Le mercredi, c'est alpi !

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Le mercredi, c'est alpi !

Visite du couloir du créneau d’Endron PD+ II 4.3 / E2 / S5
NobruDude
Texte :
Photos :
Doudou, Ju, NobruDude
Cet article est issu du mag communautaire skipass.com, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

Disclaimer : : attention, cet article ne parle pas de powpow, la neige n’y est pas blanche et gelée en plus, et il n'y a pas de virage carte postale !!

Summits of my life

Une fois n’est pas coutume, c’est en Ariège, que nous nous retrouvons, au sommet de la Pique d’Endron, à 2 472m au même moment où, une grosse dizaine de kms au Sud, les pros du FWT s’exprimaient sur la face d’Ordino pour la 2ième fois. La dream team du jour était constituée de Ju, en mode guidos, Doudou, qui avait sérieusement besoin de prendre l’air, et myself, avec la ferme intention de ne pas faire que de l’alpi (un indice, j’avais des lattes sur le sac à la montée !!).

Si on était (relativement) protégés du vent de Sud dans ce couloir plein Nord, une fois au sommet, c’était la guerre, les bourrasques de vent étaient vraiment terribles. On n’y est pas restés longtemps !

24 heures plus tôt

C’est Ju qui lance le truc et commence en début de semaine à faire chauffer WhatsApp : la météo paraît favorable, et les contraintes diverses des uns et des autres semblent gérables pour ce mercredi. Il faut alors décider du quoi, et c’est vite tranché, ce sera de l’alpi, puis du « » ! Vu les conditions actuelles dans les Pyrénées, pour faire de l’alpi, faut rester Nord, et en essayant de diminuer notre empreinte carbone lié au transport, et donc ne pas faire 3h de route le matin et autant le soir, et aussi si on pouvait ne pas avoir une trop longue marche d’approche, ce serait cool.

Une fois rentrés tous les paramètres dans la machine à réfléchir, on décide donc d’aller faire le couloir Nord de la Pique d’Endron, ou créneau d’Endron, au-dessus de la petite station de Goulier neige, en Ariège. C’est un beau couloir bien encaissé de 500m de long, pas forcément difficile, enfin ça dépend des conditions dans lesquelles il se trouve !

L'approche

Une fois sur le parking de la station (quasi entièrement vide, et on comprend pourquoi), on voit de suite que le combo Castex/météo printanière a mis un terme à toute velléité d’espoir d’activité en ce lieu :

On s’équipe avec tout le matos d’alpi (on ne sait pas du tout ce qu’on va trouver dans le couloir, et quelques longueurs sur broche ne sont pas à exclure ?!), et c’est parti pour environ 1h30 de marche d’approche. On démarre de 1450m, et arrivés à 1700 environ, vu qu’on est plein Nord, ça commence à être recouvert de neige… enfin de neige, je dirais plutôt un espèce de sale mélange sable/neige marronnasse dégueulasse ! ça fait pas rêver, mais au moins ça me permet de continuer en ski pour ma part.

Une fois passé un petit col, et effectué une traversée en mixte ariégeois (comprendre un bon dévers mi neige mi herbe bien glissante) sans perdre aucun candidat, un passage assez expo est nécessaire avant d’arriver au bas du couloir. On met donc les crabes pour les alpis, et les couteaux pour moi, et on atteint rapidement le cône de déjection.

ça monte !

Au pied de la voie, belle ambiance, le couloir est effectivement bien encaissé, il paraît bien plein (bonne surprise !) mais la couleur de la neige gâche un peu le tableau, pas grave. Une fois les piochons sortis, c’est parti dré dans l’pentu, ça cramponne très bien, mais les mollets chauffent assez vite (dès le début, c’est du 45° soutenu, voire un passage un peu plus). Ju avec ses 2 piolets traction avance vite, j’essaie de suivre mais bizarrement je ne parle plus, Doudou s’accroche avec le mode photographe activé.

A peu près à moitié de couloir, on profite d’une zone un peu moins penchée pour rafistoler les crampons de Doudou, c’est pas le moment de perdre une roue, et à y être de faire un petit carottage pour voir l’état du manteau sur lequel on est en train d’évoluer :

Alors la « beauté » des épisodes sahariens successifs, c’est que ça facilite grandement la lecture des diverses couches du manteau : c’est comme si chaque couche avait une couleur différente (cf. photo ci-dessus). Pratique !!... on distingue bien 5 couches successives, et surtout au final, aucune présence de gobelets ou autre couche fragile enfouie, tout semble bien attaché, rassurant !!

C'est par où la sortie ?

Comme indiqué dans les topos disponibles, arrivé au 2 tiers du couloir, il y a 3 possibilités : soit continuer dans le prolongement, ça reste stable autour de 40/45°, soit passer à droite, c’est du même acabit, mais avec souvent une corniche qui défend le sommet, soit enfin au milieu, avec une pente plus prononcée à 50°. Après une petite réunion, et vu qu’on n’est quand même pas venus là pour acheter du terrain, on décide de passer au milieu !

On se relaie à la trace car ça devient un peu plus physique, et comme « on aime le chocolat », on décide de prendre encore à droite avant la sortie, et là, sur quelques mètres, on est plus proches de 55° voire plus, pas d’autre solution que de tirer sur les bras avec les piolets traction, belle ambiance.

Une fois ce ressaut passé, les derniers mètres sont plus plats mais un peu pénibles, ça brasse pas mal, on doit être sur des rhododendrons, et il y a pas mal de neige rapportée ! Le bon côté du truc, c’est qu’on est enfin au soleil… et pas encore en plein vent !

Enfin arrivés, et malgré un vent pas sympathique du tout, on profite un peu du 360° et on constate un manque évident de neige en cette fin Février. Global warming, vous avez dit ??

Maintenant, faut redescendre

Après la petite pause ‘dwichs réglementaire, à l’abri (on n’est pas fous !), il est temps de redescendre ! Ju et Doudou feront le tour en crampons par la crête du Sarrassi, quant à moi, et bien je vais essayer de skier le truc, même si je ne suis pas hyper serein, vu la qualité de la neige, en résumé de la tôle marron. Le couloir est quoté S5 E2, mais comme on le sait tous, ça dépend vraiment des conditions, et en ce jour, vu la dureté du sol, valait mieux ne pas se mettre une tarte au début, je pense pas qu’il aurait alors été possible de s’arrêter avant la sortie du couloir, 500m plus bas, sûrement dans un sale état ! Un sacré toboggan… donc plutôt E3 j’aurais dit, ce jour-là.

Donc, je m’engage avec le piolet toujours présent dans la main amont, ça pourrait servir ! Je passe par la voie de montée de droite qui avait l’air d’être la plus sympa à skier d’après les topos ! C’est franchement béton, je ne fais pas le malin, et je serre pas mal les fesses sur les 1ers virages sautés, surtout que ma cote pétée pas encore complètement remise me relance sur chaque impulsion ! ça fait un vacarme de tous les diables, mais la (somme toute très très fine) couche rapportée par le vent aide à tenir debout, et je finis par enchainer les virages et à passer du mode survie au mode (presque) plaisir !

Arrivé en bas du couloir, petit texto rapide pour confirmer que je suis en un seul morceau (on n’a pas de talkie-walkie), et direction la voiture pour attendre mes 2 compères, non sans avoir essayé de skier tous les pans de neige marron encore présents (au prix d’un bonne dizaine de chaussage/déchaussage !).

Le débrief

Un des buts avoués de la journée était de s’aérer la tête, au final, on a dit un tel paquet de conneries que je crois que le contrat a été bien rempli. Et en parlant de prendre l’air, au final tout le matos d’alpi aura fait une belle balade et aura bien été aéré sans qu’on s’en serve vraiment !! Le couloir était en bonne condition pour l’alpi, pas foufou à skier même si ce n’était pas de la glace vive (sinon je pense que je ne serais pas là pour en causer).

Voilà le chemin suivi, avec une photo prise de la route d’accès à la station :

Une super sortie en mixte rando / sable / ski / alpi / pente, une bonne expérience ariégeoise à une grosse heure de route de Toulouse. Bon à savoir que, malgré les très hautes températures, on peut trouver des conditions d’alpi. Et, en refaisant le match, lors de la dégustation de la bière sur les berges de l’Ariège, la rivière cette fois, on était tous d’accord, avec une seule idée en tête, refaire ça le plus vite possible.

NobruDude
Texte, Photos NobruDude
Enjoy the ride...
14 commentaires
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
Et il est où le film M. NobruNava?ro :)
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Vu le vent apocalyptique en haut, si j'avais sorti le drone, je le récupérais à Paris !! :P :P
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

volcomride

inscrit le 14/05/08
Pour l'avoir fait en décembre les pourcentages de pente décris ici sont un peu exagérés, le couloir final du milieu ne dépasse jamais 50 degrés, et le couloir central a des pointes à 45 sur quelques mètres mais pas sur toute sa longueur. C'est d'ailleurs un couloir conseillé aux néophytes qui découvrent l'alpi.
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Je n'ai fait que recopier les valeurs des topos disponibles, quand on est dedans, c'est toujours difficile de dire... et ça change pas grand chose, la descente avec une neige béton, c'est pas la même !!
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

volcomride

inscrit le 14/05/08
Sur quels topos ? Que j'aille sur camptocamp ou randomarche on est dans les valeurs que j'ai décrit. ça m’intéresse
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Sur rando-marche.fr... sinon, tu l'avais descendu en ski ? Il était comment en décembre ? Là, je l'ai trouvé assez plein (et au final, assez large).
0
volcomride

inscrit le 14/05/08
On l'a fait à pied. En décembre il était gelé heureusement. Pas plein, du coup une ambiance couloir très sympa.
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

letapir1997
Statut : Confirmé
inscrit le 30/07/18
Matos : 1 avis
Hello NobruDude, cette semaine, c'était plus calme en termes de contenus, on a donc décidé de récompenser un article qui nous avait tapé dans l'oeil les semaines précédentes, et ton article a donc été sélectionné comme article de la semaine ! :)
Peux tu me valider ton adresse postale et ta couleur de sac préférée par mail s'il te plait ? Merci !
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Merci à toute l'équipe, et content que l'article vous ait plu :D :D
0
yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avis
Oui moins d'articles c'était pyrénéen ou pyrénéen :) congrats Dude!
1
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.