Test Völkl Revolt 124 2017

1 test de skis Völkl Revolt 124.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Un Two rigidifié et solidifié

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,81m | 70kg | Expert | Grenoble
Taille testée : 186
Conditions du test : Toutes neige, une quinzaine de jours

Information du testeur:

Je ski l’ancienne version de ce modèle en paire quasi principale depuis 4 saisons. J’ai déjà posé un test de la première version ici. Je profite d’avoir la dernière version, plus rigide pour poser un test de cette évolution bienvenue. J’ai également skié cette saison un Salomon Rocker² 122 en prè saison, j’ai peu sorti ma paire de Volkl Confession en parallèle, la fin de saison s’est partagé entre ce Revolt et un Movement Go 109.

Résumé:

Large, full inverse, portance de fou en poudreuse. Rigidifié par rapport à l’ancienne version. Sur piste ça passe, on ne pourra pas en dire grand chose de plus. En trafolle c’est beaucoup mieux mais toujours limitant dans les bosses. Forcément gros ski de poudreuse et aucune limites dans ce domaine. Gros progrès sur la semelle.

Test:

Testé depuis le milieu de cette saison particulièrement neigeuse, je l’ai malgré tout testé dans toutes les conditions. J’ai eu l’occasion d’avoir une version 2017 du Two (plus souple) que j’ai skié tout le début de cette saison. Au final j’ai testé ce ski en parallèle du Go 109 ce qui permet de comparer deux ski au shape de full inverse, mais totalement différents dans leur programme.

Durée du test: environ 15 jours, toutes conditions (profonde, dense, humide, béton), tout terrain (raide, pas raide, saut de rocher, piste).

Chaussure et fixations: Roxa R3 130 TI / Griffon 13

Un peu de descriptif technique:

Taille choisie: 186

Rockers: Cambre plat de 50cm puis gros rocker très prononcés.

Poids avec fixation: 3150g avec la griffon

Flex: Plus rigide que l’ancien, souple par rapport à un Go 109. Les 50cm plats sont suffisamment rigides pour tenir le dur dans le raide. Les rocker plient un peu sur les poses des saut, malgré tout pas de sensation de retour dans les genoux, ni d’effet “patin au fond, rocker en surface” comme sur mon test du petitor

Semelle: Ptex 2100 bien mieux que l’ancienne version.

Impressions générales

N’y allons pas par quatre chemins, j’adore ce ski. Skiant majoritairement centré, le ski s’adapte parfaitement bien à mon style. En neige profonde, la ou il excelle, les sensations sont géniales. La flottaison est bien équilibré, le ski ne broute pas, on peut facilement mettre de la vitesse et faire des grandes courbes ou virer très court. Il faut cependant être à l’aise avec cette position, passez le à un habitué des dictator et il vous les rendra très vite.

La rigidification du ski par rapport au Two permet d’envoyer un peu plus fort, d’attaquer des neiges un peu plus transformée sans sourciller et d’augmenter la vitesse dans les droites. Cela se ressent notamment lorsque les rocker mordent, la ou le Two sous virait, celui-ci tient parfaitement la ligne et renvois même un peu.

Il recouvre en partie certaines utilisations du Go109, ce qui fait que ces deux skis sont au final assez complémentaires bien que très différents. Le Revolt domine largement dans la neige profonde. Le Go 109 domine dans la trafolle dure. Dans toutes les neige au milieu, la subtilité est dans la vitesse. Si votre ligne comporte des passages ou la maniabilité est importante, ou alors si vous souhaitez slasher certaines zones, le Revolt est plus polyvalent. Si la vitesse est importante, les jambes tiennent et les lignes assez larges, le Go 109 est plus plaisant.

Les problématiques de fragilité, largement abordé dans le test du Two 2016, ne paraissent plus présentes sur cette version. en tout cas la semelle arbore un vrai Ptex 2100, certes moins class que le vert fluo 4500 du Go 109, mais en tout cas ça se farte, ça se répare. Les champs ont l’air plus costaud, bien que je n’ai pas essayé de les écraser sur des pierres (ma conscience professionnel ne vas pas jusque la). Je n’ai la paire que depuis février, je ne peux donc pas me prononcer sur la durabilité dans le temps.

Conclusion

Une skiabilité en poudreuse inégalé dans mes test, une rigidification particulièrement bien venue. Encore plus polyvalent que la version précédente, ce ski permet d’aborder toutes les conditions de neige hors piste sans problème, à l’exception de la trafolle regelé.

Pour qui ?

Le gros freeride en neige profonde
9/10

Points forts

Portance, rigidité (relative), facilité, joueur

Points faibles

Neiges transformées, piste

1 commentaire

yrlab
Statut : Gourou
inscrit le 03/01/16
Stations : 6 avisPhotos : 2 photos du jour
ça me donne bien envie de tester la bête et a priori, avec une bonne semelle durable!
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

Völkl aura vive le titanal
9 /10
Völkl M5 Mantra The Mantra is Back
9 /10
Völkl Two Jouet de poudre fragile
7 /10
Völkl Ledge Débutants en freestyle ? C'est par ici !
7 /10
Völkl 90Eight Un best off à lui tout seul!
10 /10
Völkl VTA98 Efficace !
9 /10
Völkl Amak Parfait pour se faire plaisir en neige de printemps
9 /10
Völkl mantra Bulldozers
9 /10
Völkl One Accès facile aux forêts
6 /10
Völkl RTM 81 Ski à tout faire performant
9 /10
Völkl Racetiger RC Uvo Très accessible (trop... au détriment d'un minimum de sportivité)
6 /10
Völkl Alley Un bon ski pour commencer le freestyle
7 /10