Séquence nostalgie (Covid free), il y a un an...

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Séquence nostalgie (Covid free), il y a un an...

Hold-up en ski de rando
NobruDude
Texte :
Photos :
Cet article est issu du mag communautaire skipass.com, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

En effet, exactement un an plus tôt, nous passions notre temps, non pas à écouter les uns nous égrener le nombre de cas de Covid et les autres nous dire encore combien de jours on restera embastillés chez nous, non il y un an, la seule information quotidienne qui nous intéressait, c’était la météo, et les bulletins de Thomas Blanchard ! Je ne sais pas si vous vous rappelez, mais le mois de Novembre 2019 avait été particulièrement généreux avec les Pyrénées en terme de froid et de neige, les conditions ressemblaient à un mois de Janvier. Il y avait déjà une belle couche, et en ce 19 Novembre, on avait prévu de sortir, c’était un mardi, on n’allait pas être emmerdés par la foule. Et comme parfois les planètes s’alignent, il était tombé un bon gros 30cm la veille, et on nous annonçait pour cette journée, du froid et du grand soleil !

Un topo classique

Afin de ne pas trop se mettre en danger avec cette abondance de neige fraiche en début de saison, nous avions décidé de faire une course on ne peut plus classique, mon terrain d’entrainement en fait, le Cap des Hittes et le Montségu par la vallée blanche, à côté de Peyragudes. Ça part de 1400m environ pour remonter cette vallée qui n’est pas exposée (assez large), puis on met un coup de volant à gauche vers 2000m pour remonter un vallon où, là, il faut faire un peu plus attention, pour ensuite arriver dans un petit cirque et remonter jusqu’aux sommets (à 2 368m pour le Montségu). Ci-dessous le topo de la montée :

Confinement? Kesako?

Donc, comme il y a un an, on n’avait jamais entendu parler du mot « confinement » et il ne fallait pas une attestation de déplacement dérogatoire pour aller se dégourdir les spatules, nous voilà partis, à 2 avec mon pote Bruno (comme ça, ça fait un team homogène !!) : et au parking le matin, ça pique bien. De mémoire, on était en dessous de -5°C, ce qui augurait d’une bonne journée, surtout qu’il y avait déjà de la neige à cette altitude, et, cerise sur le gâteau blanc, on était les premiers (ça vaut quand même le coup de se lever tôt). On a donc pas mis longtemps à mettre les peaux, hors de question de lâcher cette neige vierge au premier renard venu.

Dès les premiers mètres, on a la banane, la neige est effectivement très froide et légère, et il y en a un bon 20cm en bas. Et comme il y a déjà eu pas mal de livraisons, on n’a aucune surprise en sous couche, c’est vraiment super agréable, il n’y a aucune trace devant nous, le pied ! En se rapprochant des pentes main gauche, on scrute quand même vers le haut, c’est du plein Ouest, ce serait con de se faire coffrer par une si belle journée (encore qu’en général, on en choisit pas vraiment !). Après avoir laissé au loin à droite le bas du TSD Serre Doumenge de Peyragudes, on s’apprête à s’enquiller dans le vallon, et là, on en prend plein les yeux, c’est magnifique ! On sort le portable pour immortaliser l’instant et on le refera à la redescente avec une super luminosité (et le mot n’est pas galvaudé, puisqu’aujourd’hui encore, donc pile poil un an plus tard, c’est toujours cette photo qui est mon fond d’écran sur mon portable… nostalgie, quand tu nous tiens !!).

La montagne, c’est beau !

On a presque honte de déflorer ce magnifique paysage, mais bon, faut pas déconner non plus, on n’est pas montés là pour faire du tourisme. Donc on poursuit la progression, un peu plus lente, ça monte un peu plus, mais rien de méchant, et la neige est toujours exceptionnelle. Je fais la trace, mais sans aucun effort. On arrive assez rapidement dans la cuvette, c’est une espèce de cirque avec la possibilité de monter un peu partout, je choisis de prendre de suite à droite et du coup de viser le Montségu. Après un peu plus de 2 heures de montée depuis le parking, l’arrivée au sommet est (comme souvent) l’occasion d’en prendre plein les yeux, au Sud-Ouest le Pic d’Espingo (2 856m) et le Hourgade (2 964m) avec la magnifique crête du même nom, et à l’opposé au Nord-Est, une vue panoramique sur le domaine de Peyragudes, pas encore ouvert à cette date, malgré, comme on peut le voir, un enneigement excellent.

Ça skie !!

Une fois le diptyque saucisson/fromage dézingué, il ne faut pas trop trainer parce qu’après avoir fait la trace à la montée, il ne s’agirait pas de se faire voler la primeur pour la descente. En effet, quelques autres randonneurs commencent à pointer leurs lattes derrière nous. Qui plus est, la température a bien évolué, et les faces Est/Sud-Est vont vite s’alourdir. Donc c’est parti pour quelques traces de guidos, et les photos qui vont bien histoire de constituer un dossier solide afin de bien faire chier les copains restés au bureau ce jour là !

Journée de rêve 

Et comme c’est vraiment agréable à skier cette neige vierge, on ne redescend pas en bas, on s’arrête à mi pente, et on remet les peaux pour remonter côté pistes de Peyragudes cette fois. Arrivés sur la piste, la neige est moins bonne, ça a dû être soufflé un peu, on sent que c’est assez tassé dessous… le résultat surement aussi du travail d’anticipation des équipes de la station pour la prépa des pistes afin de capitaliser sur ces chutes un peu précoces. On se fait une rot’… et comme c’est vraiment bon, on remet le couvert, et c’est reparti pour un tour, même si ça commence un peu à tirer sur les cuissots qui ne sont pas encore habitués en ce tout début de saison (on a beau essayer de se préparer, y’a que la vérité du terrain…).

Finalement revenus à la voiture sans déchausser (je me suis assis sur le capot pour enlever mes skis, c’est vraiment ce qu’on appelle dans les prospectus « retour skis aux pieds » !!), on se dit que c’était quand même un sacré hold-up, et qu’on a vraiment eu du bol avec des conditions de rêve. Un an plus tard, on n’a plus le droit de rien faire à part bosser, alors j’espère que ces quelques images souvenirs redonneront le moral à certains, et qu’on pourra bientôt aller s’en fabriquer des nouveaux, des souvenirs, la montagne est là, et elle n’a pas le Covid !!

PS : à savoir que ce sommet du Montségu s’atteint assez facilement en freeride avec les skis sur le sac à dos à partir du haut du TSD Serre Doumenge, il faut un bon gros quart d’heure de marche à suivre l’arête, et on peut ensuite descendre à fond dans le cirque, puis le vallon, et récupérer le bas du TSD, et recommencer !

NobruDude
Texte, Photos NobruDude
Enjoy the ride...
10 commentaires
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
Nostalgie, nostalgie...allez bientôt on est tous libre ;) C'est quoi le point vert fluo sur le header? :)
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Et comment t'as fait pour trouver cet article, je ne le vois nul part sur page Skipass ???!!?
1
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
Juste en tête du magazine communautaire ;), et oui diffraction sur le header qui produit ce point vert
0
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Ouhai, j'ai pas eu droit à la homepage, j'sais pas pourquoi ??!!??
0
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
Le soleil aurait trop fait de mal aux yeux en homepage :)
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Le point fluo, je ne sais pas trop, c'est l'appareil photo du portable avec le soleil en face :P :D P'tain, vivement qu'on puisse aller se dézinguer une ou 2 lignes ensemble, j'en peux plus !! :)
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Oliver_64
Statut : Expert
inscrit le 23/03/15
Stations : 1 avisMatos : 13 avis
Merci Bruno, ça fait du bien en ce temps ci :)
Oliver_64
Statut : Expert
inscrit le 23/03/15
Stations : 1 avisMatos : 13 avis
et rhooooooooo une sacré ambiance quand même dans ce vallon :D
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

djoude65
Statut : Confirmé
inscrit le 13/11/06
Stations : 1 avisMatos : 3 avis
Cette année, on sortirait plus les VTT que les skis car c’est sec, sec, sec! La neige d’octobre est un lointain souvenir, confinement ou non.
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
Bah on a eu en octobre ce qu'on avait en novembre, du ski du 27 septembre au 27 octobre et retour de la neige semaine prochaine, y'a pire ;)
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.