Chez Rossignol, on Ride Free !
2000*1045px

Chez Rossignol, on Ride Free !

Rossignol dévoile sa nouvelle gamme freeski pour l'hiver 2021
Texte Sarah Pinton
Photos Blake Jorgenson
Rossignol dévoile sa nouvelle gamme freeski pour l'hiver 2021
Texte Sarah Pinton
Photos Blake Jorgenson

Il se trame quelque chose du côté de Rossignol, vous vous en doutiez non ? Le leader mondial du ski présente aujourd'hui sa nouvelle gamme freeski pour l'hiver 2021. L'heure est venue de T-O-U-T vous dévoiler en avant première !

Si nous sommes dans la confidence depuis quelques mois, au siège de Rossignol, tout le monde s'active depuis deux années pour mettre sur pied cette nouvelle gamme. Faites vos adieux à la Série S et à l'incontournable (mais parfois décrié) Soul 7 ! Après avoir démocratisé durant 7 ans l'utilisation des skis larges au patin auprès du grand public, Rossignol prend un virage radical avec Blackops et un nouveau cri de guerre : "Ride Free"

Lors d'une soirée à huit clos à la Belle Electrique (Grenoble RPZ !) en novembre dernier, la marque française nous a présenté ses nouveaux nés au design très disruptif. Autant vous prévenir personne n'est resté indifférent dans l'assemblée ! L'équipe aux commandes du projet Blackops présentera la gamme ce soir en live sur le compte instagram @Rossignolfreeride à partir de 20h.

Pour comprendre la genèse et l'état d'esprit dans lequel ces lattes ont été créées, nous sommes allés boire un café au siège de Saint-Jean-de-Moirans avec David Bouvier, directeur marketing alpin. Skieur libre de la première heure à l'aube des années 2000, le bonhomme a déjà fait une -petit- bout de chemin de presque 20 ans avec Rossignol. 

Fin du suspens...

Bienvenue dans l'ère Blackops ! Il s'agit désormais du nom de scène de la gamme freeride 2020-2021. Elle se compose de six skis hommes et de cinq modèles femmes. Allez, on vous spoile leurs petits noms : Sender Ti, Sender, Escaper, Alpineer, Holyshred ou encore Rallybird Ti, Rallybird, Stargazer, Trailblazer... 

Ajoutez des photos (2020px)

La genèse du projet Blackops

"Lorsque nous avons débuté le développement de notre future gamme freeride l’équation était simple : comment renouveler notre iconique Soul7 et la gamme S Série et y apportant plus de performance ! Proposer des skis de freeride très accessibles, permettant de démocratiser le sport au plus grand nombre a été une sacré révolution mais 7 ans se sont écoulés depuis la fameuse AirTip et cette dernière commençait à être galvaudée."

Le projet débute en 2017 en lien avec les athlètes du team. L'idée est simple : travailler la performance des skis. En s'affranchissant des contraintes économiques, ce petit groupe de travail constitué des chefs projets R&D, des riders, des équipes américaines, a exploré différentes constructions, lignes de côtes, profils... Les premiers Blackops 118 sont sortis dans le silence total en 2017 (on vous en parlait ), puis une version 98 s'est discrètement pointée en 2018 (deux lecteurs infiltrés ont d'ailleurs pu les essayer via les Tests Privés)

"Nous avons fait skier nos prototypes à travers le monde, à nos principaux détaillants, des coachs des clubs de Freeski, des ski bums, des locaux de Whistler, Alta, Jakson Hole, Squaw valley, Snowbird, La Grave, La Clusaz, Val d’Isère, Les Arcs, La Rosière... Ces deux années nous ont ouvert le yeux, nous ont permis de nous conforter mais nous ont aussi obligés à nous remettre en cause."


Des groupes de travail et des tests de prototypes aux quatre coins du monde.

Ajoutez des photos (2020px)

Rossignol, c'est une marque qui a la capacité de donner carte blanche à un instant "t", c'est ce qui fait qu'elle est toujours au goût du jour, ce n'est peut-être pas la plus "core" mais elle ne sera jamais "has been".

David Bouvier, directeur Marketing

2020 : le freeride, un style de vie

A chaque ski, une personnalité

Suite à cette prise de conscience, le groupe de travail Blackops réoriente son approche initiale de renouvellement de gamme. Au lieu de partir sur un schéma classique comme toutes les marques avec une technologie centrale déclinée en différentes largueurs au patin et plusieurs niveaux de prix, la décision est prise de conférer une personnalité unique à chaque modèle de la gamme en s'appuyant sur différentes technologies. Derrière Blackops se cache cette volonté de créer une gamme différemment, de casser les codes du passé.

Nous sommes arrivés avec l’envie de construire une offre embrassant l’ensemble des influences de la culture freeski, permettant à chaque skieur d’être libre de son style et sans être cantonné à un stéréotype. Chaque ski à une personnalité et nous les avons élaborées en nous appuyant sur une boite à outils de technologies. Nous avons aussi mesuré le Pop de chaque ski car nous nous sommes rendus compte que certains skieurs adorent avoir un ski énergique quand d’autres préfèrent skier en mode cruising. Nous avons donc établi un Pop Factor allant de « low » (cruising) à « high » (rebond maximum).


"Que des numéros 10 dans ma Team freeride" aurait pu dire David.

Ajoutez des photos (2020px)

A chaque ski, une construction unique

En terme de technologie, Rossignol affirme se servir dans sa "boite à outils". On retrouve par exemple le Double LCT ABS, adapté de la course, qui est un double chant interne au ski permettant un contrôle de la trajectoire plus efficace. Cette technologie n'est présente que sur un seul modèle de la gamme : le Sender Ti. Ce ski offre également un noyau peuplier labélisé PEFC, un renfort titanal, un noyau étendu ("Extended Core") qui remonte dans la spatule et qui permet au ski d’être "énergisé" très tôt.

"Afin d’assurer un touché de neige optimal nous avons développé le Damp Tech qui est un viscoélastique situé sur la partie haute du ski, à son point d’inflexion. Le Sender Ti est typiquement le ski pour ceux qui envoient du gros, qui allongent les courbes, qui aiment la gravité et qui ne font pas de compromis entre poids et performance."

Pour prendre un autre exemple dans la gamme et illustrer l'utilisation des technologies, l'Escaper se destine à un skieur plutôt aventurier, adepte de la freerando mais recherchant aussi un ski de tous les jours performant sur neiges changeantes et sur pistes.

"Pour L'Escaper, nous avons fait le choix d’avoir un noyau léger en Paulownia labélisé FSC, une petite Air Tip afin de jouer l’allégement, un noyau étendu ("Extended Core") et le Damp Tech. Ce ski aura un Pop Factor « low »."

La "boite à outils" de technologies. Nous vous détaillerons dans un prochain article la construction et le shape de chacun des skis de la gamme. 

Ajoutez des photos (2020px)

Blackops ne s'arrête pas seulement aux skis, la gamme s'étend à d'autres produits pour toi jeune (ou moins jeune) qui fait attention au Color Matching. 

Ajoutez des photos (2020px)

Ride Free

Au delà des produits, Rossignol souhaite partager sa vision du freeride en 2020. Nul besoin de cantonner le freerider à un stéréotype de skieur, chaque individu a son style, sa vision, ses envies de ride. Ride Free correspond à l'état d'esprit de la gamme où l'on bouscule les idées reçues ou pré-établies, Ride Free c'est du ski libre, créatif...

Il y aura également tout un univers décliné autour de Ride Free qui s'amorce avec un partenariat avec Radio Meuh et leur Festival Radio Meuh Circus à La Clusaz du 26 au 29 mars 2020. 

"Nous avons voulu une gamme de skis qui corresponde à un style de vie. Ride Free ça vient de là. Sauter dans l'inconnu, c'est ça le freeride !"


Se préoccuper de l'avenir

Rossignol, dans sa position de leader veut aussi prendre ses responsabilité et pouvoir agir en faveur de l'environnement. Les skis de la gamme Blackops ont été développés de la manière la plus éco-responsable possible. David confirme l'engagement de la marque en ce sens :

"Ce n'est pas parce que tu es leader que tu dois être le dernier de la bande, nous devons montrer l'exemple. Dans cette nouvelle gamme, nous avons fait le choix de nous soucier de la provenance des matières premières et d'intégrer le plus possible d'éléments recyclés. On veut montrer des éléments tangibles, pas juste se donner bonne conscience."
"Nous avons demandé à notre usine de travailler sur du sourcing de bois FSC et PEFC, issus de forêts gérées de manière durable. D'autres le font déjà comme Burton, Jérémy Jones... C'est vrai. Nous ne nous sommes pas arrêtés là, acheter du bois c'est une chose, le transformer en est une autre. Nous avons donc fait certifier notre usine avec des agences VERITAS, pour les agréer. Il y a savoir faire et faire savoir : notre usine située à Artés en Espagne est certifiée ISO 14001 depuis 16 ans (2006) et 100% des énergies qu'elle utilise sont issues des énergies renouvelables." 


Programme Respect 2020 :

20 ans de freeski et de créativité

Si la créativité est à l'honneur pour 2020, il suffit d'un léger coup d'oeil en arrière pour se rendre compte qu'elle fait partie de l'ADN de la marque. Rossignol est installée à Grenoble, à la croisée des chemins entre la ville et la montagne. Si les montagnes ne sont jamais loin, elle reste marquée par la culture urbaine. 

La naissance du premier Team freeski

Et ce n'est pas David Bouvier qui dira le contraire... "Bouviax" a orchestré le lancement de -quelques- gammes freeski ces 20 dernières années. Nous sommes revenus avec lui sur les moments de sa carrière. 

"J'ai grandis dans un petit village sous Chamrousse. J'ai fait beaucoup de compet' en club étant ado mais j'étais loin d'être le meilleur, et puis, les jours de poudreuse, j'ai vite pris goût à sortir des pistes. L'été, je skatais à une rampe vers Meylan. C'est là où je me suis fait mes potes, mais l'hiver, eux, ils faisaient du snowboard. J'ai commencé à skier avec eux. C'était l'époque de la grosse guerre ski/snowboard, on se donnait des challenges, on se marrait bien. On avait le même état d'esprit. Je me suis mis à mettre la tête en bas, à faire des tricks, à grabber pour faire un peu comme eux. Fred Renaud, Fred Demard m'inspiraient énormément."

Pour l'anecdote, David décroche sa première paire de skis Ross à l'initiative du team manager snowboard et à ses potes snowboarders (Fred Renaud, Fred Demard). Il skie comme pro de 1995 à 1999, et remporte le quarter pipe de Riksgransen devant un certain JP Auclair et petit nouveau Candide Thovex. 

"Les gars du département ski de Rossignol m'appellent et me disent  : t'as combien de points ? Des points ? De quoi ? Je me suis dit : mais de quoi ils parlent ? Ils parlaient de points FIS et j'en avais aucun."

David Bouvier : 1997 "le pro rider" Vs. 2020 "le Directeur Marketing"

Ajoutez des photos (2020px)

Quelques parutions de David en 1997, issues du Skieur Magazine n°11

Ajoutez des photos (2020px)

En 1999,  David propose à Rossignol de monter un team freeski officiel. Jean-Luc Gaydon lui offre cette opportunité et il devient le premier team manager. 

"Je voyais bien qu'il y avait une grosse énergie avec plein de jeunes qui arrivaient. J'avais envie de mettre à profit mes connaissances pour faire grandir l'histoire chez Rossignol. Je recrute Tanner Hall, Boyd Easley, Evan Raps. On avait un sacré team !"

Le lancement du Scratch

Qui n'a pas connu le Scratch ? Ski emblématique du début des années 2000, il vient bousculer les codes du ski. L'ère du freestyle s'enclenche avec l'arrivée des twin tip, ces skis bi-spatulés qui permettent de jouer dans tous les sens.  

"En 2000, je savais qu'il nous manquait un ski, un twin tip. La direction me laisse alors carte blanche. Nous étions en binôme avec Éric Bobrowicz (ndlr : dit "Bob", disparu en 2018) shapeur sur le snowboard. On développe le ski avec nos riders du Team comme Julien Regnier. A l'époque, on fait un ski qui est fait par le snowboard. La vraie histoire du Scratch c'est ça." 


Plaquette de présentation du Scratch FS et Scratch FS 2002-2003

Publicité double page publiée dans le Skieur Mag n°44 en février 2003.

Ajoutez des photos (2020px)

Pub Scratch 2003

Les projections furtives

Si les réseaux sociaux occupent de nos jours une place importante dans la stratégie de communication des marques (Rossignol a même investi TikTok depuis peu), il y a 20 ans il fallait composer sans Facebook et Instagram. David nous raconte qu'avec l'équipe promo, ils organisaient des projections sauvages dans les rues de Grenoble. 

"On arrivait avec un rétro projecteur, un groupe électrogène, on ouvrait le coffre et on balançait des vidéos de nos athlètes sur les murs, sur la Bastille, n'importe où, sans autorisation. J'imagine la même chose avec toute la communication actuelle, tu rameutes 200 personnes facilement."

Les actions de Street Marketing s'enchainent, toujours dictées par la créativité, les opportunités et les rencontres. David poursuit : 

"On voulait mettre des photos de ski dans les rues mais que cela reste respectueux vis à vis des édifices. Donc pas de bombe ou du graf. Par le biais des hasards, JR (ndlr : photographe et street artist) débarque et nous commençons à travailler ensemble. On fait par exemple le fameux scotch Scratch quand on signe Candide Thovex. On kidnape Candide, on l'accroche à une voiture puis les gens découvrent derrière que c'est le prochain décors d'un ski que l'on sort à ISPO (ndlr : le salon de l'industrie du sport où les marques présentent leurs nouveautés). Tout mis bout à bout, cela donne un sens et une perspective alors que ça part d'un délire autour d'une bière."


Publicité double page publiée dans le Skieur Mag n°54 en 2005.

Notre ski Scratch collector, dédicacé par Candide Himself qui traine dans les bureaux Skipasss.

Ajoutez des photos (2020px)

Seven Artistic Sins

Pour conclure notre flash back créatif comment ne pas mentionner la gamme SAS. En 2008, en partenariat avec Jérôme Catz et sa galerie Space Junk à Grenoble, Rossignol lance Seven Artistic Sins. Dignes successeurs des Scratch, les sept "S" s'entourent de sept grands noms du skate pour des topsheet unique autour des pêchés capitaux.  

 "C'est Jérôme qui me conseillait sur les artistes, il y avait des légendes comme Steeve Cabalerro qui fait le S7, le premier cambre inversé ou encore Andy Howell sur le S1." 


A suivre...

Vous êtes restés sur votre faim avec ces nouveaux Blackops ? Vous voulez en savoir un peu plus sur chacun des modèles ? Sur leurs constructions ? Les shapes ? Nous planchons d'ores et déjà sur un second article qui vous détaillera toute la famille Blackops du talon à la spatule. Et ce n'est pas tout... On me dit dans l'oreillette qu'un Test Privé Expérience se prépare pour le mois de Février, c'est bien VOUS qui allez tester la gamme en exclu avant tous vos potes. Stay Tuned !

Cet article est une production skipass.com, réalisée avec le soutien de Rossignol.

L'héritage du passé

PARTIE A COUPER / PAS LE TEMPS => voir si possible à intégrer dans l'article d'Oliver. 

Présentation de la marque

Quelqu’un pour nous retracer l’histoire de la marque et sa création ?

=> nouveau logo coq

=> photos d’archives

Nous avons saisi cette occasion pour dépoussiérer son parcours riche au sein de la marque, de freestyler "sponso" au milieu des snowboardeurs, à la création du poste de team manager freeski, en passant par le lancement du Scratch et de la gamme "S" ! 

15 commentaires

LucasColney
Statut : Gourou
inscrit le 26/11/19
Matos : 16 avis
Aie aie très lourd ! Ca serait cool de les proposer aussi en test privé classique :D On peut malheureusement pas toujours se libérer même si c'est pour la bonne cause
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

bihjichou
Statut : Gourou
inscrit le 23/10/16
Stations : 4 avisMatos : 4 avis
Alors bravo pour le coup marketing, moi qui ait une image justement très bas been de rossignol, là je suis hyper intrigué :-) très bonne idée le fait de classer le pop, et de détailler les nouvelles technologies : ça garantie une bonne comm' et suscite de l'intérêt. Effectivement là jsuis grave impatient de connaître la suite des personnalités de ces blackops :) et dernière mention : très bien pour la labellisation avec les agences VERITAS, moi je kiff.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

ramtsv
Statut : Confirmé
inscrit le 26/11/12
Marrant j'étais justement en train d'expliquer à ma copine pourquoi rossignol ne me plaisait plus trop : les soul 7 aux pieds de tous les apprentis freeriders, une image moins sympa que les marques plus récentes etc.. du coup ça me dirait bien de ne pas rester sur ces a priori et je vais guetter les tests.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Bast03
Statut : Gourou
inscrit le 27/01/03
Stations : 2 avisMatos : 52 avis
Du coup, comme Wedze, ils.sont répartis d'une feuille blanche et ont repris le truc a zéro. Chaque ski a sa propre personnalité, comme la nouvelle gamme Wedze.
Hâte d'en savoir un peu plus sur chaque ski, vivement le 2eme article.
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

pageta
Statut : Confirmé
inscrit le 22/10/09
Stations : 3 avisMatos : 1 avis
Affaire a suivre ... impatient de voir le renouveau de Ros et surtout de les tester :)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

lessismore
Statut : Expert
inscrit le 12/11/14
Matos : 5 avis
no pop, no style. trop technoque l'article
lessismore
Statut : Expert
inscrit le 12/11/14
Matos : 5 avis
Cela dit, j'ai vu un proto il y a 1 an et ça semblait bien sérieux comme outil...
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Cricket.Scott

inscrit le 21/12/17
Toujours très forts en marketing chez Ros
Et vu les remarques ci-dessus, ça fonctionne
Merci Tchak-Tchak pour le rappel :)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

youpiou
Statut : Gourou
inscrit le 01/03/15
Stations : 2 avisMatos : 26 avis
Ce sont certainement des skis d'excellent qualité, mais je suis desolee leurs noms sont beaucoup trop variés il n'y a plus aucune unité de gamme logique... ce n'est pas tres pratique pour le consommateur de s'y retrouver.
Quand à la tenue féminine "freeride"... C'est une plaisanterie : elle s'enfile apparemment par la tête... (donc enleve ton casque à chaque fois, super...) et la moitié superieure de la veste est blanche ! C'est hyper salissant, très mauvais choix pour du freeride où on porte souvent les skis plein de terre à l'épaule... incompréhensible !
Tchak-Tchak
Statut : Gourou
inscrit le 30/07/02
Parce que tu crois vraiment que c'est designé par des gens qui font réellement du ski ? Bien sûr que non, c'tte blague !
2
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.