francbord
francbord
francbord
Statut : Expert
inscrit le 11/10/13
3116 messages
tu vois, j'ai enlevé la moitié de l'accent sur honnête, alors que toi tu as enlevé la totalité de l'accent de sûr.
ak
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
85K messages
sinon y a dlf, byron, miss, ottakar, labuche, bert, fils, dude je le mettrai pas dans le tas ;-) le fab, et plein d'autres que j'oublie... et je ne nomme pas volontairement TT ;-)
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
85K messages
francbord (13 mars 2016) disait:

tu vois, j'ai enlevé la moitié de l'accent sur honnête, alors que toi tu as enlevé la totalité de l'accent de sûr.


et? l'enlèvement d'accents rend malhonnête? :-)
francbord
francbord
francbord
Statut : Expert
inscrit le 11/10/13
3116 messages
et, dis moi dans le fond de mes yeux et je te répondrai du profond de mon âme
Tchak-Tchak
Tchak-Tchak
Tchak-Tchak
Statut : Gourou
inscrit le 30/07/02
17K messages
francbord (13 mars 2016) disait:

tchak-tchak t'arrives t'il de recevoir des conseils autres que de champions du monde? peux tu concevoir qu'un entraineur ait moins résultats que le coureur?

Bah, moi je lui pose une simple question, factuelle de surcroit, et je vois qu'il est incapable de me répondre "oui" ou "non". Niveau honneteté, ça commence mal pour faire confiance à ses conseils par la suite :D
Tchak-Tchak
Tchak-Tchak
Statut : Gourou
inscrit le 30/07/02
17K messages
Sinon, perso, à chaque fois que j'ai posté des photos de moi sur ce forum, elles étaient bien "de moi", tout le monde ne peut pas en dire autant :D !
francbord
francbord
francbord
Statut : Expert
inscrit le 11/10/13
3116 messages
Chacun sur le forum apporte son expérience,et chacun peut faire le tri, et quand tu vois les incohérences des profils, tu envisage sereinement de les modérer:
fixafon
fixafon
fixafon

inscrit le 20/08/13
475 messages
tcsa (13 mars 2016) disait:

fixafon (13 mars 2016) disait:

tcsa (13 mars 2016) disait:

Normalement tu devrais encore pouvoir faire plus médiocre encore


Personne n'ira contester ta suprématie dans ce que tu maîtrises le mieux.
Pour le reste, au lieu de noyer le poisson dans des considérations qui n'intéressent que toi, tu ferais mieux de répondre aux questions de Tchak-Tchak.....

Si je réponds oui ou non, est-ce que cela aura une incidence favorable ou défavorable sur la pertinence de mon propos?

Quiconque n'ayant jamais vu une paire de ski mais ayant étudié l'histoire de l'éducation sportive en France sera plus pertinent que toi


Ah ah ah....tu persistes à refuser l'obstacle en détournant la conversation, plus mythomane que tcsa, tu meurs !
...à l'instar de elfys, tu es dans le déni.....le cursus suisse est un modèle comparable à une filière d'excellence....alors nous parler de la "pertinence" de tes propos quand le thème a dérivé sur une thématique à l'ouest du sujet initial, je rigole....continue à surenchérir mon tcsa, ton comportement ne trompe personne et tu ne fais que repousser l'échéance où il te faudra reconnaître l'évidence: tu n'as pas les compétences techniques qui te permettraient de remettre les contributeurs à leur place avec ton arrogance coutumière....une attitude qui ne te mène à rien sauf à terme dans un service de psychiatrie !
elfys
elfys
elfys

inscrit le 11/05/11
2087 messages
fixafon (13 mars 2016) disait:

elfys (11 mars 2016) disait:

Les stagiaires français n'ont pas moins de motivation que les suisses, mais ils sont déjà mieux formé, pour le bonheur de la clientèle.
Si tu préfères confier tes gamins à des amateurs, c'est toi qui voit !


J'ai l'impression que soit tu n'as pas compris le cursus présenté par le pseudo Marc, soit tu fais exprès de rester sourd ou aveugle à ses explications. Certes, le cursus suisse tel qu'il nous est décrit ne représente peut-être pas la "voie royale" pour accéder à la profession de moniteur mais il constitue une formidable opportunité pour des amateurs motivés d'intégrer la filière et de rejoindre ultérieurement la formation "orthodoxe" s'ils présentent les qualités requises.
Je ne comprends pas ce "fanatisme exclusif" pour le cursus français alors que le suisse laisse une chance à ceux qui le souhaitent d'approcher ce métier en étant confrontés très tôt à la réalité du terrain. C'est une approche intelligente et originale. C'est quoi ce procès qui consiste à considérer des amateurs aspirants-moniteurs suisses comme étant plus mauvais en démonstrations/pédagogie qu'un aspirant- moniteur français ? Tout n'est qu'une question de compétence, de motivation et de travail personnel pour arriver à un même but.

Un moniteur 2eme degré de ski de rando qui encadre à la FFS bénévole serait-il par définition un mauvais encadrant car amateur ?!

Une formation fédérale (en France) quelle qu'elle soit ne peut prétendre donner le même niveau de compétence que celle professionnelle. Pour moi, c'est une évidence.
Pour la formation suisse, cela ne me dérange pas qu'il fasse leur sauce commerciale avec des formations "en vois tu en voilà" puisque leur zone d'enseignement se réduit à la Suisse. Il n'ont en effet pas le droit d'enseigner dans la communauté européenne, aucun de leurs diplôme n'y étant reconnus.
Il est toujours plus facile de former un cheval de course à la pédagogie qu'un baudet au meilleur niveau de ski.
Car n'oublions pas qu'un moniteur doit être capable d'en démontrer à des skieurs experts.
De même qu'il n’existe pas de diplôme pour ne faire que des piqures, il faut bien être infirmière qualifiée pour avoir les prérogatives de les faire.
Comme le dit tcsa, la france est revenu vite en arrière avec le diplôme de moniteur enfant. Et heureusement, certain gouvernement n'ont pas pu mettre en place le niveau 5 en matière d’enseignement du ski. Avec la prolifération des écoles de ski en france et la pression étangère, le système français ( qui est devenu le modèle européen) est un sacré garde-fou contre les abus de toutes sortes, pour encore une fois le bonheur et la sécurité de la clientèle.
marc
marc
marc
Statut : Gourou
inscrit le 26/04/01
11K messages
Certains sont vraiment durs et ne connaissent visiblement pas certains prof de ski en Suisse.

Pour pouvoir donner des cours de ski en Suisse, on doit quand même :

- Passer un test éliminatoire ou on te juge si la qualité de tes virages courts sur la partie pentue d'une piste rouge. Ca n'est pas un slalom chronométré mais c'est quand même un test éliminatoire !
- Suivre 4 à 6 jours de cours chaque année
- Si tu ne peux pas montrer les virages ou les formes techniques que tu dois enseigner alors tu ne peux pas enseigner.

Ca c'est pour pouvoir enseigner comme auxiliaire !

Si on veux aller plus loin et aussi gagner nettement plus d'argent...tu sois déjà passer la formation d'admission qui dure 5 jours et qui à la fin comprends un examen théorique et un examen technique...ça c'est uniquement dans le but d'avoir le droit de suivre la formation !

Pour obtenir le niveau le plus élevé de la formation en Suisse tu dois passer un slalom géant (test technique ISIA) !

Contrairement à ce que j'ai pu lire dans ce topic, qui relève d'un manque d'information, le niveau le plus élevé de la formation Suisse permet d'enseigner à l'étranger, y compris en France.
marc
marc
Statut : Gourou
inscrit le 26/04/01
11K messages
elfys (13 mars 2016) disait:

Pour la formation suisse, cela ne me dérange pas qu'il fasse leur sauce commerciale avec des formations "en vois tu en voilà" puisque leur zone d'enseignement se réduit à la Suisse. Il n'ont en effet pas le droit d'enseigner dans la communauté européenne, aucun de leurs diplôme n'y étant reconnus.


C'est totalement faux.

http://www.isiaski.org/download/rules/Minimumstandard_fr.pdf
marc
marc
Statut : Gourou
inscrit le 26/04/01
11K messages
elfys (13 mars 2016) disait:

Pour la formation suisse, cela ne me dérange pas qu'il fasse leur sauce commerciale avec des formations "en vois tu en voilà" puisque leur zone d'enseignement se réduit à la Suisse. Il n'ont en effet pas le droit d'enseigner dans la communauté européenne, aucun de leurs diplôme n'y étant reconnus.

Il est toujours plus facile de former un cheval de course à la pédagogie qu'un baudet au meilleur niveau de ski.
Car n'oublions pas qu'un moniteur doit être capable d'en démontrer à des skieurs experts.


C'est sur que des skieurs comme Vreni Schneider, William Besse, etc sont des baudets.
marc
marc
Statut : Gourou
inscrit le 26/04/01
11K messages
elfys (13 mars 2016) disait:

Il est toujours plus facile de former un cheval de course à la pédagogie qu'un baudet au meilleur niveau de ski.
Car n'oublions pas qu'un moniteur doit être capable d'en démontrer à des skieurs experts.


Pour l'avoir vu en ski de bosses, il y avait des coureurs ou ex coureurs de coupe du monde, des pointures dans leurs domaine mais pas forcément les meilleurs pédagogues et des qui ne sont pas allés en coupe du monde, mais qui arrivent à te donner les bons conseils.
marc
marc
Statut : Gourou
inscrit le 26/04/01
11K messages
Et pour finir, quand tu vois la majorité des professeurs de ski en France, je pense pas que leurs clients aient tellement progresser grâce à eux. Dans la majorité des cas tu as le prof devant qui fait ses virages sans jamais regarder la/les personnes qui le suivent !

Il y en a quelques uns qui les corrigent, mais c'est une minorité.
Je vois nettement plus de prof Suisse qui le font.

Et je ne vois pas en quoi cracher sur la formation Suisse fait avancer les choses.
Elle permet à des personnes motivées de mettre un pied dans la formation, de voir si ça leurs convient sans devoir d'entrée être un champion du monde.
zermattois
zermattois
zermattois

inscrit le 17/03/12
1029 messages
Stations : 7 avisMatos : 1 avis
francbord ( 9 mars 2016) disait:

@Zermattois
si c'est parce que tu habites Orléans que tu dis ça, t que tu peux passeer tes vacances à Zermatt, tu ferais mieux de réfléchir si tant est que tu as quarante et quelques balais.


NOTRE segolene est député des Deux Sevres et mon message était un clin d'oeil à cela couillon au vu du pseudo
Et en fait j'attendais que la personne qui demandait des informations en dises plus sur son expérience en la matière et personne ne le sait en fait !
Bref....
zermattois
zermattois

inscrit le 17/03/12
1029 messages
Stations : 7 avisMatos : 1 avis
A presque 70 piges tu devrais réfléchir avant de taper sur ton clavier !
Et MOI ça me pose pas de pb de dire où j'habite ! Et d'être honnête !
zermattois
zermattois

inscrit le 17/03/12
1029 messages
Stations : 7 avisMatos : 1 avis
A presque 70 piges tu devrais réfléchir avant de taper sur ton clavier !
Et MOI ça me pose pas de pb de dire où j'habite ! Et d'être honnête !
francbord
francbord
francbord
Statut : Expert
inscrit le 11/10/13
3116 messages
Zermattois,
Tu devrais alors pouvoir relire ta première réponse, et je ne vois pas ce que viens faire la Ségolène la dedans !
francbord
francbord
Statut : Expert
inscrit le 11/10/13
3116 messages
Quant à mon pseudo, si c'est celui-ci auquel tu fais allusion , trouves un dictionnaire (tu sais, celui que tu avais en cinquième) et regarde la définition !
ak
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
85K messages
ouais... les moniteurs suisses qui peuvent pas enseigner ailleurs... c'est moyen :D
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
85K messages
marc (13 mars 2016) disait:

elfys (13 mars 2016) disait:

Pour la formation suisse, cela ne me dérange pas qu'il fasse leur sauce commerciale avec des formations "en vois tu en voilà" puisque leur zone d'enseignement se réduit à la Suisse. Il n'ont en effet pas le droit d'enseigner dans la communauté européenne, aucun de leurs diplôme n'y étant reconnus.


C'est totalement faux.

http://www.isiaski.org/download/rules/Minimumstandard_fr.pdf



je confirme, c'est totalement faux.
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
85K messages
marc (13 mars 2016) disait:

elfys (13 mars 2016) disait:

Pour la formation suisse, cela ne me dérange pas qu'il fasse leur sauce commerciale avec des formations "en vois tu en voilà" puisque leur zone d'enseignement se réduit à la Suisse. Il n'ont en effet pas le droit d'enseigner dans la communauté européenne, aucun de leurs diplôme n'y étant reconnus.

Il est toujours plus facile de former un cheval de course à la pédagogie qu'un baudet au meilleur niveau de ski.
Car n'oublions pas qu'un moniteur doit être capable d'en démontrer à des skieurs experts.


C'est sur que des skieurs comme Vreni Schneider, William Besse, etc sont des baudets.



lara gut? ;-)
fixafon
fixafon
fixafon

inscrit le 20/08/13
475 messages
elfys (13 mars 2016) disait:


Une formation fédérale (en France) quelle qu'elle soit ne peut prétendre donner le même niveau de compétence que celle professionnelle. Pour moi, c'est une évidence.


Oublie tes croyances et remise-les au placard: un monitorat 1er ou 2eme degré s'obtient aussi par équivalence ! (Relire les conventions signées par la ffs).
25 ou 30 années de pratique assidûe de randonnée à ski (pour ne citer que cet exemple) valent (au moins) largement l'expérience d'un professionnel de la montagne, guide ou moniteur.
Il ne suffit pas d'énoncer tes "évidences" pour qu'elles constituent des "vérités", même si cela t'es désagréable à entendre. Ça ne marche pas comme ça ! Il y a des textes, des protocoles d'accord qui régissent la reconnaissance de l'expérience et je t'invite à les lire, cela pourrait bousculer tes convictions les plus profondes !
ak
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
85K messages
Pour Elfys ;-) je t'invite à lui écrire pour poser tes questions ;-)
il te répondra que partout en europe le diplôme suisse est reconnu... sauf... en france ou il y a quelques formalités à faire... mais bon, la france n'est pas le reste du monde hein ;-)


Fre?de?ric Berthoud, Point de contact pour la reconnaissance des diplo?mes, Effingerstrasse 27, 3003 Berne, fre?de?ric.berthoud@bbt.admin.ch, www.bbt.admin.ch/diploma
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
85K messages
petit extrait:


"Proce?dure: en Suisse, les professeurs de ski pleinement qualifie?s sont notamment les titulaires du brevet fe?de?ral de professeur de sports de neige et les titulaires du diplo?me SSBS d’instructeur de Snowboard1. Dans tous les cas, une demande d’autorisation doit e?tre adresse?e a? l’autorite? franc?aise compe?tente, a? savoir, pour la re?gion frontalie?re franco-genevoise, la Direction de?partementale de la cohe?sion sociale, 11, av. Paul Verlaine, BP 2428, 38034 Grenoble CEDEX 2, Te?le?phone: +33 04 57 38 65 38, Te?le?copie: +33 04 76 40 82 14.
En outre, conforme?ment a? l’ALCP, la France est autorise?e a? comparer les formations suisses avec la formation qu’elle exige de ses propres citoyens et a? exiger un examen comple?mentaire si la formation suisse devait pre?senter des diffe?rences substantielles. A ce jour, les diplo?mes suisses ont en re?gle ge?ne?rale e?te? reconnus sans condition par la France."
francbord
francbord
francbord
Statut : Expert
inscrit le 11/10/13
3116 messages
@ak,
Tu sais bien que les Suisses ne savent faire que des montres, du gruyère et des reines, et ça grâce aux montagnes qu'ils ont piqué aux français ( ex savoyards- à l'issue d'un vote truqué et qui auraient dû devenir Suisses)
Mesco
Mesco
Mesco

inscrit le 30/01/15
697 messages
Stations : 12 avisMatos : 102 avis
Hello,
N'y a t-il pas aussi un micmac vis-à-vis de l'enseignement en snowboard ?
J'ai entendu dire qu'en France, pour être moniteur de snowboard, il fallait passer par les tests de ski traditionnels. Tandis qu'en Suisse les formations sont propres au sport "à enseigner"...
Info ou intox ?
Merci
ak
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
85K messages
francbord (14 mars 2016) disait:

@ak,
Tu sais bien que les Suisses ne savent faire que des montres, du gruyère et des reines, et ça grâce aux montagnes qu'ils ont piqué aux français ( ex savoyards- à l'issue d'un vote truqué et qui auraient dû devenir Suisses)



t'as oublié le secret bancaire bordel!!!
legend77
legend77
legend77

inscrit le 07/11/10
1336 messages
Stations : 2 avisMatos : 13 avis
ak (14 mars 2016) disait:

francbord (14 mars 2016) disait:

@ak,
Tu sais bien que les Suisses ne savent faire que des montres, du gruyère et des reines, et ça grâce aux montagnes qu'ils ont piqué aux français ( ex savoyards- à l'issue d'un vote truqué et qui auraient dû devenir Suisses)



t'as oublié le secret bancaire bordel!!!


oui et tu as oublier également la spoliation des biens juifs en partenariat avec les nazis ;)
ak
ak
ak
Statut : Gourou
inscrit le 06/02/03
85K messages
legend77 (14 mars 2016) disait:

ak (14 mars 2016) disait:

francbord (14 mars 2016) disait:

@ak,
Tu sais bien que les Suisses ne savent faire que des montres, du gruyère et des reines, et ça grâce aux montagnes qu'ils ont piqué aux français ( ex savoyards- à l'issue d'un vote truqué et qui auraient dû devenir Suisses)



t'as oublié le secret bancaire bordel!!!


oui et tu as oublier également la spoliation des biens juifs en partenariat avec les nazis ;)



moi qui croyais que suisse et nazis c'était synonyme...
francbord
francbord
francbord
Statut : Expert
inscrit le 11/10/13
3116 messages
Mon père, vivant au bord du lac me racontait qu'au temps de la guerre, la navigation y restait importante, et les 'équipages pas toujours de la région, mais qu'ils pouvaient être recueillis par des navigateurs suisses, alors j'évite de penser que les suisses sont des nazis. (c'était surtout vrai au moment où lles Italiens étaient les occupants)
legend77
legend77
legend77

inscrit le 07/11/10
1336 messages
Stations : 2 avisMatos : 13 avis
j'ai jamais parlé des suisses mais je faisait référence au secret bancaire évoqué par ak, c'est les coffres des banques et les principaux dirigeant de ces banques qui ce sont enrichie avec l'aide des nazis

Maintenant c'est avec les fraudeur fiscale qu'ils font leur beurre ;)
Message modifié 1 fois. Dernière modification par legend77, 14/03/2016 - 17:13
Mesco
Mesco
Mesco

inscrit le 30/01/15
697 messages
Stations : 12 avisMatos : 102 avis
legend77 disait:
j'ai jamais parlé des suisses mais je faisait référence au secret bancaire évoqué par ak, c'est les coffres des banques et les principaux dirigeant de ces banques qui ce sont enrichie avec l'aide des nazis

Maintenant c'est avec les fraudeur fiscale qu'ils font leur beurre ;)

Le cas de conscience ne se pose étonnemment pas quand on achète une petite Ford Fiesta ou qu'on fait son plein chez Esso par exemple.. ;)
elfys
elfys
elfys

inscrit le 11/05/11
2087 messages
Mesco (14 mars 2016) disait:

Hello,
N'y a t-il pas aussi un micmac vis-à-vis de l'enseignement en snowboard ?
J'ai entendu dire qu'en France, pour être moniteur de snowboard, il fallait passer par les tests de ski traditionnels. Tandis qu'en Suisse les formations sont propres au sport "à enseigner"...
Info ou intox ?
Merci

c'est exact, c'est d'ailleurs le sujet de tension majeur entre les 2 pays en terme de sports de montagne.
zermattois
zermattois
zermattois

inscrit le 17/03/12
1029 messages
Stations : 7 avisMatos : 1 avis
francbord (14 mars 2016) disait:

Zermattois,
Tu devrais alors pouvoir relire ta première réponse, et je ne vois pas ce que viens faire la Ségolène la dedans !



Par contre c'est celui de la demoiselle qui a fait ce post ......... "sego"

Et bon nombre lui on donné tel ou tel conseil sans que personne ici présent même à l'heure actuelle ne connaisse son expérience , son lieu d'habitation etc etc
Même si une personne de Nantes y est arrivée cela est peut être un peu prématuré de l'encourager sans avoir ces renseignements de base non ?
Si elle doit partir en internat il y a un coût également....
La question posée demandait si par staps cela le fait.... oui comme après une licence en droit y a pas de soucis rien ni personne ne l'empêche ! Par contre après il faut faire les formations adéquates !
Mesco
Mesco
Mesco

inscrit le 30/01/15
697 messages
Stations : 12 avisMatos : 102 avis
elfys disait:
c'est exact, c'est d'ailleurs le sujet de tension majeur entre les 2 pays en terme de sports de montagne.

J'aimerai bien savoir comment la France justifie une telle abbérration...
francbord
francbord
francbord
Statut : Expert
inscrit le 11/10/13
3116 messages
@zermattois, ma réaction que tu peux considérer comme innappropriée , n'avait pour objet que de te reprocher tes propos un peu abrupts, finalement tu me diras qu'une fille de 18 ans n'a pas à réver un peu, mais on est sur skipass, pas dans la vraie vie.
zermattois
zermattois
zermattois

inscrit le 17/03/12
1029 messages
Stations : 7 avisMatos : 1 avis
francbord (15 mars 2016) disait:

@zermattois, ma réaction que tu peux considérer comme innappropriée , n'avait pour objet que de te reprocher tes propos un peu abrupts, finalement tu me diras qu'une fille de 18 ans n'a pas à réver un peu, mais on est sur skipass, pas dans la vraie vie.


Il est peut être accessible mais comment savoir sans connaître ces renseignements ?
Bref ....
On est en mars faut finaliser son orientation avant la fin du mois (18=bac=après bac).....elle devait être de retour du ski avec ppa et mman tiens ben ouais c'est cool prof de ski !
Moi c'est ça qui me fait flipper si c'est le cas
Fidjy2008
Fidjy2008
Fidjy2008

inscrit le 16/02/08
112 messages
Salut Sego,
Pour côtoyer depuis un an maintenant des personnes qui ne sont pas originaires de la montagne et qui préparent, passent ou ont obtenu le TT et des entraîneurs de structures qui préparent justement des jeunes ou jeunes adultes au TT et à l'euro test je peux te dire que c'est possible. Je ne te cache pas que cela demande un investissement à la fois financier et en terme de temps mais si cest ce que tu souhaites faire et que tu en as la possibilité alors vas y !
Je peux te donner plus de renseignements par MO mais deja tu peux chercher dans Google stage de slalom et tu devrais déjà avoir une petite idée de ce que tu peux trouver !
Bonne chance à toi !
Romain Desbief
Romain Desbief
Romain Desbief

inscrit le 28/09/11
4 messages
Salut ! Alors contrairement à certain je trouve que la filière staps peut t'aider et particulièrement cette formation : http://deust.apn.univ-lyon1.fr
Car elle te permet d'être libre pendant l'hiver tout en te plaçant dans leur centre de formation dans différentes stations !
Et surtout et te délivre une formation pour l'été soit en escalade, kayak ou voile !
Apres tu a les cours classique de staps !
Le plus de cette formation c'est qu'il ne faut pas être un jean fis qui a taper du piquer toute ça vie pour l'intégrer !
Apres tu a toujours l'ucpa qui est un très bon centre de formation
nono31
nono31
nono31

inscrit le 01/08/05
3586 messages
Mon pauvre tcsa ils ne sont pas tres gentils avec toi...test technique ou pas quand on amène des gamins à l'obtention du TT ou de l'eurotest c'est qu'on sait ce que l'on raconte et comment on enseigne le ski.

Sans prendre ta défense, je vais qd même rétablir quelques vérités sur l'enseignement du ski.
En france n'ont le droit d'enseigner le ski les moniteurs de ski fédéraux, les stagiaires et titulaires du DEES, et les enseignants de l'Education Nationale.

Les moniteurs fédéraux n'ont le droit d'enseigner que dans le cadre de leur club de licencier à licencier mais sans rémunération outre le défraiement et quelquesoit la fédération FFS, FSGT, UFOLEP... bref une fédération ayant un agrément du ministere.
Les entraineurs fédéraux, les stagiaires et titulaires du DEES ont le droit d'enseigner jusqu'aux niveaux relatifs de leur cursus de formation.
Les enseignants de l'Education Nationale, dans le cadre de leur service d'enseignement dû à l'Etat ont le droit d'enseigner le ski ou le snowboard à leurs élèves, donc contre rémunération puisque c'est du service dû.

La licence Staps en Entrainement Sportif ( dont je suis titulaire) donne droit au tronc commun de tous les brevets d'Etat hors DEES spécifique comme le ski, la voile, guide etc.. qui sont considérés comme sport à risque.

Il existe des passerelles pour les titulaires du MF2 FFS et plus vers un statut de stagiaire DEES ayant la préfo à partir du moment où on peut justifier d'un certains nombre de point FIS.

Je suis président de club, EF, coureur et organisateur de courses.
En conséquence je suis bien placé pour évaluer le niveau d'entrée dans le cursus du DEES, et il n'est pas dérisoire, en gros il faut avoir un niveau sportif de coureur régional, ce qui n'est pas avec un peu d'entrainement régulier quelques choses d'insurmontables qu'on soit issu d'un club de station ou de plaine. La mise en place de ce TT permet juste d'ouvrir la possibilité de rentrer dans la formation à des gens qui sont extérieurs à des clubs.
Il faudra au delà de ce niveau en alpin racing, que le stagiaire soit capable de maitriser le snowboard, le freestyle etc.. bref une formation complète.

Aujourd'hui, l'evolution du ski a permis à bcp de personne de mieux skier sur piste en hors piste et en freestyle, mais devenir un bon skieur loisir capable de corriger quelques défauts n'a rien avoir avec l'enseignement du ski.
tcsa
tcsa
tcsa
Statut : Expert
inscrit le 10/05/07
17K messages
Stations : 1 avis
Romain Desbief (14 avril 2016) disait:

Salut ! Alors contrairement à certain je trouve que la filière staps peut t'aider et particulièrement cette formation : http://deust.apn.univ-lyon1.fr
Car elle te permet d'être libre pendant l'hiver tout en te plaçant dans leur centre de formation dans différentes stations !
Et surtout et te délivre une formation pour l'été soit en escalade, kayak ou voile !
Apres tu a les cours classique de staps !
Le plus de cette formation c'est qu'il ne faut pas être un jean fis qui a taper du piquer toute ça vie pour l'intégrer !
Apres tu a toujours l'ucpa qui est un très bon centre de formation

Un petit détail important. Ce deust dont l'origine est d'un mercantilisme effroyable n'a rien à voir avec les staps.
fixafon
fixafon
fixafon

inscrit le 20/08/13
475 messages
nono31 (14 avril 2016) disait:


Aujourd'hui, l'evolution du ski a permis à bcp de personne de mieux skier sur piste en hors piste et en freestyle, mais devenir un bon skieur loisir capable de corriger quelques défauts n'a rien avoir avec l'enseignement du ski.


Ce n'est pas l'évolution du ski (= technique) qui a permis à beaucoup de personnes de mieux skier mais l'entretien des pistes et l'évolution spectaculaire du matériel notamment celui destiné au hp. L'apprentissage de la technique reste un passage obligé parfois "douloureux" en particulier pour ceux qui se mettent au ski à un certain âge. Les individus qui ont été mis très tôt sur des skis (bas âge) tirent leur épingle du jeu.

Quant à l'enseignement du ski, c'est une science complexe quand on reste dans le domaine de la théorie, de l'apprentissage des mécanismes et de l'acquisition de tous les savoir-faire pour emmener progressivement un débutant à un bon niveau en tous-terrains, toutes neiges (et tous temps !).
En situation concrète sur le terrain, je ne suis pas sûr que le vocabulaire et les actions employés par un moniteur soit différents de ceux d'un amateur éclairé "encadrant" qui saura utiliser d'autres ficelles pour obtenir le même résultat de son élève. La connaissance de la théorie de l'enseignement du ski permet d'avoir une vision globale de la discipline, dans les faits qu'en restera-t-il dans le quotidien d'un encadrant qui mettra surtout l'accent sur le nbre d'heures passées sur les pistes ?
Hellsass
Hellsass
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
19K messages
Tu as pris ton traitement ? Ca va mieux ?
fixafon
fixafon
fixafon

inscrit le 20/08/13
475 messages
Hellsass (25 avril 2016) disait:

Tu as pris ton traitement ? Ca va mieux ?


Mon pauvre hell-ass, c'est quoi ces nouvelles gesticulations ?! :)
Tu reproduis ce que tu t'emploies à condamner ! Te rends-tu compte du ridicule de ta situation ?

Dépense ton énergie à répondre à la problématique développée dans ce fil, ce sera plus enrichissant. ...allez...montre-nous toute l'étendue de ton....hum....talent :)
fixafon
fixafon

inscrit le 20/08/13
475 messages
fixafon (25 avril 2016) disait:

nono31 (14 avril 2016) disait:


Aujourd'hui, l'evolution du ski a permis à bcp de personne de mieux skier sur piste en hors piste et en freestyle, mais devenir un bon skieur loisir capable de corriger quelques défauts n'a rien avoir avec l'enseignement du ski.


Ce n'est pas l'évolution du ski (= technique) qui a permis à beaucoup de personnes de mieux skier mais l'entretien des pistes et l'évolution spectaculaire du matériel notamment celui destiné au hp. L'apprentissage de la technique reste un passage obligé parfois "douloureux" en particulier pour ceux qui se mettent au ski à un certain âge. Les individus qui ont été mis très tôt sur des skis (bas âge) tirent leur épingle du jeu.

Quant à l'enseignement du ski, c'est une science complexe quand on reste dans le domaine de la théorie, de l'apprentissage des mécanismes et de l'acquisition de tous les savoir-faire pour emmener progressivement un débutant à un bon niveau en tous-terrains, toutes neiges (et tous temps !).
En situation concrète sur le terrain, je ne suis pas sûr que le vocabulaire et les actions employés par un moniteur soit différents de ceux d'un amateur éclairé "encadrant" qui saura utiliser d'autres ficelles pour obtenir le même résultat de son élève. La connaissance de la théorie de l'enseignement du ski permet d'avoir une vision globale de la discipline, dans les faits qu'en restera-t-il dans le quotidien d'un encadrant qui mettra surtout l'accent sur le nbre d'heures passées sur les pistes ?


Up.
(Je ne suis pas certain que la contribution de hellass soit d'une haute teneur intellectuelle présentant un intérêt pour le débat).
Hellsass
Hellsass
Hellsass
Statut : Gourou
inscrit le 27/10/09
19K messages
ixafon (25 avril 2016) disait:

Hellsass (25 avril 2016) disait:

Tu as pris ton traitement ? Ca va mieux ?

Mon pauvre hell's-ass

Ca y est, tu viens de comprendre le jeu de mot à 2 balles ? bravo..., mais mets y la forme alors :-)

ixafon (25 avril 2016) disait:

blablabla...


Aie, une rechute...
fixafon
fixafon
fixafon

inscrit le 20/08/13
475 messages
Hellsass (25 avril 2016) disait:

ixafon (25 avril 2016) disait:

[quote=Hellsass (25 avril 2016)]
Tu as pris ton traitement ? Ca va mieux ?


Ca y est, tu viens de comprendre le jeu de mot à 2 balles ? bravo..., mais mets y la forme alors :-)



Mon pauvre "trou du cul", avant de faire le cacou en anglais que tu maîtrises mal, soigne ton français : ça avec une cédille, jeu de mots avec un s et mets-y avec un trait d'union :)
tcsa
tcsa
tcsa
Statut : Expert
inscrit le 10/05/07
17K messages
Stations : 1 avis
fixafon (25 avril 2016) disait:

nono31 (14 avril 2016) disait:


Aujourd'hui, l'evolution du ski a permis à bcp de personne de mieux skier sur piste en hors piste et en freestyle, mais devenir un bon skieur loisir capable de corriger quelques défauts n'a rien avoir avec l'enseignement du ski.


Ce n'est pas l'évolution du ski (= technique) qui a permis à beaucoup de personnes de mieux skier mais l'entretien des pistes et l'évolution spectaculaire du matériel notamment celui destiné au hp. L'apprentissage de la technique reste un passage obligé parfois "douloureux" en particulier pour ceux qui se mettent au ski à un certain âge. Les individus qui ont été mis très tôt sur des skis (bas âge) tirent leur épingle du jeu.

Quant à l'enseignement du ski, c'est une science complexe quand on reste dans le domaine de la théorie, de l'apprentissage des mécanismes et de l'acquisition de tous les savoir-faire pour emmener progressivement un débutant à un bon niveau en tous-terrains, toutes neiges (et tous temps !).
En situation concrète sur le terrain, je ne suis pas sûr que le vocabulaire et les actions employés par un moniteur soit différents de ceux d'un amateur éclairé "encadrant" qui saura utiliser d'autres ficelles pour obtenir le même résultat de son élève. La connaissance de la théorie de l'enseignement du ski permet d'avoir une vision globale de la discipline, dans les faits qu'en restera-t-il dans le quotidien d'un encadrant qui mettra surtout l'accent sur le nbre d'heures passées sur les pistes ?

Blah Blah Blah
Égalité avec blahblahfico
elfys
elfys
elfys

inscrit le 11/05/11
2087 messages
tcsa (26 avril 2016) disait:

fixafon (25 avril 2016) disait:

nono31 (14 avril 2016) disait:


Aujourd'hui, l'evolution du ski a permis à bcp de personne de mieux skier sur piste en hors piste et en freestyle, mais devenir un bon skieur loisir capable de corriger quelques défauts n'a rien avoir avec l'enseignement du ski.


Ce n'est pas l'évolution du ski (= technique) qui a permis à beaucoup de personnes de mieux skier mais l'entretien des pistes et l'évolution spectaculaire du matériel notamment celui destiné au hp. L'apprentissage de la technique reste un passage obligé parfois "douloureux" en particulier pour ceux qui se mettent au ski à un certain âge. Les individus qui ont été mis très tôt sur des skis (bas âge) tirent leur épingle du jeu.

Quant à l'enseignement du ski, c'est une science complexe quand on reste dans le domaine de la théorie, de l'apprentissage des mécanismes et de l'acquisition de tous les savoir-faire pour emmener progressivement un débutant à un bon niveau en tous-terrains, toutes neiges (et tous temps !).
En situation concrète sur le terrain, je ne suis pas sûr que le vocabulaire et les actions employés par un moniteur soit différents de ceux d'un amateur éclairé "encadrant" qui saura utiliser d'autres ficelles pour obtenir le même résultat de son élève. La connaissance de la théorie de l'enseignement du ski permet d'avoir une vision globale de la discipline, dans les faits qu'en restera-t-il dans le quotidien d'un encadrant qui mettra surtout l'accent sur le nbre d'heures passées sur les pistes ?

Blah Blah Blah
Égalité avec blahblahfico

:) si j'ai bien compris, c'est toi " l'amateur éclairé encadrant" ?
soit dit en passant, le B,A/BA de l'enseignement reste encore le choix du terrain.