Test Tecnica Zero G Guide pro 2018

10 tests Tecnica Zero G Guide pro.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
martinezz

Une pour toute , toute pour une !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,78m | 70kg | Expert
Acheté : 400€ en magasin
Conditions du test : Tout temps, toute neiges 2 saisons et demis ~180 jours de ski

Points forts

Polyvalence
Précision

Points faibles

Usure
Chaussage/déchaussage
Isolation

Quand ma pratique du ski a évolué, j’ai cherché une chaussure polyvalente, pouvoir monter (low tech ou crampons) sans pour autant renoncer à la performance en descente, et surtout sans avoir à choisir avant de partir skier !

Sur ce programme j’ai d’abord eu une paire de Black diamond mx factor 130 et ensuite des Blizzard zéro G guide pro (depuis novembre 2017).


Premier abord :

Sur le papier, la guide pro en 26,5 mondopoint est annoncée à 3k100 (la paire), j’ai pesé les miennes à 3k300.

Technica nous annonce un flex de 130, un débattement du collier de 44 degrés et une largeur du métatarse de 99 mm. 4 crochets alu et un système marche/ski simple et intuitif. Un chausson thermoformable respirant et avec lacets classiques. Ça annonce une chaussure tout à fait dans le thème !


Un fois les pieds dedans :

Une fois dedans je suis très bien, aucun point de compression, aucune gêne, mais une bonne mission pour y arriver... la taille 26,5 est vraiment ajustée à mon pied (sans arriver à des excès comme colis par les grimpeur) mais si la chaussure est en position ski il m’est simplement impossible de l’enfiler, et même en position marche cela reste compliqué... idem pour le déchaussage. La seule solution trouvée et de systématiquement retirer le pied avec le chausson et d’enfiler celui-ci seul avant la coque.

Pour marcher/grimper/monter :

Les crochets du bout de pied et coup de pied peu serrés, et ceux du collier sur le cran monté de la crémaillère. Le pied est parfaitement maintenu, peu de problème d’ampoules (seulement au bout de 2 saisons).

44 degrés c’est pas une pure rando mais ça permet de monter confortablement.

Insert low tech pour la rando et déport avant arrière pour fix à plaque et pour crampons automatiques, ainsi qu’une semelle skywalk qui a plutôt une bonne accroche sur les rochers.

Et en skiant ?

La semelle type rando la rend « incompatible » avec une fix purement alpine (DR matos vous expliquera ça mieux que moi https://www.skipass.com/news/135634-dr-matos-compatibilite-chaussures.html).

Mais le reste de la chaussure se comporte comme une vrai chaussure d’alpin ! Elle est précise, à un bon maintien, et le Flex est homogène.

Je les ai autant utilisées en rando qu’en station, elles restent confortables tout au long de la journée, mais malheureusement le côté rando se fait ressentir au niveau de l’isolation... les journées froides de décembre se font ressentir ! D’autant que l’étanchéité n’est pas parfaite et que la neige se faufile souvent à l’avant du pied.

Plutôt efficace en rando, freeride, piste, il faudra juste éviter les snowpark ou le Flex de 130 fait un peu mal au tibia.

Et c’est costaud ?

J’ai lu plusieurs tests qui pointaient ce défaut, personnellement au bout de 2 saisons je n’ai déploré aucun dégâts sur la coque. Mais en revanche l’avant des semelles s’est rapidement usé... 

Le chausson quand à lui résiste plutôt bien et ne s’est pas encore tassé.

Bref !

Au final elle correspond bien à mes attentes, elle monte plutôt bien et elle descend carrément bien.

Pour qui ?

Pour une paire à tout faire rando/freerando/station...

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire