Free solo

Photo de couverture

Cliquez ici pour ajouter une photo de couverture, ou déposez la photo dans ce cadre. Si les dimensions sont supérieures à 2000x1045 pixels, la photo sera automatiquement redimensionnée.

L'image d'en tête sera affichée derrière le titre de votre article.
Cliquez ici pour remplacer la photo de couverture (2000x1045 pixels), ou déposez la photo dans le cadre pointillé.

Free solo

Le Monfaucon pour moi tout seul !
NobruDude
Texte :
Photos :
Cet article est issu du mag communautaire skipass.com, dans lequel les membres de notre communauté peuvent partager librement leurs plus belles histoires de montagne. Publiez la votre !

Désistements

Il ne faut pas se mentir, remontées mécaniques ou pas, actuellement, on passe quand même pas mal de temps les yeux rivés sur les sites de météo pour anticiper les bonnes fenêtres… et cette semaine, c’était bien compliqué dans le sud de la France, avec surtout la sacrosainte limite pluie neige qui n’arrêtait pas de monter et descendre, pas facile à suivre ! Alors quand on voit que vendredi, on annonce entre 10 et 20cms au-dessus de 1500/1800m, ça peut paraître comme le début du commencement d’un bon plan !

Le problème de l’organisation en mode à l’arrache au dernier moment, c’est qu’il faut gérer les contraintes des uns et des autres, entre ceux qui renoncent tout simplement (genre entorse de l’envie), ceux qui doivent faire du baby sitting ou encore ceux qui doivent emmener des gens sous la terre, et bien au final, en ce vendredi soir, je me retrouve tout seul. Pas grave, tant pis, j’y vais quand même !

Topo (ou plutôt absence de topo)

Je trace donc en ce samedi matin de Toulouse, sous la pluie, il fait 10°C, ça sent pas bon ! Et je n’ai aucune idée d’où je vais aller, soit je la joue safe, et je vais du côté de Piau-Engaly, sur l’envers, un coin que je connais par cœur, mais aussi surement blindé de touristes en cette période de vacances… soit je tente un nouveau truc, j’ai diagonalisé un topo la veille sur le Monfaucon (2712m), à côté de l’Arbizon que j’avais fait en mode trail cet été . Après un débat avec moi-même, je me dis que je trouverai bien des gens sur place, je vais au Monfaucon, en plus, c’est plus près.

Sur l’autopiste, le jour se lève, et tout est bouché, il pleuviote, il fait chaud, vraiment pas une journée à foutre un freerider dehors. Mais il faut avoir la foi, et même si les prévisions n’étaient pas super optimistes, je continue et m’enfonce dans cette vallée d’Aure que je connais pas mal à force. Et miracle, arrivé un peu plus dans le fond de vallée, apparaissent quelques sommets qui à eux seuls suffisent à refaire passer le moral dans le vert :

Les conditions sur l’autopiste étaient vraiment abomi-freuses, ça faisait vraiment du bien de voir ces sommets enneigés.

J’arrive au parking des granges de Lurgues à Aulon, à 1400m, et c’est archi sec, y’a pas un pet de neige. Certains parlent du frigo d’Aulon, mais là, je crois que quelqu’un avait laissé la porte du frigo ouverte !! C’est sec et il fait chaud !

Portage

Du coup, va falloir porter un peu. Sur le parking, y’a pas mal de monde, ce qui est rassurant… ce qu’il l’est moins, c’est qu’ils vont tous au même endroit, et que ce n’est pas du tout là où je veux aller : ils vont tous au Portarras. Tant pis, il est écrit que je passerai la journée solo !

Me voilà donc parti sur le sentier d’été de l’Arbizon pour une bonne demi-heure avant de pouvoir chausser les skis, à 1640m. Après, de mémoire, c’est tout droit, plein Nord. Je poursuis donc dans le vallon, il est tombé au bon gros 2 cms de neige fraiche, ça permet au moins de tenir dans les dévers.

La fine couche de fraiche a recouvert les vieilles traces, j’ai donc l’impression de progresser en milieu entièrement vierge, c’est assez cool en fait. Je garde un œil quand même autour de moi, le BERA a dit méfiat, y’a eu du vent la veille, et si je me fais coffrer maintenant, le temps que quelqu’un arrive, la neige aura fondu !

En effet, je le sais, c’est exactement ce qu’il ne faut pas faire. Partir tout seul, c’est mal. N’empêche que d’avoir tout l’espace pour toi tout seul, c’est quand même assez jouissif. En tout cas, moi, j’adore !!

Appel à un ami !

Une caractéristique de la montagne, c’est qu’elle change pas mal entre l’hiver et l’été… et du coup, ben quand on n’a que des souvenirs de vertes prairies ou autres pierriers, quand tout est recouvert de peinture blanche, on ne s’y retrouve plus trop. Comme la trace GPS que j’étais censée avoir dans mon téléphone semblait vérolée, et bien au bout d’un moment, je suis pris d’un gros doute : suis-je au bon endroit ? J’ai en face de moi un raidillon dont je n’ai pas souvenir, et je ne suis pas supposé partir à droite plein ouest à un moment ? Fichtre, diantre, mais j’en sais rien ?!

A ce stade, j’ai 2 possibilités, le 50/50 ou l’appel à un ami. Je décide que la 2ième solution est plus maline surtout que j’ai un peu de réseau !!

J’appelle donc Aurél, resté chez lui baby sitter : « tu peux me dire où je suis ?? ». Un peu à l’image des routages dans le Vendée globe, Aurél me file tous les éléments : c’est bon, déjà je suis à peu près où il faut, et je sais où je dois aller, ça va mieux !!

Et c'est comment, alors ?

Depuis que j’ai passé 2100m environ, la neige est agréable, je m’enfonce un peu, et nec plus ultra, il fait grand beau. Sur ma droite, une superbe face ouest, c’est là que je vais. Quelques zig et autres zag plus tard, me voilà au niveau de l’arête, complétement soufflée, y’a plus que de la caillasse et de la glace. C’est reparti pour du portage avec les crabes aux pieds, pour environ 100m D+ avant d’arriver au sommet du Monfaucon. Il n’y a aucune trace, je ne vois personne nulle part, un peu l’impression d’être Mike Horn déflorant ce sommet pour la 1ère fois.

Belles lignes

La suite, c’est assez évident, c’est la descente, et j’ai une superbe face juste pour moi. Comme d’habitude, les 1ers virages se font avec le frein à main, histoire de voir comment tient le manteau, mais ça a l’air bon, alors, on coupe la câble du frein, et c’est parti. La neige est un poil lourde dans cette face Ouest, faut dire qu’il fait chaud ! Mais le ski est agréable, et je me retrouve vite à 2200m. Je jette un œil à ma montre, il n’est que 13h, j’ai déjà mangé, je ne vais quand même pas rentré à la voiture !

Et c’est reparti, je repeaute, et remonte, mais un peu plus à droite cette fois pour chercher une ligne différente.

Ça se gâte un peu en dessous, il est temps de redescendre, non sans avoir jeter un dernier coup d’œil au paysage :

Au final ? Une super journée !

Voilà donc comment, parti sans conviction sous la pluie toulousaine, je me serai fait une super journée, à 1700 D+ quand même, au soleil, et en free solo total. Bien simple, j’ai pas vu un être humain de la journée, en dehors du parking. Tout aurait été parfait si, à la descente, en traversant une vieille, et au demeurant énorme, coulée d’avalanche, en essayant de ne pas me décapsuler un genou, à 2 à l’heure, j’ai perdu l’équilibre, et basculé en aval à priori sans conséquence, sauf que je suis tombé sur le flan, sur un bloc de neige (glace ?) dure, genre éperon ! J’ai eu le sentiment qu’on me plantait un couteau dans le dos. Je pense que les coustellous ont bien chargés, j’ai pas (encore) fait de radio, mais ça pique quand je rigole et quand j’éternue, donc, juste, faut pas s’marrer !! Avec un peu de chances, ça ira mieux dans quelques jours, mais comme dirait les inconnus dans le sketch culte, j’ai beau être matinal, j’ai mal !!

Pas de morale vraiment pour cette histoire, mais j’espère que ce petit compte rendu vous aura permis de vous changer un peu les idées, ce serait déjà bien ! Et vivement la prochaine sortie !

NobruDude
Texte, Photos NobruDude
Enjoy the ride...
6 commentaires
raph.m
Statut : Confirmé
inscrit le 07/06/12
Matos : 9 avis
Bel article ! Je suis passé dans le coin ce weekend on aurait pu se croiser à Aulon samedi, j'ai vu tes traces dimanche en arrivant de la porte de la paloum avant de continuer vers l'Arbizon, c'est vraiment un chouette coin !
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Excellent :D :D ç'aurait été avec plaisir :) La neige était encore pas mal dimanche ??
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

raph.m
Statut : Confirmé
inscrit le 07/06/12
Matos : 9 avis
Ouep, j'étais seul aussi en plus ! :D
Pour la neige, c'était très irrégulier, tout ce qui prend le soleil était en neige de printemps donc ça allait quand ça avait chauffé, mais j'arrivais du côté nord, là c'était pas fou...bien venté, irrégulier entre croutasse et béton avec quelques rares passages de bonne neige. Par contre je suis redescendu de l'Arbizon par le couloir Billon, je m'attendais à rien et c'était 10cm de poudre légère sur de la poudre tassé, je me suis régalé même avec les 3 traces qu'il y avait déjà dans le couloir !
NobruDude
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 19 avisMatos : 44 avis
Incroyable, ça... le couloir Billon, c'était mon objectif initial, mais j'ai pas voulu y aller seul (je voulais aussi le remonter en alpi)... et tu me dis qu'il était en condition !!?! Merde, j'ai raté une belle occaz :P
0
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

raph.m
Statut : Confirmé
inscrit le 07/06/12
Matos : 9 avis
Ouais, il était en condition, il y avait juste deux étroitures en haut qui passaient à ski moyennant un poil de grattonage. Il a été fait samedi par des gars qui l'ont remonté. Je veux pas te foutre la rage mais la neige était vraiment top, la deuxième partie du couloir c'était grande courbes !! :D
 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

 

Connectez-vous pour laisser un commentaire

.