La météo montagne du jeudi : Entre pluie et soleil ...

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

La météo montagne du jeudi : Entre pluie et soleil ...

Météo montagne
météo du 20 août 2020 pour toutes vos activités en montagne dans les prochains jours
Thomas.Blanchard
Photos :

La Météo du Jeudi -de l'été-

Chaque jeudi de l'été, nous vous exposons la situation météo dans les différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties du week-end sur les sentiers de nos belles montagnes (randonnée, trail, vélo ou bien encore escalade).

Dans ce onzième article, nous allons vous montrer que ce mois d’août s'annonce d'ores et déjà comme l'un des plus chauds de l'histoire météo sur le pays. Puis nous vous expliquerons et détaillerons les conditions attendues par massif en sachant qu'elles s'annoncent parfois bien changeantes.

Un mois d’août très chaud, mais les conditions deviennent plus variables

Chaud ! En un seul mot voici comment l'on peut décrire cette première grosse moitié du mois d’août que nous venons de traverser. Si les températures sont globalement conformes aux moyennes depuis 4-5 jours (sauf là où le nouveau coup de chaud s'est déjà mis en place hier, comme nous vous allons vous l'expliquer par la suite) ; les deux canicules rencontrées depuis le début du mois ont tiré vers le haut la moyenne des températures entre le 1er et le 17 août. 

La carte ci-dessous représente cet écart à la "normale" sur l'ensemble du pays. L'excédent est bel et bien là même si, remarquons-le, il est bien moins marqué dans les massifs que ce soit côté Pyrénées ou sur les Alpes.
Plus globalement, en France, ce mois d’août est le deuxième plus chaud de l'histoire des relevés météorologiques depuis l'historique et dramatique 2003 ... 

Cette ambiance très chaude s'accentue à nouveau depuis hier par le Sud du pays. En effet, une dépression au large de l'Irlande étend son influence jusqu'au Portugal. A l'avant de celle-ci, le vent souffle (comme toujours devant une dépression dans l'hémisphère Nord), dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. 

Dès lors, de l'air chaud remonte constamment via la péninsule ibérique et l'Afrique du Nord entre hier mercredi et demain vendredi. Cet épisode de fortes chaleurs sera donc bien plus bref que les précédents et concernera essentiellement la façade Est du pays. 

En effet, en lien avec la dépression précédemment évoquée ; l'ambiance était même déjà automnale hier en Bretagne exposée à cet air marin et humide en provenance du Sud-Ouest. Cette dégradation va gagner une bonne partie du pays d'ici samedi ... ce qui laisse présager d'un temps très changeant et variable en fonction des massifs et de la chronologie, tandis que le mercure lui devrait être en nette baisse par l'Ouest donc. 

La carte ci-dessous permet de visualiser cette situation avec :

- la dépression au large de l'Irlande (plages de couleurs bleues et champ de pressions autour des 970-975 hectopascals) et étend son influence jusqu'en Bretagne.
- des plages de couleurs bien plus rouges, synonymes de chaleur, qui remonte à l'avant de l'Espagne à l'arc alpin.

Prévision par massif :

Alpes du Sud : 

Honneur au Sud des Alpes cette semaine. Pour quelles raisons ? Car ce massif va conserver deux choses :
- du beau temps le plus durablement.
- de la chaleur le plus tardivement.
En effet, côté ciel, les conditions s'annoncent superbes et largement ensoleillées vendredi. Elles ne seront pas plus mauvaises samedi et dimanche malgré quelques petits nuages épars de type cumulus durant les après-midi. Ils ne devraient pas donner d'averses ou alors vraiment très localement et de manière anecdotique.

Notons simplement que samedi après-midi des nuages seront présents sur les sommets des Ecrins en lien avec une petite dégradation qui circulera plus au Nord (nous l'évoquerons plus en détails sur la partie consacrée aux voisins du Nord). 

Côté mercure tandis que la baisse sera partout sensible sur le pays dimanche ; elle sera plus timorée sur ce secteur puisqu'elles retrouveront seulement des moyennes de saison. Pour quelle raison ?

Jetons un œil à la carte de l'isotherme 0 degré prévu dimanche : 

Tandis que celui-ci s'abaisse pratiquement partout vers les 3600/4200 mètres environ : il reste au-delà des 4700 mètres sur les Alpes du Sud où la chaleur peinera à s'évacuer.

On attend donc du côté des maximales +28 à +33 degrés vers 1000 mètres, ou encore +19 à +23 degrés vers 2000 mètres, vendredi et samedi mais encore +26 à +30 degrés vers 1000 mètres et +17 à +21 degrés vers 2000 mètres dimanche. 

Alpes du Nord : 

Cap plus au Nord donc, où une petite dégradation est envisagée en journée de samedi. Pourtant vendredi, du grand beau temps bien chaud est attendu sur l'ensemble du massif. On attend en effet un plein soleil et des températures qui atteignent jusqu'à +27 à +31 degrés vers 2000 mètres et +17 à +21 degrés vers 2000 mètres.

Après une nuit relativement douce (mais moins que celles observées début août, la durée du jour est déjà bien moins longue ...) les maximales ne dépassent plus les +22 à +25 degrés vers 1000 mètres samedi et +12 à +16 degrés vers 2000 mètres.
La raison est simple : le temps va se dégrader dès la fin de matinée (et non en cours d'après-midi comme c'est le cas lors de l'arrivée d'orages de chaleurs) donc soyez vigilants ne soyez pas surpris par les nuages très nombreux et menaçants bien avant la mi-journée. 

Cette dégradation qui intervient donc après un très beau début de journée pourra donner quelques pluies comme la carte ci-dessous en atteste.  

Elles s'annoncent relativement fréquentes côté Haute-Savoie, un peu plus éparses côté Savoie et très intermittentes sur une bonne moitié Sud de l'Isère ou la Haute-Maurienne. 

Le soleil fera son retour dimanche dans une ambiance très respirable (+17 à +21 degrés vers 1500 mètres pour les maximales). Il faudra simplement composer avec quelques écharpes nuageuses autour des pentes de moyenne-montagne en matinée (surtout le long des Préalpes) qui évolueront en petits cumulus inoffensifs pour l'après-midi.

Vosges et Jura :

On retrouve des conditions assez similaires sur ces deux massifs, quoiqu'un peu plus nuageuses et un peu moins chaudes. Pourtant, sous un beau soleil, le mercure s'envole vendredi avec des maximales qui tournent autour des +27 à +30 degrés vers 1000 mètres.

Mais la dégradation interviendra ici plus précocement samedi (dès 08h/09h environ) et les nuages pondéreront la hausse du mercure. Dès lors, les maximales vers 1000 mètres ne dépasseront plus les +18 à +22 degrés samedi et +17 à +20 degrés dimanche.

Mais, revenons au ciel. Des pluies très fréquentes se déclenchent entre le milieu de matinée et le milieu d'après-midi samedi dans une ambiance maussade puis elles cessent progressivement. Le temps devrait être plus sec dimanche, qui sera donc la journée à privilégier, mais le soleil alternera avec de très nombreux petits paquets nuageux porteurs d'ombre entre 800 et 1600 mètres.

Pyrénées :

Loin d'être le meilleur weekend de l'année ... et c'est le moins que l'on puisse dire. Pourtant vendredi s'annonce comme une belle journée très ensoleillée avec des températures atteignant encore les +23 à +27 degrés vers 1500 mètres mais le temps se dégrade dans la nuit par l'Ouest avec des averses orageuses qui sont attendues jusqu'au Luchonnais. Prudence donc si vous prévoyez de passer la nuit en montagne ...
Cette aggravation est bien visible sur la carte ci-dessous. 

A l'arrière le temps deviendra très changeant. En effet, pour samedi et dimanche, de nombreux nuages traîneront dans les fonds de vallées et jusqu'en moyenne-montagne apportant fréquemment de la grisaille voire quelques petites bruines. Mais, en fond de chaîne (Pourtalet, Gavarnie, Andorre, Canigou ... ) ou à très haute-altitude le soleil sera bien là et fera de très belles apparitions. Ces grisailles se dissiperont en partie, progressivement, en cours d'après-midi de dimanche.

Le mercure lui sera en baisse puisque les maximales atteindront ces deux jours +20 à +25 degrés vers 1000 mètres d'Ouest en Est et +15 à +19 degrés vers 2000 mètres d'Ouest en Est également. 

Massif-Central :

On attend, ici aussi, un très beau vendredi ensoleillé malgré quelques passages-nuageux épars en cours d'après-midi sur le Nord et l'Ouest du massif. 

En fin de nuit de samedi à dimanche, une franche dégradation gagne par le Limousin. Elle devrait balayer pratiquement l'ensemble des secteurs d'ici samedi matin puisque seules les Cévennes, voire le Sud de l'Aveyron, resteront au sec. 

Le temps deviendra ensuite plus changeant, durablement ensoleillé sur l'extrême Sud du massif en zone méditerranéenne, avec une alternance de bons moments de soleil et de quelques nuages de type cumulus. Les précipitations deviendront tout de même quasiment absentes après la dégradation qui se sera donc évacuée samedi matin.

Côté mercure, on attend vers 1000 mètres des maximales voisines des +26 à +30 degrés vendredi, puis +22 à +27 degrés samedi du Nord au Sud et +21 à +25 degrés dimanche du Nord au Sud là-aussi. 


Bref, vous l'avez compris, après un vendredi partout très estival et très chaud ; les conditions deviennent plus changeantes pour le weekend avec par endroits un temps bien nuageux et ailleurs des conditions bien ensoleillées. Il faudra donc bien choisir son massif, et son créneau horaire, pour profiter d'un temps agréable. Nous espérons que cet article vous a été, une nouvelle fois, bien pratique en ce sens. Et nous vous donnons rendez-vous dès la semaine prochaine pour un nouveau bulletin montagne.

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !
1 commentaire
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.