Météo du jeudi 17 mars : Un petit gout d'hiver ?

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Météo du jeudi 17 mars : Un petit gout d'hiver ?

Le froid revient timidement, tandis qu'il neige sur les Pyrénées
Bulletin neige
Thomas.Blanchard
Photos :
header : vars, vignette : meteociel

La Météo du Jeudi :

C'est un rituel : tous les lundis, mais également tous les jeudis, nous vous exposons la situation météo et les conditions d'enneigement des différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties de la semaine et week-end.

La neige revient, dès ce jeudi sur les Pyrénées après l'épisode de sable remarquable mais également dimanche pour les Cévennes. Partout ailleurs, les conditions mitigées vont laisser place à une ambiance un peu plus fraîche ... mais très peu de neige en vue.

Ces articles précisent et complètent les prévisions automatiques, station par station, massif par massif, de notre Météo Skipass bien connue.

Un contexte météo atypique

Cette saison 2021/2022 semble décidemment découper en séquences de plusieurs semaines côté météo. Si l'on résume nous avons connu : une séquence particulièrement perturbée et hivernale de fin novembre à mi-décembre, un courant d'Ouest-Nord-Ouest (parfois anticyclonique, parfois majoritairement perturbé) de mi-décembre à début mars et depuis nous assistons à la mise en place d'un courant d'Est à Sud-Est, voire Sud, qui semble s'inscrire dans la durée.

Actuellement, la prévision est difficile. A qui la faute ? La carte ci-dessous nous apporte cette réponse. Nous avons actuellement ces anticyclones entre Açores et Portugal (1030 hectopascals) et sur l'Ouest de la Russie (1040 hectopascals). Mais le courant reste orienté généralement au secteur Est car c'est bien la goutte froid (dépression d'altitude) sur le Maghreb qui influence les conditions sur notre pays. On la retrouve ci-dessous avec ces plages de couleurs vertes et cette pression voisine des 1010 hectopascals. Autour d'elle, les vents soufflent donc dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

C'est d'ailleurs toujours la même goutte froide qui est là, celle-là même qui a entrainé d'abondantes chutes de neige sur les Cévennes et ces fameuses remontées de sable sur les Pyrénées mardi matin. A ce propos, soyons clairs : cet épisode de sable remarquable, tout comme celui de février 2021 (qui avait plus touché les Alpes) n'est pas une bonne nouvelle pour le manteau neigeux. Une neige moins blanche fond en effet plus facilement en journées tandis que le rayonnement nocturne est moins important et donc le regel, les nuits, est moins marqué. 

Tous les massifs connaissent, de toute façon, une fonte progressive d'une partie de leur manteau neigeux depuis le début de la semaine. Les épaisseurs de neige sont ainsi très maigres pour la période sous 1500/1700 mètres sur l'ensemble des massifs avec même souvent une absence totale de couche de neige en pentes d'un large secteur Sud hormis là où il a neigé le week-end dernier. 

Cette neige sera t'elle de la partie ces prochains jours ? Jetons un œil sur la carte de cumul des précipitations des quatre prochains jours. On voit à nouveau se détacher deux pôles de potentielles précipitations : l'un sur la chaîne pyrénéenne, qui est la moins éloignée de cette fameuse goutte froide, et l'autre à nouveau sur le Sud du Massif-Central.

Ce type de circulation de Sud à Est, pilotée par un vaste anticyclone sur l'Europe Centrale semble s'inscrire dans la durée et pourrait donc se poursuivre au moins jusqu'à la fin du mois de mars. Un mois qui aura alors été remarquablement sec sur les massifs du Nord-Est du pays (Alpes du Nord, Vosges, Jura).

Donnant, parfois un peu de neige :

Sur les Pyrénées, des chutes parfois significatives : 

La goutte froide provoque donc des précipitations ce jeudi matin. Elles vont se poursuivre ces prochaines heures et le pic d'intensité de l'épisode est attendu en soirée comme la carte ci-dessous en témoigne. Cet épisode faiblira sensiblement en fin de nuit de jeudi à vendredi. Il produit donc des chutes de neige au-dessus de 1700/1800 mètres voire 1500/1600 mètres sous les plus fortes intensités cette nuit. 

Le cumul d'ici vendredi pourrait atteindre au-dessus de 2000/2100 mètres : 

- 10 à 20 cm de neige vers la Cerdagne et le Puymorens.
- 15 à 25 cm de neige sur une bonne partie de la chaîne.
- 20 à 30 cm de neige sur le Nord du Luchonnais et la montagne Basque voire 35/40 cm vers le pic d'Anie.

Vers 1700/1800 mètres la neige sera très humide mais on pourrait avoir autour de 10 cm de neige voire 15 cm en Luchonnais et Haut-Béarn.

Consultez les cumuls prévus par stations sur les Pyrénées.

Vendredi, le temps s'assèche mais demeure très nuageux avec une nébulosité importante à toutes altitudes. Quelques flocons peuvent encore néanmoins voltiger dès 1700/1800 mètres sur les Pyrénées-Orientales.

Samedi, de belles éclaircies parviennent à se développer en matinée. Elles sont contrariées l'après-midi par le développement de cumulus. Ils ne donneront que quelques averses éparses en fin de journée, surtout côté Ariège, avec les flocons au-dessus de 2000/2100 mètres.

Dimanche, la journée est belle avec des cumulus (en après-midi) qui s'annoncent bien plus épars. La fraîcheur n'est que relative avec des maximales voisines des +8/+13 degrés vers 1000 mètres et -1/+4 degrés vers 2000 mètres. 

Un peu plus frais sur les Alpes, du Nord : 

Le ciel voilé, par des nuages élevés étendus, présent ce jeudi matin se maintiendront tout au long de la journée. 

Demain vendredi, la journée s'annonce très nuageuse avec un plafond qui tend à s'abaisser au fil de la journée recouvrant alors les sommets. En toute fin de journée de rares averses très isolées ne sont pas exclues (flocons vers 2100 puis 1800 mètres). 

Samedi, une journée très mitigée au programme. On semble se diriger vers quelques éclaircies matinales, mais elles sont très vite contrariées par les bancs nuageux à moyenne-altitude. Ils se développeront un peu plus l'après-midi produisant alors de rares averses éparses avec des flocons vers 1500/1700 mètres voire 1300 mètres sur la frontière de Haute-Maurienne. Fatalement, le mercure est en baisse.

Dimanche, ce rafraîchissement s'accentue comme la carte ci-dessous en témoigne. On remarque en effet que l'isotherme 0 degré (altitude où le zéro degré est atteint) descend souvent vers 1500/1700 mètres et même bien plus bas sur le Sud-Est de la Savoie avec l'air froid qui descend d'Italie.
La journée s'annonce à nouveau très mitigée avec une alternance de bancs nuageux et d'éclaircies. Le risque d'averses semble un peu moins présent que la veille.

Et sur les Alpes du Sud : 

Le temps sera assez similaire à celui observé dans les Alpes du Nord. On garde donc ce ciel "laiteux" ce jeudi avec la présence de nuages élevés sur une bonne partie du massif.

Ils se maintiennent vendredi et tendent à recouvrir très franchement le ciel accrochant souvent les plus hauts sommets. Les averses sont rares, touchant essentiellement la bordure frontalière (flocons sur les crêtes) et l'extrême Ouest du massif en fin de journée (gouttes jusqu'à 2200 mètres).

Samedi, la frontière italienne reste bouchée avec des flocons qui continuent de tomber sur les crêtes et sommets. On peut ainsi avoir, depuis la veille, très localement 5-10 cm de neige vers l'Est du Queyras ou le Mercantour. Ailleurs les éclaircies matinales sont parfois belles mais contrariées l'après-midi par des développements nuageux. Le risque d'une averse de fin de journée est un peu plus généralisé que la veille avec des flocons vers 1600/1800 mètres (probablement pas de cumul).

Dimanche, les nuages sont nombreux à toutes altitudes et il fait donc plus frais (pas plus de +2/+6 degrés vers 1500 mètres). Ces nuages donnent de très faibles et courtes giboulées de neige vers 1200/1400 mètres.

A nouveau un peu de neige sur le Sud du Massif-Central : 

Nous retrouvons un flux de Sud dimanche. Il entraînera ainsi un nouvel épisode neigeux sur la partie cévenole du massif.

D'ici là ce jeudi les conditions sont très nuageuses avec quelques averses, de pluie à toutes altitudes, possibles vers les monts de Lacaune. 

Vendredi, les nuages continuent de largement prédominer. Les précipitations reprennent en fin de journée et soirée sur l'extrême Sud du massif mais sous forme de pluie à toutes altitudes.

Samedi, il fait temporairement beau (plus belle journée de la séquence) malgré quelques cumulus éprs autour des sommets du massif.

Dimanche, un nouvel épisode cévenol se met en place avec les remontées humides par le golfe du Lion. Il touchera les mêmes secteurs que la semaine dernière mais devrait être bien moins actif. Néanmoins les précipitations seront parfois marquées comme la carte ci-dessous en témoigne.

On retrouve alors nos chutes de neige sur les trois mêmes secteurs qu'il y a quelques jours : le Mont-Aigoual, le Mont-Lozère, et la croix de Bauzon en Ardèche. Il devrait neiger dès 1200/1400 mètres environ en fonction des vallées et des intensités. Au-dessus de 1400 mètres un nouveau cumul de 20 à 40 cm, voire 50 cm tout en haut du Mont-Aigoual, est envisagé d'ici lundi environ ... où l'épisode se terminera progressivement. Sur le reste du massif pour ce dimanche, l'ambiance sera souvent nuageuse mais globalement sèche.

Vosges et Jura :

Les conditions largement nuageuses de ce jeudi, avec quelques gouttes à toutes altitudes (surtout côté Vosges), laissent places vendredi à un temps bien ensoleillé malgré quelques bancs nuageux autour des pentes.

Samedi, il fait assez beau le matin. Les conditions sont bien plus changeantes l'après-midi avec potentiellement de petites giboulées de neige au-dessus de 1000/1200 mètres. La montagne vosgienne notamment pourrait être par endroits saupoudrée (localement 2-3 cm). Il devrait s'agir de la journée la plus fraîche de la semaine avec des maximales voisines des 0/+4 degrés vers 1000 mètres environ.

Dimanche, les conditions restent très changeantes entre de très nombreux passages nuageux et de courtes éclaircies. Les averses sont rares (tout au plus quelques flocons au-dessus de 1300/1400 mètres.

C'est donc vers les Pyrénées et, une nouvelle fois, que les regards seront tournées ces prochains jours pour ceux qui souhaitent de l'agitation neigeuse. Ailleurs, les conditions seront souvent mitigées mais le rafraîchissement du week-end rendra l'ambiance un peu plus hivernale.

Bon ski !

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !

Aucun commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.