Test POC Receptor Bug 2013

8 tests POC Receptor Bug.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Klay Münt

Immersif, léger et interactif. Attention toutefois si vous avez des oreilles.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,70m | 70kg | Expert | Aubagne
Acheté : 250€ en magasin
Conditions du test : Tout temps, testé à plusieurs reprises.

Points forts

Ecouteurs ; Légèreté ; Innovation

Points faibles

Confort ; Utilisation peu pratique ; Prix exorbitant

Un de mes premiers achat matos. 

Après avoir passé 2 saisons à skier avec ma musique de collégien dans des écouteurs sous mon casque, POC sort un petit bijou de technologie me permettant de skier avec la marque beats estampillée sur mes oreilles. En bonne victime du marketing, je me dis que je vais pouvoir rider en rythme et attirer les regards sur le télésiège.

Allégé de quelques 250€ d'économies me voila rentré a la maison avec un nouveau jouet impatient de le tester le lendemain: 

Coté style : on va pas se mentir : cela reste un casque, mais la bonne couverture du front permet d'éviter toute ouverture disgracieuse une fois le masque posé. 

Coté musique : Pas de doute, c'est du beats. Les écouteurs sont très immersif, ils fonctionnent très bien et le son reste clair malgré la vitesse même s'il faut augmenter le son avant chaque descente (et de fait le baisser à chaque arrêt pour maintenir un semblant de lien social avec vos parents pour qu'ils continuent de vous payer votre forfait). C'est d'ailleurs le gros point faible de ces écouteurs, le cable étant similaire aux écouteurs de smartphone, il est très compliqué régler le volume sonore avec les gants de ski. 

Coté confort : Posé sur la tête, le casque se fait très vite oublier par sa légèreté, son confort et sa sangle doublée en polaire. Plutôt chaud, il est possible de retirer de la mousse pour augmenter l'aération pour les journées les plus chaude. 

Encore faut il pouvoir skier toute la journée, car au bout de la troisième heure de glisse, les "ear pads" contenant les écouteurs sont d'une rigidité telle qu'il m'est impossible de garder le casque plus longtemps à cause des douleurs qu'ils causent à mes oreilles. (Je vous vois venir, et non mon surnom n'est pas dumbo... ce fut le même résultat après plusieurs essais infructueux et par plusieurs personnes.) 

J'ai depuis abandonné l'idée de porter ce casque coup de coeur qui à probablement évolué depuis ce premier modèle, mais il restera toujours dans mon coeur comme le cadeau que j'aurais mieux fait de ne pas m'offrir. 

Pour qui ?

- Les magnas de la musique sur les pistes aux oreilles robustes . (Cela évitera aux autre skieur de subir celle qui sort de leurs enceintes portables) - Voldemort .

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire