdoor : ski de rando, alpinisme, mais aussi trail ou bivouac.

Pour toutes ces activités, j’avais donc plusieurs besoins :

- Avoir une bonne intensité lumineuse pour voir correctement l’environnement extérieur : 200 Lumen minimum sont conseillés

- Avoir une autonomie suffisante pour plusieurs heures en extérieur

- Pouvoir adapter l’intensité en fonction de la luminosité ambiante et de l’activité pour optimiser la durée d’autonomie

- Pouvoir régler facilement le faisceau en fonction de la vision voulue : faisceau large de près, étroit pour le lointain

- Pouvoir régler la direction du faisceau, car cela peut changer en fonction de l’activité et de ce qu’on porte sur la tête : casque ou non par exemple

- Bonne résistance aux saletés et à l’eau pour ne pas être pris en défaut s’il pleut ou que la lampe tombe dans la neige

A l’époque, j’ai jeté mon dévolu sur le modèle H6R de Ledlenser, qui est toujours commercialisé aujourd’hui, pratiquement inchangé. Néanmoins, voyant l’évolution du marché, je pense que je préfèrerais maintenant investir sur une Petzl haut de gamme munie de la technologie Reactive Lightning qui ajuste automatiquement l’intensité lumineuse et le faisceau en fonction de la luminosité ambiante et de l’endroit que l’on fixe.

Pour la H6R, on a une intensité max de 200 Lm, ce qui est le minimum pour faire du ski de rando, du trail ou de l’alpinisme. On a une autonomie annoncée de 2 heures à l’intensité maximale, ce qui n’est pas énorme non plus, et 40h sinon en utilisation raisonnée. L’ensemble fait 136 grammes, ce qui n’est pas le plus léger pour des lampes de cette gamme, la petzl Swift RL fait 100 g par exemple. La technologie Advanced Focus System permet de régler efficacement (glissière sous la lampe) la taille du faisceau de lumière. En intensité maximale, on peut voir à 120 m avec le faisceau le plus fin et à 20 m avec un faisceau très large. Au niveau de la batterie, on peut également régler de manière continue l’intensité lumineuse entre 5 et 200 Lm. Le petit boitier contenant la lampe est en aluminium et pivote autour de son axe pour pouvoir régler la hauteur de projection de la lumière. L’ensemble de la lampe est certifié IPX4, ce qui veut dire qu’il n’y a aucun risque face au projection d’eau dans toutes les directions.

Sur le terrain :

Cela fait plusieurs années que je l’utilise dans plusieurs disciplines, j’ai pu faire de nombreuses sorties nocturnes : ski de rando, ski de fond, approche alpi et même du vtt au lever du jour. Voici donc mon ressenti.

Bons points :

Peut-être est ce parce que j’en prends soin, mais en tout cas la lampe est toujours fonctionnelle et pas de trace d’usure. Le boitier alu est pour cela un bon point, plus durable que le plastique bon marché.

Grande plage de réglage possible, au niveau de l’intensité mais aussi au niveau du faisceau. Le réflecteur peut être régler sur le devant facilement et de manière performante.

Le réglage de l’intensité lumineuse est vraiment un bon point, il suffit de déplacer le curseur pour vraiment avoir la lumière voulue. Pratique pour économiser au mieux la batterie.

Le fait de pouvoir remplacer les piles rechargeables par des piles permet d’en avoir toujours au cas où au fond du sac et de ne pas se retrouver dans le noir.

Bonne tenue aux intempéries.

Problèmes :

Pas de vision de la charge. C’est pour moi un gros problème, on est toujours en stress qu’elle s’éteigne tout d’un coup, surtout lors de bivouac sur plusieurs jours. Il faut alors toujours avoir des piles supplémentaires.

Pas de bouton de verrouillage pour éviter allumage intempestif. Cela m’est arrivé une ou deux fois de vider la batterie sans le vouloir, simplement parce qu’un appui dans le sac l’avait allumée.

Le boitier batterie est très peu confort sur la tête. Pas de forme ergonomique, il est assez large et tout plat, au bout d’un moment il fait vraiment mal à la tête. On galère à le recentrer au milieu du crâne.

Comme rien est automatique et qu’une grande plage d’adaptation de la lumière est possible, on est finalement tout le temps dans les réglages entre intensité et faisceau, c’est pénible.

Je trouve en début d’autonomie les 200 Lm bien respectés, néanmoins, dès que la batterie commence à baisser, j’ai l’impression que l’intensité lumineuse maximale diminue fortement. C’est criant si jamais on doit remettre de nouvelles piles en cours de route, tout d’un coup la lumière est beaucoup plus forte.

Pour qui ?

Utilisateurs occasionnels en outdoor, et notamment ski de rando ou alpinisme, pour un prix abordable
7/10

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire