La météo du jeudi : place à l'été en montagne !

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

La météo du jeudi : place à l'été en montagne !

Météo montagne
météo du 18 juin 2020 pour toutes vos activités en montagne dans les prochains jours
Thomas.Blanchard
Photos :
Guillaume Arrieta

La Météo du Jeudi -de l'été-

Chaque jeudi de l'été, nous vous exposons la situation météo dans les différents massifs pour que vous puissiez organiser au mieux vos sorties du week-end sur les sentiers de nos belles montagnes (randonnée, trail, vélo ou bien encore escalade). 

Dans ce second article, nous évoquerons la fin d'une séquence du 1er au 19 juin marquée par les conditions automnales. Mais la question essentielle sera de connaitre quel type de temps va prendre le relais par la suite. Et, surtout de savoir si, cette fois l'offensive estivale va s'inscrire dans la durée et si oui pour combien de temps ? 

L'automne au mois de juin a fait de la résistance 

Nous évoquions lors de notre tout premier article de la saison la semaine dernière une potentielle amélioration. Elle a bien eu lieu grâce au temps de Sud qui s'est mis en place ... mais n'a pas été bien durable. 
Les gouttes froides ; ces dépressions d'altitude (qui sont un casse-tête pour le prévisionniste) n'ont cessé par la suite de se succéder sur le pays. Elles ont donc drainé une masse d'air fraîche pour la période, souvent humide, avec des averses qui se sont fréquemment produites sur nos massifs (surtout les après-midi) tandis que des flocons continuaient de s'aventurer par moments sur les sommets. Le ressenti, en particulier en montagne, alterne donc depuis le début du mois entre l'impression d'être en octobre et celle d'être en avril.

La carte ci-dessus présente l'anomalie des précipitations observée entre le 1er et le 15 juin : l'excédent est remarquable pour la période sur tous les massifs et particulièrement sur le Sud du Massif-Central, l'extrême Sud des Alpes et la Corse. Sur ces secteurs la pluviométrie est 4 à 5 fois supérieure à la moyenne en lien avec l'épisode cévenol qui a touché le pourtour méditerranéen le weekend dernier.

Bref, l'été ne s'est toujours pas installé à ce jour en montagne tandis qu'il a démarré météorologiquement parlant depuis le 1er juin.

On considère en effet que l'été météorologique correspond aux trois mois les plus chauds de l'année : à savoir les mois de juin, juillet et août. C'est également valable pour les autres saisons : l'automne débute le 1er septembre, l'hiver le 1er décembre et le printemps le 1er mars.  

Mais cette année, l'été devrait respecter le calendrier astronomique et arrivé en même temps que le solstice du 21 juin.

Arrivée en force de l'été en vue !

Le retour du soleil dans un premier temps :

On l'a donc dit : si l'été ne parvenait pas à s'installer c'est en raison de ces "gouttes froides" qui circulaient et ne voulaient laisser l'anticyclone prendre place. Mais la situation est cette fois en train d'évoluer profondément. En effet, ces gouttes froides vont avoir tendance ces prochains jours à progressivement se décaler vers l'Europe Centrale tandis que les dépressions nordiques elles se décalent juste au Sud de l'Islande comme c'est le cas traditionnellement à cette période de l'année. 
Dès lors, le fameux anticyclone des Açores a désormais le champ libre pour venir progressivement prendre ses quartiers sur notre pays. 

Cette "poussée anticyclonique" franche est bien visible sur la carte de gauche ci-dessous. On retrouve en effet un champ de pressions orienté à la hausse puisque les valeurs atteignent les 1020 à 1025 hectopascals, ce qui peut être qualifié de "hautes-pressions". Hautes-pressions favorisant largement le retour d'un grand soleil à l'échelle du pays. Ce n'est pas comme en hiver ou ces dernières peuvent parfois correspondre à des grisailles ou mers de nuages. Le soleil est à présent bien assez haut dans le ciel pour dissiper les éventuelles brumes en journée même si, avec l'humidité résiduelle des derniers jours, on surveillera quelques bancs de nuages qui pourront s'attarder par endroits. Cela pourrait d'ailleurs prendre du temps sur certains massifs, nous le développerons plus loin dans cet article.


Avant les premières chaleurs généralisées ? 

Cette installation de l'été va donc se dérouler en deux étapes : 
- la première donc déjà évoquée résidera dans le retour d'un temps majoritairement ensoleillé dès ce weekend
- la seconde consistera à la mise en place progressive de températures élevées de manière généralisée.

Mais cette deuxième étape n'est pas attendue tout de suite. L'anticyclone arrivant par l'Ouest, il sera associé au début à des vents de Nord-Ouest peu favorables à de fortes chaleurs (même si le mercure sera en hausse) pour ce week-end, hormis sur le pourtour méditerranéen. 
Puis ces hautes-pressions vont venir s'installer sur le pays et la couleur rouge (toujours visible sur la carte de gauche ci-dessus) est évidemment un signe qui ne trompe pas quant à la masse d'air associée. Ainsi la carte de droite présentée ci-dessus modélise à présent des valeurs de températures bien supérieures à la moyenne à partir de lundi/mardi prochain. Notons ici qu'il s'agit de l'anomalie vers 1350 mètres, ce qui nous intéresse nous pratiquants de la montagne.

On résume donc : retour progressif du beau temps dès la toute fin de semaine, puis arrivée des premières chaleurs étendues à partir de dimanche sur le pourtour méditerranéen et sur l'ensemble du pays d'ici mercredi au plus tard. Le seuil de fortes chaleurs (températures dépassant les +30 degrés) devrait même être atteint localement.

Le temps par massif

Pyrénées : 

Ce massif étant situé le plus à l'Ouest, c'est lui qui profitera en premier des conditions estivales puisque l'anticyclone revient par l'Atlantique et l'Espagne comme nous l'avons vu précédemment. 
Vendredi, des nuages traîneront encore à basse et moyenne-altitude puis évolueront en nombreux cumulus au-dessus des pentes pour l'après-midi. Le risque d'averse sera assez limité mais des orages pourront se développer du côté des Pyrénées-Orientales par évolution diurne
A partir de samedi l'amélioration sera sensible avec les résidus nuageux (sous 1800 mètres) qui se dissiperont en grande partie au fil de la journée malgré quelques cumulus et un risque d'averses en après-midi en fond de chaîne (orage possible). Puis dimanche, on ne parlera que de quelques nuages élevés pour tamiser l'éclat du soleil mais le risque d'averses sera en déclin. C'est véritablement à partir de lundi que le grand beau temps chaud sera de la partie
On notera d'ailleurs que ce massif sera également le premier à connaître la chaleur puisque l'isotherme 0° (altitude où le zéro degré est atteint) pointera au-delà de 4000 mètres dès dimanche comme la carte ci-dessous en atteste. Les températures maximales atteindront alors aisément les +23 à +27 degrés vers 1000 mètres d'altitude, et pourraient encore grimper d'un cran en semaine prochaine !

Alpes : 

Un peu plus de patience pour les, nombreux, pratiquants de montagne de l'arc alpin. Entre la fraîcheur et l'humidité sur le Nord du massif, les épisodes orageux parfois marqués sur le Sud : il est vrai que ce mois de juin est peu favorable aux sorties ensoleillées depuis qu'il a débuté !

Mais la situation est, ici aussi, en train de changer. Le soleil régnera d'ailleurs dès demain vendredi sur les Alpes du Sud avec simplement de petits cumulus en après-midi, tandis que ces derniers seront encore et toujours bien plus nombreux et présents à différentes altitudes sur les Alpes du Nord ... où des petites averses voire un orage sont toujours attendus en après-midi notamment côté Savoie et Haute-Savoie. 
On retrouvera un peu les mêmes ingrédients samedi et dimanche avec un soleil qui domine du matin au soir sur les Hautes-Alpes, les Alpes de Haute-Provence et les Alpes-Maritimes tandis que Savoie, Haute-Savoie, Isère doivent composer avec beaucoup d'humidité résiduelle et donc de cumulus. Ce type de temps est bien visible sur la carte ci-dessous représentant la nébulosité attendue aux différentes altitudes : peu ou pas de nuages attendus au Sud des Ecrins, malgré un risque d'orage vers la frontière italienne chaque après-midi, des des nuages à toutes altitudes sur les reliefs plus au Nord.

Pour les Alpes du Nord il faudra donc attendre lundi/mardi pour profiter du grand beau temps avec le soleil qui aura progressivement raison des derniers nuages résiduels tandis que les températures retrouveront les moyennes de saison après 20 jours passés en-dessous donc !

Massif-Central :

Des grisailles traîneront encore, notamment le matin, vendredi et dans une moindre mesure samedi sur le massif hormis sur les Cévennes et l'Ardèche (avec une influence méditerranéenne plus marquée). Mais ces grisailles devraient se dissiper partiellement vendredi après-midi voire totalement samedi après-midi avec au pire quelques cumulus vers le Puy de Dôme. Cumulus qui décoreront le ciel dimanche après-midi, accompagnés de quelques fins nuages élevés. Mais le temps devrait rester agréable et sec avec un risque d'averses assez limité les après-midi, ou alors particulièrement isolé.

Ici également, le beau temps sera de plus en plus perceptible (tout comme la chaleur) à partir de lundi même si des nuages-bas pourront encore être présents au lever du jour. Bref, ce sera de mieux en mieux sur ce massif !

Vosges et Jura : 

On l'a dit, l'anticyclone arrive par le Sud-Ouest. Ce qui signifie que le mauvais temps va s'évacuer ... par le Nord-Est. Vous comprendrez alors aisément que ces deux massifs vont subir plus longuement que les autres des conditions nuageuses. Le temps très mitigé, voire franchement maussade, rencontré depuis plusieurs jours va donc persister jusqu'à dimanche au moins même si des éclaircies se montrent tout de même par moments notamment durant les matinées. En après-midi, avec la multiplication des cumulus, des averses sont donc possibles y compris pour la journée de dimanche comme modélisé sur la carte ci-dessous :

Ainsi, alors qu'on atteindra donc des valeurs de températures estivales des Alpes du Sud aux Pyrénées en passant par le Massif-Central, on ne devrait ici pas dépasser les +16/+19 degrés vers 1000 mètres dimanche.

Il faudra donc prendre son mal en patience, notamment des Vosges aux Alpes du Nord, mais l'été finira  par s'installer partout en France la semaine prochaine. On surveillera d'ailleurs, à partir de mardi/mercredi, la mise en place des premiers orages de chaleurs marqués sur les massifs par évolution diurne ... Risque orageux qui pourrait se maintenir pour le week-end suivant. Il conviendra alors de planifier ses sorties en montagne en fonction de ce risque. Nous y reviendrons évidemment plus en détails dès jeudi. 

Bonne balade à toutes et à tous !

Thomas.Blanchard
Texte Thomas Blanchard
Rédacteur bulletins et infos météo/neige sur Skipass depuis quelques années déjà !

Pas encore de commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.