This is the end...

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

This is the end...

Face Est du Ramougn pour clôturer la saison
NobruDude
Texte :
Photos :
Cet article est issu du mag communautaire skipass.com, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

Conditions

En cette fin Mai 2021, la météo est vraiment moisie : il fait ni chaud, ni froid, et c’est complètement instable, il n’y a quasi pas une journée sans la moindre petite précipitation dans les Pyrénées. Alors OK, j’entends bien le refrain « qui regarde trop la météo, reste au bistrot », mais quand même, ça fait chier de se taper 4h de bagnole A/R pour skier sans rien voir. Donc, oui, je passe pas mal de temps à scruter les divers sites météo !

Ma technique perso, c’est de regarder d’abord sur Meteoblue, sur le sommet que je veux faire, pour dégrossir ; après je jette un œil aussi à Snowforecast et Skipass pour confronter, puis au final je regarde sur Meteociel les modèles GFS, pour les précipitations HD et pour la nébulosité, et quand le doute persiste, et à moins de 36h, je peaufine en regardant le modèle WRF NMM 2km sur le sud-ouest, celui-là permet vraiment d’avoir une prévisions précises, même entre les différentes vallées.

En tout cas, en cette fin Mai donc, et bien la meilleure journée, c’était le jeudi 27, avec un grand soleil prévu jusqu’à environ 15h, peu ou pas de vent… ça ressemble quand même au début du commencement d’un bon plan ! La vue sur la lune se couchant à côté du Pic du Midi de Bigorre sur la route du matin confirme les prévisions :

Mort de faim

On ne peut pas vraiment dire qu’en cette fin de saison, on soit vraiment en manque, ce serait faire injure à tous les gens qui n’ont pas encore basculé au ski de rando, et qui se retrouvent en ce printemps 2O21 à se dire qu’ils n’ont pas fait un seul virage de toute la saison, la faute à Castex. Non, nous, on a bien skié, donc on ne se plaint pas… néanmoins, il manque encore une belle sortie pour clôturer la saison comme il se doit.

Donc, quand la fenêtre météo se présente, il faut y aller, parce que non seulement les prévisions ne sont pas terribles pour la suite en montagne, mais la neige va rapidement disparaître. Après analyse des contraintes, à savoir il faut monter haut, il faut du Nord ou du Est, et il faut limiter le portage, je converge rapidement vers la face Est du Ramougn (3011m) dans le Néouvielle. L’idée n’est pas d’aller faire le sommet, déjà visité à plusieurs reprises, que ce soit en ski+escalade, ou en Grande Voie par un autre côté… non l’idée, c’est de skier cette belle face Est, mais à plusieurs reprises ! C’est une belle « piste rouge », bien large, et sans aucun risque d’avalanche.

Up and down

Garé au parking du lac d’Aubert (bizarrement très très sec en cette fin Mai, le lac, pas le parking !!??!!) à 7h30, je pars donc pour environ 100m de D+ et un gros quart d’heure de portage. C’est tellement court que je le fais directement avec les pompes de ski ! Au loin au-dessus de moi, un isard traverse le spot, c’est toujours chouette de commencer comme ça… ah oui, pour les non régionaux de l’étape, l’isard, c’est le chamois version Pyrénées, genre de bestioles qui semblent nous narguer en se baladant dans des pentes où il nous faudrait tout un équipement d’alpi ou d’escalade pour espérer s’en sortir !

La remontée se fait par les langues de neige présentes à gauche sur la photo ci-dessous prise du parking au départ.

On met un coup de volant à droite dès qu’on peut et on navigue entre les divers rochers qui affleurent vers le sommet du Ramougn au fond :

Une fois arrivé à la base du sommet (voir photo ci-dessus), il est temps de se faire plaisir avec un café, car, vu les circonstances, oui, je me suis monté le thermos, on n’est pas vraiment dans l’optimisation du poids. Je n’ai quand même pas trainé, puisqu’il est 9h, soit 1h20 environ pour enquiller les 750m de D+ en gros… Et on fait un tour d’horizon, la vue est magnifique, notamment sur le Campbieil dont la face Nord, visitée par Yrlab & Co, 3 jours avant, fait vraiment envie :

Une fois le café ingurgité, et vu que je ne suis pas venu là pour acheter du terrain, je bascule en mode descente et m’élance, plutôt vers la gauche pour cette première rotation : sur la partie haute, c’est de la super moquette bien lisse, c’est génial. J’enchaine les virages à donf et avec la banane. A partir d’une certaine altitude, ça se complique un peu, la neige fait des rigoles, ça secoue et ça oblige surtout à raison garder. Je descends le plus possible, le but étant de me rapprocher du sentier d’été de montée du Pic du Néouvielle, Ju, mon 1er de cordée quand il s’agit d’alpi, se trouvant par là, en mode piolet / crampons.

Après avoir un peu discuté, je re-bascule en mode peaux, et c’est reparti pour une petite heure de montée. Arrivé à nouveau au pied du sommet, je croise 2 autres skieuses, ravies aussi d’être là avec des supers conditions, on en profite pour faire qqs photos souvenir.

La vue sur le Pic des 3 Conseillers (3039m) et le Pic du Néouvielle (3091m) est superbe , l’endroit est vraiment spécial :

La 2ième descente est encore meilleure que la précédente, je me décale un peu plus vers la droite (dans le sens de la descente), la neige est parfaite, et le seul regret, comme toujours en ski de rando, c’est que c’est super court ! Le ratio doit être d’une heure de montée pour 4-5 minutes max de descente, c’est frustrant, mais c’est comme ça. Une fois salué au loin une marmotte qui m’insulte, je remets à nouveau les peaux et repart vers le sommet… là, il commence vraiment à faire super chaud !

Arrivé en haut, je m’amuse un peu à faire qqs photos :

La dernière descente sera la moins bonne, la neige a maintenant pas mal transformé, on commence à prendre des coups de frein. Il faut naviguer pour trouver la sortie sur les diverses langues de neige, et après un dernier portage, je suis à la voiture à 13h, il y a du monde au parking, beaucoup de randonneurs venus profiter de l’ouverture de la route.

En effet, je ne sais pas si c’est une singularité pyrénéenne, mais nous avons quelques routes stratégiques pour le ski de rando qui ferment l’hiver, et qui ne rouvrent que par arrêté préfectoral au printemps. On ne sait pas toujours quand, et surtout pourquoi elles restent fermées si longtemps, surtout quand les risques d’avalanches sont écartés depuis longtemps. C’est le cas du Néouvielle, où la fameuse « route des lacs » restent fermées très tard, ce qui a le don de bien énerver et frustrer tout le monde !

Lange XT3 Tour Pro 130

Ceux qui ont un œil acéré auront bien sûr remarqué que c’est avec les dernières Lange que j’ai effectué cette petite sortie. Ces XT3 Tour Pro 130 sont des grolles de (free) rando que j’avais déjà sorties plusieurs fois, mais qui me massacraient pas mal les pieds. J’avais pris le parti de les skier dans un 1er temps sans les thermoformer, et j’avais en effet un peu souffert, que ce soit au niveau des ampoules (normal je dirais pour des pompes neuves) mais aussi au niveau du confort. Dès que ça a rouvert, je suis donc passé chez le Vieux (voir photo) et ai été très bien conseillé pour trouver la nature du problème (étroitesse au niveau de l’arrière extérieure du pied). On a donc thermoformé (plutôt que rajouté une semelle par exemple) en ce sens.

Et bien le résultat est là, je n’ai pas eu mal du tout lors de cette sortie, et je vais pouvoir apprécier ces pompes qui sont au passage des supers grolles de freerando, super précises à la descente, et avec un très bon débattement à la montée.

Bilan de la saison

Puisque cette sortie sera donc la dernière… en ski, la montagne est toujours là, pas de souci… il est temps d’essayer de tirer un bilan de cette saison assez particulière : en effet, je ne suis pas un skieur de rando à la base, mais plutôt un freerider qui sur une saison normale passe 75% de mon temps à « jardiner » autour des stations et 25% en rando. Vu les restrictions sanitaires en France (merci Castex), on a donc dû basculer en tout rando ! Alors la conséquence directe, c’est qu’on a moins skié en descente, beaucoup moins, mais il existe des contreparties positives inattendues. J’en retiendrai 2 en particulier : la 1ère, évidente, c’est qu’on s’est maintenu en forme tout l’hiver en se faisant la caisse à coup de dénivelé positif, la 2ième, c’est que ça nous a permis d’aller voir un peu plus loin que le bout de notre TSD !!

Effectivement, pour ce qui est du D+, je pense qu’on n’en avait jamais fait autant ! Perso, je finis l’hiver à 37 100m D+, ce qui est quand même loin d’être négligeable, et avec 29 sorties au compteur. Du coup, je pense que le début de la saison de rando (à pieds cette fois) va être beaucoup plus facile que d’habitude, les cuissots devraient moins souffrir, de même que le cardio.

Pour ce qui est du 2ième effet kiss-cool, là, on a vraiment basculé : avant, on se contentait d’aller randonner « pas trop loin » des domaines sans chercher plus que ça… cette année, j’ai découvert un paquet de coins que je n’aurais peut-être jamais visité en ski, des superbes couloirs, et autres arêtes. Franchement, le fait d’être obligés de réfléchir, de se bâtir même parfois un itinéraire, en considérant toutes les contraintes, ça fait vraiment progresser.

Et je ne peux pas terminer sans mentionner le fait, bien sûr, que probablement, on a aussi bien progressé dans notre technique individuelle, je pense que j’ai dû faire 250 milles conversions claquées, ça va, c’est bon, je maitrise, et même dans l’pentu !!

Palme d’or

Et on ne pouvait pas clore cette saison, sans revenir sur la plus grosse ineptie qui ait été prononcée depuis bien longtemps, et qui restera comme le résumé de cette saison pour beaucoup, où quand on atteint des sommets… ça restera forcément (je ne m’en suis toujours pas remis) :

Cette hiver, les stations de ski seront ouvertes, mais les remontées mécaniques resteront fermées

Homme politique français, début de XXIieme siècle

Voilà, so long… on bascule les crampons en mode tout lanière, c’est parti pour la saison estivale, RDV sur Outzer, et vivement l'automne pour ressortir les spatules !!

NobruDude
Texte, Photos NobruDude
Enjoy the ride...
6 commentaires
Oliver_64
Statut : Gourou
inscrit le 23/03/15
Stations : 1 avisMatos : 15 avis
Merci pour ces belles photos Bruno !
Rhoo, encore raté, j'y étais le lendemain (Aubert) après mon tricotage matinal coté Estaragne ;)
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Au vu des photos, ça avait l'air super bon côté Estaragne/Campbieil... mais bcp de portage :P :P
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Oliver_64
Statut : Gourou
inscrit le 23/03/15
Stations : 1 avisMatos : 15 avis
Oéé mais j'adore le portage dans la verdure surtout quand j'ai failli tomber dans le ruisseau à cause d'une Marmotte :D
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

HerveC
Statut : Gourou
inscrit le 23/11/09
Stations : 2 avisMatos : 52 avis
Hello, j'avais noté les chaussures sur les photos avant la lecture du texte :) J'ai aussi ces chaussures, et je les ai trouvé trop étroite sur la seule rando que j'ai pu faire avec ... t'as juste thermoformé le chausson, ou aussi la coque ?
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Hello ;) je ne crois pas qu'on puisse thermoformer la coque, en tout cas, moi, je n'ai fait que le chausson, et honnêtement, ça va bcp mieux : lors de la sortie précédente au Balaïtous, au bout de 6h avec les pompes aux pieds, c'était insupportable tellement j'avais mal ! :( à la fin de cette sortie au Ramougn, je n'avais pas mal :D :D
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
Chapeau l'artiste pour cette saison! Seul ou en équipe tu n'as pas manqué de motivation, d'engagement et de détermination! :):):)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.